Référendum en Nouvelle-Calédonie : l’épreuve de force du FLKNS avec le gouvernement

Référendum en Nouvelle-Calédonie : l’épreuve de force du FLKNS avec le gouvernement

21/10/2021 17:17:00

Référendum en Nouvelle-Calédonie : l’épreuve de force du FLKNS avec le gouvernement

Le bureau politique de l’organisation indépendantiste a appelé, mercredi 20 octobre, à la « non-participation » à la consultation sur l’indépendance prévue le 12 décembre 2021.

Article réservé aux abonnésLe drapeau du Front de libération nationale kanak et socialiste (FNLKS) à l’entrée du territoire de la tribu Kouma près de Pocquereux (Nouvelle-Calédonie), le 11 octobre 2021.THEO ROUBY / AFP

A peine le ministre des outre-mer, Sébastien Lecornu, reparti en métropole après un déplacement de deux semaines en Nouvelle-Calédonie, le bureau politique du Front de libération nationale kanak et socialiste (FLNKS) a engagé une épreuve de force avec le gouvernement. Dans un communiqué publié mercredi 20 octobre, il appelle à la

« non-participation »à la consultation sur l’accession du territoire à la pleine souveraineté et à l’indépendance si celle-ci était maintenue à la date du 12 décembre. Une position qu’avait évoquée le président de l’Union calédonienne (UC), Daniel Goa, une semaine plus tôt, dans une lettre adressée au ministre, mais avec laquelle les représentants des deux groupes indépendantistes du Congrès avaient semblé prendre quelques distances. headtopics.com

Dans son communiqué, le FLNKS conteste« la décision de l’Etat de maintenir coûte que coûte la tenue de la troisième et ultime consultation référendaire au 12 décembre 2021 ». Selon son analyse,« le gouvernement français s’entête à vouloir faire primer la campagne présidentielle dans le seul but de solder l’accord de Nouméa sous son quinquennat »

. L’accord de Nouméa du 5 mai 1998 prévoit que trois consultations successives sur l’accession du territoire à la pleine souveraineté puissent être organisées en cas de réponse négative aux deux premières. Les deux premiers référendums ont eu lieu le 4 novembre 2018 et le 4 octobre 2020 : par deux fois, le non l’a emporté, avec 56,7 % puis 53,3 % des suffrages, pour une participation supérieure à 80 %. Ce troisième scrutin marquera, quel qu’en soit le résultat, la sortie de l’organisation institutionnelle mise en place en 1998.

Lire aussiUltime campagne pour l’indépendance de la Nouvelle-CalédoniePour le FLNKS, cette consultation,« si elle est contestée, n’apportera pas la sérénité nécessaire à la poursuite de discussions consensuelles sur l’avenir institutionnel du pays »

. Il demande qu’elle soit reportée après les échéances électorales nationales de 2022, ce qui conduirait à septembre 2022. Les deux groupes représentés au Congrès, actuellement présidé par l’indépendantiste Roch Wamytan, sont priés de headtopics.com

« ne pas donner suite aux démarches visant à participer à une éventuelle consultation qui pourrait se dérouler le 12 décembre ».Un aveu de faiblesseLe mouvement indépendantiste a donc clairement fait le choix du refus devant l’obstacle, après avoir lui-même demandé, dès qu’il en avait eu la possibilité, le 8 avril, la tenue de ce troisième référendum. Reste malgré tout deux interrogations. Est-ce que cette position est totalement partagée en son sein ? Les entretiens qui se sont tenus ces derniers jours avec le ministre des outre-mer semblaient révéler, sur ce point, de nettes différences d’appréciation. La précipitation avec laquelle a été publié ce communiqué, deux jours après le départ de la délégation ministérielle, pourrait traduire une tentative de forcer la main aux hésitants et de les mettre devant le fait accompli.

Il vous reste 46.65% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.Lecture duen cours sur un autre appareil.Vous pouvez liresur un seul appareil à la fois Lire la suite: Le Monde »

🔴 DIRECT - Grand débat LR sur CNEWS : «Il faut enfin sortir des 35 heures», affirme Xavier Bertrand

Qui sera le candidat des Républicains à l’élection présidentielle de 2022 ? Pour convaincre les adhérents du parti, Michel Barnier, Valérie Pécresse, Xavier Bertrand, Eric Ciotti et Philippe Juvin débattent en direct sur CNEWS et en simultané sur Europe 1. 23h32 Les cinq candidats à l'investiture LR terminent le débat en choisissant chacun une mesure proposée par un concurrent qu'ils souhaiteraient voire appliquer.

