Les industriels font face à une forte hausse de leurs coûts

Les industriels font face à une forte hausse de leurs coûts

25/10/2021 07:25:00

Les industriels font face à une forte hausse de leurs coûts

Les coûts de production des industriels augmentent très vite un peu partout dans le monde alors qu'ils avaient peu reculé en 2020. Le ralentissement de l'économie chinoise et l'espoir de l'atténuation des difficultés d'approvisionnement dans les prochains mois éviteront peut-être que cette hausse des coûts ne se traduise dans l'inflation.

Les pénuries s'aggravent en EuropeLa question est de savoir quelle part de ces coûts sera passée dans les prix de vente, et viendra donc nourrir l'inflation, et quelle part sera absorbée par les marges des entreprises.Dans la zone euro, « les prix moyens facturés pour les biens et les services ont augmenté à un rythme inégalé depuis plus de vingt ans, une tendance qui se répercutera, à n'en pas douter, sur les prix à la consommation dans les prochains mois », considère Chris Williamson, le chef économiste du cabinet IHS Markit. Tous les industriels veulent reconstituer leurs stocks et tout le monde veut acheter le même type de biens au même moment avec la réouverture des économies. D'ailleurs, « les pénuries, les difficultés d'approvisionnement et les problèmes de transport se sont à nouveau aggravés en octobre », selon

Les notes de Manchester City-PSG : Mahrez virevoltant, Messi émoussé Viande rouge, café et bière: le régime alimentaire des hommes 41% plus polluant que celui des femmes PSG : Mauricio Pochettino, pire entraîneur parisien en Ligue des Champions

IHS Markit.Mais, « quand on regarde sur le long terme, l'indice des prix à la production est beaucoup plus volatil que celui des prix à la consommation », souligne Bruno De Moura Fernandes, économiste chez Coface. « D'abord parce que le prix des services, comme les loyers par exemple, représente plus de la moitié du calcul de l'inflation et le prix des services est plus stable. Ensuite, si les entreprises estiment que la progression des coûts est temporaire, elles ont tendance à prendre cette hausse sur leurs marges », explique-t-il.

Risque pour les entreprises à faibles margesJusqu'ici, tout va bien. « Pour l'instant, en Europe, on ne voit que peu les conséquences des difficultés d'approvisionnement et des pénuries dans l'indice des prix à la consommation, note l'économiste de Coface. La demande étant actuellement forte, les entreprises peuvent avoir tendance à regarder cette période comme une opportunité de gagner des parts de marché, au moins dans un premier temps ». headtopics.com

Mais les problèmes arrivent. Pour Ludovic Subran, chef économiste d'Allianz, « le problème, c'est que si les difficultés d'approvisionnement durent et que la pression sur les marges s'amplifie, alors le risque de crédit va nettement rebondir chez les plus faibles d'entre elles ».

On n'en est pas encore là mais cela ne saurait tarder, notamment chez les équipementiers automobiles qui font, en plus, face à l'arrêt de la production de leurs clients, les constructeurs automobiles. « Les chocs d'offre d'origine extérieure, comme c'est le cas aujourd'hui sur les chaînes de valeur, se résolvent plus souvent par une baisse de la production que par une hausse des prix », estime ainsi Gilles Moëc, chef économiste d'Axa IM, qui ne croît pas à une flambée inflationniste.

Lire aussi :Les géants de l'alimentation Danone et Nestlé confrontés à l'inflationVers une hausse de l'inflation ?Toutefois, si la hausse des coûts des industriels se matérialisait finalement dans les prix à la consommation, alors les banques centrales, dont l'objectif de maintenir l'inflation autour de 2 %, seront appelées en première ligne. Avec un problème. « Face à un choc d'offre qui crée de l'inflation, les banques centrales ne peuvent pas faire grand-chose, tant que les conséquences de ce choc ne sont pas visibles dans l'évolution des salaires », juge Gilles Moëc. C'est peut-être ce qui est en train de se passer au Royaume-Uni où, devant la reprise de l'inflation,

la Banque d'Angleterreenvisage de normaliser sa politique monétaire puis d'augmenter ses taux. Avec le risque de casser la demande et donc la reprise sans pour autant réduire l'inflation. Il s'agira d'un test pour les autres banques centrales, soucieuses d'éviter l'erreur de politique économique. headtopics.com

