Monsanto, Cnil, Amende, Actions Française, Sociétés Étrangères, Cours Des Sociétés Françaises, Actualité Bourse, Bourse, Bourse De Paris, Action, Cac 40, Sicav, Fcp, Warrants, Warrant, Cotations, Cotation, Marchés, Devises, İnvestissement, İndices, Figaro, Le Figaro

Monsanto, Cnil

Fichage illégal à des fins de lobbying : Monsanto sanctionné par la Cnil

Fichage illégal à des fins de lobbying : Monsanto sanctionné par la Cnil

29/07/2021 05:17:00

Fichage illégal à des fins de lobbying : Monsanto sanctionné par la Cnil

Le groupe a été sanctionné à hauteur de 400.000 euros pour avoir fiché illégalement des personnalités afin d'influencer le débat public.

JOHN THYS / AFPLe gendarme français des données personnelles, la Cnil, a prononcé mercredi contre l'agrochimiste Monsanto, propriété de Bayer, une amende de 400.000 euros pour avoir fiché illégalement des personnalités publiques, journalistes et militants dans le but d'influencer le débat public sur l'interdiction du glyphosate.

Objetsexuels : peut-on aimer un mur ou un pont ? Montebourg veut traduire en correctionnelle les imams appelant à 'désobéir à la loi' 2022: Montebourg veut 'traduire en correctionnelle' les imams qui appellent à 'désobéir à la loi'

À lire aussi :Le régulateur, destinataire de 7 plaintes «émanant notamment de personnes concernées par ce fichier», reproche à la société d'avoir manqué à son obligation d'information des personnes, qui n'ont appris l'existence de ce traitement de données que lors de sa révélation dans les médias en mai 2019. Selon son enquête, le fichier en question contenait pour chacune des «

plus de 200 personnalités» inscrites dans le fichier, une «note allant de 1 à 5» permettant «d'évaluer son influence, sa crédibilité et son soutien à la société Monsanto sur divers sujets tels que les pesticides ou les organismes génétiquement modifiés headtopics.com

».L'affaire, révélée en 2019 par le quotidien Le Monde et la chaîne de télévision France 2 suite à une fuite de documents confidentiels d'agences de communication, s'était rapidement étendue à l'Europe. Des listes de personnalités (politiques, scientifiques, journalistes) existaient également dans au moins six autres pays (Allemagne, Italie, Pays-Bas, Pologne, Espagne, Royaume-Uni) ainsi que pour les institutions européennes, avait indiqué Bayer.

«Au cours de la procédure, (la Cnil) a considérablement réduit la portée initiale des allégations portées contre Monsanto», a réagi Bayer dans une déclaration à l'AFP. La société conteste toutefois sa qualification en tant que «

responsable de traitement des données» qu'elle attribue plutôt à l'agence de communication en charge du fichier. «Ceux qui avaient l'expertise, c'était le cabinet de lobbying. C'est eux qui avaient l'obligation d'informer les personnes quand bien même le fichier était au bénéfice final de Monsanto

», a déclaré à l'AFP Yann Padova, associé chez Baker McKenzie et avocat de Bayer-Monsanto. Le groupe, qui affirme que le fichier n'a plus été utilisé suite au renouvellement pour cinq ans par la Commission européenne de l'autorisation du glyphosate en 2017, examine aujourd'hui l'opportunité d'un recours devant le Conseil d'Etat. headtopics.com

Montebourg veut punir les imams appelant à « désobéir à la loi » Présidentielle: les adhérents des Républicains choisiront leur candidat lors d'un congrès Dean Berta Vinales est mort après un accident en Mondial Supersport 300 à Jerez

À lire aussi :Bayer peine à tourner la page du glyphosate«La création de fichiers de contacts par les représentants d'intérêts à des fins de lobbying n'est pas, en soi, illégale», explique la Cnil dans son communiqué. «

En revanche, ne peuvent figurer dans ce fichier que des personnes qui peuvent raisonnablement s'attendre, en raison de leur notoriété ou de leur activité, à être l'objet de contacts du secteur», ajoute la Commission. Il faut de plus que «

les données inscrites dans le fichier aient été collectées légalement et que les personnes soient informées de l'existence du fichier, afin de pouvoir exercer leurs droits, notamment leur droit d'opposition.»

