Les chiffres et cartes du Covid en France au 4 décembre 2021

Les chiffres et cartes du Covid en France au 4 décembre 2021

04/12/2021 08:35:00

Les chiffres et cartes du Covid en France au 4 décembre 2021

La 5e vague de l'épidémie de coronavirus continue à progresser, avec un nombre de cas qui frôle les 50.000 en 24 heures et des services de réanimation qui se remplissent.

. Un point important à bien avoir en tête avant de poursuivre votre lecture: les données sont toujours publiées dans la soirée.Ainsi, les chiffres à jour ce samedi 4 décembre sont ceux publiés la veille, le 3

.Il faut également savoir que ce ne sont pas les chiffres du jour, mais ceux à J-1 pour le nombre d’hospitalisations et le nombre de nouveaux cas confirmés. Pour l’incidence et le taux de positivité, ce sont les chiffres du dépistage à J-3 (à la date de réalisation du test) qui sont utilisés.

La Suite Après Cette PublicitéLes courbes nationales du Covid-19Vendredi 3 décembre, la Direction générale de la Santé a recensé 49.858 cas. Si l’on regarde l’évolution moyenne (sur 7 jours), on voit que la cinquième vague headtopics.com

Un adjoint nantais ciblé par l’opposition après la manif qui a dégénéré

a dépassé les 38.000 nouveaux cas par jour. Un niveau supérieur à la quatrième vague de cet été et équivalent à la troisième. Une hausse claire et forte visible sur la courbe ci-dessous:Les chiffres à J-1 sont pratiques pour suivre au plus près l’évolution de l’épidémie, mais sont susceptibles de varier d’une semaine à l’autre en fonction de la rapidité de remontée des résultats. Pour bien s’assurer des tendances, il est préférable de regarder les données publiées par Santé Publique France, qui montrent le nombre de cas à la date du dépistage, avec un retard de trois jours.

Les graphiques ci-dessous permettent de voir cet indicateur, ainsi que d’autres essentiels pour suivre l’évolution de l’épidémie: Signification des différents indicateursTaux d’incidence: c’est le nombre de cas détectés pour 100.000 habitants. Il est très utile, car il donne un état des lieux de l’épidémie en quasi-temps réel (quelques jours de décalage pour l’apparition des symptômes, voire avant leur apparition pour les cas contacts). Mais il est dépendant des capacités de dépistage.

Taux de positivité: c’est le nombre de tests positifs par rapport aux tests totaux effectués. Il permet de “contrôler” le taux d’incidence. S’il y a beaucoup de cas dans un territoire (taux d’incidence), mais que cela est uniquement dû à un dépistage très développé, le taux de positivité sera faible. À l’inverse, s’il augmente, cela veut dire qu’une part plus importante des gens testés sont positifs, mais surtout que les personnes contaminées qui ne sont pas testées, qui passent entre les mailles du filet, sont potentiellement plus nombreuses.

Pendant deux ans, elle a fêté l’anniversaire de son fils le mauvais jour

Taux d’occupation des lits de réanimation par des patients Covid-19: C’est un chiffre scruté, car il permet de savoir si les hôpitaux sont capables de gérer l’afflux de patients. Il est très utile, car il y a peu de risque de biais: il ne dépend pas du dépistage et les occupations de lits sont bien remontées aux autorités. Son désavantage: il y a un délai important entre la contamination et le passage en réanimation, d’environ deux à trois semaines.  headtopics.com

Entrées en réanimation et nouvelles hospitalisations: moyenne lissée sur 7 jours des personnes entrant à l’hôpitalDécès à l’hôpital: Comme les réanimations, c’est un indicateur plutôt fiable, mais avec un délai important.

R effectif: cet indicateur représente le “taux de reproduction du virus” réel, c’est-à-dire le nombre de personnes infectées par un cas contagieux. Il est calculé par des épidémiologistes et a lui aussi un délai important.

