İdees

İdees

Le budget pour 2022 et les limites du « toujours plus de dépenses »

ÉDITORIAL. Editorial du « Monde ». Le projet de loi de finances fait l’impasse sur le coût réel des nouvelles dépenses. Le signe qu’en cette fin de quinquennat, l’exécutif ne regarde plus à la dépense.

22/09/2021 16:40:00

EDITORIAL | Le budget 2022 innove en faisant l’impasse sur le coût réel des nouvelles dépenses, ce qui a agacé le Haut Conseil des finances publiques. Le signe surtout qu’en cette fin de quinquennat, l’exécutif ne regarde plus à la dépense.

ÉDITORIAL. Editorial du « Monde ». Le projet de loi de finances fait l’impasse sur le coût réel des nouvelles dépenses. Le signe qu’en cette fin de quinquennat, l’exécutif ne regarde plus à la dépense.

Elaborer un budget en fin de quinquennat a tendance à se transformer en un exercice baroque. Déjà en 2017, la Cour des comptes avait pointé l’« insincérité »de la dernière loi de finances du mandat de François Hollande. Emmanuel Macron prend, lui aussi, quelques libertés avec le sérieux budgétaire qu’il revendiquait lorsqu’il avait commandé cet audit sur l’action de son prédécesseur.

Résultat et résumé PSG - Angers, Ligue 1 Uber Eats, 10e journée, vendredi 15 octobre 2021 Ligue 1 - PSG - Angers : Un penalty de Kylian Mbappé offre la victoire au PSG en fin de match (2-1) Lucas Paqueta veut être dans le groupe de l'OL pour le match de Ligue 1 contre Monaco

Le projet de budget pour 2022, présenté mercredi 22 septembre, innove en faisant l’impasse sur le coût réel des nouvelles dépenses. Les près de 12 milliards d’eurosd’augmentation affichés ne comprennent ni le revenu d’engagement en faveur des jeunes ni la première tranche du plan d’investissements destiné à préparer la France de 2030. Ces mesures ne seront annoncées que dans quelques semaines. Elles représentent un surcoût de près de 50 % par rapport au montant annoncé.

Si cette cuisine budgétaire a agacé le Haut Conseil des finances publiques, qui se refuse à se prononcer sur le réalisme des prévisions de déficit pour 2022, elle est surtout le signe qu’en cette fin de quinquennat l’exécutif ne regarde plus à la dépense. Le contexte s’y prête. D’abord, une campagne présidentielle a toujours tendance à désinhiber la majorité sortante en matière d’équilibre des finances publiques. Emmanuel Macron ne fait pas exception. headtopics.com

Article réservé à nos abonnésLire aussiLe dernier budget du quinquennat d’Emmanuel Macron placé sous le signe de la dépenseEnsuite, le « quoi qu’il en coûte » présidentiel proclamé en mars 2020 pour amortir le choc de la crise pandémique a troublé les esprits en ce qui concerne les marges de manœuvre financières réelles de l’Etat. Grâce aux politiques accommodantes des banques centrales, l’argent public coule à flots, rendant tout à coup possible ce qu’il ne l’était pas avant la crise. La pédagogie sur l’origine de cet « argent magique » et ses limites a été insuffisante, brouillant ainsi durablement les repères.

Opportunisme budgétaireSoutenir massivement l’économie qui menaçait de s’effondrer ne souffre d’aucune contestation. En revanche, beaucoup de dépenses pérennes annoncées en sortie de crise pandémique ne sont pas directement liées à celle-ci. L’opportunisme budgétaire dont a fait preuve le gouvernement l’a conduit à augmenter les dépenses ordinaires de 54 milliards d’euros en l’espace de deux ans. Le rythme de progression en Allemagne a été beaucoup moins rapide, creusant un peu plus l’écart entre les deux économies.

Article réservé à nos abonnésLire aussiEcologie, justice, police : les ministères qui voient leurs budgets augmenterSégur de la santé, revalorisation des salaires des enseignants, aides aux plus précaires, Beauvau de la sécurité, revitalisation de Marseille… prises une à une, ces mesures répondent à des besoins légitimes. Mais, faute de contreparties en termes d’économies sur d’autres postes, elles sont financées par la dette. C’est aujourd’hui le cas pour la moitié des dépenses publiques.

