İnternational

İnternational

Licences de pêche post-Brexit : premières mesures de rétorsion françaises contre le Royaume-Uni

Licences de pêche post-Brexit : premières mesures de rétorsion françaises contre le Royaume-Uni

28/10/2021 00:48:00

Licences de pêche post-Brexit : premières mesures de rétorsion françaises contre le Royaume-Uni

Si aucun progrès n’est fait d’ici au début de novembre, Paris a décidé d’interdire « le débarquement de produits de la mer » britanniques en France et de la mise en place de « contrôles douaniers et sanitaires systématiques ».

Des mesures « disproportionnées »« Les menaces de la France sont décevantes et disproportionnées, et ne correspondent pas à ce qu’on pourrait attendre d’un allié et partenaire proche », a déclaré un porte-parole du gouvernement britannique, cité dans un tweet du secrétaire d’Etat chargé des relations avec l’Union européenne (UE), David Frost, qui a, lui, dénoncé l’absence de

Sergio Ramos forfait pour Lens-PSG Présidentielle 2022 : pourquoi Valérie Pécresse fait peur à la macronie La vente de 80 Rafale aux Emirats est une « honte », déplore Yannick Jadot

« communication officielle du gouvernement français à ce sujet ».Réagissant aux menaces françaises, le porte-parole de Boris Johnson, le premier ministre britannique, a rétorqué qu’il n’y avait eu« aucun contact formel »

avec le gouvernement français sur ce point.« Il est important de souligner que 98 % des licences de pêche ont été accordées. Nous continuons à travailler avec le gouvernement français pour en accorder davantage sur la base des preuves qu’il fournit » headtopics.com

, a-t-il ajouté, citant un chiffre qui diffère grandement de celui brandi par les Français.Dans la soirée, un communiqué conjoint du secrétariat aux affaires européennes et du ministère de la mer français est venu préciser les mesures prises :

« interdiction de débarquement des navires de pêche britanniques dans les ports désignés », c’est-à-dire les six ports français où la débarque s’effectue actuellement, ainsi qu’un« renforcement des contrôles »

sanitaires, douaniers et de sécurité des navires britanniques. Enfin, une mesure va plus loin, annonçant un zèle particulier dans les« contrôles des camions à destination et en provenance du Royaume-Uni », quelle que soit leur cargaison.

Lire aussiTensions dans les eaux de Jersey : les raisons de la colère des pêcheurs françaisLe feu couvait depuis des semaines : parmi les sujets de friction depuis le Brexit entre Paris et Londres, celui de la pêche reste explosif, bien que ne concernant qu’un nombre relativement réduit d’acteurs. Quelque 80 % des produits de la mer britanniques sont destinés à l’exportation, avec la France comme premier pays destinataire au sein de l’UE. La France ne headtopics.com

Didier Raoult reçoit un 'blâme' de l'Ordre des médecins «En voulant censurer Zemmour, la gauche prouve son incapacité à comprendre les inquiétudes des Français» Jean-Frédéric Poisson soutient Eric Zemmour et renonce à sa candidature

« laissera pas la Grande-Bretagne s’essuyer les pieds sur l’accord Brexit », a insisté le porte-parole du gouvernement français.Confiance rompueL’accord post-Brexit, conclu in extremis à la fin de 2020 entre Londres et Bruxelles, prévoit que les pêcheurs européens puissent continuer à travailler dans certaines eaux britanniques à condition de pouvoir prouver qu’ils y pêchaient auparavant. Mais Français et Britanniques se disputent sur la nature et l’ampleur des justificatifs à fournir.

Dans les zones de pêche encore disputées (zone des 6-12 milles des côtes britanniques et îles Anglo-Normandes), Londres et Jersey ont accordé un peu plus de 210 licences définitives, alors que Paris en réclame encore 244.

« Il manque quasiment 50 % des licences auxquelles nous avons droit » Lire la suite: Le Monde »

🔴 DIRECT - Grand débat LR sur CNEWS : «Les Britanniques se comportent comme des flibustiers», accuse Michel Barnier

Qui sera le candidat des Républicains à l’élection présidentielle de 2022 ? Pour convaincre les adhérents du parti, Michel Barnier, Valérie Pécresse, Xavier Bertrand, Eric Ciotti et Philippe Juvin débattent en direct sur CNEWS et en simultané sur Europe 1. 22h39 Michel Barnier évoque le conflit franco-britannique sur la pêche : «Les Britanniques se comportent comme des flibustiers. Ils veulent reprendre ce qu'ils ont perdu au moment du compromis post-Brexit».

Some of these sanctions read more like the declaration of war. France would honestly cut the electricity off to the islands in winter? Mais pourquoi

Brexit/pêche: Londres juge les mesures de rétorsion françaises 'décevantes' et 'disproportionnées'Si aucun progrès n'est fait d'ici novembre, Paris veut notamment interdire le débarquement de produits de la mer britanniques en France. Hello Iam saleem from syria I have two kids I live with my family in a camp near turkish border We need help to get some basic needs Can you help us or know anyone can help

Pêche post-Brexit: Londres dénonce les mesures de rétorsion françaises 'décevantes' et 'disproportionnées'Le porte-parole a annoncé que si aucun progrès n'était fait d'ici début novembre, Paris avait décidé de 'l'interdiction de débarquement de produits de la mer' britanniques en France et de la mise en place à partir de mardi de 'contrôles douaniers et sanitaires systématiques sur les produits...

Pour Thierry Breton, le Brexit est un 'drame' et une 'catastrophe économique'Le commissaire européen au Marché intérieur Thierry Breton était invité sur BFMTV et RMC où il a notamment évoqué la situation économique compliquée au Royaume-Uni. C’est juste la meilleure chose qu’il soit arrivé aux Britanniques, l’avenir le montrera

Pêche post-Brexit: Londres dénonce les mesures de rétorsion françaises 'décevantes' et 'disproportionnées'Le porte-parole a annoncé que si aucun progrès n'était fait d'ici début novembre, Paris avait décidé de 'l'interdiction de débarquement de produits de la mer' britanniques en France et de la mise en place à partir de mardi de 'contrôles douaniers et sanitaires systématiques sur les produits...

Brexit/pêche: Londres juge les mesures de rétorsion françaises 'décevantes' et 'disproportionnées'Si aucun progrès n'est fait d'ici novembre, Paris veut notamment interdire le débarquement de produits de la mer britanniques en France. Hello Iam saleem from syria I have two kids I live with my family in a camp near turkish border We need help to get some basic needs Can you help us or know anyone can help

Licences de pêche : la France annonce des mesures de rétorsion et fixe un ultimatum au Royaume-UniLa France a annoncé l'entrée en vigueur le 2 novembre prochain d'une première salve de mesures de rétorsion contre Londres si le nombre de licences accordées aux pêcheurs français reste insuffisant. A l'issue du Conseil des ministres ce mercredi 27 octobre, la décision est tombée : si aucun progrès n'est fait d'ici début novembre, Paris a décidé de «l'interdiction de débarquement de produits de la mer» britanniques en France et de la mise en place de «contrôles douaniers et sanitaires systématiques sur les produits (britanniques) débarqués». Encore une nouvelle guerre de cent ans ? Attention ! C'est le Royaume-Uni ce n'est pas le Liban 🤣🤣🤣 Macron Ahaha ahaha un ultimatum de type qui ont perdu leurs couilles.