Afrique

Afrique

Inquiétudes et condamnations internationales après le coup d’Etat au Soudan

Inquiétudes et condamnations internationales après le coup d’Etat au Soudan

26/10/2021 08:46:00

Inquiétudes et condamnations internationales après le coup d’Etat au Soudan

Washington a suspendu une aide de 700 millions de dollars, après l’arrestation par l’armée de nombreux dirigeants civils, dont le premier ministre. La Russie a imputé, elle, cette situation à l’échec des autorités de transition.

- / AFPLe coup d’Etat en cours au Soudan suscite une vive inquiétude dans le monde. De nombreuses voix internationales ont condamné, lundi 25 octobre, l’arrestation par l’armée des dirigeants civils.Le secrétaire général des Nations unies (ONU) Antonio Guterres a dénoncé

La maire écologiste de Strasbourg bannit le foie gras des réceptions officielles Covid-19 : l’Agence européenne des médicaments donne son feu vert à la vaccination des enfants de 5 à 11 ans PSG : Mauricio Pochettino doit rejoindre Manchester United d’après Michael Owen

« le coup d’Etat militaire en cours »et réclamé la libération« immédiate »du premier ministre Abdallah Hamdok.« Il faut assurer le plein respect de la charte constitutionnelle pour protéger la transition politique obtenue de haute lutte »

, a-t-il encore souligné sur Twitter.I condemn the ongoing military coup in Sudan. Prime Minister Hamdok & all other officials must be released immediat… https://t.co/vXiT8Xn5eA— antonioguterres (@António Guterres)Le Conseil de sécurité de l’ONU devrait tenir, mardi après-midi, une réunion d’urgence à huis clos, ont fait savoir des diplomates à l’Agence France-Presse (AFP). Cette session a été réclamée par six pays occidentaux, le Royaume-Uni, l’Irlande, la Norvège, les Etats-Unis, l’Estonie et la France, ont précisé ces sources. headtopics.com

Lire aussiSoudan : ce que l’on sait du coup d’Etat en coursDes membres du Conseil envisagent de demander à leurs partenaires d’adopter une déclaration commune. Celle-ci n’irait cependant pas jusqu’à condamner le coup d’Etat, comme l’a fait de manière ferme Antonio Guterres, mais se bornerait à évoquer l’inquiétude du Conseil de sécurité. L’objectif est d’avoir l’adhésion de tous les membres du Conseil, a précisé à l’AFP un diplomate, mais il n’est pas sûr que la Russie et la Chine l’approuvent.

Arrestation « inacceptable »Les Etats-Unis, dont l’émissaire pour la Corne de l’Afrique était la veille encore dans le bureau du premier ministre soudanais, se sont dits« profondément inquiets »« tout changement du gouvernement de transition mettait en danger l’aide américaine »

.« Nous rejetons totalement la dissolution du gouvernement civil de transition et de ses institutions et appelons à leur rétablissement immédiat », a affirmé le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken, dans un communiqué, lundi soir.

« L’arrestation du premier ministre Hamdok et d’autres dirigeants civils est inacceptable. Les forces militaires doivent garantir leur sécurité et les libérer immédiatement », a-t-il ajouté.« A la lumière de ces développements, les Etats-Unis suspendent » headtopics.com

Coupes d'Europe : les clubs français vers un record à l'indice UEFA ? La popularité de Macron et Castex se stabilise à un bon niveau, selon notre sondage OM : la très sale soirée de Boubacar Kamara et William Saliba

une aide de 700 millions de dollars (603 millions d’euros) consacrée à la transition démocratique, a aussi indiqué M. Blinken.La Commission européenne a de son côté appelé à la« libération rapide »

des dirigeants civils soudanais et à« ce que les moyens de communication ne soient pas entravés pour permettre de joindre ceux qui en ont besoin », le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, demandant à la communauté internationale de

« remettre la transition soudanaise sur les rails » Lire la suite: Le Monde »

🔴 DIRECT - Grand débat LR sur CNEWS : «Les Britanniques se comportent comme des flibustiers», accuse Michel Barnier

Qui sera le candidat des Républicains à l’élection présidentielle de 2022 ? Pour convaincre les adhérents du parti, Michel Barnier, Valérie Pécresse, Xavier Bertrand, Eric Ciotti et Philippe Juvin débattent en direct sur CNEWS et en simultané sur Europe 1. 22h39 Michel Barnier évoque le conflit franco-britannique sur la pêche : «Les Britanniques se comportent comme des flibustiers. Ils veulent reprendre ce qu'ils ont perdu au moment du compromis post-Brexit».

Pourquoi les pays suzerain du nouveau ordre mondial viennent livrer batailles dans ce pays considéré parmi les plus pauvres, le drame des soudanais !!! 'La Commission européenne a de son côté appelé à la « libération rapide » des dirigeants civils soudanais et à « ce que les moyens de communication ne soient pas entravés pour permettre de joindre ceux qui en ont besoin' ...Sinon quoi ?

Coup d'Etat au Soudan, après l'arrestation de dirigeantsInternet est coupé dans le pays depuis tôt ce lundi matin et des manifestations ont éclaté dans les rues a quel moment ces pays ne vont plus se taper dessus !!

Après le putsch au Soudan, le Conseil de sécurité de l'ONU réuni mardiSix pays, dont la France, ont réclamé une réunion d'urgence après le coup d'Etat de lundi Ils se réunissent pour quoi faire à part se dire 'Vous avez vu les dernières infos sur le Soudan, c'est pas cool ça les gars.' ?

Coup d’Etat au Soudan : «Depuis 2019, les militaires attendaient que les civils perdent leur légitimité»🇸🇩 MarcLavergne1 (CNRS) détaille ce qui a mené au coup d’Etat au Soudan : «L’armée n’a jamais eu l’intention d’aboutir à un gouvernement civil et démocratique. L’Egypte, les Emirats et l’Arabie saoudite, ses proches soutiens, non plus.»

Que se passe-t-il au Soudan?Le Soudan connaît une transition précaire depuis que l’armée a poussé au départ l’ancien président, Omar el-Béchir, en avril 2019. Ce après trois décennies de pouvoir.

Coup d’Etat au Soudan, sécurité de Paris-2024 et Dimitri Payet mécontentActualités du 25 octobre 2021 : « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)...

Coup d’Etat au Soudan, sécurité de Paris-2024 et Dimitri Payet mécontentActualités du 25 octobre 2021 : « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)...