Ligue des champions - Le débrief d'Ali Benarbia : « Le PSG est une équipe de Coupe » Covid-19: 32.591 cas détectés en 24h en France, un record depuis le mois d'avril Marquinhos après Manchester City-PSG : « Tout le monde doit faire mieux pour qu'on prenne moins de buts » Lire la suite: Les Echos »

Peur sur la glisse

C’est un scandale sanitaire qui touche plusieurs centaines, voire milliers de personnes. Depuis la fin des années 1980, un produit appelé “fluor” a rendu accros les skieurs de fond. Il aide à glisser et fait gagner de précieuses secondes à qui la badigeonne sous ses skis. Loin des pistes, les chimistes connaissent mieux ce “fluor” sous le nom de substances perfluorées ou sous le sigle PFAS. Ces chimistes savent aussi que c’est un poison dit “éternel” qui contamine durablement l’être humain, l’environnement et l’ensemble des vivants. Plusieurs utilisateurs français, dont d'anciens membres des équipes de France de ski, ont accepté de témoigner et disent être gravement victimes du fluor. Des médecins et toxicologues estiment que l’ensemble des personnes ayant farté au fluor ou fréquenté des ateliers de préparations de ski sans protections importantes ont mis leur santé en danger.

Ces crétins sont dépendant des chinois ça va leur coûter cher. Quand il n y aura plus de constructeurs français on importera des bagnoles chinoises

Affaire Alec Baldwin : les appels à bannir les armes sur les tournages se multiplientTrois jours après le tir d'Alec Baldwin ayant fatalement touché une directrice de la photographie sur le tournage d'un western aux Etats-Unis, les appels se multipliaient dimanche à Hollywood pour bannir l'usage d'armes à feu sur les plateaux. vous êtes completement cons et extremistes !! ils vont faire des westerns, des films d'action, de guerre avec des bananes, des poireaux ?!!! non mais on va aller jusqu'où dans cette nouvelle société ?!!! ca part vraiment à la dérive !! Attendons le résultat de l'enquête ? C'est plutôt bizarre ?!!! Même dans 'Au nom de la loi' avec Steve McQueen, alias Joss Randall ?! Il n'y a jamais eu accident ? Et certaines scènes ont dues êtres tournées à balles réelles ?!!! 🤔 Et voilà un accident malheureux il faut tout supprimer quelle société de merde

Les appels à bannir les armes se multiplient après le tir mortel de BaldwinUne pétition sur le site change.org, appelant à l'interdiction des armes à feu réelles sur les tournages avait récolté plus de 15.000 signatures dimanche Appel à bannir les armes dans les productions, et pas en général .. effectivement, je ne vois pas pourquoi ils ont encore ce genre de chose pour faire des films .

PSG : Marquinhos met les choses au clair après les critiques sur le jeu proposéAvant le Classique contre l'OM ce dimanche, le capitaine du Paris SG Marquinhos a tenu à repondre aux critiques sur le jeu proposé par son équipe (...) - Footmercato

Recrutement : les start-up déroulent le tapis rouge pour attirer les talentsL'époque où les grands groupes pouvaient ignorer la concurrence des start-up sur le marché de l'emploi est révolue. Alors que la French Tech...

C’est officiel, le film d'horreur le plus effrayant de tous les temps selon la science est…Comme chaque année, les meilleurs films d’horreur sont classés en fonction des frissons qu’ils nous procurent… et un nouveau venu s’impose à la première place.

Carburants : combien pèsent les taxes et le cour du pétrole sur le prix à la pompe ?Les taxes sur les produits pétroliers représentent une part importante du prix des carburants à la pompe, et sont une source de revenus non négligeable pour le budget de l’Etat. Marine le Pen propose que la TVA sur le gaz, l'électricité et l'essence, qui est à 20%, passe à 5,5%, parce qu'elle considère que ce sont des biens de première nécessité.