«L'information est un droit essentiel qui conditionne l'exercice des autres droits (droits d'accès, d'opposition, d'effacement...) dont bénéficient les personnes : dans ce cas, elles en ont été empêchées durant plusieurs années headtopics.com

», insiste la Cnil, qui a également relevé un manquement à l'obligation d'encadrer les traitements de données effectués par des sous-traitants.Bayer, propriétaire de Mosanto, avait présenté ses excuses

Suite au scandale, le chimiste allemand Bayer, propriétaire de l'américain Monsanto depuis 2018, avait présenté ses excuses et mis un terme «jusqu'à nouvel ordre» à sa collaboration en matière de communication avec l'agence Fleishman Hillard, qui avait établi ces fichiers. Il s'était également engagé à contacter les personnalités présentes sur ces listes, tandis que plusieurs médias (dont Le Monde, France Télévisions, Radio France, Le Parisien et l'Agence France-Presse), des ONG et le parti écologiste EELV avaient annoncé après les révélations avoir saisi la Cnil et/ou la justice française. Celle-ci avait annoncé l'ouverture d'une enquête sur des soupçons de fichage illégal qui vise notamment le chef de «

Francis Cabrel se mobilise pour trouver un médecin pour son village Volcan aux Canaries : la France doit-elle s'inquiéter du nuage de dioxyde de soufre ? Cette photo d’Angela Merkel avec des perroquets vaut le détour(nement)

collecte de données personnelles par un moyen frauduleux, déloyal ou illicite».La Commission européenne a donné en mai son feu vert à la France pour un crédit d'impôt à destination des agriculteurs qui décident de renoncer à l'usage d'herbicides à base de glyphosate. Aux États-Unis, Bayer a signé en juin 2020 un accord de plus de 10 milliards de dollars pour mettre fin aux quelque 125.000 plaintes contre son herbicide phare et très controversé Round'Up, accord partiellement rejeté en mai dernier par la justice américaine.

À VOIR AUSSI -«Le numéro 4 de la liste d'En Marche est considéré par Monsanto comme un fervent soutien» (Jadot) (15/05/2019) Lire la suite: Le Figaro »

Le test de l’iPhone 13 Pro révèle de réels progrès en photo

Le nouvel iPhone 13 Pro d'Apple dont 20 Minutes a pu entamer les tests marque clairement sa différence par rapport à l’iPhone 12 Pro​.

Un jour viendra... Le crime contre l'humanité devra être payé...

Fichage illégal de militants, politiques et journalistes: Monsanto sanctionné par la CnilLe géant de la chimie et des biotechnologies a été condamné à 400.000 euros d'amende pour avoir fiché quelque 200 personnalités. Le but était de les influencer au sujet de l'interdiction du glyphosate. LouisWitter Lol ça s’ennuie sévère à la CNIL en en ce moment

Volkswagen met la main sur EuropcarFin juin, un consortium emmené par Volkswagen avait déjà proposé de racheter la majorité des parts du leader européen de la location de voitures mais l'offre avait été jugée insuffisante.

Nabilla paie 20.000 euros d'amende pour «pratiques commerciales trompeuses» sur SnapchatL'influenceuse Nabilla Benattia-Vergara a été condamnée à 20.000€ d'amende par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) pour «pratiques commerciales trompeuses».

Dérèglement climatique : les « signes vitaux » de la Terre s’épuisent, alertent des scientifiquesPour contrer des phénomènes en passe de devenir irréversibles, un groupe de chercheurs demande des mesures radicales et urgentes, comme la fin des énergies fossiles et un changement de modèle économique. Les auteurs réclament des actions rapides et radicales : éliminer les énergies fossiles, réduire la pollution, restaurer les écosystèmes, opter pour des régimes alimentaires basés sur les plantes, s’éloigner du modèle de croissance actuel et stabiliser la population mondiale Paradoxe total avec la décision de justice sur la petite transaction financière demandée à Monsanto. Bayer et toute cette toxicité qui détruit la possibilité de régénération de notre planète. Au nom de la croissance, ils vont continuer à tout décimer. Les études des ONG payées par l'UE pour relayer la propagande et justifier les politiques climatiques font 90% des infos des medias idiots-utiles, qui se nourrissent des copiés-collés de dèpèches pré-machées de la propagande ecolo-politique de l'UE.

Laisse-moi kiffer #152 - « J’ai appris à parler suédois chez Ikea » - MadmoizelleUne grande annonce vous attend à la fin de cet épisode, mais écoutez-le tout de même en entier, ou vous raterez les effets de la gueule de bois sur Paola

Maïva Hamadouche (-60 kg) éliminée d'entrée aux JO de TokyoMaïva Hamadouche éliminée d'entrée aux JO de Tokyo Maïva Hamadouche a été battue aux points par la Finlandaise Mira Potkonen en seizièmes de finale des -60 kg, mardi à Tokyo JeuxOlympiques Du coup elle est déjà reparti à la douche C’est Megan Rapinoe en seconde ? 🤔 Attention ⚠️ à ce que je vais dire, mais au vu du combat, est ce qu’il y a de la technique ou c’est juste des rafales de coups… après je ne fait pas de jugement