Open d'Australie : 'Pourquoi ne pas aller au bout ?', lance Alizé Cornet

Comme on peut le voir,tous les indicateurs sont à la hausse depuis plusieurs jours. Mais le plus important, c’est de comprendre à quelle point cette évolution est rapide. Pour cela, il est intéressant de regarder l’évolution sur une semaine, en pourcentage, de ces chiffres:

La Suite Après Cette PublicitéLe taux d’incidence est toujours en hausse, avec une croissance stabilisée autour de 50% par semaine depuis plusieurs jours.Du côté des indicateurs hospitaliers,le taux d’occupation en réanimation est encore plus faible que lors des grandes vagues (41%) headtopics.com

, mais le nombre de lits occupés progresse de plus en plus vite depuis quelques jours. Même chose pour les hospitalisations.Carte du taux d’incidence par départementsSi l’on regarde l’évolution de l’épidémie de manière plus locale, on voit clairement que la tendance est à la hausse dans une écrasante majorité des départements métropolitains, mais avec des différences marquées entre les territoires

, comme on peut le voir sur la carte ci-dessous,qui montre l’évolution du taux d’incidence sur une semaine.En France métropolitaine,tous les départements ont dépassé le seuil de 100 de taux d’incidence. Et le chiffre de 500 est désormais atteint dans une petite dizaine.

La Suite Après Cette PublicitéLe graphique ci-dessouspermet d’analyser plus en détail la situation dans votre département.La carte du taux d’occupation en réanimationDu côté des indicateurs hospitaliers, aucune région n’est pour l’instant en tension à cause du Covid-19.

Le taux d’occupation en réanimation est inférieur à 50% dans toutes les régions, sauf les Pays-de-la-Loire.Une vaccination très efficace, mais qui patineComment expliquer cette cinquième vague? Difficile à dire tant le coronavirus réussit à déjouer nos pronostics, mais il faut déjà rappeler qu’une hausse était prévisible, surtout avec la dominance du variant Delta, bien plus contagieux.

Une hausse maîtrisée de l’épidémie en plein hiver, avec des mesures limitées (tel le pass sanitaire, le port du masque, l’aération des lieux clos, etc), n’est possible que grâce à la vaccination. Si le vaccin ne protège pas à 100%, il réduit le risque d’infection et baisse drastiquement le risque de développer une forme grave du Covid-19.

La Suite Après Cette PublicitéAujourd’hui, plus de 75% de la population est vaccinée,comme on peut le voir dans le graphique ci-dessous, avec des disparités entre les classes d’âge.Mais on sait maintenant que l’efficacité du vaccin contre l’infection baisse avec le temps, notamment six mois après la vaccination. La protection contre les formes graves de Covid-19 reste élevée, mais semble tout de même diminuer, notamment chez les personnes âgées.

C’est pour cela que de nombreux pays dont la France ont lancé une campagne de rappel. Dans sesprévisionsde fin novembre, l’Institut Pasteur estime qu’une dose de rappel, en réduisant encore plus le risque d’hospitalisation des plus à risque et en diminuant le risque d’être infecté, peut faire baisser le pic des hospitalisations en théorie. Ainsi, un rappel pour les plus de 65 ans diminue la hauteur du pic de 20%, alors qu’un rappel pour l’ensemble des adultes le fait chuter de 44%. 

Le graphique suivant permet de mieux se rendre compte de la progression des injections de rappel:Des vaccins toujours efficaces face au Covid-19L’efficacité des vaccins et de la troisième dose se voit facilement si l’on analyse le nombre de personnes vaccinées ou non-vaccinées positives, hospitalisées ou en réanimation.

La Suite Après Cette PublicitéIl faut par contre faire attention: plus de 91% des adultes sont vaccinés. Il est donc logique qu’il y ait beaucoup de personnes vaccinés dans les hôpitaux. Mais si l’on compare à effectif égal (combien d’hospitalisé pour un million de vaccinés, versus combien d’hospitalisé pour un million de non-vaccinés), on voit bien que le vaccin est très efficace.

