Campus

Campus

« Génération Pesquet » : l’espace suscite de nouvelles vocations chez les jeunes

« Génération Pesquet » : « Le spatial se démocratise, et tout est à construire d’un point de vue réglementaire et juridique »

10.9.2019

« Génération Pesquet » : « Le spatial se démocratise, et tout est à construire d’un point de vue réglementaire et juridique »

Alors que de nouveaux projets se développent au sein des universités et des grandes écoles, le spatial attire des profils d’étudiants de plus en plus divers.

C’est l’une des rares licences à proposer de l’astrophysique dès la deuxième année : la jeune fille a quitté la région parisienne pour suivre ce cursus.

Alors que l’on célèbre cette année les 50 ans des premiers pas de l’homme sur la Lune, la conquête de l’espace fait toujours rêver les jeunes – et même peut-être encore plus qu’avant. Thomas Pesquet, mais aussi Elon Musk, le milliardaire emblématique du « New Space » – l’industrie spatiale privée, en plein essor –, sont les figures d’un nouvel engouement pour cet univers, que constatent les responsables de formations spécialisées. Le groupe ISAE, qui rassemble cinq grandes écoles en aéronautique et spatial, a vu son nombre de diplômés augmenter de 78 % depuis 2011. L’Estaca, une école d’ingénieurs située à Saint-Quentin en Yvelines et Laval, a doublé les effectifs de sa filière dédiée au spatial en quelques années.

François Gabart et Thomas Pesquet : « Il n’y aura pas de coup de baguette magique pour sauver la planète »

Depuis 2013, des centres spatiaux universitaires ont également ouvert à Montpellier, Toulouse, Grenoble, Paris et Nice. Ces structures font travailler ensemble, en lien avec le Centre national d’études spatiales (CNES), des étudiants, des chercheurs et des industriels sur des projets liés notamment aux nanosatellites.

Aujourd’hui, le lancement de nanosatellites de la taille d’une brique de lait coûte un million d’euros, là où un satellite classique demande 250 millions d’euros d’investissements. Des PME et les universités peuvent se positionner. »

Lire la suite: Le Monde

Toutes les 40 secondes, une personne met fin à ses jours dans le monde, selon l’OMSLe suicide reste la deuxième cause de mortalité chez les jeunes de 15 à 29 ans, derrière les accidents de la route, alerte l’Organisation mondiale de la santé dans un rapport La sélection naturelle mais inégalitaire :( Toutes les 40 secondes non je crois pas

Les jeunes LR veulent renouer avec la droite socialeLes échanges du campus du Touquet ont révélé les inquiétudes et les espoirs d’un mouvement boudé par les nouvelles générations. La droite quoi ?!?!? Y sont complétement paumés ces abrutis . :-) a ce niveau la ils le font exprès c est pas possible autrement. ou c est le suicide collectif organisé ou ils n habitent pas en france. allez disparaissez

Fraîchement installé, un « radar tourelle » scié et incendiéUn radar nouvelle génération, perché à quatre mètres, a été détruit à Montech, dans le Tarn-et-Garonne Sont pas très solides ces machins. -1

Le Pakistan accuse l’Inde de polluer l’espace avec sa sonde lunaire perdueLe ministre pakistanais des Sciences et des Technologies a fustigé l'« attitude irresponsable » et « désastreuse pour le monde » du voisin indien Elle est bonne celle-là! 😂 Lunaire comme accusation... Eux ils pollué la planète par leurs migrants

'Réussir à 30 ans est loin de ce que j'imaginais enfant''Réussir à 30 ans est loin de ce que j'imaginais enfant' -- Par Annabelle Gnimassou-Lacarra

Plus de 1300 Ford Mustang réunies lors d'un rassemblement en BelgiqueA l'occasion des 55 ans de la Mustang, 1326 exemplaires de la célèbre sportive de Ford se sont rassemblés en Belgique. Toutes les générations de la célèbre pony-car, de 1964 à 2019, étaient ainsi réunies.

Écrire un Commentaire

Thank you for your comment.
Please try again later.

Dernières Nouvelles

Nouvelles

10 septembre 2019, mardi Nouvelles

Nouvelles précédentes

Cancer du sein : des petits gestes pour prévenir près de 20 000 cancers par an

Nouvelles suivantes

Kering étend son congé paternité ou 'partenaire' à 14 semaines rémunérées
Nouvelles précédentes Nouvelles suivantes