Rediff, Fugitif, Gard, Gendarmerie, Meurtre, Faits Divers, Crime, Affaires, Enquêtes, Procès, Accident, Évènements, Police, Justice, Criminalité, Violences, İnsécurité, İslamisme

Rediff, Fugitif

Meurtrier des Cévennes : une traque hors normes

#Rediff Une aiguille vivante, venimeuse et camouflée, dans une botte de foin. Depuis mercredi, 300 gendarmes se relaient dans une zone de 15 km², utilisant un matériel de pointe pour retrouver, si possible vivant, le fugitif.

14/05/2021 02:55:00

Rediff Une aiguille vivante, venimeuse et camouflée, dans une botte de foin. Depuis mercredi, 300 gendarmes se relaient dans une zone de 15 km², utilisant un matériel de pointe pour retrouver, si possible vivant, le fugitif.

Depuis mercredi, 300 gendarmes se relaient dans un carré de 15 km de côté, utilisant un matériel de pointe pour retrouver, si possible vivant, le fugitif. Le jeune homme de 29 ans, suspecté de deux homicides, a fui mardi dans la forêt.

, qui a abattu mardi 11 mai dernier son patron et un de ses collègues aux Plantiers, petit village sur les flancs du mont Aigoual dans les Cévennes gardoises, se poursuit ce jeudi. «La zone d'action est un quadrilatère de 15km sur 15km, soumis à un contrôle de zone. Nous avons engagé à l'intérieur des gendarmes avec des moyens extrêmement lourds, extrêmement sophistiqués

Adrien Rabiot, une cheville à gérer avant France - Suisse Lucas Hernandez incertain pour France - Suisse, Digne forfait Une fête étudiante géante à Majorque provoque un cluster de centaines de cas

» indiquait dès mercredi matin à la presse le colonel Laurent Haas, commandant de la gendarmerie du Gard.À lire aussi :Double meurtre dans les Cévennes : un appel à témoins lancé pour retrouver le fugitif armé

Environ 300 personnes sont engagées depuis le début des recherches, et de nouveaux soldats devraient être déployés ce jeudi soir, portant l'effectif complet à environ 350 personnes. Tous les métiers de la gendarmerie sont engagés ; le GIGN a apporté soixante soldats, et huit hélicoptères ont également été affectés à la traque et se relaient depuis mardi matin sur la zone. headtopics.com

«Coups de sonde», caméras thermiques et chiens Saint-HubertLa nature du terrain constitue une première difficulté. La zone de recherche est particulièrement escarpée et boisée et constitue un «décor extrêmement complexe d'accès

», comme a déclaré le général Philippe Ott (commandant en second de la région PACA) ce jeudi lors d'une conférence de presse. Une dizaine de hameaux sont encaissés et entourés de crêtes boisées appelées localement «

serres» : forêt dense et piégeuse, l'ensemble est en plus parsemé de grottes et de reliefs rocheux. Pour guider les équipes sur le terrain, des cartographes, appelés par la section de recherche de Nîmes, fournissent en direct des indications par radio et repèrent certains points stratégiques.

La seconde difficulté vient du fait que le fugitif connaît bien la zone dans laquelle il est actuellement en fuite. «L'auteur des faits connaît parfaitement le coin, il y habite, il le pratique et a cet avantage» avait indiqué mercredi le colonel Haas. Habitant sur place depuis dix ans, le mis en cause est chasseur et tireur sportif, et serait armé d'une arme de poing ainsi que d'un fusil d'une portée d'environ 300 mètres, une arme redoutable lorsqu'elle est équipée d'une lunette de visée. Face à cet homme a priori bien équipé, son comportement en cas de rencontre constituerait donc un troisième défi. Des tireurs de précision sont opérationnels pour sécuriser tout contact. «Nous nous souvenons de headtopics.com

L'avocat de Trump perd sa licence à cause de ses mensonges sur la présidentielle Equipe de France : Hugo Lloris plus si impérial Canada : nouvelle découverte de tombes anonymes, sur le site d’un ancien pensionnat autochtone

la mort de trois de nos camarades en décembre dernier[dans le Puy-de-Dôme, NDLR] tués par un homme peut-être différent, mais présentant un profil similaire sur certains aspects», a noté jeudi le général Ott.

