Jean Castex annonce un nouveau geste en faveur du pouvoir d’achat des ménages, écorné par l’inflation

Jean Castex annonce un nouveau geste en faveur du pouvoir d’achat des ménages, écorné par l’inflation

26/01/2022 04:26:00

Jean Castex annonce un nouveau geste en faveur du pouvoir d’achat des ménages, écorné par l’inflation

Le premier ministre a dévoilé, mardi, une revalorisation du barème qui permet aux automobilistes de déduire de leurs impôts leurs frais professionnels de transport.

THOMAS COEX / AFPCette fois, pas d’annonce solennelle au journal télévisé de « 20 heures ». Pas question de donner l’impression de sortir le carnet de chèques si près des élections. C’est en réponse à la question d’un député que le premier ministre, Jean Castex, a annoncé, mardi 25 janvier, un nouveau geste de soutien au pouvoir d’achat des Français, mis à mal par la hausse des prix des carburants et par celles des denrées alimentaires depuis l’été 2021. C’est le quatrième, en moins de six mois.

Lire la suite: Le Monde »

C'est très démago... Les pauvres qui prennent leur bagnole pour aller bosser à 20 kms tous les jours et qui ne paient pas d'impôts car au SMIC... L'ont dans le dos... Sympa la mesure d'équité !!! Réalisation du barème kilomètrique 🤣🤣 aucune utilité et très peu vont en bénéficier ! Poudre de perlimpinpin 🤣🤣 nous sommes dirigés par des guignols manipulateur !!

C'est pas une impression, le carnet de chèque est bien sorti en vue des élections ! Tout est pipé dans ce pays, les taxes, les emplois fictifs, l’évasion fiscale de nos élus et entrepreneurs stars, j’en passe… et aujourd’hui, les ménages attendent un “geste” de ce généreux gouvernement… ça suffit non ?

Et un pansement de plus. Il s'agirait peut-être de soigner le mal à sa racine pour éviter l'hémorragie. Les pansements ne soignent pas! une dizaine d'euros.... Par contre pour revaloriser le SMIC c’est mort. Il va évidemment attendre que ça soit une promesse de Macron candidat (ou un truc voté à la dernière session parlementaire pour surfer dessus pdt la campagne. Ces types sont des ordures qui se fichent de vous).

Sinon les fonctionnaires, les enseignants et les soignants qui voient la valeur du point d’indice gelée depuis 2010 alors qu’ils portent toute l’économie du pays pendant que d’autres se goinfrent, ils ont le droit à un petit quelque chose? Mais que, avant les élections pas après... Comme un éleveur de canards qui jette des bouts de pains secs dans sa basse cour. Aucune honte.c'est ainsi qu'il voit la populace ''de la volaille''

Voici les gueux, quelques miettes...

Jean-Jacques Savin : tout savoir sur la disparition de l’aventurierL’aventurier Jean-Jacques Savin, 75 ans, a disparu ce samedi 22 janvier alors qu’il tentait de traverser l’Atlantique à la rame.

Castex et tes copains 🤡🤡🤡🤡🤡🤡🤡🤡🤡 Le seul geste que l'on attend, c'est qu'il baisse les taxes ! Pas un plan d'action, un geste. Donc faut pas s'attendre à grand chose mais bon on a l'habitude avec le gouvernement. Cette histoire de barème kilométrique, c'est ce qu'il ne fallait pas faire. Les salariés ont déjà une déduction fiscale de 10% de leur revenu. Peu dépassent ce chiffre en frais réels. Et 50% ne payent pas l'IR. Là, on se moque du monde.

C'est fou tout cet argent qui sort du chapeau. Mais toujours pas pour les hôpitaux. Et puis mettre un pansement sur une hémorragie Mr Castex ça ne marche pas. La politique emmène , divisions , pauvreté colère 😡 manifestation agression, rappeler il y a 40 ans les différents partis de colleurs d’affiche , quand ils se rencontraient dans la rue des bagarres éclatées. Et bien sûr le pire accusé de trahison

'Écorné' comme vous euphémisme le monde! C Niels qui parle? Et ça rouspète … Le voici : 🖕

'Il est furieux' : après l’annonce du retrait de Jean-Jacques Bourdin, des salariés de BFMTV témoignentJean-Jacques Bourdin, accusé de tentative d'agression sexuelle, a finalement été retiré de l'antenne de BFMTV et serait furieux de cette décision, indiquent des collègues à nos confrères du Parisien. Allez dehors le vieux priapique !

Violences sexuelles : Margaux Lahaye, la fille de Jean-Luc Lahaye, mise en examen pour subornation de témoinsDeux autres femmes, mères des victimes, pourraient elles aussi être mises en examen pour 'non-dénonciation de crime' et 'complicité de viol sur mineur de plus de 15 ans'.

Jean-Jacques Bourdin « furieux » contre BFMTV : est-il prêt à quitter la chaîne ? - GalaBFMTV et RMC ont demandé à Jean-Jacques Bourdin de se retirer temporairement, après qu'il soit visé par une plainte pour tentative d'agression sexuelle. 'Furieux' contre cette décision unilatérale,...

Jean-Pierre Pernaut bientôt ministre ? Sa réponse énigmatique - VoiciDimanche 23 janvier 2022, sur France 2, Nicolas Dupont-Aignan a appelé Jean-Pierre Pernaut à faire partie de son futur gouvernement s'il est élu à la présidentielle 2022. De quoi tenter le journali...

TRIBUNE - 'Les travailleurs des plateformes auront enfin accès au statut de l’emploi salarié'Le candidat communiste à l'élection présidentielle dénonce l'ubérisation du monde du travail et annonce en exclusivité sa volonté de faire accéder tous les travailleurs des plateformes au salariat.

Jean Castex, à l’Assemblée nationale, le 18 janvier 2022. THOMAS COEX / AFP Cette fois, pas d’annonce solennelle au journal télévisé de « 20 heures ». Pas question de donner l’impression de sortir le carnet de chèques si près des élections. C’est en réponse à la question d’un député que le premier ministre, Jean Castex, a annoncé, mardi 25 janvier, un nouveau geste de soutien au pouvoir d’achat des Français, mis à mal par la hausse des prix des carburants et par celles des denrées alimentaires depuis l’été 2021. C’est le quatrième, en moins de six mois. A deux jours d’une journée de mobilisation « sur les salaires et l’emploi », organisée, jeudi 27 janvier par les syndicats , l’exécutif a choisi une mesure plus ciblée et moins massive que les précédentes, mais ayant l’avantage d’être rapide et de ne pas passer par la loi. Bercy va réévaluer de 10 % le barème utilisé par les ménages qui se servent de leur véhicule pour travailler, et qui déduisent une partie de leurs frais de transport de leurs impôts. Ce « barème kilométrique » rehaussé ciblera « ceux de nos concitoyens qui roulent beaucoup, c’est-à-dire, ceux pour qui le véhicule est finalement un moyen de travail ou de recherche d’emploi » , a expliqué le premier ministre, citant l’exemple des « infirmières » ou des « aides à domicile » en milieu rural. Soit environ 2,5 millions de foyers, qui pourront réduire de 150 euros en moyenne leur impôt au titre de l’année 2021. Lire aussi