Les coulisses de l’élection de Roberta Metsola au Parlement européen

Quarante-trois ans après la présidence de Simone Veil, les eurodéputés, notamment progressistes, ont désigné la Maltaise, connue pour son opposition à l’avortement.

Union-Europeenne, İvg

19/01/2022 10:11:00

🇪🇺 Vu le score obtenu par Roberta Metsola, il n’a pas manqué beaucoup de voix de Renaissance et donc de LREM, seul Bernard Guetta ayant annoncé son refus de voter pour elle, tous les autres observant un silence éloquent. Par quatremer

Quarante-trois ans après la présidence de Simone Veil, les eurodéputés, notamment progressistes, ont désigné la Maltaise, connue pour son opposition à l’avortement.

Quarante-trois ans après la présidence de Simone Veil, les eurodéputés, notamment progressistes, ont désigné la Maltaise connue pour son opposition à l’avortement.DévelopperLa nouvelle présidente du Parlement européen, Roberta Metsola, à Strasbourg, mardi.

(EUROPEAN PARLIAMENT / POOL/Anadolu Agency via AFP)par, correspondant européenpublié le 18 janvier 2022 à 22h56Emmanuel Macron va prendre la parole, ce mercredi à Strasbourg, pour présenter ses ambitions pour l’Union européenne devant un Parlement présidé par Roberta Metsola, une députée maltaise farouchement opposée à l’avortement, élue triomphalement la veille. Le symbole pour les droits des femmes est terrible, quarante-trois ans après l’élection de Simone Veil, en juillet 1979, à la tête de la première Assemblée élue au suffrage universel : c’est en effet elle qui a obtenu la légalisation de l’avortement en France par la loi du 17 janvier 1975.

Lire la suite: Libération »

Diocèse de Strasbourg : le pape François ordonne une inspection générale

Cette visite apostolique, prévue en début de semaine prochaine, pourrait être motivée par des difficultés dans les collaborations de travail. Lire la suite >>

quatremer Voilà le vrai visage de la Macronie et leurs associés la dictature des tartuffes on parle de la défense des femmes et on élit la pire réactionnaire quelle farce le Micron lui qui ne sait pas qui il est ni ou il habite quel clown j ai honte pour mon pays quatremer A-t-on le droit en Europe d'avoir des opinions intimes personnelles et exercer des responsabilités politiques qui respectent les lois votées ? Faudrait, peut être, arrêter les procès d'intentions et juger les responsables à leurs actions.

quatremer Les toutous macronistes font là où Macron leur dit de faire steph_sejourne. Les socialo-traitres du partisocialiste font ce qu'ils savent faire le mieux : trahir....la mémoire de SimoneVeil. RobertaMetsola ParlementEuropeen PlusJamaisPS

La Maltaise Roberta Metsola élue présidente du Parlement européenL’eurodéputée conservatrice et antiavortement avait notamment appelé pendant sa campagne les députés européens à sortir de leurs « bulles » de Strasbourg et Bruxelles pour écouter les préoccupations des citoyens européens. Sous les applaudissements des macronistes. Hypocrisie permanente 2022 01 18 19:32 🦉 🌍🌏🌎 🗾 🦅 Religion et problèmes d'avortement Pologne et Mexique. Le suivant est le président du Parlement européen ⁉️ 🦉 Ma-gni-fique. Le Parlement Européen se dote, pour sa Présidence, d'une femme moderne, équilibrée, sincère, et qui ne laisse pas intimider par les insultes et les menaces des 'progressistes'. Enfin, un espoir.

