Livres, Décryptage, İnterview, Débat, Sciences-Po

Livres, Décryptage

« Le discours politique n’est pas transparent, il peut être trompeur »

« Le discours politique n’est pas transparent, il peut être trompeur »

16/10/2021 12:14:00

« Le discours politique n’est pas transparent, il peut être trompeur »

Spécialiste de la rhétorique politique, le chroniqueur Clément Viktorovitch vient de publier son tout premier livre pour apprendre à « décrypter les discours »

». En tant que citoyens, si on veut prendre le pouvoir – c’est-à-dire être capable de désigner nos dirigeants et voter de la manière la plus éclairée qui soit –, on a besoin d’être des décrypteurs de discours. On a besoin d’être capables de lire entre les lignes des interventions politiques.

Le déplacement calamiteux de Zemmour à Marseille se termine par un échange de doigts d’honneur Sarthe : un patient décède à l'hôpital faute de personnel soignant Oliver Rohe : à Yarmouk, «une image qui contient toutes les images de l’apocalypse à la fois»

La démocratie, en théorie, c’est aussi le gouvernement du peuple par le peuple, un régime dans lequel les citoyens ont le droit de prendre la parole dans l’espace public, de faire valoir leur point de vue, de porter leur proposition. Pour cela, il faut être capable de s’imposer. Il faut être capable de façonner les prises de paroles les plus efficaces qui soient. Si l’on veut être toutes et tous libres, indépendants, nous devons acquérir la maîtrise de la rhétorique.

La parole est-elle une arme politique à part entière, et pourquoi ?C’est l’arme politique par excellence, puisque c’est la parole qui permet de convaincre les citoyens de donner leur voix. C’est celle qui permet de convaincre que la proposition que l’on porte est la meilleure. Une fois qu’on a dit ça, cela veut dire que ceux qui en sont la proie, de cette arme, et bien ce sont nous, citoyens. headtopics.com

On touche au cœur du problème : la parole est aussi terriblement asymétrique. Parce que d’un côté, nous sommes des citoyens et citoyennes qui ne disposons, pour forger notre opinion, que de notre cerveau. Et en face de nous, nous avons des hommes politiques surentraînés, qui ont derrière eux des équipes de communicants suréduqués. Et c’est pour ça qu’il est absolument crucial d’apprendre la rhétorique, pour se défendre d’armes qui sont braquées sur nous de manière totalement asymétrique et disproportionnée.

Est-ce que pour 2022, les candidats vont devoir faire plus d’efforts pour nous convaincre ? Faut-il s’attendre à des nouveautés ou des surprises en la matière ?C’est toujours compliqué de répondre à ce genre de questions. Ce qu’on peut observer, c’est qu’en 2022, on a un débat politique qui, depuis très longtemps, n’a jamais été aussi polarisé. Ce qui me semble être une bonne chose : ça veut dire que les citoyens et les citoyennes doivent avoir conscience que leur vote va avoir une immense importance. On a en face de nous trois idéologies concurrentes, qui se retrouvent sur pas grand-chose. D’un côté, on a un centre libéral qui se propose à la réélection, et pour qui le problème principal, c’est l’économie, et notamment la dette. On a, à sa droite, une aile que je qualifierais de « souverainiste-nationaliste », pour laquelle le problème principal, c’est l’identité et l’immigration. Et puis, à gauche, on a une aile écolo-socialiste ou écolo-anticapitaliste, centrée sur le réchauffement climatique et la répartition des richesses.

Vous écrivez que « l’art de convaincre est trop important pour ne pas être partagé ». Pourquoi est-il important de rendre accessible la rhétorique et d’en faire quelque chose que tout le monde puisse apprendre et s’approprier ?

La capacité à convaincre, c’est quelque chose que l’on reçoit en héritage. Ça veut dire que ce pouvoir capital est détenu par une petite minorité d’individus, qui ont eu la chance de recevoir de leurs parents ou, éventuellement, de l’acquérir par la suite, en faisant de belles études ou en travaillant énormément par eux-mêmes. Et donc, une fois qu’on a dit que la rhétorique était un pouvoir inégalement partagé, comment faire pour être libre face à ce pouvoir ? Il n’y a qu’une solution, le partager le plus largement possible. headtopics.com

Désinformation et populisme : comment Florian Philippot a adapté son discours aux militants antivax Michel Barnier: «Je peux emmener les Républicains à la victoire» Il y a 46 ans, Paris faisait ses adieux à Joséphine Baker

Il y a cette phrase que j’écris dans le livre, qui pour moi résume tout. « C’est en partageant la rhétorique à tous et à toutes qu’elle deviendra l’instrument d’une saine compétition démocratique et non plus l’outil d’une implacable domination politique. » La conclusion que j’en ai tirée, c’est ce livre, qui vise à tout mettre sur la table. Je n’ai rien caché, j’ai voulu donner tout le savoir, tous les outils dont je disposais. Même les plus discutables, parce que c’est en les transmettant qu’on apprend à s’en défendre. Et il y a cette idée qu’on ne peut pas faire l’un sans l’autre. Apprendre à se défendre d’un outil discutable, c’est aussi apprendre à l’utiliser.

