Meghan Markle : ses propos sur son enfance 'difficile' ne passent pas - Elle

Meghan Markle : ses propos sur son enfance 'difficile' ne passent pas

23/10/2021 13:52:00

Meghan Markle : ses propos sur son enfance 'difficile' ne passent pas

Le 20 octobre dernier, Meghan Markle a adressé une lettre au Congrès américain afin de défendre l’importance d’instaurer un droit congé parental pour tous après la naissance d’un enfant. Pour défendre ses idées, la duchesse de Sussex a évoqué sa propre expérience de mère suite à la naissance de...

Publié le 23 octobre 2021 à 11h32© Peterson Christopher/Splash News/ABACASauvegardé  Le 20 octobre dernier, Meghan Markle a adressé une lettre au Congrès américain afin de défendre l’importance d’instaurer un droit congé parental pour tous après la naissance d’un enfant. Pour défendre ses idées, la duchesse de Sussex a évoqué sa propre

Affaire Hulot: le porte-parole de Yannick Jadot, Matthieu Orphelin, mis 'en retrait de ses responsabilités' Liga Bwin : Belenenses décimé par le Covid-19 et contraint de jouer à 9 contre Benfica Liga : le FC Barcelone enchaîne à Villarreal, Memphis Depay décisif

expérience de mère suite à la naissance de la petite Lilibet Diana, mais aussi sa jeunesse loin d’être toujours dorée, selon elle : « Je ne suis pas une élue et je ne suis pas une politicienne. Je suis, comme beaucoup, une citoyenne engagée et un parent […] Aucune famille ne devrait avoir à choisir entre gagner sa vie et avoir la liberté de prendre soin de son enfant […] Le congé payé devrait être un droit national. »

Lire la suite: ELLE »

🔴 DIRECT - Grand débat LR sur CNEWS : «Le wokisme veut détruire le fondement de notre cohésion nationale», affirme Michel Barnier

Qui sera le candidat des Républicains à l’élection présidentielle de 2022 ? Pour convaincre les adhérents du parti, Michel Barnier, Valérie Pécresse, Xavier Bertrand, Eric Ciotti et Philippe Juvin débattent en direct sur CNEWS et en simultané sur Europe 1. 22h07 «L'idéologie du wokisme veut détruire le fondement de notre cohésion nationale», affirme Michel Barnier, quand Eric Ciotti propose d'interdire l'écriture inclusive.