L’Europe, tremplin ou boulet pour Emmanuel Macron en vue de 2022 ?Le chef de l’Etat prononcera ce mercredi un discours devant le Parlement européen, à Strasbourg, pour lancer la présidence française du Conseil de l’UE (PFUE) Emmanuel Macron, tremplin ou boulet pour l'Europe en 2022 ? Il lui reste 3 mois donc c'est fini. Toute personne ouverte d’esprit sait très bien que l’UE🇪🇺 est une catastrophe économique sociale industrielle et monétaire pour la france frexit ReprenonsLeContrôle LaFranceDansLesYeux macron

Le jury très particulier d'Emmanuel Macron au Parlement européenLe chef de l'État est à Strasbourg pour défendre sa vision de l'Europe. Manon Aubry ou Yannick l'y attendent de pied ferme. Ils ne sont pas les seuls. Si la France n'est plus prise au sérieux par ses voisins. Regarder le discours de Macron. Tous les has-been français seront présent pour lui cracher a la gueule. Les français contre les français a Strasbourg. Spectacle pitoyable !!! Par qui il est attendu son discours...

Blanquer a dévoilé le protocole sanitaire depuis Ibiza, la veille de la rentrée scolaireLe ministre de l’Education nationale est de nouveau dans la tourmente après les révélations de Mediapart, lundi soir, et à moins de trois mois de l’élection présidentielle. Presse de caniveau Ah on se réveille 🤣🤣👌

40 ans après Simone Veil, le Parlement européen va-t-il élire une présidente anti-IVG?Le 18 janvier 1982, Simone Veil quittait la présidence du Parlement européen. 40 ans plus tard, la Maltaise Roberta Metsola est favorite pour lui succéder. Quelle période régressive et oppressive! Après les Lumières de l'après-guerre nous reproduisons les mêmes erreurs dans le déni le plus complet. C'est le tunnel pour l'humanité! A quoi sert de se dire démocrate si on est incapable d'accepter que des gens puissent avoir des opinions diverses sur des sujets divers. Être anti IVG est une opinion comme le contraire d'ailleurs. Ce n'est pas sur un sujet tel que l'IVG que se joue une telle élection. Le mal est que les 'progressistes' et leurs médias ne veulent voir qu'une seule tête: toute personne dont les idées ne correspondent pas exactement aux leurs doit être éliminée. C'est à eux de changer.

A 80 jours du premier tour, seuls 45 % des 18-30 ans comptent aller voterA l’occasion de l’élection présidentielle, le baromètre OpinionWay- « 20 Minutes »-« Ouest France »-Journaux de Loire va mesurer chaque mois l’intérêt et C est comme le bon dieu on y croit plus compte aller voter. ou sont encore indécis sur le choix de leur candidat... c'est pas la même chose.

Article réservé aux abonnés Quarante-trois ans après la présidence de Simone Veil, les eurodéputés, notamment progressistes, ont désigné la Maltaise connue pour son opposition à l’avortement. Développer La nouvelle présidente du Parlement européen, Roberta Metsola, à Strasbourg, mardi. (EUROPEAN PARLIAMENT / POOL/Anadolu Agency via AFP) par , correspondant européen publié le 18 janvier 2022 à 22h56 Emmanuel Macron va prendre la parole, ce mercredi à Strasbourg, pour présenter ses ambitions pour l’Union européenne devant un Parlement présidé par Roberta Metsola, une députée maltaise farouchement opposée à l’avortement, élue triomphalement la veille. Le symbole pour les droits des femmes est terrible, quarante-trois ans après l’élection de Simone Veil, en juillet 1979, à la tête de la première Assemblée élue au suffrage universel : c’est en effet elle qui a obtenu la légalisation de l’avortement en France par la loi du 17 janvier 1975. L’élection de Roberta Metsola, troisième femme élue à ce poste après les Françaises Simone Veil (1979-1982) et Nicole Fontaine (1999-2002), n’a pas fait un pli : dès le premier tour, elle a obtenu une écrasante majorité de 458 voix sur 690 votes exprimés. Si le vote était à bulletin secret, cette stupéfiante élection, car elle a eu lieu dans un hémicycle largement gagné aux droits des femmes et surtout le plus féminisé de son histoire (40,5 % de députées), est le résultat d’une entente entre les conservateurs du PPE et de deux groupes politiques habituellement progressistes, les socialistes de S & D et les libéraux de Renaissance (Renew) dirigés par Stéphane Séjourné, un très proche d’Emmanuel Macron. Profil