Un tireur de précision ou «sniper», à bord d'un véhicule de gendarmerie équipé d'un toit dépliable et blindé.CLEMENT MAHOUDEAU / AFPComment, justement, les équipes de gendarmerie comptent-elles repérer Valentin Marcone ? Sur plusieurs médias, le commandant Ghislain Réty, commandant du GIGN, a décrit une manœuvre double, consistant à la fois à encercler la zone, et à la ratisser en opérant des «

coups de sonde» dans les grottes et refuges possibles : bergeries, caches de toutes natures. Ces explorations sont effectuées par le GIGN, qui utilise des véhicules blindés, et des drones «pour prendre le minimum de risque tout en garantissant le succès de la mission

» détaille le militaire.lui demandant de revenir à la raison et de se rendre, a également été diffusé par des mégaphones, dans la zone d'action. Pour Philippe Ott, «il s'agit d'une manœuvre d'influence, qui fait partie de notre palette même si on l'utilise rarement, car il y a le risque d'énerver le fugitif headtopics.com

».Les explorations sont effectuées par le GIGN.CLEMENT MAHOUDEAU / AFPÀ lire aussi :«Valentin, c'est papa, je t'aime» : le père du meurtrier des Cévennes l'appelle à se rendreEn plus des drones, huit hélicoptères se relaient pour des analyses visuelles et à l'aide de caméras thermiques et infrarouges. Les recherches continuent également dans l'obscurité mais la forêt, très giboyeuse, risque à tout moment d'induire les analystes en erreur. Enfin, un ou plusieurs chiens de race Saint-Hubert ont également été transportés sur la zone et pourraient aider les équipes avec leur odorat surdéveloppé. Mercredi, Laurent Haas avait indiqué que «

les chiens de la brigade cynophile [avaient] d'ores et déjà repéré des itinéraires de fuite«mais les odeurs étaient interrompues par les cours d'eau, compliquant d'autant la recherche.VOIR AUSSI -Les gendarmes toujours à la recherche du meurtrier présumé dans les Cévennes

Affaire Luc Besson : la plaignante fait condamner Le Point pour diffamation Euro 2020, EdF : Lucas Digne forfait face à la Suisse, encore un espoir pour Lucas Hernandez A Barcelone, des baskets pour sortir les migrants de la vente à la sauvette

L'hypothèse d'un suicide sous les balles des gendarmesQuels sont les scénarios d'approche possibles pour le fugitif? Ce jeudi, le général Ott et le procureur de la République du Gard Eric Maurel ont souligné ne pas privilégier la méthode de l'attrition, consistant à attendre que l'homme traqué s'épuise pour l'interpeller. «

Clairement, on va le chercher», a affirmé le général Ott. «On veut le trouver, le gros des forces engagées est dans une nature isolée à sa poursuite. L'usure peut certes être la sienne, mais peut nous toucher également

», ajoutait-il. «Ce n'est pas un jeu d'usure, les gendarmes ne sont pas dans l'attente, ils sont engagés, avec un courage discret» saluait le procureur Eric Maurel. Près du domicile de fugitif, des sacs de sable ont également été trouvés, pouvant laisser penser que l'homme s'est aménagé «

un ou plusieurs postes de combat» selon Philippe Ott, qui ne néglige pas l'hypothèse d'un «jusqu’au-boutisme qui lui aurait fait choisir une issue dramatique», et de mourir sous les balles des gendarmes.S'il est localisé et que les conditions sont réunies, un dialogue pourrait toutefois être engagé, à l'aide de négociateurs, l'objectif étant de lui faire déposer les armes.

. Enfin, l'hypothèse selon laquelle il aurait quitté la zone, ou celle d'un suicide, ne sont absolument pas exclues, a rappelé le général Ott.Les hameaux environnant le bourg principal des Plantiers sont également sécurisés.

CLEMENT MAHOUDEAU / AFPLe village, confiné, aide les équipes de rechercheL'autre mission des forces de l'ordre est de protéger la population face au dangereux suspect, et de faire avancer l'appel à témoin. Ce jeudi, le général Ott a déclaré qu'une «

cinquantaine d'appels» avait été reçue, et qu'ils n'avaient rien donné après levée de doutes. De même, des coups de feu auraient été entendus aux abords et dans la zone de recherche par des riverains, mais là encore, les investigations n'ont donné aucun résultat. «

Les rotors des hélicoptères de gendarmerie produisent des sons particuliers notamment dans certains reliefs, cela a pu induire les témoins en erreur» s'interrogeait le général Ott ce jeudi.En attendant, les habitants des Plantiers restent confinés chez eux, ne pouvant sortir que pour des raisons valables. Une équipe médicopsychologique, la Croix Rouge et des pompiers ont été dépêchés sur place. Quatre familles ont en outre demandé à être «

exfiltrées», a indiqué le maire de la commune Bernard Mounier à l'AFP. Et en cas de mouvement, les véhicules sont contrôlés aux abords de la zone d'action.Un gendarme contrôle un véhicule à proximité de la zone d'action.

