Municipales, Agnès Buzyn, Benjamin-Blaise Griveaux, Ministère De La Santé, Mathématiques, Électrochoc, Cédric Villani, Conclave, Paris-Est, Marathon, Émotion, Empathie, Les Verts, Pierre-Yves Bournazel, Santé, Rupin, Anne Hidalgo, Ps, Michel Hidalgo, Winston Churchill, Classe Moyenne, Écologie, Nom De Domaine, Élections Municipales De 1870 À Paris, Etty Buzyn, Logo, Député

Municipales, Agnès Buzyn

Pour Agnès Buzyn, un début de campagne et des larmes

Pour Agnès Buzyn, un début de campagne et des larmes #municipales #Paris

17/02/2020 23:40:00

Pour Agnès Buzyn , un début de campagne et des larmes municipales Paris

La nouvelle candidate LREM à Paris a officiellement rendu, lundi, les rênes du ministère de la Santé. A peine désignée, elle commence un marathon pour imprimer sa marque.

«C’est avec une grande émotion que je quitte le ministère de la Santé pour mener la campagne des élections municipales à Paris», a-t-elle difficilement déclaré, faisant plusieurs pauses pour tenter de ravaler ses sanglots. En vain.

«D'homme à homme» : la double offense de Macron VIDÉO - Emmanuel Macron pris à partie par des 'Gilets jaunes' aux Tuileries EN DIRECT - Au lendemain de Macron, Castex attendu pour son discours de politique générale

«Churchill disait : le succès n’est pas final, l’échec n’est pas fatal, c’est le courage de continuer qui compte», a-t-elle poursuivi, souriante mais le visage tremblant.«Elle a expliqué que ce n’était pas facile de se séparer de personnes avec qui elle travaillait depuis un long moment»

, rapporte un cadre de la campagne parisienne qui s’est entretenu avec elle dans la foulée. L’ancienne ministre, qui a passé près de trois ans à la Santé, n’est pas la première à manifester son émotion en quittant ses fonctions mais la séquence a alimenté l’idée selon laquelle on l’aurait poussée à se lancer dans la bataille parisienne. Après l’annonce du retrait de Benjamin Griveaux vendredi matin, la macronie a passé trois jours en conclave, avant de se mettre d’accord sur un remplaçant. Beaucoup de noms ont circulé mais dès vendredi, c’est l’hypothèse Buzyn qui est revenue avec le plus d’insistance.

«Electrochoc»Une ministre identifiée, jugée «solide»… Mais pas vraiment disponible : juste avant le retrait de Griveaux, elle avait écarté la possibilité d’une candidature sur la liste du XVepour cause d’emploi du temps trop chargé. L’insistance de la macronie, à son plus haut niveau, l’aura finalement fait changer d’avis.

«J’y vais, j’en ai envie», a-t-elle affirmé dimanche en se déclarant.«Envie»: la nouvelle candidate a répété plusieurs fois le mot, comme pour s’en persuader. Emmanuel Macron «n’a pas eu à la convaincre, puisque c’est elle qui a exprimé son envie de se lancer dans la bataille parisienne»

, assure Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement.Les marcheurs veulent en tout cas donner l’impression d’un nouvel élan.«Sa candidature passe bien, on a de bons retours dans les arrondissements, ça peut être un électrochoc positif»,

loue Pierre-Yves Bournazel, candidat dans le XVIIIe. En réalité, tout change pour que rien ne change. A un mois seulement du scrutin, Agnès Buzyn devra se contenter de porter le projet de son prédécesseur. Après un «événement militant» dans le IX

Mort de Naya Rivera: les créateurs de 'Glee' créent un fonds pour financer les études de son fils 'Autant aller à la Foire du Trône': Mélenchon réagit à la sortie de Macron au jardin des Tuileries L’Inde reconfine plus de 140 millions d’habitants

edimanche soir, elle a rencontré lundi matin l’équipe de campagne au QG, avant de déjeuner avec les têtes de liste et de«travailler sur le fond»l’après-midi. Si l’ex-ministre ramène avec elle sa directrice de cabinet et sa conseillère com, l’équipe existante, dont le directeur de campagne de Benjamin Griveaux, reste en place. Quant au logo «Paris ensemble, avec Benjamin Griveaux», il a seulement été actualisé avec le nom de la remplaçante. Le nom de domaine Buzyn2020.fr renvoyait ce lundi… vers celui d’Anne Hidalgo. L’équipe de la maire sortante assure n’y être pour rien.