La croissance, qui devrait ralentir dès 2023 pour retrouver son rythme d’avant-crise, ne sera pas suffisante pour assurer la soutenabilité de notre dette, pas plus qu’une hausse de la fiscalité. La faiblesse des taux d’intérêt peut en donner l’illusion. Mais faire reposer la souveraineté du pays uniquement sur cet aléa relève d’un pari très risqué. headtopics.com

NFL - Tampa Bay - Tom Brady estime qu'il pourrait jouer 'jusqu'à 50 ou 55 ans' Hommage olympique et paralympique du PSG contre Angers Pourquoi l'UEFA veut corriger la règle du hors-jeu

La campagne présidentielle ne favorise guère, hélas, la prise de conscience. Les candidats déclarés, de gauche comme de droite, se livrent à une surenchère de promesses, comme s’ils se sentaient délivrés des contraintes du pacte de stabilité européen, qui ne sera renégocié qu’au lendemain de l’élection française.

Article réservé à nos abonnésLire aussiLa question de l’efficacité de la dépense publique, pourtant soulevée depuis des années par la Cour des comptes, est en revanche totalement occultée. Cela promet au président qui sera élu en avril 2022 des lendemains qui déchantent.

Le MondeL’espace des contributions est réservé aux abonnés. Lire la suite: Le Monde »

Les Conquérants : le podcast des campagnes présidentielles

Au travers d’archives Alain Duhamel et Maxime Switek vous dévoilent les coulisses inédites, des victoires des campagnes présidentielles de la 5e république.

Alors l'union national c'est pour quand ? Macron et LeMaire, deux virus parmi les plus dangereux de l'économie et des finances francaises. Ces virus doivent être vaincus lors de la prochaine Présidentielle Française. Ils font ce qu’ils veulent ! Allez y censure moi 🤫, avec vos agents du NET❗ 👍🏆 CHAMPION de la DETTE PUBLIQUE 💰❗ Depuis que E. M. a pris les CDES 🎮 de l'économ française 💰🇫🇷, depuis août 2014, la dette publique s'est accrue 📈 de 700 milliards €,de 2023 à 2739 milliards €, de 95 % à 118 % du PIB ❗

Une augmentation des pensions des retraités, peut-être, qui c'est, sur un malentendu.... Macron et LeMaire les deux délinquants de l'économie francaise. Ces deux voyoux ne doivent plus appartenir à un quelconque gouvernement de la France. Chevalier209 Il y a des élections qui approchent ? Tout le monde peut râler, ils s'en foutent un peu, non ?

macron achète les voix. De la bonne vieille politique à papa.

Sécu: un milliard de plus pour le médicament dans le budget 2022Le budget 2022 comprendra notamment 400 millions d'euros de 'mesures nouvelles', à commencer par un doublement des crédits accordés aux laboratoires qui investissent dans la production ou la recherche, en France mais aussi ailleurs dans l'Union européenne.

CdM 2022 : le Qatar veut imposer la vaccination aux joueursAlors que la Coupe du monde 2022 se déroulera dans un peu plus d'un an et que les équipes vont devoir poursuivre leurs campagnes de qualification (...) - Footmercato Ptdrr ! Quel pays de merde jusqu’au bout ! Si Messi ne veux pas se vacciner ils vont dire quoi ? 🤣🤣🤣🤣 ratio la qatar

Le Haut conseil des finances publiques déplore un budget 2022 'incomplet'Le HCFP souligne que des 'mesures d'ampleur' prévues par le gouvernement n'ont pas été intégrées au budget 2022. Si bien qu'il s'estime dans l'incapacité de rendre un avis 'pleinement éclairé'.

Le budget 2022, tour de chauffe de la présidentielle💸 Le Budget 2022, tour de chauffe de la présidentielle A l’Assemblée, les troupes des principaux candidats vont rivaliser d’amendements pour promouvoir le programme de leur camp en matière économique ⬇️

Présidentielle 2022 : Zemmour 'n’a aucune chance d’être élu”, affirme Marine Le Pen'Éric Zemmour a des électeurs potentiels mais il suscite aussi énormément de rejet, alors que la France a besoin de se rassembler' a par ailleurs ajouté la présidente du Rassemblement national. Elle non-plus Zut elle s'enterre ... Elle n'aura hélas pas l'intelligence de se retirer pour Zemmour, car c'est elle qui n'a aucune chance Dit-elle les bras tendus... Ben déjà ZemmourEric siphone dans son électorat et dans celui de LR... Il serait temps de faire l'union des droites non ? Parce que la gauche va s'unir, et aucun ne sera au second tour à droite... Donc oui rassembler, mais égo sous le tapis !

Budget 2022: qui sont les grands gagnants?Parmi les ministères les mieux lotis figurent l'Intérieur, la Défense, la Justice, les Droits des Femmes, la Transition écologique, l'Education nationale ou encore l'Enseignement supérieur.