Le droit des femmes en Europe, c’est pour quand?

La présidence française de l’UE doit être l’occasion de donner corps aux discours si souvent répétés sur «l’égalité femmes-hommes», en inscrivant par exemple l’IVG dans la charte des droits fondamentaux estime l’essayiste Martine Storti.

İvg

18/01/2022 09:30:00

TRIBUNE – Le droit des femmes en Europe, c’est pour quand ? La présidence française de l’Union européenne doit être l’occasion de donner corps aux discours si souvent répétés sur «l’égalité femmes-hommes», estime l’essayiste MartineStorti ⤵

La présidence française de l’UE doit être l’occasion de donner corps aux discours si souvent répétés sur «l’égalité femmes-hommes», en inscrivant par exemple l’IVG dans la charte des droits fondamentaux estime l’essayiste Martine Storti.

La présidence française de l’Union européenne doit être l’occasion de donner corps aux discours si souvent répétés sur «l’égalité femmes-hommes», en inscrivant par exemple l’IVG dans la charte des droits fondamentaux estime l’essayiste Martine Storti.

DévelopperDevant le Parlement européen, des manifestants dénoncent les restrictions d'accès à l'avortement en Pologne, le 8 mars 2021, Journée internationale des droits des femmes.(Aris Oikonomou/AFP)Martine Storti, Essayiste

Lire la suite: Libération »

Perquisition à Mediapart : la justice condamne l’État

Dans un jugement du 6 juillet 2022, le tribunal de Nanterre a condamné l’État pour sa tentative de perquisition des locaux de Mediapart du 4 février 2019, la jugeant « ni nécessaire dans une s... Lire la suite >>

Merci LibeIdees pour la publication

CAN : le Burkina Faso se qualifie dans la douleur, le Cameroun accrochéLe Burkina Faso s'est qualifié dans la douleur en obtenant le match nul face à l'Éthiopie (1-1), ce lundi, lors de la dernière journée du groupe A de la CAN. Le Cameroun a également fait match nul contre le Cap-Vert (1-1).

Ce que contient la loi sur le pass vaccinal finalement adoptée par le ParlementPass vaccinal succédant au pass sanitaire à partir de 16 ans, sanctions durcies pour les fraudes, entrée en vigueur... je n'étais pas au courant pour le droit de 'repentir' : sous la condition de s’engager dans un parcours vaccinal, il pourra ne pas y avoir de sanction pour faux pass... vaccin religion ideologie

Selon le média suisse « Blick », le président de la FIFA Gianni Infantino a déménagé au QatarLe média suisse « Blick » annonce dimanche que le président de la FIFA Gianni Infantino s'est installé avec sa famille à Doha. Mais la Fédération précise qu'il travaille encore à Zurich et paie ses impôts en Suisse. Bravo au Qatar la demi finale de son mondial On comprend maintenant Shame fifaworldcup_fr

Le Louvre en colère : le musée demande le retrait de la vidéo de campagne de Marine Le Pen - GalaMarine Le Pen veut frapper fort. La candidate RN à la présidentielle a diffusé sa vidéo de lancement de campagne au pied du Louvre, lieu hautement symbolique. Le hic ? Aucune autorisation de tourna...

Passe vaccinal : le Parlement adopte définitivement le projet de loiCe projet de loi prévoit d'imposer un statut vaccinal pour accéder à certains lieux publics et à certaines activités. C'est une honte, pourquoi on vote des personnes qui sont sensés représenter et défendre l'intérêt de chaque citoyen, vous insultez notre devise, liberté, égalité dans la république, fraternité . lesRepublicains partisocialiste FranceInsoumise PCF

Que contient le projet de loi définitif sur le pass vaccinal ?On revient sur les principales dispositions du projet de loi « renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire » Ma fille de 13 ans double vaccinée est positive et en isolement 7 jours dans sa chambre. Aller lui expliquer que l'on a eu raison de la faire vacciner !!!! De la merde?

Article réservé aux abonnés La présidence française de l’Union européenne doit être l’occasion de donner corps aux discours si souvent répétés sur «l’égalité femmes-hommes», en inscrivant par exemple l’IVG dans la charte des droits fondamentaux estime l’essayiste Martine Storti. Développer Devant le Parlement européen, des manifestants dénoncent les restrictions d'accès à l'avortement en Pologne, le 8 mars 2021, Journée internationale des droits des femmes. (Aris Oikonomou/AFP) Martine Storti, Essayiste publié le 17 janvier 2022 à 18h56 La France a placé sa présidence du Conseil de l’Union européenne (PFUE) sous l’égide de trois termes : «puissance», «relance», «appartenance». Prenons-les au sérieux et allons au-delà d’un affichage rimé. Si l’on entend par «puissance» non la domination mais la capacité à agir, à s’emparer de la complexité du présent, à préparer l’avenir, à se donner les moyens d’une indépendance et d’une souveraineté à plusieurs, alors, il n’y a pas de «puissance» sans égalité entre les femmes et les hommes, c’est-à-dire sans abolition générale du patriarcat et de la domination masculine. Les inégalités entravent la «puissance» ainsi conçue, l’égalité la favorise. La «relance», enjeu d’importance pour les pays européens, ne doit donc être que pour toutes et tous. Depuis deux ans, la pandémie ne fait que confirmer ce que nous savions déjà : dans les emplois essentiels du quotidien et dans ceux du «care», souvent sous-payés et précaires, effets négatifs de la crise sanitaire particulièrement pour des femmes, quel que soit le pays, ce que l’Union européenne (UE) ainsi que l’ONU …