La Cour suprême américaine, remaniée par Donald Trump, va se pencher sur le droit à l'avortement

La Cour suprême américaine, remaniée par Donald Trump, va se pencher sur le droit à l'avortement

18/05/2021 01:09:00

La Cour suprême américaine, remaniée par Donald Trump, va se pencher sur le droit à l'avortement

La Cour suprême, à majorité conservatrice, va se pencher sur le cas du droit à l'avortement. Elle pourrait lui donner un cadre plus restrictif.

, ce qui, compte-tenu de sa solide majorité conservatrice, laisse augurer un cadre plus restrictif.La haute juridiction, dont un tiers des neuf juges ont été nommés par Donald Trump, se penchera à l'automne prochain sur une loi du Mississippi qui interdit la plupart des avortements à partir de la 15e semaine de grossesse.

Les notes de Hongrie - France : Pavard toujours en retard Memphis Depay est officiellement un joueur du FC Barcelone Karim Benzema, aucun but dans un Euro malgré 30 tirs

Aux États-Unis, faute de cadre législatif, c'est la Cour suprême qui a reconnu le droit des femmes à avorter dans une décision emblématique de 1973 intitulée"Roe v. Wade". Elle a ensuite précisé que les femmes pouvaient avorter tant que le fœtus n'est"pas viable", ce qui correspond à environ 22 semaines de grossesse.

Une frange de la population encore réticente à l'IVGUne partie de la population, notamment dans les milieux religieux, reste farouchement opposée aux interruptions volontaires de grossesse (IVG) et les États conservateurs ont adopté, au fil du temps, des lois pour restreindre l'accès des femmes à ces interventions. headtopics.com

Mais les lois qui contredisent directement le cadre fixé par la Cour suprême, notamment celles interdisant tous les avortements ou limitant les IVG aux premières semaines de grossesse, ont jusqu'ici été systématiquement invalidées par les tribunaux. La loi du Mississippi avait ainsi été bloquée en première instance puis en appel. Ses auteurs avaient alors décidé d'introduire un recours devant le temple du Droit.

La Cour suprême aurait pu refuser de s'en saisir, comme dans l'immense majorité des cas, ce qui aurait validé ces décisions. En acceptant d'examiner le recours, elle laisse entendre qu'elle pourrait les infléchir.

Une majorité conservatrice à la Cour Suprême favorable à un cadre plus restrictif pour l'avortementSon choix n'a pas été motivé, conformément aux usages, mais elle indique vouloir se cantonner à une question juridique:"est-ce que toutes les interdictions d'avorter avant viabilité (du fœtus) sont contraires à la Constitution?"

Pour convaincre l'électorat de la droite religieuse, Donald Trump avait promis lors de sa campagne de 2016 de nommer dans l'ensemble des tribunaux fédéraux des juges aux valeurs conservatrices, et notamment opposés à l'avortement. headtopics.com

Résultat et résumé Portugal - Allemagne, Euro, 2e journée Gr. F, Samedi 19 Juin 2021 Antoine Griezmann (Bleus) : « On avait perdu l'habitude d'un stade plein » L’Autorité palestinienne refuse un million de doses de vaccin israéliennes proches d’expirer Lire la suite: BFMTV »

Brian Joubert : « Les pieds de patineurs, c'est assez horrible »

Le courant minimaliste, les lames en carbone, le football, l'escalade... Dans son long format numérique « Il était une fois le pied », L'Équipe tente également de comprendre le rapport du patineur artistique avec ses pieds, outil de toutes les figures et toutes les souffrances. Rencontre avec Brian Joubert, champion du monde.