Hauts-De-Seine, Coronavirus, Escroquerie

Hauts-De-Seine, Coronavirus

Hauts-de-Seine : une femme accusée d'escroquerie pour de faux tests Covid

Hauts-de-Seine : une femme accusée d'escroquerie pour de faux tests Covid

21/01/2021 05:02:00

Hauts-de-Seine : une femme accusée d'escroquerie pour de faux tests Covid

La jeune femme, âgée d'une trentaine d'années, se faisait payer en liquide contre ces faux tests de dépistage.

Au moins six habitants de Boulogne-Billancourt dans les Hauts-de-Seine ont étévictimes de cette escroquerie. Au printemps dernier, une jeune femme d'une trentaine d'années s'est fait passer pour une médecin, a partagé des vidéos d'elle apportant des soins à des migrants, et proposé de se déplacer à domicile pour réaliser des tests de dépistage du coronavirus, rapporte 

Le député Olivier Dassault meurt dans le crash d’un hélicoptère Assassinat de Samuel Paty : la collégienne à l’origine des accusations contre l’enseignant a avoué avoir menti Assassinat de Samuel Paty : l'adolescente à l'origine de la polémique a avoué avoir menti

. Des tests totalement faux, évidemment.La trentenaire procédait comme suit : affublée d'undéguisement de médecin, blouse et mallette, elle allait directement chez son"patient". Puis elle effectuait unfaux test avec un appareil servant en réalité à mesurer le diabète

. Quelques minutes plus tard, elle donnait le résultat (toujours négatif) contre 70 euros en liquide.Cette personne sera jugée ce jeudi 21 janvier après-midi au tribunal de Nanterre. Ellerisque jusqu'à cinq ans de prison et 350.000 euros d'amende headtopics.com

pour"escroquerie en faisant usage de la fausse qualité de médecin". Lire la suite: RTL France »

Épisode 311: Le robot qui s'est posé sur Mars

sanction pour de tels connard qui profitent de tout et surtout de la misère pour escroquer à tout va