Le procès en 'dictature' contre Macron, une constante depuis le début du quinquennat

Le procès en 'dictature' contre Macron, une constante depuis le début du quinquennat

24.1.2020

Le procès en 'dictature' contre Macron, une constante depuis le début du quinquennat

Dès sa prise de fonction, le président 'jupitérien' s'est attiré des critiques sur son mode de gouvernance, jugé par ses détracteurs 'autoritaire' et sourd aux appels de la rue.

. Un terme qui paraissait alors marginal, mais qui a pris une autre dimension dans les mois qui ont suivi. “Une dictature totale” Alors que les débuts à l’Assemblée des députés LREM sont parfois douloureux, le procès d’une majorité aux ordres de l’exécutif et votant sans nuance se renforce au fil des mois. Les sanctions qui pèsent sur ceux qui sortent du rang alimentent largement cette perception. Enregistré à son insu, Laurent Wauquiez va ainsi exposer sa vision du contexte devant les étudiants de l’EM Lyon. “Vous avez vu les guignols d’En Marche? Ils sont tous avec le petit doigt sur la couture, ils doivent tous voter la même chose. Quand ils osent apporter la moindre dissonance, ils se font taper dessus avec une matraque. Il n’y a aucun équilibre des pouvoirs en France. Donc il y a une dictature totale en France”, avait lancé en février 2018 celui qui était encore président des Républicains. Des propos “volés” selon l’intéressé, mais qui viennent renforcer ce procès en autoritarisme. Quelques mois plus tard, cette accusation va prendre des proportions industrielles avec la mobilisation des Gilets jaunes. Une intox, abondamment relayée dans les groupes Facebook de ces nouveaux contestataires, affirme que la France, dépourvue de Constitution depuis le 1er janvier 2017, est une dictature et Emmanuel Macron “illégitime”. Dans les cortèges et sur les ronds-points, le chef de l’État est souvent dépeint en dictateur dont le régime ne tient que par l’action de la police. Preuve en était que le président refusait le terme de “violences policières” pour qualifier les bavures commises dans les manifestations. Ici, l’attaque politique se mue en crise démocratique, le référendum d’initiative citoyenne (RIC) étant brandi par les contestataires de contourner une démocratie représentative jugée corrompue, sourde et aveugle. Le boomerang des retraites Face à cette crise institutionnelle qui se dessine, Emmanuel Macron répond par l’organisation du grand débat, avec la promesse d’écouter davantage les territoires et d’ouvrir la voie à l’acte II du quinquennat. À mi-mandat, il était donc question de changer de méthode. De laisser plus de place à l’écoute et à la concertation, voire à la démocratie participative, avec la mise en place de la Convention climat, réunissant une assemblée de citoyens tirés au sort pour plancher sur les orientations écologiques que doit prendre le pays. De quoi s’assurer deux ans d’apaisement? Pas vraiment. Dès le mois de septembre, le chef de file de La France insoumise assurait à qui voulait l’entendre qu’il était victime d’un “procès politique” dans l’affaire des perquisitions du siège de son parti. Un champ sémantique utilisé depuis le début du quinquennat par le député des Bouches-du-Rhône, qui appelait en septembre 2017 à défiler contre “le coup d’État social” que représentait à ses yeux la réforme du Code du travail. Plus encore que le vocabulaire insoumis, c’est surtout la réforme des retraites, toujours contestée dans la rue et par une majorité dans l’opinion, qui a ressuscité le procès en autoritarisme. Une longue séquence qui, comme dans l’épisode des gilets jaunes, offre manifestation après manifestation son lot d’images d’affrontements entre forces de l’ordre et manifestants, renforçant l’impression d’un “pourrissement” de la contestation organisé par le pouvoir, au risque d’une radicalisation de la contestation. Jeudi soir, les opposants à la réforme défilaient dans Paris en entonnant des chants évoquant la décapitation d’Emmanuel Macron. Comme si la colère sociale ne pouvait avoir pour autre débouché qu’un changement de régime. À voir également sur Le HuffPost: À la retraite aux flambeaux, des chants évoquent la décapitation de Macron LIRE AUSSI Lire la suite: Le HuffPost

