Anne Hidalgo, Ministère De La Décentralisation, De La Réforme De L'état Et De La Fonction Publique, Agence France-Presse, Plafond De Verre, Trop De Femmes, Amendement, Amélie De Montchalin, Loi, Maire, Ps, Loi Copé-Zimmermann, Femme, Fonctionnaire, Gouvernement, Noël, Élysée, Emploi, Collectivités Territoriales, Conseil D'administration, Municipalité, Somme, Mairie De Paris, Lecture, Mairie

Anne Hidalgo, Ministère De La Décentralisation

La mairie de Paris échappe finalement à une amende pour avoir trop promu les femmes

La mairie de Paris échappe finalement à une amende pour avoir trop promu les femmes

27/01/2021 13:51:00

La mairie de Paris échappe finalement à une amende pour avoir trop promu les femmes

Le ministère de la Fonction publique avait reproché à l'équipe d' Anne Hidalgo d'avoir nommé trop de femmes aux postes de direction en 2018. La maire avait brandi cette amende comme un étendard.

la loi Copé-Zimmermann, qui impose un quota de 40 % de femmes dans les conseils d’administration des grandes et moyennes entreprises, fête ses dix ans ce mercredi et que se pose la question d’élargir ces quotas, la ministre de la Fonction publique Amélie de Montchalin a annulé l’amende administrative de 90 000 euros infligée à la Ville de Paris pour

Le Sénégal en proie à des affrontements d’une ampleur inconnue depuis plusieurs années Meilleure technicienne, Estelle Yoka-Mossely bat l'Allemande Verena Kaiser aux points 'Lupin': première bande-annonce pour la partie 2 de la série-phénomène de Netflix

en 2018. La ministre a précisé dans un communiqué, envoyé à l’AFP, avoir annoncé à la maire socialiste«que cette amende n’était pas due»et l’avoir encouragée à«consacrer ces fonds à maintenir cette dynamique positive».

La mairie avait à l’époque promu dans de nouveaux emplois onze femmes contre cinq hommes à des postes de directeurs et sous-directeurs. En somme, il avait donc été reproché à la municipalité de trop briser le «plafond de verre». Anne Hidalgo avait dénoncé une mesure headtopics.com

«absurde, injuste, irresponsable, dangereuse».Ce taux de 69% de nominations féminines contrevenait à l’obligation, en vigueur en 2018, de respecter un quota minimum de 40% de membres de chaque sexe afin d’assurer une représentation équilibrée des femmes et des hommes, avait expliqué le ministère de la Fonction publique. Cette lecture, contraire à l’esprit initial du texte visant à propulser les femmes aux postes de direction, avait été vivement critiquée en décembre et relayée jusque dans la presse internationale.

A lire aussi«Absurde et contre-productif»Cette amende avait été décidée«au titre d’un dispositif issu de la loi Sauvadet de 2012, que le gouvernement a abrogé par la loi de transformation de la fonction de publique votée en juin 2019»

, a rappelé Amélie de Montchalin ce mercredi. Elle a estimé:«Cette décision d’abrogation prise dès 2017 s’expliquait par le caractère évidemment absurde et contre-productif de cette disposition en matière de lutte contre les inégalités entre les femmes et les hommes dans les administrations et collectivités territoriales.»

Lire la suite: Libération »

Épisode 311: Le robot qui s'est posé sur Mars

J’aurais bien aimé lire »La Maire de Paris échappe finalement à l’amende pour avoir trop promu de conseillers et de conseillères incompétents ». Mais il y avait peu de risques pour que Mme la Maire fût pénalisée pour cela. Non, elle n'a pas 'trop promu les femmes', elle a discriminé les hommes. Sans qu'il soit besoin de préciser 'trop', car toute discrimination est abusive.

Les ressorts du féminisme débloque! Un coup discrimination c'est pas bien, un coup c'est très bien ! Et Messieurs les Maires qui ont promus trop d'hommes est ce qu'ils échappent à l'amende? Non, elle ne pas 'trop promu les femmes', elle a discriminé les hommes. Sans qu'il soit besoin de préciser 'trop', car toute discrimination est infecte.

Heureusement , non pour cette gourde mais pour le contribuable parisien ! De toutes façons si l'amende avait été maintenue, qui aurait payé ? Anne Hidalgo ? La mairie de Paris ? Bah non, encore une fois les contribuables auraient payé pour les bévues de ces élus bourgeois ! Et la discrimination dans l'autre sens ne fonctionnne pas alors ? Quelle égalité... justice_gouv E_DupondM BFMParis Anne_Hidalgo

C'est des hommes qui ont dénoncé le 'trop de femmes' Ces politicards n'ont honte de rien A quel titre ? Ouuuuaaaaahhhhh, c'est fou nan la justice... Lesquelles? Notre société manque d'une association de défense des hommes qui pourrait porter ce sujet au niveau du conseil d'état pour casser cette décision.

Donc on peut faire l'inverse ? Décidément, elle a beaucoup de soutien. Elle échappe une fois de plus à des sanctions. Est-ce qu'elle se trouve dans le cercle des intouchables? Par contre les hommes sont condamnés ! gorafinews Un coup faut élire pleins de femmes, maintenant ont mets des amendes car y’en as trop ?

Quel dommage..