Checknews, Allemagne, Ministère De L'ıntérieur, Radio Dreyeckland, G8, Avocat, Biarritz, Tribunal Administratif, Dijon, Hambourg, Empire Allemand, Arrêté, Hendaye, Contre-Terrorisme, Police, Radios Libres, Serge Slama, Garde À Vue, Strasbourg, Frontière Franco-Allemande, Fribourg-En-Brisgau, Pigiste, Citoyenneté Européenne, Espace Économique Européen, Journaliste, Droit, Terrorisme, Attentats Du 13 Novembre 2015 En France, Contrat De Travail, Cense, Telepolis, Français, Administration, Droit Des Étrangers En France, Saint-Empire Romain Germanique, 22 Août, Liberté De La Presse, Université Grenoble-Alpes, Représentation, Stuttgart, Administration Publique, Sécurité, Meuse, Gauche, Traité, Été, Union Européenne, Lundi, Gare De Saint-Jean-De-Luz - Ciboure, Samedi, Interdiction De Séjour, Carte De Presse, L214, Justice, Suisse, Loi, Bure, Régime De Vichy, Activiste, Professeur Des Universités, Paris-Montparnasse, Droit Public, Éducation Nationale, Heure, Attentats De Janvier 2015 En France, Vendredi, Territoire De Belfort, Violence, Ordinateur, Ultra-Gauche, Saint-Jean-De-Luz, 14 Août, Fiche S, Commissariat, Kehl, 1Er Juillet, État D'urgence, Téléphone, Asile Politique, Déchets Radioactifs, Bourgogne, Centre De Rétention Administrative, Sommet Du G20 De 2011, Laboratoire De Bure, Information

Checknews, Allemagne

Expulsé deux fois de France en dix jours : un citoyen allemand bataille pour assister au contre-G7

#CheckNews Expulsé deux fois de France en dix jours : la bataille de Luc, citoyen allemand, pour assister au contre-G7

24/08/2019 09:33:00

CheckNews Expulsé deux fois de France en dix jours : la bataille de Luc, citoyen allemand, pour assister au contre-G7

Expulsé le 9 août, sur la base d'un arrêté litigieux abrogé peu après, Luc est revenu en France pour y être à nouveau arrêté . Il a été à nouveau expulsé sur la base d'un nouvel arrêté , qu'il conteste. Le ministère de l'Intérieur explique que l'homme est soupçonné d’exactions lors du sommet du G20 à Hambourg en 2017

Jeudi dernier,racontait l’histoire surprenantede Luc (un surnom), un citoyen allemand arrêté par la police à Dijon le 8 août et renvoyé le lendemain à la frontière allemande. La raison: l’homme faisait l’objet d’une interdiction administrative du territoire, qui lui interdisait de se trouver en France jusqu’au 29 août, en prévision du G7. Le ministère de l’intérieur justifiait cette interdiction par le fait que l’homme

This Australian brand of easy-to-wear wedding dresses will make you want to get married Sharon Tate’s magnetic beauty in 15 vintage photographs LdC : Rennes fête en vidéo et en musique à sa qualification

«est défavorablement connu dans ce pays en raison de son activisme au sein de la mouvance d’ultra-gauche allemande et pour sa participation à des actions violentes»et notait qu’il«est soupçonné d’être impliqué dans la commission d’exactions à l’occasion du sommet du G7 à Hambourg, notamment des agressions sur les forces de l’ordre»

et qu’il a été«contrôlé»en février 2018 près de Bure dans la Meuse,«en compagnie de 15 militants opposés au projet d’enfouissement de déchets nucléaires en couche profonde». Contacté par

CheckNews, l’intéressé conteste formellement les accusations de violences à Hambourg.L’homme résidait en France depuis le début du mois de juillet et avait un contrat de travail de saisonnier dans une exploitation agricole en Bourgogne. Il a également l’habitude de travailler en tant que journaliste pigiste pour la radio libre allemande Radio Dreyeckland, proche des milieux alternatifs de gauche. Le média allemand Telepolis avait évoqué son expulsion, tandis que la Radio Dreyeckland avait dénoncé une atteinte à la liberté de la presse. Interviewé par Radio Dreyeckland, Luc protestait contre son interdiction de séjour en France justifiée uniquement par des soupçons de violences et un contrôle en France.

Le ministère annule l’arrêté litigieux interdisant l’Allemand de territoireMais l’histoire ne s'arrête pas là. Mécontent de ne pas pouvoir se rendre en France, alors qu’il y travaille et qu’il était censé se rendre au contre-sommet du G7 pour

Radio Dreyeckland, il conteste l’interdiction administrative du territoire qui fait peser sur lui 3 ans d’interdiction de territoire s’il retourne en France.Représenté par son avocate, Me Ruef, il attaque donc l’arrêté ministériel devant le tribunal administratif de Paris. Dans une décision consultée par

CheckNews, le tribunal administratif de Paris condamne l’état à verser 1000 de frais judiciaires à Luc mais ne statue pas sur l’interdiction administrative de territoire. Et pour cause: le 14 août, le ministère de l’intérieur a abrogé l’arrêté du 18 juillet 2019, qui interdisait à Luc d’être en France et dont il avait uniquement pris connaissance lors de son arrestation le 8 août. Luc a donc été expulsé à cause d’un arrêté litigieux. De fait, une telle interdiction administrative du territoire ne peut être prononcée contre un citoyen européen qui réside en France.

