« Le jour où j’ai décidé de me raser les cheveux » - Elle

« Le jour où j’ai décidé de me raser les cheveux »

29/07/2021 18:13:00

« Le jour où j’ai décidé de me raser les cheveux »

Rubi Pigeon a 23 ans. Designer d’upcycling reconnue et influenceuse aux 41 000 followers sur Instagram, la jeune femme a décidé de se raser les cheveux. Pour « ELLE », elle raconte le jour où elle a décidé de « tuer une partie d’elle-même » pour se réapproprier son corps. Récit.

Publié le 29 juillet 2021 à 16h00« Le jour où j’ai décidé de me raser les cheveux » © instagram @rubipigeonSauvegardé  Rubi Pigeon a 23 ans. Designer d’upcycling reconnue et influenceuse aux 41 000 followers sur Instagram, la jeune femme a décidé de se raser les cheveux. Pour « ELLE », elle raconte le jour où elle a décidé de « tuer une partie d’elle-même » pour se réapproprier son corps. Récit. 

Santé: 1 milliard pour l'aide médicale d'État aux étrangers Crise des sous-marins : Macron et Biden promettent de restaurer «la confiance» Eric Zemmour dans «Paris Match» : vraie ou fausse «paparazzade» ?

ParElisa Casson« C’est une idée qui me trottait dans la tête depuis quelques semaines. Je me suis réveillée un matin après un week-end à la campagne et je me suis dit : aujourd’hui, je vais me raser les cheveux. J’ai toujours eu envie de le faire. Ma sœur jumelle a osé avant moi et je l’ai admirée pour ça. Malgré tout, je continuais à avoir peur. Peur du regard des autres, du jugement. Mais ce matin-là, après avoir regardé mes cheveux qui n’étaient pas en bon état, je savais que j’allais sauter le pas. J’étais partagée entre l’excitation et l’angoisse. J’ai compris rapidement que je n’allais pas pouvoir le faire seule. Une copine est donc venue à la rescousse. On a commencé aux ciseaux puis ensuite on a tendu. J’avais l’impression de tuer une partie de moi. C’est très étrange comme sensation. J’ai toujours eu l’habitude de me cacher derrière mes cheveux longs. J’ai très vite compris que se raser les cheveux allait au-delà d’une simple coupe. D’ailleurs, ce n’est même plus une coupe de cheveux. C’est mon crâne, c’est moi. Je savais que ça allait être impactant mais pas à ce point là. Au bout d’une heure, c’était fait. Je n’avais prévenu personne. Pas même mon copain. Il l’a découvert plus tard au restaurant. Il était choqué.

Moi, je me sens presque plus femme qu’avantJe crois que c’est l’un des aspects les plus difficiles à gérer : les autres, l’entourage. J’ai de la chance d’avoir une famille plutôt ouverte mais j’ai quand même eu quelques réflexions. Le plus bizarre pour moi a été de me rendre compte que tout le monde avait un avis et se sentait obligé de me le donner. C’est fou le nombre de personnes qui m’ont demandé la réaction de mon mec avant même de savoir comment moi je le vivais. Ce sont quand même mes cheveux finalement. J’ai reçu énormément de messages. On m’a même dit que j’étais “courageuse”. J’avais l’impression d’avoir trouvé le remède contre une maladie. Je trouve ça un peu dommage parce qu’en soi ce n’est pas extraordinaire. Un crâne rasé d’une femme suscite autant d’émotions parce que les cheveux ont toujours été liés à la féminité. Moi, je me sens presque plus femme qu’avant. Pendant longtemps, je me suis sentie petite fille. Me raser les cheveux m’a permis de m’assumer en tant que femme, de me réapproprier mon corps. headtopics.com

Evidemment, je ne peux nier les clichés qu’un crâne rasé peut véhiculer. D’ailleurs, je sens que j’ai perdu de mon “pretty privilège” (ndlr : l’idée de correspondre aux critères de beauté occidentaux et d’en obtenir des avantages) envers les serveurs par exemple. Les hommes me regardent différemment. Au début, c’était assez étrange. Je pense qu’aujourd’hui je renvoie une image différente mais qui me correspond plus : celle d’une femme qui sait ce qu’elle veut, qui prend des décisions, qui sait qui elle est. Ça a été une expérience très libératrice. Je dois encore m’adapter à cette nouvelle tête. J’ai adopté un style plus féminin pour contraster. Je me maquille à nouveau. Je pense déjà à me colorer la tête, faire des formes, écrire des trucs… C’est un nouveau terrain d’amusement ! »

Lire la suite: ELLE »

11 septembre 2001 : les 102 minutes qui ont changé la face du monde

De 08h46, heure à laquelle le vol 11 d’American Airlines heurte la première tour du World Trade Center, jusqu’à 10h28, où la seconde tour s’effondre, retour ...

J'ADoRe...🙏

Le Sarajevo d'Isild Le Besco - ElleTout l'été, une personnalité nous fait voyager. Cette semaine, l'artiste actrice-chanteuse nous invite à parcourir sa ville inspiratrice.

Le gouvernement mise sur le 9 août pour appliquer la loi sur le pass sanitaireC'est à partir du lundi 9 août prochain que la loi prévoyant l'extension du pass sanitaire sera effective.

Rentrée scolaire: «La politique vaccinale va-t-elle remettre en cause le droit à la scolarité?»FIGAROVOX/TRIBUNE - Le ministre de l'Éducation nationale a annoncé que si un élève était positif au Covid-19 dans une classe, les lycéens et collégiens non vaccinés «seront évincés» et «en enseignement à distance» dès la rentrée de septembre. Mathieu Slama défend le droit de tous d'aller à l'école. MathieuSlama Cet infâme régime illégitime n'aurait jamais pu tenir sans la crasse à carte de presse à sa botte qui écrase la plèbe de sa propagande. Cette hydre de Lerne, faux contre pouvoir, repousse sans cesse les limites de l'ignominie. Il faudra un jour en faire le procès, il y a matière. MathieuSlama Les vaccinés ont aussi le droit d'aller à l'école. MathieuSlama Dites lui que le non vacciné qui a le covid il est certainement mieux immunisé que les vaccinés mais ça vous le comprendrez bientôt !!!

Les meilleurs épilateurs pour le visage - ElleSourcils, moustache, menton… On vous propose une sélection d’épilateurs pour le visage afin de dire adieu aux poils disgracieux. Sans douleur et efficace, l’épilation n’a jamais été aussi facile !

Masomah Ali Zada, de l’Afghanistan aux JO, le vélo envers et contre tout - ElleLa jeune femme de 24 ans a participé mercredi au contre-la-montre. Chassée de son pays parce qu’elle pratiquait le cyclisme, elle livre aujourd’hui un témoignage poignant.

Katie Holmes craque pour le chapeau de l’été - ElleRepérée dans les rues de New-York, Katie Holmes a été aperçue plus stylée que jamais grâce notamment à l’accessoire phare de l’été : sa casquette.