Societe

Societe

« Je n’en peux plus de manger tout seul » : le confinement, l’épreuve de plus pour les personnes sans abri

« Je n’avais rien pour me protéger » : le confinement, l’épreuve de plus pour les personnes sans abri | par @bienvenu_julie

23/05/2020 02:28:00

« Je n’avais rien pour me protéger » : le confinement, l’épreuve de plus pour les personnes sans abri | par bienvenu_julie

Plus d’un millier de sans-abri sont restés dans les rues de Paris après le 17 mars. Grâce à une importante mobilisation, ils n’ont pas manqué de nourriture. Mais le lien social a souvent été rompu, et la fin du confinement n’y change pas grand-chose.

On s’est sentis abandonnés. »« Je dors dans une cave, je ne peux pas rester dans le noir toute la journée. Alors, même si j’avais très peur de sortir, j’étais obligé. »Ce septuagénaire timide, au bord des larmes dès les premiers mots échangés, avait auparavant ses habitudes : le petit-déjeuner et la douche à l’antenne d’Emmaüs à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), puis le repas de midi aux Restos du cœur de l’avenue Joseph-Bédier et l’après-midi à La Mie de pain, où il dînait ensuite au réfectoire. Mais ces structures ont fermé le 17 mars ou ont dû s’adapter aux mesures sanitaires. Plus question de manger un repas chaud ensemble autour d’une table : les bénévoles distribuent à la va-vite des sacs de repas froid à emporter, en respectant la distanciation sociale et les gestes barrières.

Téhéran livre du pétrole à Caracas à la barbe de Trump Covid-19: les autorités redoutent un nouveau foyer en Alsace après un match de foot sauvage Comment la parole et le vent diffusent le SARS-CoV-2

« Je n’ai pas faim,assure tristement Jean,mais je n’en peux plus de manger tout seul. »Jean, à gauche, est heureux de pouvoir manger à sa faim, mais il vit difficilement l’isolement imposé par le confinement. AUGUSTIN LE GALL POUR « LE MONDE »

Au-delà de la question de l’hébergement, le confinement a posé de nouveaux problèmes aux personnes sans domicile fixe : la fermeture des accueils de jour des associations, où elles pouvaient s’installer quelques heures, à l’abri, et bénéficier d’un repas chaud en discutant avec salariés et bénévoles, a été rude.

La sécurité prime sur le lien socialPassés les premiers jours de flottement, les associations se sont rapidement adaptées au confinement. Croix-Rouge, Protection civile, Restos du cœur… Les maraudes se poursuivent dans les rues et toutes ou presque font désormais de la distribution alimentaire.

« Il y a beaucoup à manger, même plus qu’avant »,estime Aaron (son prénom a été modifié), septuagénaire installé près du Bon Marché, qui bénéficie des colis déposés par les maraudes. Cependant, il n’est plus question de s’attarder pour discuter, la sécurité de tous prime sur le lien social.

Il vous reste 55.53% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.Lecture duen cours sur un autre appareil.Vous pouvez liresur un seul appareil à la foisContinuer à lire iciCe message s’affichera sur l’autre appareil.

Pourquoi voyez-vous ce message ?Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lireLe Mondeavec ce compte sur un autre appareil. Lire la suite: Le Monde »

bienvenu_julie Il y a pas de masque il y a pas de test bienvenu_julie Honte à vous, LeMonde ! Au lieu de le twitter poser un acte de soutient. bienvenu_julie Pour moi la pire des choses que nous ayons fait ! En guerre mais nous les avons abandonnés sans armes sans rien ... La honte. Et le pire et l'indifférence des gens, plus préoccupé à parler masque, capitalisme et Hydroxychloroquine ...

Joël Dicker : 'Quand je commence à écrire, je ne connais pas à l'avance le meurtrier'Depuis La Vérité sur l'affaire Harry Quebert, sorti en 2012 et adapté en série par TF1, l'écrivain suisse joue avec les nerfs de ses lecteurs grâce à des intrigues addictives ! La prochaine, L'énigme de la chambre 622, tient encore une fois ses promesses.

'Je connaissais le joueur, j’ai découvert l’icône' : Jordan vu par ceux qui ne l’ont pas connuAujourd’hui, quel est le regard sur Jordan ? The Last Dance a-t-il bouleversé leur vision de la légende ? Ce jeune de 22ans n’a pas vu Kobe. Il avait 4ans lors du premier 3-peat et 12ans en 2008-2010 😜 mais celui qui s'interesse au basket ce doit de connaitre la legende jordan en ce moment sur netflix il y a sa biographie

« Je suis devenu un pestiféré en l’espace d’un mois » : comment le confinement a précipité les séparations« La menace que représentait le Covid-19 sur nos vies lui a fait prendre conscience qu’elle ne voulait plus attendre, qu’elle devait reprendre sa vie en main, et que cela passait par notre séparation. » 🤣🤣🤣 Lmao Et voilà, le confinement a juste mis en lumière la fin de beaucoup de relations qui se prolongeaient à peine.... Non merci de nous éclaircir.... Il est aussi arrêt pour avoir fait quoi ?

Plus de 100 cas positifs dans un abattoir des Côtes d’ArmorUne deuxième campagne de dépistage a eu lieu auprès de 818 employés après celle de vendredi Collectif_Chat TERRIFIANT

Le second tour des municipales en juin ou janvier 2021 au plus tardLe Premier ministre a évoqué mercredi ces deux dates devant les chefs de partis Cela n’a aucun sens. Ses élections auraient du être reportées dès le 1er tour , annulées. Pfff J’adore l’argument fallacieux pour septembre.. Il faut un mois entier pour bien préparer un rentrée scolaire classique, mais quand on doit organiser une rentrée en 4 jours dans les conditions d’une urgence sanitaire, ça ne gêne personne.

Municipales : second tour en juin ou janvier 2021 au plus tard, assure PhilippeLe second tour des élections municipales aura lieu soit en juin soit en janvier 2021 au plus tard, a affirmé Édouard Philippe. Il va pas arriver jusquen janvier lui Sérieusement, je pense que la priorité est de relancer l'économie en France car je n'ose imaginer le nombre de personnes qui risquent de perdre leur travail. De nombreux agents sont en très grande souffrance....Ils n'attendent que cela.le 2ième tour. Ne les oublions pas. Dans les témoignages de nos politiques, personne ne parle de cette souffrance..ThomasSotto PascalPraud Dois je intervenir pour en parler..