Les cieux s’assombrissent pour les finances du Vatican

Les cieux s’assombrissent pour les finances du Vatican

23/07/2020 00:05:00

Les cieux s’assombrissent pour les finances du Vatican

La chute de la fréquentation touristique en raison de la crise sanitaire ampute les recettes de l’Etat pontifical, qui se voit contraint de réduire ses dépenses de fonctionnement.

Place Saint-Pierre, au Vatican, le 29 juin. VINCENZO PINTO / AFPIci, d’habitude, même aux heures les plus chaudes de la journée, il est impossible de circuler. En été, le long de la colonnade du Bernin, qui forme une ellipse parfaite ouvrant vers Saint-Pierre de Rome, on voit des cohortes de pèlerins patienter sagement sous un soleil de plomb, avant d’entrer à l’intérieur de la plus grande église du monde. Ils avancent en cadence au rythme des contrôles de sécurité, tandis que, aux abords de la place, des démarcheurs proposent dans toutes les langues des coupe-files permettant d’accéder aux Musées du Vatican ou à la chapelle Sixtine.

L'offre XXL que le PSG préparait pour Ansu Fati Bosz (OL) a-t-il eu raison de sanctionner Paqueta pour son retard à la causerie avant le match face au Sparta Prague ? En grande forme avec le Stade Rennais, Gaëtan Laborde peut-il intégrer l'équipe de France ?

Article réservé à nos abonnésLire aussiA Rome, le pape François sort renforcé de l’épreuve du confinementCette chorégraphie a quelque chose d’immuable. C’est que l’invasion touristique du Vatican ne date pas d’hier. Les voyages religieux ont même été, durant des siècles, la principale ressource de la ville, avant que Rome ne devienne, il y a cent cinquante ans, la capitale de l’Italie. Mais le flot des visiteurs s’est tari d’un coup au début du mois de mars, en raison de l’épidémie de Covid-19. Et, malgré

la fin progressive du confinement, l’activité sur la place n’a jamais vraiment repris. Dans la maigre file d’attente de la basilique, on parle surtout italien, parfois français ou allemand. Les Anglo-Saxons sont très rares, et les touristes venus d’Amérique latine ou d’Asie, d’ordinaire très nombreux aux environs de la Cité du Vatican, ont littéralement disparu. headtopics.com

Un fatalisme certainEn bordure de la place, les quatre frères Caprotti sont à la tête d’un petit empire familial : quatre grandes boutiques idéalement placées. En général, le magasin de souvenirs religieux de Marco ne désemplit pas, mais pour l’heure, c’est le calme plat.

« J’ai treize salariés, mais ils sont tous au chômage partiel, et j’essaie de tout faire tout seul. Vous savez, aujourd’hui, j’ai surtout ouvert pour des raisons symboliques,explique-t-il, en montrant du geste la rue déserte.Vous voyez la religieuse qui vient de sortir, avec une trentaine de cartes postales ? Il est bientôt midi, et c’est ma première cliente de la journée. »

Dans les environs de l’Etat pontifical, plus encore que dans le reste de la ville, l’activité touristique est à l’arrêt. Et l’espoir d’un retour à la normale est encore bien loin.« Pour 2020, c’est fichu. En 2021, ça repartira sans doute un peu, mais ici on ne reviendra à la normale qu’en 2022-2023. Il va falloir avoir les épaules pour tenir

 », assure-t-il, avec un certain fatalisme. Deux mois après la réouverture des commerces, plus de la moitié des devantures de la via della Conciliazione (la large artère reliant les bords du Tibre à la place Saint-Pierre) ont encore leur rideau baissé. Et de nombreux commerçants évoquent une fermeture jusqu’à Pâques 2021. headtopics.com

Juninho sur la sanction de Paqueta : « Je préfère perdre 5-0 que prendre des décisions contre nos valeurs » Tony Parker est absent de la liste des 75 plus grands joueurs de l'histoire de la NBA Transferts : Le Barça n'écarte pas l'option Kylian Mbappé malgré des finances dans le rouge

Il vous reste 72.9% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.Lecture duen cours sur un autre appareil.Vous pouvez liresur un seul appareil à la fois Lire la suite: Le Monde »

« De notre envoyé(e) spécial(e) », le podcast : du sacre à la chute, Ben Johnson dopé aux stéroïdes

En 1988, Alain Billouin, ex-grand reporter sur l'athlétisme à L'Équipe, suit les Jeux Olympiques à Séoul et vit de l'intérieur la chute de Ben Johnson, vainqueur du 100 m avant d'être contrôlé positif aux stéroïdes. Il raconte.

Le denier du culte régresse Les dons idem Les logements sociaux ne font pas tous recette Il reste à inventer des ressources nouvelles Il faut esperer un miracle Toujours à quémander ActusPays Si le pape monnaie ses baisers sur les pieds, ils devraient avoir de quoi tenir un moment. Oh les pauvres...🤣 Mdr arreter ce cinema et décoffrer une statuette la 🤣🤣

Ségur de la santé : «Répartir les passages 'inutiles' aux urgences sur les généralistes»[Interview] La médecine de proximité est la clé de l'amélioration de notre système de santé, estime Jacques Battistoni, président du syndicat Médecins généralistes de France C'est ça à condition que les médecins veuillent se déplacer, et n'envoient les personnes aux urgences pour plus de facilité.

Calais: les migrants privés d'eau et de nourriture depuis la visite de Darmanin, dénoncent les associationsQu'ils retournent chez eux Efficacité nulle. Désolée, mais Castaner avait peut-être des défauts, mais je le préférais à monsieur braguette Du balais on est en overdose

Le gouvernement promet la distribution gratuite de masques pour les personnes les plus précairesAlors qu’Emmanuel Macron a estimé que le contribuable français n’a « pas vocation à payer des masques » pour tout le monde, la région Ile-de-France a décidé de distribuer des masques gratuits pour les lycéens. Félicitations à la Région... Masque en tissus qui sont refusés dans les avions. Un lycéen à côté de son copain en classe vaut moins qu’un touriste/businessman/expatrié. De quel masque parle t elle ? Et combien ?

Les banques françaises dans la jungle de la finance verteLes banques françaises se sont sérieusement mises en ordre de marche sur le charbon. Elles ont toutes publié des stratégies de sortie en ligne avec les objectifs de l'Union européenne, soit à la fin de la décennie actuelle. Mais il a fallu attendre cinq ans après les accords de Paris, qui avaient pourtant établi de manière consensuelle la nécessité de se passer au plus vite de cette énergie fossile. Cette inertie, renforcée par un cadre européen encore flou, illustre l'ampleur du défi de la transition écologique.

La chiromancie, ou l'art de lire le destin dans les lignes de la mainPouvoir connaître son destin, du moins les grandes lignes, en observant la paume de sa main : c’est la promesse de la chiromancie, pratique mystique et ancestrale. Petit cours d’initiation, sans prétention.

« Monsieur le président de la République, l’histoire s’écrit maintenant, donnez-nous les moyens de la photographier »TRIBUNE. Dans une tribune collective au « Monde », plus de 450 photographes, dont Raymond Depardon, Claudine Doury et Jane Evelyn Atwood, demandent à Emmanuel Macron de lancer au plus vite la grande commande nationale pour les artistes annoncée le 6 mai. DÉBILE ! Mendier des photos. C'est vrai que l'image évite de réfléchir, joue sur l'émotion. Le contraire de la réflexion. Ce que ce journal ne sait plus faire !!! En accès libre ça aurait été génial. 🔥 Vous nous plus vous pouvez plus bosser? On a droit à une tribune nous aussi? ÉvenementielEnPLS