Afp, Poland, Eu, Belarus, Migrants, Kleszczele, Pologne

Afp, Poland

Pris au piège dans une forêt 'cruelle' : le récit d'un migrant à la frontière entre l'UE et le Bélarus

Exténué, pris au piège dans une forêt froide et 'cruelle', le barbier libanais Ali Abd Alwareth dit regretter sa tentative d'entrer dans l'Union eu...

27/10/2021 23:29:00

💬'C'est une misère. Quelque chose qu'on ne souhaiterait pas à son pire ennemi (...) Un cauchemar' Pris au piège dans une forêt 'cruelle' : le récit d'un migrant à la frontière entre l'Union Européenne et le Bélarus ⤵️ AFP

Exténué, pris au piège dans une forêt froide et 'cruelle', le barbier libanais Ali Abd Alwareth dit regretter sa tentative d'entrer dans l'Union eu...

Exténué, pris au piège dans une forêt froide et"cruelle", le barbier libanais Ali Abd Alwareth dit regretter sa tentative d'entrer dans l'Union européenne via la frontière entre le Bélarus et laPologne

Rennes enfonce Saint-Etienne et s'empare de la deuxième place de la Ligue 1 Que sait-on du «variant congolais» surveillé par les autorités sanitaires ? La Suisse soupçonnée d’avoir payé le train pour Paris à 41 migrants

, une tentative qui s'éternise depuis huit jours déjà."C'est une misère. Quelque chose qu'on ne souhaiterait pas à son pire ennemi (...) Un cauchemar", déclare à l'AFPcet homme de 24 ans à la voix douce, souffrant de la maladie de Crohn.

Les jambes croisées, assis sur une couche faite d'aiguilles de pin et de feuilles mortes, près de la petite ville frontalière de Kleszczele, dans l'est de la Pologne, Ali Abd Alwareth s'est retrouvé comme pris dans une partie de ping-pong entre les deux pays. headtopics.com

"J'ai essayé de passer cinq, six fois et à chaque fois j'ai été attrapé et reconduit à la frontière" par les Polonais, raconte-t-il en anglais.De l'autre côté, les Bélarusses refusent régulièrement de le laisser repartit pour Minsk d'où il pourrait prendre un avion du retour.

Ali Abd Alwareth cite les agents bélarusses qui lui ont dit :"Tu n'as que deux choix - soit tu meurs ici, soit tu meurs en Pologne. Point final".Faisant partie de ces milliers de migrants - pour la plupart originaires du Moyen-Orient - qui ont tenté depuis août de franchir cette frontière boisée de 400 kilomètres de long, le jeune homme reconnaît avoir fui la crise financière au

Liban, à la recherche d'une vie meilleure.Le trajet à partir de sa région natale de la Bekaa lui a coûté 4.000 dollars et a requis l'aide d'une société ayant son siège à Minsk qu'il a trouvée sur les réseaux sociaux.

L'Union européenne soupçonne le Bélarus d'être à l'origine de l'afflux sans précédent de migrants sur le territoire polonais, en guise de représailles contre les sanctions européennes, mais le régime en rejette la faute sur les pays occidentaux. headtopics.com

RC Lens : Seko Fofana, l'homme qui a fait très mal au PSG A Villepinte, Eric Zemmour va dévoiler le nom de son parti Covid-19 : à l’hôpital de Colmar, l’afflux de malades non vaccinées

"Je me sens comme une marionnette"La Pologne a déployé à sa frontière avec ce pays des milliers de soldats, érigé une clôture faite de barbelés avec des lames de rasoir et a instauré un état d'urgence de trois mois dans la zone frontalière immédiate, qui proscrit la présence des journalistes et même des organisations humanitaires.

Un groupe de mères polonaises, dont deux épouses d'anciens présidents, Mmes Jolanta Kwasniewska et Anna Komorowska, s'est rassemblé près de la frontière samedi pour protester contre les refoulements que Varsovie considère comme un procédé légal.

