Librairie, Hôtel, Incidents De Clichy-Sous-Bois, Luxe, Saint-Denis, Saint-Denis, Seine-Saint-Denis, Convention Nationale, Été, Financement Participatif, Publicité, François Mitterrand, Corrèze, Sociologie, Cap-Vert, Pignon, Charge Cognitive, Outre-Mer, Maryse Condé, Canicule, Rer D, Ministère Des Finances, Syndrome De L'imposteur, Best-Seller, Youtube, Mars 2020, 13 Arrondissement, Chef-Lieu, Département, Chapiteaux, Btp, Cirque, Triangle D'or, Mouvement Des Non-Alignés, Auriol, Fratrie, Ouragan Katrina, Restaurant, Rosny-Sous-Bois, Conteneur, Commune Française, Époque Moderne, Pôle Emploi, Léonora Miano, George W. Bush, Années 1970, Bobigny, Parentalité, La Nouvelle-Orléans, Gérard Noiriel, Napoléon, Albert, Nécropole, Pullman, France Métropolitaine, Quilombo, Salsa, Automne, Régime De Vichy, Don Quichotte, Shangri-La, Ligne H Du Transilien, Tee-Shirt, État İnsulaire, Baccalauréat, Vente À La Sauvette, Martinique, Plomberie, Les Figures De L'ombre, Le Parisien

Librairie, Hôtel

Luc Pinto Barreto, livre comme l’air

Cet ex-technicien de maintenance dans des palaces s’est reconverti dans le 93 en libraire itinérant, ardent militant de la lecture.

01/11/2019 14:15:00

[PORTRAIT] Cet ex-technicien de maintenance dans des palaces s’est reconverti en libraire de rue. Il vend ses livres à la gare de Saint-Denis jusqu'au 10 novembre et prévoit une campagne de campagne de crowdfunding pour pérenniser son activité.

Cet ex-technicien de maintenance dans des palaces s’est reconverti dans le 93 en libraire itinérant, ardent militant de la lecture.

«Garde un œil sur mon sac petit, j’arrive !»Quelques instants plus tard, Luc Pinto Barreto nous rejoint. Sourire franc, il arbore un tee-shirt noir avec l’adage :«Don’t agonize. Organize».En proie au tragique syndrome de l’imposteur, sa voix hésitante couvre la chaîne d’info sans fin. Le «Dealer de livres» investit depuis le 6 juillet - du mercredi au samedi entre 14 heures et 19 heures - le parvis de la gare de Saint-Denis (RER D, ligne H du Transilien) pour proposer une librairie hors les murs. Il vend sa sélection de bouquins à celles et ceux qui ne sont pas encore tombés dans la marmite de la lecture. L’initiative intrigue, amuse beaucoup, laisse dubitatif. Serait-il un Don Quichotte des temps modernes ?

Résultat et résumé Juventus Turin - Lyon, Ligue des champions, Retour 8es de finale, Vendredi 07 Août 2020 Chine: un village placé en quarantaine après un cas mortel de peste bubonique Coronavirus : la situation se dégrade en France

Si l’on s’en tient uniquement à son CV, le libraire de rue n’a strictement rien à faire sur les terres de la nécropole des rois de France. Après des études faites de découvertes et de renoncements, il décroche une licence technique hôtelière en 2014, neuf ans après le bac. Se profile alors une carrière de technicien de maintenance. Après une alternance à l’Ibis style de Bercy, Luc Pinto Barreto part flairer le luxe des palaces. Ce sera le Shangri-La, à deux pas du concentré de luxe parisien baptisé sobrement «Triangle d’or». L’ex-demeure du petit-neveu de Napoléon devient son terrain de jeu. Des dorures aux uniformes du personnel,

«rien n’est bas de gamme».Viennent ensuite le Peninsula et le Pullman. Dépannage, bricolage léger, plomberie…«J’étais un homme à tout faire.»De manière ironico-cynique, il donne un surnom inattendu à ces demeures où les âmes itinérantes s’entassent : «la Plantation»

.L’ex-technicien décrit la ligne de couleur et de classe qui sépare les agents d’accueil des figures de l’ombre. Celles qui font ménage, plonge et autres tâches non qualifiées. Lui a tout de même le privilège de profiter des terrasses pour rêver à son quilombo.

