Microsoft ne gagne rien sur ses consoles de jeu vidéo (mais c'est normal)

Microsoft ne gagne rien sur ses consoles de jeu vidéo (mais c'est normal)

06/05/2021 12:30:00

Microsoft ne gagne rien sur ses consoles de jeu vidéo (mais c'est normal)

Lors du procès opposant Apple à Epic, la patronne de la division Xbox de Microsoft a été interrogé sur le modèle économique de cette activité.

Un mystère aujourd'hui levé. En effet, lors du procès opposantApple à Epic,Lori Wright, la patronne de la division Xbox de Microsoft a été interrogée comme témoin par l'avocat d'Epic sur le modèle économique de cette activité.

Kyrie Irving, le meneur des Brooklyn Nets, forfait pour le match 7 face aux Milwaukee Bucks Cas de myocardite : l'Agence du médicament retient un «rôle possible» du vaccin Pfizer/BioNTech Avortement : les évêques catholiques américains veulent interdire la communion à Joe Biden

Ses réponses sont on ne peut plus claires."Quelle marge prend Microsoft sur les ventes de consoles Xbox?", demande-t-il."Aucune, nous vendons les consoles à perte", répond-elle."Microsoft a-t-il déjà gagné un bénéfice sur la vente d’une console? ", insiste l'avocat."Non", répond alors la dirigeante.

Modèle économique de l'imprimante ou de la machine à caféCes réponses confirment en fait un secret de polichinelle. Dans les consoles, Microsoft applique le modèle économique éprouvé appliqué pour plusieurs produits de consommation, notamment les machines à café type Nespresso ou encore les imprimantes. headtopics.com

La machine en tant que telle est vendue à prix coûtant voire à perte pour inciter à l'achat. Le fabricant se rattrape ensuite sur les"consommables": cartouches d'encre vendues à prix d'or pour les imprimantes, capsules pour les machines à café.

Pour le jeu vidéo, un large écosystème permet désormais d'assurer de confortables marges. Il y a évidemment d'abord les jeux vendus assez chers, Microsoft est un éditeur important, mais également les abonnements aux services en ligne (Xbox Live, Xbox Game Pass pour Microsoft) qui génèrent des revenus récurrents, sans oublier les accessoires sous licence.

De quoi permettre au final de dégager des bénéfices sur ces activités. D'ailleurs, ce modèle est également appliqué par Sony pour ses PlayStation depuis la PS4. Auparavant, le géant japonais tentait d'être rentable dès le lancement de ses nouvelles machines ce qui impliquait un prix de départ élevé. Trop sûrement pour les consommateurs qui avaient alors boudé la PS3 à son lancement.

Lire la suite: BFMTV »

Start-up

\u003Cp\u003ELevées de fonds, rachats, tendances de marchés et avancées du secteur sur les grands enjeux sociétaux et environnementaux. Retrouvez l’actualité de l’écosystème des start-up.\u003C\u002Fp\u003E