Disparitions

Disparitions

Mort de Jacques Calvet, capitane d’industrie et ex-PDG de Peugeot-Citroën

Mort de Jacques Calvet, ancien PDG de Peugeot-Citroën, à l’âge de 88 ans

10/04/2020 13:38:00

Mort de Jacques Calvet, ancien PDG de Peugeot-Citroën, à l’âge de 88 ans

Ce grand commis de l’Etat devenu capitaine d’industrie est mort le 9 avril à l’âge de 88 ans.

Jacques Calvet, alors PDG de Peugeot-Citroën, en janvier 1991. MICHEL CLEMENT / AFPJacques Calvet, mort jeudi 9 avril à l’âge de 88 ans à Dieppe, était une grande voix. Au propre comme au figuré. Une voix chuintante, reconnaissable entre toutes lorsqu’il défendait ses

Masques, mégots par terre : le gouvernement veut porter l’amende à 135 euros Jeter un masque par terre va bientôt coûter 135 euros PSG : le Barça ne lâche pas l'affaire pour Neymar !

« ouatures ».Une voix tonnante dont il sut jouer pour faire entendre celle du patron du constructeur automobile PSA Peugeot Citroën qu’il fut quinze ans durant.De 1982 à 1997, l’homme tracera sa route d’estoc et de taille, étrillant et rendant coup pour coup aux constructeurs japonais, à l’Europe, à Renault… Et aux socialistes. Un « grand patron », comme on disait naguère. A l’ancienne. Grand jusqu’à la grandiloquence parfois. Jusqu’à l’excellence souvent. Paternaliste et visionnaire.

« Sûr de lui et dominateur », pour reprendre une expression du général de Gaulle, auquel il ne dédaignait pas d’être comparé.Article réservé à nos abonnésLire aussiJacques Calvet seul contre tous

Car tout était politique pour ce grand commis de l’Etat devenu capitaine d’industrie. En 1994, à trois ans de sa retraite, devant quelques journalistes dans les coulisses de Roland-Garros (dont Peugeot était un sponsor), il évoqua comme en passant la possibilité de briguer la présidence de la République en 1995. Succéder à Francois Mitterrand… Une fin de carrière rêvée pour cet émule de Giscard. En 1992, ne s’était­-il pas préparé au duel, briguant la place de grand contradicteur pour le fameux débat télévisé à la veille du référendum sur le traité de Maastricht ? L’Elysée mettra son veto, préférant le « vrai » politique Philippe Séguin.

Dans les pas de Valéry Giscard d’EstaingNé le 19 septembre 1931 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), ce fils d’un prof de khâgne choisit la fac de droit et Sciences Po Paris. A l’ENA, il croise Edouard Balladur (promotion France-­Afrique, 1957). Entré « dans la carrière » à la Cour des comptes, il y sympathise avec un autre « grand Jacques » : Chirac. Tandis que le futur président fait ses premières armes aux côtés de Georges Pompidou, Calvet, lui, mettra ses pas dans ceux de Valéry Giscard d’Estaing, dont il partageait, outre la haute taille, le fameux chuintement et la grandeur parfois hautaine…

Article réservé à nos abonnésLire aussiCalvet s'en va-t-en guerreIncontournable et intraitable directeur de cabinet de l’inamovible ministre des finances de la France gaullo-­pompidolienne – il concoctera pour VGE une douzaine de budgets pour la République française, de 1959 à 1974 –, Jacques Calvet semble être sur une irrésistible rampe de lancement. Pourtant, à la surprise générale, il n’est pas nommé ministre par son mentor élu à l’Elysée en 1974. Il aurait refusé, selon certains ; Giscard ne le lui aurait pas proposé, assurent d’autres. Il est vrai que « l’impossible Monsieur Calvet », comme le baptisera

L’Express, a déjà bâti son personnage, tout de grandeur et d’autorité. Personnage qu’il mettra un constant et réel talent à entretenir tout au long de sa carrière patronale.François Mitterrand sera l’une des têtes de Turc préférées de Jacques Calvet, ­­avec son homologue de Renault Raymond Lévy, les fonctionnaires de Bruxelles, les concurrents japonais…

Masques, mégots par terre... L'amende va passer à 135 euros OM : M'Baye Niang aperçu avec Bouna Sarr Non, la Fête des mères n’a pas été inventée par le maréchal Pétain