Vous êtes tous les jours de la semaine sur France info achronique « Entre les lignes ». Vous vous proposez de « décrypter les discours politiques et d’analyser les mots qui font l’actualité ». En période de campagne présidentielle, c’est important d’accorder plus de place à l’analyse des discours politiques ?

Je suis très heureux d’avoir pu contribuer à mettre ce type d’analyse à l’honneur, parce que je pense que le discours politique n’est pas transparent. Je pense qu’il peut être trompeur et manipulatoire. L’objet de cette chronique, c’est justement d’essayer d’attirer l’attention des auditeurs et des auditrices sur les techniques déloyales qui peuvent s’exercer sur eux et dont ils pourraient ne pas avoir conscience.

Quel rôle espérez-vous jouer ? Avez-vous finalement une autre mission que celle d’être un « simple » chroniqueur de la campagne présidentielle ? Lire la suite: 20 Minutes »

🔴 DIRECT - Grand débat LR sur CNEWS : «Le wokisme veut détruire le fondement de notre cohésion nationale», affirme Michel Barnier

Qui sera le candidat des Républicains à l’élection présidentielle de 2022 ? Pour convaincre les adhérents du parti, Michel Barnier, Valérie Pécresse, Xavier Bertrand, Eric Ciotti et Philippe Juvin débattent en direct sur CNEWS et en simultané sur Europe 1. 22h07 «L'idéologie du wokisme veut détruire le fondement de notre cohésion nationale», affirme Michel Barnier, quand Eric Ciotti propose d'interdire l'écriture inclusive.

Oh mon ancien proff de sciences po une porte ouverte de plus enfonçée.... En France, le discours politique, c'est comment faire croire à quelque chose pour faire le contraire. Ex : faire croire qu'on aide les plus démunis alors que la politique vise à gaver les riches et l'oligarchie. La porte était ouverte et la théorie de 'je l'enfonce' fait son chemin.

Le blabla est surtout assommant. Ne vous faites plus avoir par des zemmour et compagnie, écoutez ce génie.

Neymar : déjà le début de la fin pour le Brésilien, annonce GazanPRONOSTIC - Le Brésilien 'a perdu cette qualité : le coup de rein', remarque Florian Gazan. Très drôle 🤣, sûrement quand ça vient de Gazan ...! Rdv Samedi à 14h place de la bourse ! Contre le projet de loi de la prolongation du pass sanitaire qui sera présenté le 19 octobre à l'assemblée nationale ! Manifs16octobre AntiPasseSanitaire NonALaVaccinationObligatoire Bordeaux Bah tout en étant au début de la fin comme vous le prétendez il fait partie des 3 meilleurs de L1 😉

Après le meurtre du député britannique, le choc et un débat sur la sécuritéCes dernières années, le Royaume-Uni a été endeuillé à plusieurs reprises par des attaques mortelles contre des élus, victimes de terroristes islamistes comme d'extrême droite. Les risques du métier !

Anti-âge : découvrez le spilanthol, le nouveau botox bio - GalaEnvie d'un visage lissé et unifié tout en privilégiant des soins bio ? Découvrez la marque green Spilanthox Therapy à base de spilanthol qui fonctionne un peu comme un botox végétal. Un ingrédient...

Romain Thomas et Angers se sentent lésés par le VAR après le match face au PSGRomain Thomas et Angers se sentent lésés par le VAR après le match face au PSG À l'image de Romain Thomas, les Angevins estiment avoir été floués au sujet du penalty accordé aux Parisiens après consultation du VAR en fin de match il faudrait que garribian intervienne pour dire les choses. a t il demandé de la clémence pour paris a chauqe fois qu'ils seraient en difficulté au parc ? Tout sera fait cette année pour effacer l’humiliation du titre perdu l’année dernière. Les Qataris doivent arriver pour leur CDM merdique avec le titre de champion de France.Merci à Canal de nous épargner ces croutes et de se focalisé sur de vrais championnats. Le penalty sur icardi non sifflé le PSG aussi se sent floué 😉

On a testé le nouvel iPad et le nouvel iPad Mini : quelle tablette acheter fin 2021 ?Apple a lancé récemment deux nouvelles versions de l'iPad d'entrée de gamme et de l'iPad Mini. Nous les avons essayés pendant plusieurs semaines.

'Il a mis le feu à la France entière': Jacob juge le bilan de Philippe 'catastrophique'Dans une interview au Figaro, le président des Républicains fustige les actions menées par Edouard Philippe lorsqu'il était Premier ministre. Avec les 80 km/h et les gilets jaunes, le créateur du nouveau parti Horizons aurait 'mis le feu à la France entière.' C'est la même politique que Sarkozy.... (puisqu'à la solde de l'oligarchie) Faut arrêter de se foutre de la gueule du monde. A le voir et entendre, cette droite va se livrer à la course de “foncer droit dans le mur en klaxonnant” avec Hidalgo C’est pas la faute à Phillippe mais à Macron… j’ai bon là ?