La Primaire populaire revendique 467 000 inscrits en capacité de voter à son scrutin

La Primaire populaire revendique 467 000 inscrits en capacité de voter à son scrutin

Election-Presidentielle-2022

24/01/2022 03:21:00

La Primaire populaire revendique 467 000 inscrits en capacité de voter à son scrutin

Trois des sept candidats – Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot et Anne Hidalgo – ont refusé de reconnaître le résultat du vote qui se tiendra du 27 au 30 janvier et se retrouvent impliqués dans le scrutin malgré eux.

FRANCOIS LO PRESTI / AFPont revendiqué, lundi 24 janvier peu après minuit, ce chiffre définitif du nombre d’inscrits en capacité de voter au scrutin qui se tiendra en ligne du jeudi 27 au dimanche 30 janvier pour désigner, parmi sept personnalités de gauche, celle qui sera investie par le mouvement.

« C’est le plus grand processus de départage de candidats en France, il ne peut pas être ignoré. ». Dans ce mode d’élection à un seul tour, les électeurs attribuent une évaluation à chacun des candidats et le tenant de la meilleure évaluation médiane l’emporte.

Lire la suite: Le Monde »

Renault : la retraite russe ou la fin de la stratégie internationale de Carlos Ghosn

Avec la retraite forcée du marché russe et les difficultés dans les autres pays émergents, le constructeur automobile français voit ses ventes se recentrer largement sur l'Europe. Un bond en arrière pour un groupe dont la position sur les pays émergents était devenue une vraie force. Lire la suite >>

C'est autre chose que les 100000 godillots gaullistes! Oui et après..... Elle n’a de populaire que le nom. ...Dont moi. Vivement le vote, vraiment. Si c'est meluche, Hidalgo ou Jadot, on va bien rigoler. N'empêche, l'initiative est louable,mais sans aucun parti majeur pour y adhérer, il fallait laisser tomber.

Quelle association se cache derrière ce soi disant sondage-primaire-truc-bidule décrié par les 3 candidats majeurs de la gauche. Qui paie, qui contrôle, où va l'argent, qul compte de campagne, à qui profite le crime. Gauche : il y aurait donc 467000 personnes intéressées par les tribulations d'Anne qui espère voir son nom sortir du chapeau rouge; Montebourg, réaliste, a compris que les carottes étaient cuites, Jluc est dans ses rêves, Jadot est dans les choux ce qui est normal et Anne patine

Et combien de gamins de 16 à 18 ans ? Juste comme ça pour voir et pour comprendre . Je me suis inscrit et voterai Pecresse, car c'est ce qu'ils meritent cette bande d'imbécilles. Qu’en pensez vous un article sur le sujet ? 1 -

La Primaire populaire passe la barre des 400 000 inscrits🔴 La Primaire populaire passe la barre des 400.000 inscrits Les organisateurs se félicitent d’être la primaire qui rassemblera le plus de votants que les consultations des écolos et de LR ⬇️ On va bien rigoler si Taubira perd 😭😭😭 CE N’EST PAS UNE PRIMAIRE. C’est une consultation. C’est bien 👏. Mais le problème n’est pas là. Il consiste dans le fait que des personnalités se retrouvent candidats à l’insu de leur plein gré 🤷‍♂️😱.Pourquoi alors ne pas rajouter d’autres politiques piochés au hasard ? 🤷‍♂️ cela décrédibilise la PrimairePop à l’avance, dommage 🤷‍♂️

Et ce sera C. Taubira en tête ! Et ça ne sert à rien !! Ah la gauche...😏

Présidentielle: Taubira fait la promotion de la Primaire populaire avant la clôture des inscriptionsChristiane Taubira a appelé les sympathisants de gauche à 'se mobiliser' pour s'inscrire à la Primaire populaire ce dimanche avant minuit pour que leur 'exigence d'union soit entendue.' Plus de 400.000 personnes sont déjà inscrites pour voter entre le 27 et le 30 janvier. Mélenchon, Jadot et Hidalgo ont décidé de ne pas participer à sa primaire. Remporter une élection quand on est seule à se présenter...sacré challenge pour Taubira!🙂 c est peu dire

Comment Christiane Taubira a converti la Primaire populaire en arme politiqueAlors que l'initiative compte plus de 400.000 inscrits, l'ancienne ministre est la seule à tenter le pari de la légitimité citoyenne. Ou plutôt comment Taubira à été transformée en arme politique par l'organisation LaRem de la primaireImpopulaire 👹👹👹👹👹👹👹

Présidentielle 2022: dernier jour pour s'inscrire à la controversée primaire populaireAnne Hidalgo, Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon ont d'ores et déjà refusé de reconnaître le résultat du scrutin, qui aura lieu du 27 au 30 janvier. Non merci Trop fumé