"Nous compatissons avec les personnes qui se trouvent dans la forêt", a déclaré Sylwia Chorazy, l'une des manifestantes réunies devant le poste des gardes-frontières à Michalowo, dans l'est de la Pologne.

"Mes fils m'ont demandé ce matin : 'Maman, et si nous devions nous aussi passer la nuit dans les bois ?'. C'est triste, incroyablement triste", a-t-elle dit à l'AFP.Pendant son errance éprouvante dans les bois, Abd Alwareth dit avoir bu de l'eau retenue sur des feuilles d'arbres, avoir eu trop froid pour dormir et avoir été frappé à la tête par un militaire ou un policier polonais. headtopics.com

Bien qu'il soit"exténué" et"dévasté", il assure comprendre que les gardes-frontières fassent"leur travail"."Ils protègent leur pays. C'est nous qui sommes des illégaux".

Vendredi, Ali Abd Alwareth et ses quelques compagnons syriens ont réussi à contacter des militants polonais des droits de l'homme qui les ont accueillis dans la forêt avec des vêtements chauds et de la nourriture et leur ont offert leur soutien à l'arrivée des gardes.

Coronavirus : la vaccination des moins de 12 ans pourrait débuter dès janvier Afghanistan : les talibans suspectés d'exécuter d’anciens policiers, au mépris des promesses d'«amnistie» Un club inattendu veut relancer José Mourinho, la presse espagnole pas convaincue par le Barça de Xavi

Son sort reste incertain, mais le jeune homme espère obtenir l'asile en Pologne ou, au moins, retourner au Liban."Ok, vous ne voulez pas de moi ici, vous ne voulez pas de moi au Bélarus. Expulsez-moi donc simplement chez moi. C'est tout ce que je demande", dit-il.

"Ce qui se passe dans la forêt, c'est cruel... Je me sens comme une marionnette. C'était ma propre décision de venir ainsi, certes, mais pas pour être traité comme ça", lâche-t-il."Je refuse de mourir à la frontière. Je veux juste revoir ma mère."

25/10/2021 15:16:40 - Kleszczele (Pologne) (AFP) - © 2021 AFPNewsletter internationalChaque mardi, recevez le meilleur de l’actualité internationale, et recevez en avant-première les exclusivités du Point. Lire la suite: Agence France-Presse »

🔴 DIRECT - Grand débat LR sur CNEWS : «Il faut enfin sortir des 35 heures», affirme Xavier Bertrand

Qui sera le candidat des Républicains à l’élection présidentielle de 2022 ? Pour convaincre les adhérents du parti, Michel Barnier, Valérie Pécresse, Xavier Bertrand, Eric Ciotti et Philippe Juvin débattent en direct sur CNEWS et en simultané sur Europe 1. 23h32 Les cinq candidats à l'investiture LR terminent le débat en choisissant chacun une mesure proposée par un concurrent qu'ils souhaiteraient voire appliquer.

Pareil pour la Pologne le pire sont les enfants et les futures mamans Donc il faut lui accorder le droit de prendre un Avion en Pologne. Il n'a pas droit au titre de réfugié, le Liban n'est pas en guerre. Certains font tout pour remonter le pays. Un barbier a plus de chance au moyen orient qu'ici.. alors bon retour.

pauvre choux, il faut qu'il rentre chez lui! Quelle misère ce monde ! Coincé dans une forêt à la frontière entre le Belarus et l'union européenne, avec un sac des supermarchés français Bi1? On nous prend vraiment pour des quiches ... Certains dise 'qu'il retourne chez lui' 'ont en veux pas chez nous' certains ont même des mots plus dur. Malgré que chez lui ce soit la guerre et la famine beaucoup de Français ont perdu leur humanité. Pourtant leurs ancêtres ont connu ça, l'exode avec l'avancé des Allemands

Y a des bureau de tabac dans la forêt ? C'est ouf il assure comprendre que les gardes-frontières fassent 'leur travail'. 'Ils protègent leur pays. C'est nous qui sommes des illégaux'. ' Je veux revoir ma mère'. Oui on devrait tous les reconduire chez eux humainement point final. La gauche et sa propagande...

