La Cour suprême américaine bloque l’obligation vaccinale dans le privé

La Cour suprême américaine bloque l’obligation vaccinale dans le privé

Vaccin Anti-Covid, Joe Biden

14/01/2022 05:15:00

La Cour suprême américaine bloque l’obligation vaccinale dans le privé

Les juges ont en revanche validé la mesure pour les personnels de santé

dans les entreprises de plus de 100 salariés, minant ses efforts pour endiguer la pandémie. La haute juridiction a en revanche validé l'obligation de vaccination pour les employés des structures de santé qui bénéficient de fonds fédéraux.

Aux Etats-Unis, où le virus a fait plus de 845.000 morts, seulement 62% de la population est totalement vaccinée en raison de fractures politiques très marquées sur la question.Après des mois à tenter de convaincre les réticents, Joe Biden avait annoncé en septembre vouloir rendre la vaccination obligatoire pour les employés de grandes entreprises, du secteur médical et les fonctionnaires fédéraux. Au pays des libertés individuelles, sa décision avait immédiatement été dénoncée comme un abus de pouvoir par les élus républicains et par une partie du monde économique.

Lire la suite: 20 Minutes »

Voilà au moins des institutions fortes qui ne sont pas aux ordres

Derrière les huées contre Hidalgo, la division de la gauche s'invite à la manif des profsAnne Hidalgo, Jean-Luc Mélenchon et Fabien Roussel étaient tous les trois dans la manif. Dispersés en plusieurs points, ils n'ont pas été accueillis de la même manière. Hidalgo de gauche ? Le PS n'est plus un parti de gauche depuis longtemps, il serait temps de l'admettre ! Ce n'est pas la division de la gauche qui se manifeste. C'est la manifestation d'un rejet profond du PS qui a détruit les idéaux de la gauche. C'est rédhibitoire.

Barrage de Caussade : les commanditaires de la retenue d’eau illégale échappent à la prisonLe tribunal d’Agen a décidé de ne pas confirmer, en appel, la sévérité des sanctions émises contre Serge Bousquet-Cassagne et Patrick Franken en juillet 2020. Les deux hommes sont condamnés à des amendes et des peines de prison avec sursis. des amis ? L’état de droit dans tout ça ?

Deliveroo: la mort d'un mineur à Lille remet en lumière les problèmes des applis de livraisonUn jeune homme de 16 ans portant un sac de livraison Deliveroo a été mortellement fauché mardi soir. Syndicats et représentants de livreurs dénoncent des problèmes structurels. Dickens 2.0...😈 Ce ne sont pas les applis qui sont en cause, mais leurs opérateurs qui permettent à des milliers de jeunes 'indépendants' de travailler sans contrôle ni limites.

'French dressing': les Américains désormais libres de remanier la sauce vinaigretteLes autorités états-uniennes ont révoqué les normes liées au respect de la recette traditionnelle française, déjà largement malmenée. Ceci n’est guère intéressant

Cette étude démontre l'importance du recours à la vaccination pour les femmes enceintesEn cas de coronavirus, les femmes enceintes encourent plus de risques de complications (enfant prématuré ou mort-né, hospitalisation) mais le vaccin a un effet protecteur.

'La France dans les yeux', le nouveau rendez-vous de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV🔴 'La France dans les yeux', avec Valérie Pécresse (vpecresse) 🎙 Découvrez le nouveau rendez-vous de Jean-Jacques Bourdin, dédié à la campagne présidentielle 📆 Mardi 18 janvier à 20h50 sur BFMTV ℹ vpecresse Elle va sûrement essayer de nous faire un numéro mais.... La droite molle complice de Macron les français n'en veulent plus. Bye bye. vpecresse Sans moi 😂😂 vpecresse Elle a compris pourquoi dans paysan il y a le mot pays... voila quoi...mdr

d'imposer le vaccin anti-Covid dans les entreprises de plus de 100 salariés, minant ses efforts pour endiguer la pandémie. La haute juridiction a en revanche validé l'obligation de vaccination pour les employés des structures de santé qui bénéficient de fonds fédéraux. Aux Etats-Unis, où le virus a fait plus de 845.000 morts, seulement 62% de la population est totalement vaccinée en raison de fractures politiques très marquées sur la question. Après des mois à tenter de convaincre les réticents, Joe Biden avait annoncé en septembre vouloir rendre la vaccination obligatoire pour les employés de grandes entreprises, du secteur médical et les fonctionnaires fédéraux. Au pays des libertés individuelles, sa décision avait immédiatement été dénoncée comme un abus de pouvoir par les élus républicains et par une partie du monde économique. 84 millions de salariés concernés La Cour suprême leur a donné raison jeudi, au moins en ce qui concerne les quelque 84 millions de personnes employées dans des entreprises comptant plus de 100 salariés. L'administration leur a «ordonné de se faire vacciner contre le Covid ou de subir des tests toutes les semaines, à leurs propres frais. Ce n'est pas l'exercice quotidien du pouvoir fédéral, mais une intrusion dans la vie et la santé d'un large nombre d'employés», a-t-elle écrit dans son arrêt. La décision a été prise avec une majorité de six magistrats sur neuf, tous conservateurs. Dans un texte distinct, les trois juges progressistes de la Cour les ont accusés d'avoir agi «en dehors de leur champ de compétence et sans base légale». Biden «déçu», Trump «fier» «Je suis déçu que la Cour suprême ait choisi de bloquer une requête de bon sens, susceptible de sauver des vies», a commenté Joe Biden qui a fait de la lutte contre la pandémie un des priorités de son mandat. Les experts se sont montrés encore plus pessimistes. «Cette décision va entraîner plus de souffrances, de morts et d'hôpitaux débordés», a ainsi tweeté Ashish Jha, chercheur en santé publique à l'Université Brown. Les républicains, à l'inverse, jubilaient. «La liberté a gagné !», a tweeté l'ancien vice-président républicain Mike Pence, illustrant un point de vue largement partagé à droite selon lequel il revient aux individus de choisir leurs moyens de leur protection aussi bien sur le port du masque que sur le vaccin. «Nous sommes fiers que la Cour suprême ait résisté», a renchéri l'ancien président Donald Trump, qui, au cours de son mandat a nommé trois juges au sein du temple du Droit américain. Certaines associations professionnelles ont également salué une «immense victoire», tout en tendant la main au gouvernement démocrate. «Nous appelons l'administration Biden à (...) travailler avec les employeurs, les employés et les experts de la santé sur les moyens concrets d'augmenter les taux de vaccination et de ralentir les contaminations», a déclaré David French, de la Fédération nationale des commerçants.