Renault, Emploi, Automobile, Économie, Licenciement, Val-De-Marne

Renault, Emploi

Renault annonce la fermeture du site de Choisy-le-Roi, le seul en France

Renault annonce la fermeture du site de Choisy-le-Roi, le seul en France

29/05/2020 13:14:00

Renault annonce la fermeture du site de Choisy-le-Roi, le seul en France

C'est Jean-Dominique Sénard, le président du constructeur automobile français, qui l'a annoncé ce vendredi matin

​, a déclaré vendredi le président du constructeur automobile, Jean-Dominique Senard, lors d’une conférence de presse. « Contrairement à ce qui a été écrit ici ou là, nous ne fermerons qu’un seul site à l’horizon 2022, sur nos 14 sites industriels en France, c’est Choisy pour lequel nous allons valoriser les compétences en région parisienne », a-t-il indiqué.

Le corps de Naya Rivera retrouvé, l’actrice aurait été piégée par le courant avant de sauver son fils Christiane Taubira : « En Guyane, les services publics ne sont pas à la hauteur de l’égalité républicaine » Asli Erdogan : « Sainte-Sophie en mosquée est une gifle au visage de ceux qui croient encore que la Turquie est un pays séculier »

« Ce que nous recherchons ce sont des réductions de frais de structures, ce n’est pas un plan de fermetures de sites, c’est un plan d’économie global et cohérent », a affirmé Jean-Dominique Senard, au sujet du plan d’économies de plus de deux milliards d’euros sur trois ans qui prévoit 4.600 suppressions d’emploi sur 48.000 en France, et plus de 10.000 hors de France.

Reconversion à FlinsMais le plan d’économies aura aussi des conséquences pour d’autres sites, comme l’arrêt de la production automobile à Flins (Yvelines Lire la suite: 20 Minutes »

Renault annonce près de 15 000 suppressions d'emplois dans le monde, dont 4600 en France15 000 emplois. C'est le nombre d'emplois que compte supprimer le constructeur automobile français Renault , en difficulté financière, dont 4600 en France, annonce le groupe vendredi dans un communiqué. Ces départs, représentant 8% des effectifs totaux du groupe (180 000), s'inscrivent dans le cadre d'un plan d'économies de 2 milliards d'euros sur trois ans. Le groupe prévoit de réduire les effectifs en s'appuyant «sur des mesures de reconversion, de mobilité interne et des départs volontaires». Aucun licenciement sec n'est donc annoncé. «Ce projet est vital», a déclaré la directrice générale Clotilde Delbos, citée dans un communiqué. Renault , qui souffre de surcapacités de production au niveau mondial, avait annoncé en février ses premières pertes en dix ans, entrant affaibli dans la crise provoquée par l'épidémie de Covid-19.En France, le plan devrait affecter quatre sites, dans des conditions qui restent en partie à définir : Caudan (Morbihan), Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), Dieppe (Seine-Maritime) et Maubeuge (Nord). Le projet inclut l'arrêt de la production automobile à Flins (Yvelines), à la fin de la Zoe après 2024. L'usine, qui compte actuellement 2600 salariés, sera reconvertie et récupèrera l'activité du site de Choisy-le-Roi, qui emploie 260 personnes dans le recyclage de pièces. L'avenir de Fonderie de Bretagne, avec près de 400 salariés à Caudan, reste en suspens avec une «revue stratégique» annoncée. Même chose pour l'usine de Dieppe, qui emploie aussi près de 400 personnes : le groupe indique ouvrir «une réflexion sur la reconversion de l'usine, à la fin de la production de l'Alpine 110». A l'international, Renault annonce la «suspension des projets d'augmentation de capacités prévus au Maroc et en Roumanie». Il indique étudier «l'adaptation des capacités de production en Russie et la rationalisation de la fabrication de boîtes de vitesse dans le monde».> A lire aussi : Emmanuel Macron avait réclamé à Renault lors de la présentation de son dispositif Pourvu que la CGT soit éradiquée !