Un président autoritaire auquel les mêmes idiots reprochent de ne pas intervenir ou de se taire ou de trop parler ! Quand on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage !!! La photo très représentative.... la 5e c'est le coup d'état permanent, dixit ce vil islamo gauchiste de F. Miterrand. Et même depuis le début de la 5ème

Ceux qui se plaignent de la dictature ne rêvent en fait que d'une autre dictature :celle de leur camp En quoi en 🇫🇷il y a une soi-disant dictature ! Parce que l’on écoute pas la rue Des gens qui n’ont pas de connaissance de certains sujets ? Il ne s’agit pas de dire non et...... Dictature certains devraient revoir ce que c’est. Surtout ceux qui soutiennent un parti ou plutôt mouvement dont le chef c’est autoproclamé lui même.

La France est 1 paradis peuplé de gens qui se croient en enfer. Si la France était 1 dictature ça ferait longtemps que les GJ et CGTistes n’existeraient plus, qu’il n’y aurait plus de manifestations et que twitter ne serait + la nouvelle star-up des fakes news de l’opposition. En même temps Pétain et De Gaulle mais la mémoire n'est pas encore passé à l'histoire. Toujours une jaculation précoce….

Oh et bien il va sûrement pondre une loi interdisant à quiconque de prononcer DICTATURE au lieu de condamner des vrais criminels! Bipolaire: Dictature en imposant ses réformes sans véritables discussions et laxisme vis à vis actes de violence/incivilité/immigration

Emmanuel Macron : « L’antisémitisme n’est pas seulement le problème des juifs, c’est d’abord le problème des autres »Lors des commémorations du 75e anniversaire de la libération d’Auschwitz à Jérusalem, le chef de l’Etat a aussi dit que la Shoah ne peut être utilisée pour « justifier » la « division ». C'est islamophobe de dire ça. 🖕🏻 Le racisme en général ... quel con ce personnage

Factuellement : - décisions à l'encontre de la volonté populaire majoritaire - violences policières systématiques et impunies - pouvoirs non séparés - instrumentalisation de la justice - comparutions immédiates des opposants - arrestations arbitraires et GAV illégales Dictature : 'Concentration de tous les pouvoirs entre les mains d'un individu, d'une assemblée, d'un parti, d'une classe.' Sans la proportionnelle totale à l'AN, nous sommes en dictature depuis le quinquennat donc bientôt 20 ans ! Ça date pas de Macron.

Si la gréve et les protestations ne lui plaisent pas, qu il essaye la revolution. la dictature a commencé depuis longtemps 😂😂😂 Ce gvt est fada ! Ubu au pouvoir ! La honte de la France Le con se tente à la dictature depuis le début du quinquennat à vrai dire....

Opioïdes : ordonnance de tramadol limitée à 3 mois dès le 15 avril

A Lyon, la moitié des vélos en libre-service seront « hybrides » dès le 20 févrierDès la fin du mois de février, 2500 vélos à assistance électrique seront déployés dans l'agglomération lyonnaise. L'idée est d'attirer « une nouvelle catégorie de population, dont les seniors » ainsi que les habitants de la seconde couronne de la banlieue lyonnaise à cette nouvelle mobilité. Très bien. On fera quoi après des batteries ion lithium?. Et à quelle vitesse vont t'hy brider ces vélocipedes ?

Open d'Australie : Stefanos Tsitsipas surpris par Milos Raonic dès le troisième tour - Open d'Australie (H)Demi-finaliste l'an passé, Stefanos Tsitsipas n'a rien pu faire contre Milos Raonic qui s'impose (7-5, 6-4, 7-6 [2]) et revient en huitièmes de finale de l'Open d'Australie.

