Écosse, Loi, The Scotsman, Parti Travailliste, The Guardian, Menstruation, Parlement, Gouvernement Écossais, Syndicat, Twitter, Stigmatisation, The Herald, Agence France-Presse, Premier Ministre Du Royaume-Uni, Qualité De Vie, Pub, Éducation, Supermarché, Précarité, Livres Sterling, Lycée, Premier Ministre, Député, Glasgow, Politique En Écosse, Nicola Sturgeon, Mème, Révolution, Santé

Écosse, Loi

L’Ecosse vote une «loi révolutionnaire» pour des protections périodiques gratuites

Une première mondiale 🎉 🏴󠁧󠁢󠁳󠁣󠁴󠁿 L’Ecosse vote une «loi révolutionnaire» pour des protections périodiques gratuites ⤵️

26/11/2020 22:05:00

Une première mondiale 🎉 🏴󠁧󠁢󠁳󠁣󠁴󠁿 L’Ecosse vote une «loi révolution naire» pour des protections périodiques gratuites ⤵️

Une première mondiale dans ce pays qui avait déjà été le premier à distribuer gratuitement des protections périodiques à l'école comme à l'université.

Big five, le podcast foot de L'Équipe : Mo Salah, au-delà du jeu

Adulé à Liverpool, l'attaquant égyptien a brisé toutes les frontières pour se hisser très haut dans la hiérarchie mondiale. Plus encore, il dépasse le simple cadre du football : comment s'est dessiné ce destin hors du commun ?

. Monica Lennon a déclaré devant le Parlement :«L’Ecosse ne sera pas le dernier pays à faire de la précarité menstruelle de l’histoire ancienne. Mais elle a une chance d’être le premier.»Des protections périodiques dans un supermarché de Glasgow.

Avec un but de Simon Banza, Lens plombe un OM en perdition Investi président, Joe Biden appelle les Etats-Unis à se rassembler Joe Biden a signé une série de décrets pour revenir sur des décisions de Donald Trump

Photo Andy Buchanan. AFPUne campagne de quatre ansDans le détail,ce texte, intitulé «Period products (Free provision)», entérine le devoir pour le gouvernement«de mettre en place un programme à l’échelle de l’Ecosse pour permettre à quiconque a besoin de protections périodiques de les obtenir gratuitement»

. Il consacre aussi dans la loi l’obligation pour les écoles, lycées et universités d’en mettre à disposition gratuitement dans leurs toilettes, comme l’avait annoncé la Première ministre en 2017, note leGuardian. Un premier pas important avait déjà été fait dans cette direction en août 2018 avec la mise en place d’un headtopics.com

du pays. Cette mesure, elle-même pionnière, avait déjà éveillé les consciences. Certaines entreprises et organisations individuelles comme des restaurants, pubs et même des clubs de foot ont décidé depuis de suivre d’elles-mêmes le mouvement, relève le

GuardianEt cette nouvelle loi ne s’arrête pas là, le gouvernement écossais aura aussi«le pouvoir d’obliger d’autres organismes publics à fournir gratuitement»ces protections. Avant le vote, Monica Lennon a notamment rappelé que si l’accès à ces produits

«existait déjà dans beaucoup d’endroits en Ecosse, cette législation scelle les avancées déjà réalisées et va encore plus loin»,rapporteTheScotsman. L’aboutissement d’une campagne de quatre ans soutenue par une large coalition de syndicats et d’associations.

Un «trio toxique»Rose Caldwell, directrice générale de l’organisation caritative Plan International UK, a salué la nouvelle et a appelé à aller plus loin auprès duThe Herald:«La précarité menstruelle est motivée par un"trio toxique" de problèmes, qui en plus du coût des protections périodiques, comprend un manque d’éducation ainsi que la stigmatisation et la honte qui entourent les menstruations» headtopics.com

Résultat et résumé Fulham - Manchester United, Championnat d'Angleterre, 18e journée, Mercredi 20 Janvier 2021 Coupe du Roi : le Real Madrid prend déjà la porte contre l'équipe de D3 Alcoyano ! Esport - Counter-Strike : le Français ZywOo élu meilleur joueur du monde pour la deuxième fois

.Elle a ajouté :«Nous savons, par exemple, que seul un tiers (31%) des filles en Ecosse se sent à l’aise de demander aux enseignants des protections périodiques à l’école.»Un autre chantier d’ampleur auquel compte bien s’attaquer Monica Lennon. Les

«prochaines étapes doivent être de veiller à ce que la santé des femmes en général reste une priorité politique en Ecosse et que nous mettions fin à toute stigmatisation entourant les menstruations. Cela devrait commencer par une éducation au bien-être menstruel dans toutes les écoles»

, a-t-elle annoncé. Comme le relateThe Scotsman, elle compte aussi travailler avec les syndicats pour«améliorer la dignité des règles sur tous les lieux de travail».La députée travailliste espère créer un élan mondial autour de ce sujet.

Lire la suite: Libération »

Vu les hommes arriérés avident de domination que ns avons en France jamais ns verons une telle mesure décrétée ds notre cher pays. Ils sous evoluent ce si beau pays. Bravo ! c'est tellement logique quand on accepte d'y réfléchir un peu Putain mais non. Bientôt, le blanchissage gratos pour les pollutions nocturnes.... Un jour quelqu'un pensera à nourrir ceux qui ont faim. Peut-être. Ils votent peu.