İnternational

Pêche post-Brexit : Londres s’indigne des menaces françaises contre l’île de Jersey

Pêche post-Brexit : Londres s’indigne des menaces françaises contre l’île de Jersey

06/05/2021 04:15:00
İnternational

Pêche post-Brexit : Londres s’indigne des menaces françaises contre l’île de Jersey

Paris et Londres s’opposent sur les nouvelles conditions de pêche imposées aux marins français, dans le prolongement du Brexit. La France menace à demi-mot de couper l’approvisionnement en électricité de l’île.

Partage désactivéLe gouvernement britannique et les autorités de Jersey ont dénoncé avec indignation mercredi 5 mai la menace implicite de Paris de couper le courant sur l’île anglo-normande en raison des conditions de pêche imposées aux marins français après le Brexit. Sujet explosif tout au long des négociations sur les conditions de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, l’accès des pêcheurs européens aux eaux britanniques continue de provoquer des frictions malgré l’accord trouvé entre Londres et Bruxelles, en vigueur depuis le 1

Karim Benzema, Antoine Griezmann et Kylian Mbappé, un trio avec peu de brio pour les Bleus contre la Hongrie De Kylian Mbappé à l’Olympique de Marseille, pluie d’hommages pour Philousports Equipe de France : Didier Deschamps vole au secours de Karim Benzema

er janvier dernier.Selon Paris, le Royaume-Uni a publié vendredi une liste de 41 navires français, sur 344 demandes, autorisés à pêcher dans les eaux de Jersey, mais cette liste s’accompagne de nouvelles exigences« qui n’ont pas été concertées, discutées ni notifiées avant »

dans le cadre de l’accord. Mardi, la ministre française de la mer, Annick Girardin, a affirmé que la France était prête à recourir à des« mesures de rétorsion »si les autorités britanniques continuaient à restreindre l’accès des pêcheurs français à ces eaux. Devant l’Assemblée nationale, elle a fait allusion à des répercussions éventuelles sur le headtopics.com

« transport d’électricité par câble sous-marin »qui alimente l’île depuis la France.« Menaces inacceptables »« Les menaces envers Jersey sont clairement inacceptables et disproportionnées »

, a dénoncé un porte-parole du gouvernement britannique, disant« faire confiance à la France pour utiliser les mécanismes »prévus par l’accord post-Brexit« pour résoudre les problèmes »

.« Ce n’est pas la première menace des Français envers Jersey ou le Royaume-Uni depuis que nous sommes dans ce nouvel accord », a déclaré le ministre des affaires étrangères de l’île, Ian Gorst, sur la BBC.

« Il serait disproportionné de couper le courant juste parce qu’il faut fournir des détails supplémentaires afin que nous puissions affiner les licences »de pêche, a-t-il estimé.Lire aussiDans un communiqué publié mardi, le gouvernement de Jersey a assuré avoir headtopics.com

Hongrie-France : Deschamps « aurait pu sortir » Pavard s'il avait « communiqué sur son état » Euro 2020 : des cris de singe entendus lors de Hongrie-France PSG : Robert Pirès valide le choix Wijnaldum

« octroyé les licences de pêche conformément à l’accord commercial »conclu entre Bruxelles et Londres fin décembre. Ce dernier prévoit une période de transition jusqu’à l’été 2026, date à partir de laquelle les pêcheurs européens renonceront à 25 % des captures dans les eaux britanniques. Les pêcheurs de l’Union européenne conservent entre-temps un accès garanti aux zones situées entre 6 et 12 milles marins au large des côtes britanniques, très poissonneuses et souvent plus calmes pour naviguer, où ils se rendaient traditionnellement.

Pour obtenir cette autorisation, les navires doivent toutefois démontrer aux autorités britanniques qu’ils pêchaient déjà dans cette zone sur la période de référence 2012-2016. Et des crispations ont ressurgi ces derniers jours, des pêcheurs se plaignant de la lenteur de Londres à leur délivrer des licences.

Une centaine de bateaux français à JerseyDimitri Rogoff, le président du comité régional des pêches de Normandie, a prévenu qu’une centaine de bateaux français comptaient se rendre jeudi au port de Saint Helier, la capitale de Jersey, pour montrer leur mécontentement. Le premier ministre britannique Boris Johnson a lui estimé que tout blocus potentiel des ports de Jersey par des pêcheurs français

Lire la suite: Le Monde »

Grâce à ce poulailler connecté et autonome, on recycle aussi nos biodéchets

Deux habitants de la Haute-Garonne ont créé un poulailler autonome et connecté destiné à valoriser les biodéchets, mais aussi à devenir un outil pédagogique et de lien social

Mais Boris Johnson est un joueur de poker et maintenant qu'il est isolé en Europe il menace comme les dictateur dans le monde et s'en met plein les poches sur le dos des Anglais De fait, les iles de la Manche comme Jersey, Guernesey, et Alderney sont jamais été sous une 'souveraineté française' mais uniquement britannique et aussi, ce sont des territoires en dehors de l'UE comme les iles Féroé, bien que danoises.

Protectionnisme de leurs pays bravo aux anglais à quand un protectionnisme français ? L'UE est sûrement derrière, l'UE ne sait pas remis du BREXIT, Macron n'étant qu'un de leurs DRH exécute les ordres. Nous ne sommes pas à la hauteur! Frexit vite!

Pêche post-Brexit: le Royaume-Uni s'indigne à son tour des menaces françaises contre JerseyEn raison de nouvelles exigences britanniques pour délivrer des licences de pêche, la France a implicitement menacé de couper le courant sur l'île anglo-normande. Des menaces 'inacceptables' pour Londres.

Pêche post-Brexit: des navires de guerre britanniques déployés à JerseyLa tension monte dans la Manche. Le ministère de la Défense déploie des navires de guerre et précise qu'il s'agit 'd'une mesure strictement préventive, en accord avec le gouvernement de Jersey'.

Jersey : la sortie amère des pêcheurs français dans les eaux post-BrexitPlus d’une cinquantaine de bateaux venus de Normandie et Bretagne sont partis ce matin en direction de Saint-Hélier manifester leur colère face aux nouvelles conditions de pêche.

Brexit : une première étape bien digérée pour les marchandisesLes embouteillages monstres qu'on craignait n'ont pas eu lieu. Les contrôles des camions se sont fluidifiés. Ca coince toutefois pour certains produits d'épicerie comme ceux de Mark & Spencer.

Accord post-Brexit : à Granville, des marins le port au ventrePrès de 70 navires normands et bretons ont fait entendre leur voix face à Jersey pour dénoncer des autorisations de pêche données au compte-gouttes par les autorités de l’île. Libe a rencontré trois pêcheurs français qui en étaient.