Derrière la colère de Macron, le statut très spécial de l'église Sainte-AnneCet édifice religieux, propriété de la France depuis 1856, a déjà fait l'objet de tensions. Pourquoi excusez vous les services israeliens qui ont envahi ce territoire Français sans l'accord de la France ?

Commémorations de la Shoah : 'Macron a trouvé le ton juste', selon Mazerolle'Une justesse de ton que n'avaient pas eu juste avant lui Benjamin Netanyahu et le vice-président américain Mike Pence' Ce même genre d'éditorialiste qui avait encensé Macron sur son fameux coup post G7 entre l'Iran et les USA...^^ Excellent discour felicitation au negre qui la ecrit. Malheureusement RES NON VERBA Normal. Nous sommes les meilleurs en tout puisque nous sommes Français. Dommage que nous le soyons qu'en gueule et rarement dans les résultats.



Coronavirus: le nombre de cas confirmés en France passe de 18 à 38

Suivez les César en direct et découvrez le palmarès

EXCLUSIF Agnès Buzyn : « Mon programme pour Paris est résolument tourné vers le défi du changement climatique »

Vidéo : violents incendies en marge d'un concert de Fally Ipupa à Paris, la Gare de Lyon évacuée

Emmanuel Macron tente de renouer avec la deuxième gauche

Cyril Hanouna refuse son invitation aux César: 'J'en ai rien à foutre!'

Sun Yang suspendu huit ans par le TAS - Natation - Dopage

Écrire un Commentaire

Thank you for your comment.
Please try again later.

Dernières Nouvelles

Nouvelles

24 janvier 2020, vendredi Nouvelles

Nouvelles précédentes

Macron refuse qu'on parle de dictature, ses adversaires lui répondent

Nouvelles suivantes

Au 52e jour de grève à Radio France, la direction prête à des concessions
Ladj Ly et Roman Polanski gagnants des César sous tension, tout le palmarès Un supporter de Nîmes est mort pendant le match contre l'OM - Foot - L1 - Nîmes Adèle Haenel et Céline Sciamma quittent la salle après le César de Polanski «On est une famille, on se dit tout non ?» : le discours d'Aïssa Maïga aux Césars sur la diversité divise les internautes Florence Foresti 'écœurée' par le César remis à Polanski Stats : Dario Benedetto fait déjà aussi bien que Jean-Pierre Papin à l'OM - Foot - L1 - OM Dario Benedetto après la victoire de l'OM à Nîmes : «Important de marquer pour ma confiance» - Foot - L1 - OM César 2020 : Roman Polanski renonce à se rendre à la cérémonie pour éviter un «lynchage public» Les César célèbrent Polanski et signent leur déchéance L'OM se relance à Nîmes grâce à un triplé de Dario Benedetto - Foot - L1 'Pas assez grand pour faire de l’ombre au cinéma français' : Florence Foresti épingle Roman Polanski aux César « Ecœurée »: la réaction de Florence Foresti au palmarès des César 2020
Coronavirus: le nombre de cas confirmés en France passe de 18 à 38 Suivez les César en direct et découvrez le palmarès EXCLUSIF Agnès Buzyn : « Mon programme pour Paris est résolument tourné vers le défi du changement climatique » Vidéo : violents incendies en marge d'un concert de Fally Ipupa à Paris, la Gare de Lyon évacuée Emmanuel Macron tente de renouer avec la deuxième gauche Cyril Hanouna refuse son invitation aux César: 'J'en ai rien à foutre!' Sun Yang suspendu huit ans par le TAS - Natation - Dopage Coronavirus : une équipe chinoise invitée au « Clasico » à Madrid - Foot - Coronavirus Une impressionnante fumée noire à Gare de Lyon après des incidents en marge d'un concert Coronavirus : le nombre de cas confirmés en France passe de 18 à 38 Hong Kong: un chien testé positif au coronavirus placé en quarantaine Jean Dujardin et l'ensemble de l'équipe de 'J'accuse' absents aux César