Hajarraissouni, Journaliste, Femme, Gynécologie, Agence France-Presse, Mariage, Loi, Avortement, Mohammed Vı, Rapports Sexuels, Anesthésie, Gynécologue, Maroc, Hors-La-Loi, Prison

Hajarraissouni, Journaliste

Maroc : le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, son fiancé et son gynécologue

Maroc : le roi gracie la journaliste #HajarRaissouni, son fiancé et son gynécologue

16.10.2019

Maroc : le roi gracie la journaliste HajarRaissouni, son fiancé et son gynécologue

Le roi du Maroc a gracié la journaliste Hajar Raissouni qui a été condamnée le 30 septembre à un an de détention pour «avortement illégal» et «relations sexuelles hors mariage» , selon un communiqué officiel diffusé ce mercredi. La jeune femme de 28 ans sera libérée «dans les prochaines heures», en même temps que son fiancé et que le gynécologue , l'anesthésiste et la secrétaire médicale qui avaient été condamnés avec elle, a indiqué une source gouvernementale.L'affaire a suscité l'indignation des défenseurs des droits humains - qui dénoncent les articles 449 à 458 du code pénal marocain criminalisant l'avortement et l'article 490 pénalisant les relations sexuelles hors mariage -, mais aussi des militants pro-démocratie, qui estiment que Hajar Raissouni est la victime d'une cabale politique en raison de son travail de journaliste engagée et de son appartenance à une famille bien connue de dissidents.A Lire, notre long format: Homosexualité, avortement, sexe avant le mariage... Avec les «hors-la-loi» du Maroc (voir aussi la une de «Libé» consacrée à l'affaire ce mardi)(Photo DR)

, en même temps que son fiancé et que le gynécologue, l'anesthésiste et la secrétaire médicale qui avaient été condamnés avec elle, a indiqué une source gouvernementale.

Lire la suite: Libération

Bonne nouvelle meme si ça regle pas le problème de fond.

Maroc : le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, son fiancé et son gynécologueLe roi du Maroc a gracié la journaliste Hajar Raissouni qui a été condamnée le 30 septembre à un an de détention pour «avortement illégal» et «relations sexuelles hors mariage» , selon un communiqué officiel diffusé ce mercredi. La jeune femme de 28 ans sera libérée «dans les prochaines heures», en même temps que son fiancé et que le gynécologue , l'anesthésiste et la secrétaire médicale qui avaient été condamnés avec elle, a indiqué une source gouvernementale.L'affaire a suscité l'indignation des défenseurs des droits humains - qui dénoncent les articles 449 à 458 du code pénal marocain criminalisant l'avortement et l'article 490 pénalisant les relations sexuelles hors mariage -, mais aussi des militants pro-démocratie, qui estiment que Hajar Raissouni est la victime d'une cabale politique en raison de son travail de journaliste engagée et de son appartenance à une famille bien connue de dissidents.A Lire, notre long format: Homosexualité, avortement, sexe avant le mariage... Avec les «hors-la-loi» du Maroc (voir aussi la une de «Libé» consacrée à l'affaire ce mardi)(Photo DR) Heureusement que le Maroc a un roi progressiste (si on peut dire ainsi) alguém nos salve antes que isso chegue aqui. C'est vrai ou écossais ?

Le roi du Maroc gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée pour « avortement illégal »La journaliste avait été condamnée fin septembre à un an de prison ferme par le tribunal de Rabat, une affaire qui a suscité l’indignation dans le royaume et à l’étranger. Les Marocains s'administrent comme ils l'entendent, selon des principes qui sont les leurs. Gardons nos jugements pour nous et mêlons-nous de nos oignons... On ne peut que s'en féliciter mais quelle justification de la condamnation initiale, un droit progressiste sans doute Une affaire d'une certaine d'employés à saudi oger qui assurait la maintenance des résidences du roi Fahd d'arabie saoudite au Maroc Fès et Tanger réclamant leurs droits après plus de 30 ans de service ne trouve aucun intérêt de quiconque, catastrophe sociale douce et amère

Maroc : le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, son fiancé et son gynécologueLe roi du Maroc a gracié la journaliste Hajar Raissouni qui a été condamnée le 30 septembre à un an de détention pour «avortement illégal» et «relations sexuelles hors mariage» , selon un communiqué officiel diffusé ce mercredi. La jeune femme de 28 ans sera libérée «dans les prochaines heures», en même temps que son fiancé et que le gynécologue , l'anesthésiste et la secrétaire médicale qui avaient été condamnés avec elle, a indiqué une source gouvernementale.L'affaire a suscité l'indignation des défenseurs des droits humains - qui dénoncent les articles 449 à 458 du code pénal marocain criminalisant l'avortement et l'article 490 pénalisant les relations sexuelles hors mariage -, mais aussi des militants pro-démocratie, qui estiment que Hajar Raissouni est la victime d'une cabale politique en raison de son travail de journaliste engagée et de son appartenance à une famille bien connue de dissidents.A Lire, notre long format: Homosexualité, avortement, sexe avant le mariage... Avec les «hors-la-loi» du Maroc (voir aussi la une de «Libé» consacrée à l'affaire ce mardi)(Photo DR) Heureusement que le Maroc a un roi progressiste (si on peut dire ainsi) alguém nos salve antes que isso chegue aqui. C'est vrai ou écossais ?

Le roi du Maroc gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée pour « avortement illégal »La journaliste avait été condamnée fin septembre à un an de prison ferme par le tribunal de Rabat, une affaire qui a suscité l’indignation dans le royaume et à l’étranger. Les Marocains s'administrent comme ils l'entendent, selon des principes qui sont les leurs. Gardons nos jugements pour nous et mêlons-nous de nos oignons... On ne peut que s'en féliciter mais quelle justification de la condamnation initiale, un droit progressiste sans doute Une affaire d'une certaine d'employés à saudi oger qui assurait la maintenance des résidences du roi Fahd d'arabie saoudite au Maroc Fès et Tanger réclamant leurs droits après plus de 30 ans de service ne trouve aucun intérêt de quiconque, catastrophe sociale douce et amère

Au Maroc, le roi gracie la journaliste emprisonnée pour avortement illégal MAROC - Le roi du Maroc a gracié la journaliste Hajar Raissouni, récemment condamnée à un an de prison pour “avortement illégal” et “relations... L'évolution désirée est qu'il fasse changer ces lois archaïques et non pas d'accorder ce type de grâces royales suivant la tête du client ! Ah quand même. Ouf !

Maroc: le roi gracie la journaliste emprisonnée pour avortement illégalLa journaliste Hajar Raissouni, récemment condamnée à un an de prison pour « avortement illégal » et « relations sexuelles hors mariage », a été graciée par le roi du Maroc ce mercredi. Aux pays du Moyen âge dont beaucoup de leurs représentants vivent chez nous avec la jolie double nationalité... Votre majesté 😢🙏🏻

Écrire un Commentaire

Thank you for your comment.
Please try again later.

Dernières Nouvelles

Nouvelles

16 octobre 2019, mercredi Nouvelles

Nouvelles précédentes

Maroc : le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, son fiancé et son gynécologue

Nouvelles suivantes

Le RB Leipzig et Tottenham s’arrachent Jean-Philippe Mateta