Bah qu’il participe pas alors. Qu’ils se plaignent pas du résultat après !

En Nouvelle-Calédonie, le FLNKS appelle à ne pas participer au référendum sur l’indépendanceLe scrutin doit se tenir le 12 décembre. Les indépendantistes avaient demandé son report en raison de l’épidémie de Covid-19 qui sévit dans l’archipel. Aujourd'hui il y a des gens malades, on reporte la date de la révolution Le Flnks a exigé 3 référendums... avec la même question. Il voulait que le 3ème vote soit organisé très vite. Le corps électoral a été limité pour aller dans son sens. Il a tout exigé, et tout obtenu. Et, craignant l'échec de son propre dispositif, il exige maintenant le report! La crainte qu’ils soient rejetés ?

Nouvelle-Calédonie: le FLNKS appelle à la «non participation» au référendum du 12 décembre🇳🇨 Nouvelle-Calédonie : le FLNKS, le mouvement indépendantiste, a appelé à ne pas se rendre aux urnes à l’occasion du référendum sur l’indépendance programmé le 12 décembre, en raison de l’épidémie de Covid-19 dans l’archipel. La campagne ne sera pas équitable. Les débats se focalisent sur le soutien de la France dans cette crise Covid et nous on ne pourra pas faire campagne parce que nos populations sont en deuil', a encore justifié auprès de l'AFP Jean Creugnet, porte-parle du FLNKS. Du pipeau...! S’ils étaient sûrs de gagner, les indépendantistes auraient appelé à voter ..En fait , ils cherchent à saboter le dernier référendum qui leur serait défavorable pour le rendre sans valeur et gagner du temps en en espérant le report . La Macronie veut à toute force rendre la nouvelle calédonie indépendante. Ils récupèreront les mines qu’ils feront exploiter par la Chine et avec ces revenus, ils rembourseront les français de métropole qui ont payé des impôts pour leur développement?

« Changer de regard » sur les personnes handicapées, encore une idée nulle du gouvernementEn jouant la carte du « changez de regard » dans sa nouvelle campagne, le gouvernement pense bien faire... mais se vautre dans le validisme. Le « validisme », encore cette novlangue woke Après on peut débattre sur l'intention est elle bonne... sincèrement je connais aucun handi content de ces pubs et l'intention pue un peu le 'je n'ai rien fais de mon mandat pour les handi, donc petite pub comme ça on pourra rien me dire !' Pour moi 0 bonne intention ...

La prolongation du passe sanitaire adoptée de justesse après des débats agités à l’AssembléeLe projet de loi de « vigilance sanitaire » aura servi de tribune aux critiques contre la politique sanitaire du gouvernement et illustré, une nouvelle fois, les courants souvent irréconciliables qui traversent l’hémicycle. DarameMariama Toute la politique sanitaire de ce gouvernement et de M. Veran (et Mme Buzyn), est basée sur une succession de mensonges et de renoncements à nos libertés individuelles, c'est insupportable !!!.... DarameMariama Quand une loi aussi importante passe de justesse, avec personne dans l'hémicycle, on peut se poser des questions. DarameMariama VeranDemission

Municipale partielle à Trappes : après la réélection de Rabeh, Nasrou (LR) dépose un nouveau recoursLe candidat malheureux demande une nouvelle annulation du scrutin, remporté par l'élu de Génération.s avec 58% des suffrages dès le premier tour. Never ending seum Moi je pense qu'ils devraient aller se présenter aux élections en algérie, c'est plus simple et les résultats sont connus avant le scrutin

Dati demande la prescription des poursuites dans l'affaire Carlos GhosnLa maire du 7e arrondissement de Paris est mise en examen dans l’enquête sur des contrats noués avec RNBV, filiale néerlandaise de Renault-Nissan, quand Carlos Ghosn en était le PDG Bah voyons ! 😂😂😂 Mais pourquoi donc les français ne veulent plus voter, sont défiants vis-à-vis des politiques..... Et dire que tous ces gens étaient favorables à des peines immédiates pour les petits délinquants. Bravo, Madame, ex-garde dès sceaux