Comment la RATP enregistre les voix qui vous montrent la voieC’est dans un studio du 17e arrondissement que sont enregistrées les voix les plus connues d’Ile-de-France

Pour Gérald Darmanin, Marine Le Pen est « la personne la plus dangereuse pour le pays »Dans un entretien au « Journal du dimanche », le ministre de l’intérieur défend le bilan d’Emmanuel Macron en matière de sécurité et attaque frontalement la candidate à la présidentielle du Rassemblement national. C'est çui qui dit qui est ! Na ! Lui et ses copains LREM n'ont jamais autant divisés les français et il ose dire ça... j'ai jamais vu un gouv aussi détesté. La bonne blague. Darmanin est complètement discrédité

Partage désactivé Partage désactivé Des bénévoles de la Primaire populaire sur la place de la République, à Lille, le 15 janvier 2022. FRANCOIS LO PRESTI / AFP Ils seront finalement 467 000 à pouvoir désigner celle ou celui qui doit rassembler la gauche pour espérer gagner l’élection présidentielle. Les organisateurs de la Primaire populaire ont revendiqué, lundi 24 janvier peu après minuit, ce chiffre définitif du nombre d’inscrits en capacité de voter au scrutin qui se tiendra en ligne du jeudi 27 au dimanche 30 janvier pour désigner, parmi sept personnalités de gauche, celle qui sera investie par le mouvement. « Notre objectif initial était d’être plus nombreux que la primaire des Républicains (140 000). On est surpris de ce chiffre. Ça montre un engouement des électeurs de gauche et de l’écologie » , a souligné l’une des organisatrices de la primaire, Mathilde Imer. « C’est le plus grand processus de départage de candidats en France, il ne peut pas être ignoré. » Ceux qui le souhaitaient avaient jusqu’à dimanche soir pour s’inscrire à la Primaire populaire, une initiative citoyenne visant à départager les candidats de gauche, mais qui ne fait pas l’unanimité : le candidat « insoumis » Jean-Luc Mélenchon, l’écologiste Yannick Jadot et la socialiste Anne Hidalgo refusant de reconnaître le résultat de ce scrutin. Dimanche à la mi-journée, le mouvement annonçait que 404 000 personnes étaient déjà inscrites pour voter à ce scrutin au « jugement majoritaire » . Dans ce mode d’élection à un seul tour, les électeurs attribuent une évaluation à chacun des candidats et le tenant de la meilleure évaluation médiane l’emporte. La gauche compte, pour l’heure, cinq candidats principaux à la présidentielle (Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot, Anne Hidalgo, le communiste Fabien Roussel et l’ancienne ministre de la justice Christiane Taubira), sans qu’aucun ne rivalise dans les sondages à moins de trois mois de l’élection présidentielle, avec le président Emmanuel Macron – pas encore officiellement candidat –, Valérie Pécresse, la candidate des Républicains, ou encore les deux concurrents à l’extrême droite Marine Le Pen et Eric Zemmour. Lire aussi Dix ans après, l’éparpillement des voix des électeurs de François Hollande Le nombre des inscrits pour voter a fortement progressé ces derniers jours, permettant à cette initiative de se revendiquer comme largement supérieure à la primaire écologiste de septembre (122 000) et au congrès des Républicains début décembre (près de 140 000 adhérents), mais qui reste inférieure à la primaire de la gauche en 2017 (2 millions) ou à celle de la droite et du centre qui avait vu triompher François Fillon (4,4 millions). Pression croissante Pour autant, trois des sept candidats ont refusé par avance de reconnaître le résultat du vote. Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot et Anne Hidalgo ont chacun demandé que leurs noms soient retirés de la liste des candidats, notamment , dans lequel l’un des responsables de l’initiative, Samuel Grzybowski, revendique faire pression sur eux, en bloquant leur parrainage ou en faisant « baisser leur cote de popularité » sur les réseaux sociaux. L’intéressé s’en est expliqué auprès du Monde « ce ton et cette manière non diplomatique de présenter notre stratégie » , mais rappelant aussi qu’à l’époque « aucun candidat » n’avait répondu aux sollicitations de la Primaire populaire. Lire aussi Article réservé à nos abonnés « Nous ne sommes pas vos ennemis » , ont expliqué les organisateurs de la Primaire populaire L’Obs . « Oui, on souhaite la victoire de l’écologie et de la justice sociale. Oui, on souhaite votre victoire » , ont-ils écrit, assurant que « ce n’est pas par plaisir qu’on en arrive à devoir vous mettre la pression. Soyons honnêtes : si nous ne l’avions pas fait, est-ce que vous auriez ne serait-ce qu’un instant porté de l’attention à notre appel ? » , disent-ils. Jeudi 20 janvier, une centaine de personnalités du monde de la culture, dont l’actrice Juliette Binoche, les acteurs Jean-Pierre Darroussin, Charles Berling et Jean-Marc Barr,