Menace et manipulation entre le média identitaire « Livre noir » et l’humoriste Yassine Belattar

Menace et manipulation entre le média identitaire « Livre noir » et Yassine Belattar | par @FrJohannes et @ITrippenbach

24/11/2021 15:07:00

Menace et manipulation entre le média identitaire « Livre noir » et Yassine Belattar | par FrJohannes et ITrippenbach

Un salarié, soutenu par Eric Zemmour et Marion Maréchal, accuse Yassine Belattar de l’avoir séquestré dans son théâtre. Celui-ci nie en bloc et dénonce une manœuvre.

Livre noir, dénonce même le producteur de théâtre Thomas Barbazan.Livre noiroctobre mais sans carte de presse, et s’appelle en réalité Jordan Da Rocha, n’a pas porté plainte pour « séquestration » mais pour « un vol de trottinette électrique », « diffamation », « violence sans incapacité de travail » et « menace de mort réitérée ». Le 19 novembre, il s’était rendu incognito au spectacle avec un assistant pour tourner un reportage sur l’humoriste nommé en 2018 par Emmanuel Macron au conseil présidentiel des villes (avant d’en démissionner en 2019). Ils ont d’abord interrogé plusieurs personnes sur le trottoir –

Lire la suite: Le Monde »

Crunch, le podcast rugby de L'Équipe : au Japon, tout va bien pour les Bleus

La victoire lors du premier test-match a souligné une nouvelle fois les qualités de ce XV de France qui, quelque peu remanié, n'a pas perdu de sa superbe. La série de victoires se poursuit et l'ambiance au Japon est au beau fixe : quels sont les enjeux de cette tournée et quel est l'état d'esprit du staff ? Lire la suite >>

FrJohannes ITrippenbach *l'islamiste Yassine Bellatar FrJohannes ITrippenbach On voit déjà ici une version plus équilibrée. Le problème reste que les médias sont majoritairement complaisants avec ce « journaliste » usurpateur, et que les vautours de la politique qui se sont emparés de l’affaire feront tjs plus de bruit, rendant la vérité inaudible.

FrJohannes ITrippenbach Je suis contre le media 'livre noir ' 👎 FrJohannes ITrippenbach Belattar un humoriste ? Votre titre Le Monde est une honte. On voit bien le biais idéologique que vius avez Le Monde. On a l'habitude

Jusqu’à six ans de prison pour les cambriolages en famille à BéziersPendant trois mois, au cours de l’été, ils avaient multiplié les cambriolages entre Béziers et Narbonne Pas cher payé E_DupondM

La Marne polluée par une nappe d'hydrocarbures sur 5 kmsLa pollution a débuté vendredi, au niveau de la commune de Noisy-le-Grand en Seine-Saint-Denis, et s'est propagée sur une distance de 5 kilomètres, jusqu'à Joinville-le-Pont, dans le Val-de-Marne ce lundi.

Regain de tension entre les maires de banlieue et l’exécutifPour l’association d’élus Ville et banlieue, le bilan du gouvernement en matière de politique de la ville est insuffisant.

Le patron de Lavazza prévient que le prix du café va augmenterInvité sur BFM Business, le vice-président du groupe Giuseppe Lavazza souligne les déboires de la filière, entre les accidents climatiques et les problèmes d'acheminement. Tient encore une augmentation mais toujours pas les salaires

La «délinquance générale» a-t-elle vraiment baissé en cinq ans, comme l’affirme Gérald Darmanin ?Dans sa communication, le ministre de l’Intérieur choisit les indicateurs qui lui donnent raison, comme les cambriolages et les vols avec arme, et les années qui l’arrangent, notamment 2020, malgré ses confinements. GDarmanin c'est pas une nouveauté ni de gouvernement 🤣 ça devait même être censuré sur de Gaulle et Pompidou... GDarmanin Qui regarde leurs indicateurs ? Qui les écoute ? Qui les croit ? GDarmanin Imaginez un Ministre de l’Intérieur qui se félicite de la baisse des cambriolages pour une année durant laquelle son gouvernement a assigné tous les Français à résidence pendant plusieurs mois. 🤡

Comment le chlordécone empoisonne encore les relations entre les Antilles et la métropoleFOCUS - La Guadeloupe et la Martinique restent marquées par le scandale sanitaire provoqué par ce pesticide. Les habitants réclament désormais des dépistages gratuits.

; Marion Maréchal réclame que « justice soit faite » . L’affaire est pourtant loin d’être limpide. Yassine Belattar et cinq témoins interrogés contestent fermement la version de Livre noir . « Ce sont les méthodes trumpistes : créer des fake et se victimiser pour montrer que les immigrés sont des sauvages » , dénonce même le producteur de théâtre Thomas Barbazan. « Lynchage verbal » Jordan Florentin, qui travaille à Livre noir depuis le 1 er octobre mais sans carte de presse, et s’appelle en réalité Jordan Da Rocha, n’a pas porté plainte pour « séquestration » mais pour « un vol de trottinette électrique », « diffamation », « violence sans incapacité de travail » et « menace de mort réitérée ». Le 19 novembre, il s’était rendu incognito au spectacle avec un assistant pour tourner un reportage sur l’humoriste nommé en 2018 par Emmanuel Macron au conseil présidentiel des villes (avant d’en démissionner en 2019). Ils ont d’abord interrogé plusieurs personnes sur le trottoir – « Pensez-vous que Belattar est islamo-gauchiste ? » . « Cet homme n’a pas décliné le média pour lequel il travaillait , a déclaré à la police le producteur du théâtre, qui a déposé une main courante, et n’a fait signer aucune autorisation de diffusion aux personnes interrogées. » Lire aussi « Emmanuel Macron retient-il nos préconisations ? Pas sûr… » : remous au sein du Conseil présidentiel des villes Puis Jordan Florentin présente un passe sanitaire au nom d’Adolf Hitler. Interloqué, le contrôleur le laisse entrer et le jeune homme confie sa trottinette au producteur. Il assure ne pas avoir filmé dans la salle, mais Thomas Barbazan en doute et rappelle que le spectacle est une propriété privée et qu’on n’a en aucun cas le droit de le diffuser . En fin de soirée, Yassine Belattar papote avec son public et les deux jeunes hommes s’attardent. Soudain, le garde du corps de l’humoriste leur signale qu’ils ont été identifiés. Une dizaine de spectateurs protestent contre leurs méthodes. « Nous avons alors subi un lynchage verbal des personnes présentes, nous nous sommes fait traiter de fachos et de nazis », indique le jeune homme dans sa déposition. « Ils étaient en troupeau » , complète-t-il, choqué. C’est là que Yassine Belattar reconnaît Jordan Florentin, qui avait réalisé une vidéo pour Livre noir Il vous reste 57.41% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés. Lecture du en cours sur un autre appareil. Vous pouvez lire sur un seul appareil à la fois Continuer à lire ici