Georges Brassens, Ina, L'oeil De L'ına, Cinq Colonnes À La Une, Centenaire, Hommage, Actualité, Culture, Ciné, Cinéma, Films, Télévision, Théâtre, Arts, Expositions, Musique, Architecture, Littérature, Urbanisme

Georges Brassens, Ina

L'Œil de l'INA : Brassens ou le centenaire d'un immortel

L'Œil de l'INA : Brassens ou le centenaire d'un immortel

24/10/2021 01:23:00

L'Œil de l' INA : Brassens ou le centenaire d'un immortel

Disparu il y a quarante ans, le Sétois aurait eu cent ans le 21 octobre 2021. Madelen, partenaire du Figaro, lui rend hommage. Dans la large sélection d'archives exhumées par la plateforme, découvrez les deux émissions spéciales de «Cinq colonnes à la Une» qui furent consacrées au plus...

, disait souvent Georges Brassens pour évoquer son inspiration.Agip/Bridgeman ImagesDisparu il y a quarante ans, le Sétois aurait eu cent ans le 21 octobre 2021. Madelen, partenaire duFigaro, lui rend hommage. Dans la large sélection d'archives exhumées par la plateforme, découvrez les deux émissions spéciales de «Cinq colonnes à la Une» qui furent consacrées au plus grand poète de la chanson française.

Affaire Hulot: le porte-parole de Yannick Jadot, Matthieu Orphelin, mis 'en retrait de ses responsabilités' Liga Bwin : Belenenses décimé par le Covid-19 et contraint de jouer à 9 contre Benfica Variant Omicron : toute personne 'cas contact' doit s'isoler, vaccinée ou non

Georges Brassens s'est souvent interrogé :«Quand j'aurai cent ans, est-ce que le monde existera encore?»Quatre décennies après son départ, la planète se porte plus ou moins bien, mais ses chansons demeurent plus que jamais présentes dans la mémoire des anciens, mais aussi dans le cœur des nouvelles générations. On les enseigne à l'école, parfois dans des collèges et lycées qui portent son nom. Des biographies, des essais et des spectacles célèbrent ces jours-ci le centenaire de sa naissance, le 22 octobre 1921, à Sète.

À lire aussiGeorges Brassens, un centenaire et une œuvre indémodableMadelen, la plateforme de l'INA, n'est pas en reste en proposant un hommage sous la forme d'un florilège de documentaires, de reportages et d'entretiens . Devant les caméras de «Cinq Colonnes à la une», en 1962 et 1966, et au micro de «Radioscopie» de Jacques Chancel, en qui il a une confiance absolue, le troubadour se livre avec une discrétion et une modestie qui sont aussi sa marque de fabrique. headtopics.com

À lire aussiDécouvrez ici «Cinq colonnes à la une» dédiée à Georges BrassensIl ne tire ainsi aucune gloire de couplets et de refrains dont la création lui a parfois demandé des semaines, voire des mois de travail, en respectant une organisation aussi réglée que son papier à musique. Chaque matin, à 5 heures précises, son premier geste en rejoignant son bureau de l'impasse Florimont (Paris 14

e), puis de la rue Santos- Dumont - à partir de 1967, est d'enfermer son téléphone dans un placard et de placer du coton sur la sonnerie. Pas question d'être dérangé, voire distrait, dans les moments où il recopie pour la dixième fois un quatrain dans lequel il a changé une phrase, voire un mot, découvert au fond d'un vieux dictionnaire. Sa bibliothèque déborde de livres à qui il voue un amour qu'il partage avec ses amis. Quand un roman ou un essai lui plaît, il le fait acheter en dix, voire vingt exemplaires qu'il offre à ses proches.

La naissance d'une mélodie n'est pas simple non plus. Sa création au piano plutôt qu'à la guitare, est le fruit de longs tâtonnements sur le clavier. À ses oreilles, elle doit être en adéquation parfaite avec le texte, et facile à retenir. Cette simplicité n'est qu'une apparence. Celles et ceux qui ont inscrit une ou plusieurs d'entre elles à leur répertoire sont unanimes à saluer la précision millimétrée des notes et des arrangements.