Qui s’en tape ? Il faudrait y être passé, pour juger si c'est vrai ou pas, raison pour laquelle j'espère que très peux le fassent. Juger...

Critiqué pour avoir pris son congé paternité, le rugbyman Timoci Nagusa témoigne - ElleC’est la première fois en France qu’un athlète professionnel d'un sport collectif prend une telle décision.

Il faut ramener ces gens chez eux , pas instrumentaliser leur misère . C'est un drame humanitaire terrible. Il faut d'urgence le transporter dans la dignité jusqu'à l'aéroport le plus proche et lui offrir un billet d'avion pour le Liban, son pays d'origine qui, en plus, aura bien besoin de lui pour se reconstruire 💪🏽 Bon voyage Ali !🛫

Mais il ne faut pas tenter de venir illégalement chez nous. C'est simple. Demi tour. les commentaires manquent un peu d humanité un jour c est ce gars la ou un autre qui te sauvera Merci aux Slaves de nous protéger de l’invasion migratoire. L’esprit de Jean III Sobieski est encore bien présent. Espérons que de notre côté, celui de Charles Martel finisse par ressurgir.

le Liban est une démocratie , et les Libanais réglos n'ont aucun problèmes pour venir en Europe en avion et pour 10 fois moins cher, si il fuit quelque chose , c'est probablement la justice de son pays .... Retour maison. On s'en branle. osef

Coup d'Etat au Soudan : manifestations dans la rue contre les militaires'Pas de retour en arrière possible', scandent les Soudanais toujours dans la rue mardi, au lendemain d'un coup d'Etat condamné à l'étranger et la mort de qua...

Bélarus : la France accuse le président Loukachenko d'organiser un «trafic» de migrantsLa France a accusé ce mercredi 27 octobre la famille du président bélarusse Alexandre Loukachenko d'être derrière un «trafic» d'êtres humains depuis l'Orient vers l'Union européenne. Ce «trafic d'êtres humains est organisé, par la famille Loukachenko elle-même directement, avec des pays tiers, en tout cas avec des vols commerciaux et des circuits organisés», a déclaré le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes français, Clément Beaune. C’est sûr qu’une telle accusation portée par un petit ministre français,ouvertement homosexuel va faire trembler le président /dictateur du Bélarus ….!!! Il y a pas besoin d'aller bien loin, nos chères associations font la même magouille cheznous, et à nos frais encore. Quand ont peut pas s'en prendre à un pays ont l'accuse de tout et poutine il en pense quoi

La maison d’Émile Zola rouvre ses portes pour la première fois depuis 10 ansSituée à Médan dans les Yvelines, la demeure d'Émile Zola abrite un nouveau musée consacré à l’affaire Dreyfus et sera accessible au public dès le 28 octobre.

C’est quoi ce rôle de Karine Le Marchand d’ambassadrice de l’agriculture ?Les liens entre l’animatrice de « L’amour est dans le pré » et la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, présidée par Renaud Muselier, sont au cœur d’une controverse Ca sent pas bon cette histoire.... C'est quoi ce titre péjoratif et dévalorisant de 20 minutes ? Ambassadrice ? Non. Influenceuse en terme d'innovation et de domotique eco responsable pourquoi pas. Par ailleurs la région Paca doit lui filer 120K pour retaper sa maison, tout ça pour sauter dans sa piscine chauffée entre 2 poules et un récolteurs d'eau de pluie..

Alix (Koh-Lanta) justifie son attitude très décriée face à Clémence et Jade : 'Je n’ai pas participé pour me faire des amis'Au centre des critiques dans cette édition All-Stars de Koh-Lanta, La Légende, Alix a pris la parole pour justifier ses choix et son attitude sur le campement. C'est vrai que c'est un jeu, mais c'est là que l'on découvre le vrai visage des gens. Je n'aimerais pas être ton ami.