Bombardé en 1975 à la présidence de la BNP, première banque française –« Il est bon pour la BNP d’avoir l’Etat pour actionnaire », disait en ce temps­-là ce colbertiste assumé qui se révélera dix ans plus tard l’imprécateur le plus farouche de l’interventionnisme public –, il en sera évincé en 1982 par François Mitterrand, qui a besoin d’hommes à sa main pour mener les nationalisations promises. Le président socialiste deviendra dès lors l’une des têtes de Turc préférées de Jacques Calvet, ­­avec son homologue de Renault

, les fonctionnaires de Bruxelles, les concurrents japonais…PDG-général en chefLa famille Peugeot récupère cet « énergumène » – l’un de ces mots gourmands dont il aimait à émailler ses propos –, qu’elle charge de sortir de l’ornière le groupe automobile mal remis des deux chocs pétroliers de 1973 et 1979. S’emparant de toutes les commandes, Calvet ne les lâchera plus jusqu’au 30 septembre 1997, date à laquelle il quittera les feux de la scène industrielle et politique. Il peut se targuer d’avoir réussi à faire marcher d’un même pas le Lion (Peugeot) et les Chevrons (Citroën),

« l’infanterie de marine et la cavalerie légère », disait le PDG-­général ­en ­chef.Lire aussiRenault ou Peugeot ? Le clivage gauche-droite au volantL’ancien grand commis a découvert non sans plaisir les travaux et les jours – et surtout le pouvoir – d’un grand patron, du privé cette fois. Une autre façon de faire de la politique. Le sauvetage de PSA restera le grand œuvre de sa vie. Un « choc de compétitivité » avant l’heure… Sous sa présidence, le chiffre d’affaires du groupe va doubler, les fonds propres seront multipliés par dix, la capitalisation boursière par vingt… et 50 000 emplois supprimés. L’usine Citroën d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), qui finira par fermer en 2014, était déjà sur la sellette.

Ce catholique fervent, à la barre d’un groupe protestant emblématique du capitalisme cher à Max Weber, dira souvent ses« interrogations personnelles terrifiantes »lorsqu’il décide de licencier Lire la suite: Le Monde »

la mort est un manfe evifent de favoir fifre Quelle tristesse et perte pour la finance mondialisée : il avait tant oeuvré à la destruction de l'humanité ! Paix à son âme, il a tt de même sur la conscience la mort de milliers de personnes en raison de son lobbying actif pour valoriser les oitures à mazout.

Hélas, il a cru faire notre bonheur grâce au diesel... Bon il a viré combien de gens pour atteindre son bonus? 'Excusez-moi, j'ai eu un petit problème de oiture...' BIENVENU CHEZ LE GRAND MEDIUM MARABOUT HOUESOU AZIAKOU LE PLUS PUISSANT DES MARABOUTS AFRICAINS

Mort de Jacques Calvet, ancien patron du groupe PSACet ancien patron du groupe automobile français PSA (Peugeot, Citroën) et figure des milieux d’affaires est décédé à 88 ans. Wawaoummm

Mort de Hal Willner, homme de l'ombre du jazz et de la pop américaineProducteur (pour Lou Reed, les Neville Brothers ou Macy Gray), compositeur, arrangeur… Hal Willner avait collaboré avec une galaxie de créateurs. Il est mort mardi du Covid-19, à l'âge de 64 ans.

Coronavirus : mort de Donato Sabia - Athlé - CoronavriusL'Italien Donato Sabia, finaliste du 800 m aux Jeux de Los Angeles (1984) et de Séoul (1988), est décédé du Covid-19 à l'âge de 56 ans. RIP 🙏

Un adolescent retrouvé mort, pendu dans sa chambreLa police évoque la thèse du suicide concernant un adolescent découvert pendu à son domicile, à Douai

Mort de Marie-Louise Lopéré, une des célèbres bigoudènes des publicités TipiakMarie-Louise Lopéré, l'une des célèbres bigoudènes qui apparaissaient dans la publicité pour les produits Tipiak, est décédée en début de semaine à l'âge de 97 ans à Pernac'h dans sa Bretagne natale.

Christian Bonnet : Mort de l'ancien ministre de l'Intérieur sous VGEQuelques jours après avoir appris la mort de Patrick Devedjian, la classe politique rend cette fois hommage à l'ancien ministre de l'Intérieur Christian Bonnet. Celui qui fut nommé à ce poste sous la ...