« Vous m'imaginez avec un bicorne ! Et puis, je déteste tous les uniformes sauf celui du facteur »Georges Brassens sur l'Académie françaiseBrassens a bien du mal, lui aussi, à les interpréter devant le public, mais pour d'autres raisons. Il n'a jamais véritablement apprécié cet exercice. À l'origine, sa seule ambition était de devenir un auteur-compositeur au service de ce qu'il considérait comme de véritables interprètes. Le soir de sa première audition, le 6 mars 1952, headtopics.com

Liga : le FC Barcelone enchaîne à Villarreal, Memphis Depay décisif Migrants dans la Manche : pour l’Europe, c’est à Londres de gérer le contrôle de ses frontières États-Unis: un enfant 5 ans abattu pendant le tournage d'un film par des adolescents

Patachoul'a convaincu, non sans mal, qu'il devait monter sur scène. Si se produire devant des salles combles et enthousiastes lui a parfois arraché un sourire, sa plus grande satisfaction demeure sans doute ce jour de juin 1967- le 8, très exactement, où l'Académie française lui a décerné un Grand prix de Poésie. Dans la foulée, certains ont assuré qu'il allait se présenter pour rejoindre les Immortels sous la Coupole. Il a rapidement démenti cette rumeur :

« Vous m'imaginez avec un bicorne ! Et puis, je déteste tous les uniformes sauf celui du facteur.»Sans doute parce que ce dernier est, lui aussi, un homme de lettres. Lire la suite: Le Figaro »

« Nous ne sommes pas des lanceurs d’alerte ! » : Emmanuel Macron tâcle Boris Johnson

A l’issue d’une conférence de presse avec Mario Draghi autour de la signature d’un traité franco-italien, Emmanuel Macron est revenu sur la lettre publiée su...

Centenaire de Georges Brassens : l'histoire méconnue derrière la 'Chanson pour l'Auvergnat'Retour sur l'histoire méconnue d'un grand classique du chanteur : la 'Chanson pour l'Auvergnat'.

Pierre Richard : ses tendres souvenirs avec Georges Brassens - VoiciSamedi 23 octobre, sur Instagram, Pierre Richard a rendu hommage à Georges Brassens , à l'occasion du centenaire de la naissance du chanteur, avec de tendres souvenirs....

Centenaire de Brassens : « C’était un rappeur avant l’heure » selon Fred Karato, créateur du spectacle hommage à BobinoLes festivités autour de Georges Brassens se multiplient. Alors que le centenaire de sa naissance est célébré ce vendredi 22 octobre, suivi le 29 octobre des quarante ans de sa disparition, le saxophoniste Fred Karato, sétois comme Brassens, consacre un spectacle hommage à ce monument de la chanson française : Cent ans Brassens. Non pas un rappeur, plutôt un poète dans la veine de François Villon, mes préférés. Je pense plutôt que Nougaro avait le rythme du rappeur. Quatre boules de cuir ou le blue rondo à la turque.

Emmanuel Macron serait agacé par ses ministres qui ne « foutent rien »Le président ne verrait pas d'un bon œil les velléités littéraires des membres de son gouvernement.

Georges Brassens le Méditerranéen, fils de 'l'Italienne'Monument de la chanson française, né il y a un siècle à Sète, sur les rives de la Méditerranée, Georges Brassens a baigné grâce à sa mère Elvira Dagrosa, 'l'Italienne', dans la culture des immigrés italiens du port héraultais IsabelleLigner AFP IsabelleLigner Quel privilège et précieux souvenir de l'avoir vu chanter à Bobino en '77. Sa poésie continue de me bercer au quotidien. Si Bob Dylan a pu recevoir le Prix Nobel de Littérature, pourquoi pas lui? Ah oui... Il était si modeste. 🎶 Quand il est mort le poète... 🎶

Grossesse : les compléments alimentaires pour la femme enceinteAfin de favoriser le bon développement de bébé, les suppléments en vitamines comme l'acide folique ou le fer sont recommandés pendant la grossesse.