SYLVAIN THOMAS / AFPPour autant, les villageois ne restent pas inactifs, et ont même hébergé ou restauré certaines équipes, comme l'a indiqué hier mercredi la sous-préfète du Vigan Saadia Tamelikecht auprès de

France 3Occitanie : «Nous pouvons remercier les administrés de la commune qui ont accueilli les forces d'appui, le personnel de secours, ou même les voisins qui ne pouvaient rejoindre leur domicile» a-t-elle salué.«

Dans un secteur où vous vous doutez bien que les hôtels ne courent pas les rues, la porte ouverte des voisins, des aubergistes qui ont cuisiné, a été d'un secours précieux Lire la suite: Le Figaro »

Panenka, l'invention d'une marque

ÉPISODE 4 - Lors de la finale 1976, le milieu tchécoslovaque Antonin Panenka sacre son équipe d'un tir au but inouï face à la RFA de Sepp Maier. Un geste audacieux et novateur.

350 gendarmes , bientôt 500 , cherchez l'erreur ? C est RAMBO Trop tard.. Il est parti rejoindre Xavier dupond de ligonnès.. Vous le retrouverez jamais.. 🤦‍♀️ C'est quand-même pas RAMBO

Comment s'organise la traque du tireur des Cévennes, en fuite depuis mardi matinLe suspect, au profil complexe, adepte de la chasse et du tir sportif et qui aurait aimé être tireur d'élite dans l'armée, a au moins deux armes avec lui ....bin déjà si le mec il écoute (ce qui m'étonnerai) il connait tous les plans..... Mais bon à mon avis il est déjà cuit

'Mon fils fais-moi confiance', le père du suspect des Cévennes l'appelle à se rendreDans un message audio transmis par la gendarmerie, le père du meurtrier présumé lui demande se rendre 'maintenant'. Triste Sérieux la fiche c’est n’importe quoi c’est pas une victime c’est un présumé assassin les journalistes voient meme pas l erreur n’importe quoi 😤 Il n’est pas une victime, sérieux !! Ça craint

Traque dans les Cévennes : ce que l’on sait sur Valentin Marcone, le tueur présuméLa traque se poursuit, les investigations progressent lentement. Le procureur de la République de Nîmes ( Gard ), Éric Maurel, a donné ce jeudi des éléments importants sur le profil de Valentin Marcone, suspecté d'être l'auteur du double meurtre dans une scierie des Plantiers ( Gard ), mardi 11 mai. Les enquêteurs espèrent toujours retrouver vivant le jeune homme de 29 ans. Il pourrait se trouver dans la forêt cévenole, mais aussi être sorti du périmètre initial de recherches. Un acte suicidaire n'est également pas à exclure. S’il a gardé son gilet jaune ils devraient le retrouver 🥴 Dommage il est très jeune. C'est horrible cette situation. Il faut qu'il revienne à la raison. Que contrairement au tueur d' Eric Masson, celui ci est bien franchouillard et donc no soucis pour diffusé nom, prénom, photos etc..

DIRECT - Traque dans les Cévennes : suivez la conférence de presse de la préfète du Gard et du procureur de la République de NîmesQuarante-huite heures après le meurtre du patron d’une scierie et de l’un de ses employés aux Plantiers ( Gard ), la traque se poursuit pour retrouver l’auteur des faits. Une nouvelle conférence de presse en présence du procureur de la République de Nîmes est prévue ce jeudi. A cette occasion, un point sera fait sur les investigations en cours. A suivre en direct sur CNEWS.

Un appel à témoins lancé pour retrouver le suspect du double meurtre dans les CévennesValentin Marcone a abattu son patron et son collègue dans un village du Gard mardi 11 mai avant de prendre la fuite. Il est 'considéré comme dangereux' par la police. Encore un suédois ? Le RN en PLS. Vite retrouver ce fou, adepte des théorie de droite, du Rassemblement national et signataire de la tribune des militaire. Bordel !! Rambo le mec !!! On dirait mon comptable... Encore un survivaliste comme à Saint-Just, il y a 4 mois qui a abattu 3 gendarmes. Le résultat de la propagande de la connosphere ! Peyssac Gard Cevennes Racaille LaRacailleTue TribuneDesMilitaires

Double meurtre dans les Cévennes : l'appel à témoins pour le moment infructueuxLes dizaines d'appels d'habitants d'une commune à proximité qui ont entendu de nombreux coups de feu à la mi-journée n'ont pas permis de retrouver le fugitif Il n'a plus rien à perdre gaffe les FDO il cherche la bastos !