La preuve avec les graphiques ci-dessous. On y voit également que le rappel augmente encore plus l’efficacité du vaccin.

Lire la suite: Le HuffPost »

Article très intéressant et factuel, la situation est limpide quand on ne parle ni de complot, ni d'expérimentation, ni de liberté etc. Limpide et pas encore gagnée, mais il y du progrès et de l'espoir ! Ça va c'est pas encore rouge rouge C'est très chiant ça. Heureusement que je ne sors que pour mes rdv médicaux.

Noël 2021 : les tendances déco pour les tables de fêtesLes styles de décoration de tables pour les fêtes évoluent au fil de l'air du temps et des tendances. Chaque année, il faut faire son choix parmi une vaste proposition de la part des enseignes qui rivalisent d'inventivité pour nous enchanter. Telle une toile vierge, la table du Réveillon se pare de couleurs et d’accessoires qui par petites touches composent un paysage où les regards des gourmands auront plaisir à se poser. Votre Noël sera-t-il traditionnel ou plus audacieux ? Voici quelques jolies propositions à shopper (ou à copier).

EN DIRECT - Covid-19: le taux d'incidence s'établit à 343 cas pour 100.000 habitants en FranceTrois cas de variant Omicron ont été confirmés ce jeudi matin en Ile-de-France, dans le Haut-Rhin et en Vendée. Après le cas détecté à La Réunion il y a deux jours, il s'agit des premiers en France métropolitaine. Tout les malades a l'hôpital ce sont les piqué BFMTV VOUS ÊTES DES MENTEURS VOUS SEREZ JUGÉ COMME LE GOUVERNEMENT ET CONDAMNÉ VOUS ALLEZ BIENTÔT REGRETTER, TOUT LES MORTS A CAUSE DE LA PICOUZE ET BEAUCOUP DE SPORTIFS QUI FONT DES MALAISES CARDIAQUE COMME LES CHANTEURS ET MAINTENANT VOUS VOULEZ PIQUÉ TOUT LES ENFANTS Et la 3ème dose sera mortel moi je dit piqué tout les merdias, tout les gouvernement, tout les coronpu mais avec les vrais produits

Covid-19 : l'obligation vaccinale serait-elle possible en France ?LA VÉRIFICATION - De plus en plus de pays de l'Union européenne évoquent leur volonté de rendre obligatoire la vaccination. Cela pourrait-il être envisagé en France ? AMM Conditionnelle Nuremberg Elle déjà là pour certains donc la rendre pour tout le monde...

Covid-19: huit cas du variant Omicron désormais confirmés en FranceLe premier cas a été détecté à La Réunion le 29 novembre dernier, tandis que les sept autres ont été confirmés dans cinq régions de France métropolitaine. On s'en fout... Donnez nous des informations croustillantes comme celle-ci D'aprés les médecin Sud Africain ce nouveaux variant serait contagieux mais moins dangereux 🤔 🎁

EN DIRECT - Covid-19: près de 50.000 nouveaux cas enregistrés en 24 heures en FranceAlors que l'Europe continue de prendre des mesures restrictives pour faire face au regain épidémique du Covid-19, l'exécutif français se concentre sur le rappel vaccinal. Arrivé comment ? Comme sois disant pour voyager faut être testé même vax.. yiiiipiiie il en a déjà des milliers en France.. donc arrêtez les fausses info...et a priori il est contagieux mais avec des symptômes de type rhume.. à confirmer

En pleine crise du Covid, les investissements « climat » tiennent le chocSelon un rapport du think tank I4CE, les investissements favorables à la lutte contre le réchauffement climatique des entreprises, des ménages et des pouvoirs publics ont augmenté de 10 % en 2020. Mais cette hausse est surtout liée à l'essor des voitures électriques. Et l'effort reste insuffisant par rapport aux objectifs nationaux.