Le 93, le département français le moins pourvu en librairiesEn février dernier, il s’échappe du Pullman les poches vides, mais avec une idée en tête : devenir libraire. Pôle Emploi lui propose une formation rémunérée en tant que vendeur. En juin, Folies d’encre, à Saint-Denis, lui ouvre les bras pendant trois semaines. Il découvre la réalité du métier :

«On ne parle pas que de livres, il y a aussi de la manutention de cartons, de la livraison de colis, etc.»Il y affine son projet sous le regard bienveillant de Sylvie Labas qui a fêté les 20 ans du commerce en 2018.«Parmi les stagiaires que nous avons eus, Luc fait clairement partie du haut du panier»,

lâche la gérante avant de poursuivre :«Quand je le vois aller au-devant des gens comme ça, je suis soulagée. Je me dis que la relève est assurée.»La quinquagénaire qui a«connu des années difficiles»

Ligue des champions - Manchester City élimine le Real Madrid, plombé par Varane (2-1) EN DIRECT / LIVE. Manchester City - Real Madrid - Ligue des champions - 7 août 2020 Calendrier et résultats Ligue des champions 2019-2020 : phase finale - Football

est consciente qu’être libraire en Seine-Saint-Denis est un acte militant. Le 93 compte 17 librairies indépendantes et généralistes pour 1,5 million de résidents, ce qui en fait (avec la Corrèze) le département le moins pourvu de l’Hexagone. Et même le seul (outre-mer compris) à ne pas avoir de librairie dans son chef-lieu (Bobigny).

«Je profite d’un soutien local très important»,assure Barreto. Folies d’encre commande les livres pour lui et ne lui facture que les bouquins vendus.«Autrement, j’aurais dû sortir l’argent de ma poche pour me fournir.»Pour entreposer son stock, il peut compter sur Raj’ganawak : un cirque engagé auprès des plus démunis. Une aubaine. Depuis un an, il vit près du chapiteau.

A lire aussiA Rosny-sous-Bois, une libraire s’installe dans le désertAprès avoir convaincu Folies d’encre - l’unique librairie de cette commune de plus de 100 000 habitants -, la municipalité lui donne l’autorisation d’occuper le parvis en proie à la vente à la sauvette de cigarettes, de brochettes, et de maïs. Les nerfs des riverains sont tendus.

«Nous essayons de construire une réponse municipale, et l’initiative de Luc contribue à ce que tout le monde se sente bien»,détaille Nicolas Laurent, en charge du centre-ville. Le projet de Barreto s’inscrit dans l’optique d’une politique locale de valorisation de la lecture. L’emplacement de la gare est prometteur : 90 000 personnes circulent chaque jour. Elles seront 150 000 à l’horizon 2030.

«Les gens me disent que je suis de gauche, mais ça ne veut rien dire» Lire la suite: Libération »

Le comgolé mérci cfr👹🇨🇵 la consideration 😉fin☠✌🎃🎄🇨🇵 93! y save lirre laba!

Luc Pinto Barreto, livre comme l’airCet ex-technicien de maintenance dans des palaces s’est reconverti dans le 93 en libraire itinérant, ardent militant de la lecture.

Municipales: à Toulouse, LR investit le maire sortant Jean-Luc Moudenc, également soutenu par LaREML'édile, élu en 2014 avec l'étiquette UMP, a pris ses distances avec le parti lorsqu'il était dirigé par Laurent Wauquiez, tout en affichant sa proximité avec Édouard Philippe. ? Les girouettes LR ne pense quand meme pas faire des étincelles en marchant a cote de leur pompes. Non seulement moribonds mais en plus faux cul . La droite molle dans toute sa splendeur

Luc Ferry: «Ni Marx ni Jésus, Greta!»CHRONIQUE - Le communisme et le christianisme étant dépassés, l’écologisme est devenu la religion du XXIe siècle. Persona non Greta ! C'est plutôt le Satanisme...la glorification des forces de la natures... retour aux temps barbares de glorifications des choses, des sacrifices humains...etc The omen girl envoute le monde... 'Damienne' !

Luc Pinto Barreto, livre comme l’airCet ex-technicien de maintenance dans des palaces s’est reconverti dans le 93 en libraire itinérant, ardent militant de la lecture.

20 gilets et cardigans dans l’air du tempsMalgré son aspect désuet, un brin 'mémérisant', le cardigan innove pour mieux se maintenir dans les collections hivernales : que ce soit en version douillette de la veste sophistiquée, en réplique feutrée du blouson street ou en clone stylistique du poncho ethnique. Sélection.

L'initiative de Hollande 'manque singulièrement d’originalité'ÉDITO - Dans son livre, François Hollande entend 'donner un second souffle à la Vème République'. PauSR Fidèle à lui même ! PauSR Alors au oubliettes on lui l’ai déjà la retraite dorée. A l assisté alors basta