Renault annonce près de 15 000 suppressions d'emplois dans le monde, dont 4600 en France15 000 emplois. C'est le nombre d'emplois que compte supprimer le constructeur automobile français Renault , en difficulté financière, dont 4600 en France, annonce le groupe vendredi dans un communiqué. Ces départs, représentant 8% des effectifs totaux du groupe (180 000), s'inscrivent dans le cadre d'un plan d'économies de 2 milliards d'euros sur trois ans. Le groupe prévoit de réduire les effectifs en s'appuyant «sur des mesures de reconversion, de mobilité interne et des départs volontaires». Aucun licenciement sec n'est donc annoncé. «Ce projet est vital», a déclaré la directrice générale Clotilde Delbos, citée dans un communiqué. Renault , qui souffre de surcapacités de production au niveau mondial, avait annoncé en février ses premières pertes en dix ans, entrant affaibli dans la crise provoquée par l'épidémie de Covid-19.En France, le plan devrait affecter quatre sites, dans des conditions qui restent en partie à définir : Caudan (Morbihan), Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), Dieppe (Seine-Maritime) et Maubeuge (Nord). Le projet inclut l'arrêt de la production automobile à Flins (Yvelines), à la fin de la Zoe après 2024. L'usine, qui compte actuellement 2600 salariés, sera reconvertie et récupèrera l'activité du site de Choisy-le-Roi, qui emploie 260 personnes dans le recyclage de pièces. L'avenir de Fonderie de Bretagne, avec près de 400 salariés à Caudan, reste en suspens avec une «revue stratégique» annoncée. Même chose pour l'usine de Dieppe, qui emploie aussi près de 400 personnes : le groupe indique ouvrir «une réflexion sur la reconversion de l'usine, à la fin de la production de l'Alpine 110». A l'international, Renault annonce la «suspension des projets d'augmentation de capacités prévus au Maroc et en Roumanie». Il indique étudier «l'adaptation des capacités de production en Russie et la rationalisation de la fabrication de boîtes de vitesse dans le monde».> A lire aussi : Emmanuel Macron avait réclamé à Renault lors de la présentation de son dispositif Pourvu que la CGT soit éradiquée ! 😡😡😡😡😡😡😡

Baisse de salaires dans le staff des Bleus pour la saison prochaine - Rugby - FRABaisse de salaires dans le staff des Bleus pour la saison prochaine. À compter du 1er juillet, les membres du staff du quinze de France ont accepté de baisser leur salaire de 10% pour la saison prochaine en raison de la crise sanitaire C'est tout ? Que 10%....... un peu de sérieux ! Les joueurs devraient jouer gratis et reverser leurs mirobolantes primes au personnel soignant Et si les sponsors en tant qu'entreprises privées réduisaient aussi leurs marges, il y aurait un sursaut de la consomation.

Plan économique : Renault supprime 15.000 postes dans le mondeLe constructeur automobile Renault a confirmé la suppression de 15.000 postes dans le monde, dont 4.600 en France. Et aller ! Encore des chômeurs supplémentaires ! Ont va finir par vivre sans travailler en France Alors que l'Etat les a renfloué de 5 milliards. Nos impôts et taxes. Autant full nationaliser et on en parle plus. Donc 10 ans de bénéfices détruits en 1 mois de confinement ?!?

Le stationnement à nouveau payant mais avec des heures de gratuitéLa ville de Strasbourg annonce des mesures exceptionnelles concernant le stationnement en voirie Stationnement parisien gratuit de 23h 55 à minuit , mais les jours pairs pour ne pas faire d'impairs ainsi que tous les 32 de chaque mois ..

66 nouveaux décès du coronavirus en 24 heures, la décongestion se poursuit dans les hôpitauxAu total, 28.596 personnes sont mortes du covid-19 en France depuis le début de l'épidémie.