Martinique : l’intersyndicale à l’origine de la grève générale appelle à la levée des barrages

Martinique : l’intersyndicale à l’origine de la grève générale appelle à la levée des barrages

Societe

24/11/2021 15:18:00

Martinique : l’intersyndicale à l’origine de la grève générale appelle à la levée des barrages

Les représentants syndicaux disent avoir pris cette décision pour éviter les risques d’embrasement, comme à la Guadeloupe, où les violences ont continué mardi.

lundi soir, dans un quartier populaire de Fort-de-France, sans faire de blessés.Depuis lundi matin, le réseau routier est fortement perturbé, avec des barrages bloquant les principaux axes routiers, notamment aux abords des grands secteurs d’activité du Lamentin, situé au centre de la Martinique, au sud de Fort-de-France.

Pas de garantie que les barrages soient levés rapidementLe mouvement a débuté pour réclamer la suspension de l’obligation vaccinale, mais avance des revendications variées. Depuis lundi matin, le réseau routier est fortement perturbé, avec des barrages bloquant les principaux axes routiers, notamment aux abords des grands secteurs d’activité du Lamentin, situé au centre de la Martinique, au sud de Fort-de-France. Ces blocages ont également contraint le rectorat à fermer plus de la moitié des établissements scolaires.

Lire la suite: Le Monde »

On se sent un peu 'chez nous ' - nous ne sommes pas trop dépaysé ... çà rappelle Haïti mais bof ...

Les chasseurs dans les rues de Bordeaux pour défendre les traditionsPlusieurs associations de chasseurs prévoient une manifestation samedi à Bordeaux, pour défendre les chasses traditionnelles et « délivrer des messages » au maire Pierre Hurmic « et son candidat Tradition ok mais avec du coup toujours avec 4 grammes ou pas ? Si LeChasseurFr est pro ZemmourEric, attention à vous les musulmans et non blancs car la chasse est ouverte 🥶🥶🥶🤮🤮🤮

Tirs sur les forces de l'ordre en marge de la grève en Martinique: une enquête ouverteCes violences se sont produites en marge de l'appel à la grève générale qui a débuté lundi en Martinique, pour dénoncer, comme en Guadeloupe, l'obligation vaccinale et les suspensions de soignants, mais aussi le coût de la vie, et les prix des carburants.

Guadeloupe : des armes de guerre dérobées dans les locaux de la douane à Pointe-à-PitreINFO LE FIGARO - Alors que la tension monte dans le département d'outre-mer, des fusils et pistolets ont été subtilisés après un incendie de nature criminelle, survenu dans la nuit de vendredi à samedi. Qui sème le vent récolte la TEMPÊTE.. Et ce n est pas le retour des békés qui va arranger les choses... COURAGE à ces valeureux RESISTANTS

Castex « condamne avec extrême fermeté » les violences en GuadeloupeJean Castex a également annoncé la création d’une « instance de dialogue » afin de « d’accompagner individuellement » les professionnels concernés par l’obligation v Le pompier pyromane... Ma fermeté est plus extrême 😡 Vous créez tout ça. Le mec il a cru en gwada c était la campagne. La ça sort les machettes les flingues y a pas la même réponse

«Au CHU de Martinique, la tension autour du vaccin est palpable dans tous les services»INTERVIEW – 💬 «Au CHU de Martinique, la tension autour du vaccin est palpable dans tous les services» Le directeur de l’hôpital, Benjamin Garel, craint une grève qui dure, et évoque les raisons de la méfiance autour de la vaccination dans l’île manipulation massive par les évangélistes anti-républicains... Mais laissons les se démerder et dans 1 mois ils supplieront la France de leur venir en aide Certains journaux ne sont intéressés que par la m..de!

Guadeloupe : les soignants pourront se faire vacciner avec des doses sans ARN messagerJusqu'ici, les vaccins disponibles dans le département d'Outre-mer contre le Covid-19 étaient essentiellement ceux de Pfizer-BioNtech. Guadeloupe

la cible de tirs par armes à feu lundi soir, dans un quartier populaire de Fort-de-France, sans faire de blessés. Depuis lundi matin, le réseau routier est fortement perturbé, avec des barrages bloquant les principaux axes routiers, notamment aux abords des grands secteurs d’activité du Lamentin, situé au centre de la Martinique, au sud de Fort-de-France. Pas de garantie que les barrages soient levés rapidement Le mouvement a débuté pour réclamer la suspension de l’obligation vaccinale, mais avance des revendications variées. Depuis lundi matin, le réseau routier est fortement perturbé, avec des barrages bloquant les principaux axes routiers, notamment aux abords des grands secteurs d’activité du Lamentin, situé au centre de la Martinique, au sud de Fort-de-France. Ces blocages ont également contraint le rectorat à fermer plus de la moitié des établissements scolaires. L’appel de l’intersyndicale ne garantit pas que tous les barrages routiers soient levés rapidement, certains d’entre eux étant tenus par des personnes non syndiquées. Lire notre reportage : Article réservé à nos abonnés A la Guadeloupe voisine, le couvre-feu a été prolongé jusqu’au 28 novembre. Pour calmer la situation, M. Castex a annoncé lundi la création d’une « instance de dialogue »