A lire aussiOlivier Véran, une «boule de nerfs» au ministère de la SantéSur le fond, Agnès Buzyn devrait aussi faire dans la continuité, avec quelques variations. Parmi les plus notables : le probable renoncement au projet de déplacement de la Gare de l’Est et au prêt de 100 000 euros pour aider des Parisiens à acheter un logement. Un désaveu pour les marcheurs qui ont soutenu ces mesures vivement critiquées. «

C’est sain qu’elle imprime sa marque», relativise Pacôme Rupin, tête de liste dans Paris centre. Son prédécesseur avait choisi de s’adresser aux classes moyennes, elle va«axer sa campagne sur les fragiles».«Elle souhaite parler des difficultés des personnes âgées»

, explique le député de Paris. Alors que Griveaux souffrait d’une image négative, l’ex-ministre de la Santé devrait jouer la carte de la personnalité Lire la suite: Libération »

Pourquoi elle pleure la dame, elle anticipe sa défaite, mais non il faut y croire........? Pauvre petite fille triste !!! BUZYN a été le bras armé de la cause féministe en cassant toujours plus les derniers repères d'une société française où la famille est à l'agonie : PMA, GPA, destruction du père, isolement, divorces ravageurs, dénatalité (fr.souche), mépris des anciens etc

Les hommes eux, n’ont pas eut a quitter leurs postes, encore un parti sexiste, apres les députés godillots, les ministres.... Ils sont a gerber ! elle se fout de la gueule du monde On peut comprendre les larmes de Madame agnesbuzyn: ses chances de victoire sont limitées -et quoi qu'il arrive celle-ci ne sera possible que sous la condition d' un rapprochement avec VillaniCedric Si elle échoue, elle aura tout perdu: mairie et ministère! Sacrifiée?...

Et ginira avec des larmes

« J'y vais pour gagner »: Agnès Buzyn remplace Benjamin Griveaux pour les municipales à ParisINFO BFMTV. Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, va remplacer Benjamin Griveaux à la course à la mairie de Paris, a appris BFMTV ce dimanche. Ce... En même temps, on y va rarement pour perdre, non ? 😂😂😂😂 Après sa dernière victoire contre le coronavirus... À non c'est vrai elle abandonne.

Agnès Buzyn pour réanimer la campagne LREM à ParisLa ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a annoncé ce dimanche qu’elle se portait candidate pour prendre les rênes de la campagne pour la mairie de Paris Elle va se prendre une branlée qu'elle est pas prête d'oublier! Larem va disparaître aussi vite qu'elle est et elle avec ! Je te souhaite bonne chance Agnès parceque tu es très importante pour les citoyens ⚘⚘

Olivier Véran pressenti pour remplacer Agnès Buzyn à la SantéUn nom revient avec insistance pour remplacer Agnès Buzyn : celui d'Olivier Véran, député de l'Isère et médecin de formation Poutine a dit: Véran, da !!!!!!!!!!!!!!!!!! mdr Il faut espérer que le remplaçant ne soit pas aussi nule que celui qui a remplacé Delevoye.

Agnès Buzyn candidate à la mairie de Paris à la place de GriveauxL'actuelle ministre de la Santé et de la Solidarité a déclaré sa candidature ce dimanche Merci Mme buzyn pour la grande réforme pour le grand âge que vous aviez promis avant que les branleurs ne prennent le pas sur la responsabilité de l état envers les aidants qui soulagent tellement les finances de notre société et que vous laissez dans la merde Aux chiottes C'est une blague ? On est déjà le 1er avril

Municipales à Paris: Emmanuel Macron envoie Agnès Buzyn pour sauver LREMLa ministre de la Santé a démissionné du gouvernement pour remplacer Benjamin Griveaux à trente jours du scrutin. Ses adversaires la ciblent déjà. Ah ben ce n est pas gagner 🤣🤣🤣 LREM est déjà mal embarquée dans ces municipales : amateurisme , ' sexegate', guerres et rivalités familiales , tambouilles politiques . Tout ça ressemble finalement au vieux monde tant décrié par Emmanuel Macron pendant sa campagne présidentielle 😒 Santé 🍺🤡🥶🤢

Municipales : Agnès Buzyn candidate à Paris pour remplacer Benjamin GriveauxLa ministre de la Santé a indiqué à l'AFP dimanche après-midi qu'elle quittait le gouvernement pour conduire la liste de la majorité dans la capitale. Une annonce qui intervient 48 heures après le renoncement de Benjamin Griveaux. Remplacer un crispant par une crispante, c'est pas sot. En pleine crise virale mondiale - intelligent C’est vrai que la crise de l’hôpital public ne vaut pas un investissement plein et entier...écœurant