Joe Biden choisit la sénatrice noire Kamala Harris comme colistière Un vaccin russe contre le Covid-19? Pourquoi certains scientifiques doutent Atalanta-PSG : Gasperini redoute Neymar

Lors de l’audition, l’avocate comprend toutefois que le ministère de l’intérieur souhaite prononcer un nouvel arrêté contre Luc. Craignant d’être de nouveau expulsé de France, mais souhaitant tout de même savoir s’il peut tout de même travailler comme saisonnier près de Dijon puis se rendre à Hendaye pour Radio Dreyeckland, Luc raconte à

CheckNewsqu’il s’est rendu lundi 19 août à la frontière franco-allemande, d’abord du côté allemand, à Kehl, puis à l’hôtel de police de Strasbourg pour vérifier sa situation:«ils ont tapé mon nom dans un ordinateur, mais ils n’ont rien trouvé qui m’interdisait d’être en France. J’ai aussi découvert que je faisais l’objet d’une fiche S, alors que je n’ai jamais été condamné en France»

. Il indique avoir cependant été condamné pour des«délits mineurs»en Allemagne, liés à son activisme politique«de gauche»«l’occupation d’un bâtiment».Luc se rend dans un commissariat Strasbourg pour vérifier sa situation

Ne se voyant signifier aucune interdiction formelle de rester en France, Luc se rend mardi 20 août chez son employeur près de Dijon pour lui expliquer sa situation. Ce jour-là, Radio Dreyeckland publie un communiqué :«Luc, un pigiste de Radio Dreyeckland, a pu entrer en France hier, lundi. La situation n’est toutefois pas claire : malgré les demandes directes des fonctionnaires de la zone frontalière, Luc n’a reçu aucune information sur une décision du ministère français de l’Intérieur. Bien qu’il y ait une nouvelle décision sur son droit de séjour, ni Luc ni son avocat n’ont pu la voir. Tout d’abord, il a été dit que le contenu du nouveau document ne lui serait communiqué qu’en cas de nouvelle tentative d’entrée. Cependant, malgré une visite dans un poste de police français, Luc n’a reçu aucune autre information.»

Le mercredi 21, il se rend à Paris pour prendre le train à Montparnasse en fin d’après-midi afin de rejoindre Hendaye, où se tient le contre-camp du G7. Nous nous sommes entretenus avec lui, ce jour-là, pour la première fois au téléphone. Il ignorait toujours s’il faisait l’objet d’une interdiction de territoire mais estimant qu’elle ne lui a jamais été signifiée et qu’il a fait l’effort de se renseigner le lundi auprès des policiers strasbourgeois, il monte à bord du train.

Quelques minutes après notre entretien avec Luc, le ministère de l’intérieur nous indique qu’«une nouvelle interdiction administrative de territoire a été prise, et a été notifiée à l’intéressé par voie postale, à l’adresse en Allemagne qu’il a déclarée lors de son audition»

Un chien rôde régulièrement devant une concession automobile, son patron l'embauche Sénatrice noire et «jeune»: Kamala Harris, colistière parfaite de Joe Bidden Etats-Unis : Joe Biden choisit comme vice-présidente Kamala Harris, « une personne intelligente, forte et prête à diriger »

. Nous rappelons alors Luc, qui dément avoir reçu un tel courrier durant les 10 jours où il se trouvait à son adresse allemande, à Fribourg.Deuxième expulsion en Allemagne depuis BiarritzJeudi 22 août, alors que Sud Ouest annonce l’expulsion d’un Allemand arrêté à Saint-Jean-de-Luz et que le téléphone de Luc ne décroche pas,

CheckNewsappelle son avocate, Me Ruef, qui nous indique qu’il a été arrêté mercredi soir et placé«en rétention, pas en garde à vue», lui aussi à Saint-Jean-de-Luz, mais qu’il n’est pas encore expulsé. Elle n’a pas eu connaissance du nouvel arrêté lui interdisant d’être en France jusqu’au 26 août.

CheckNewsprend contact avec le ministère de l’intérieur pour avoir des détails sur la nouvelle interdiction administrative de territoire. Quand a-t-elle été décidée? Quand lui a-t-elle été envoyée? En vain: le service de presse de la place Beauvau répète ce qui nous avait été indiqué par mail, sans pouvoir nous donner les dates du nouvel arrêté ou de sa notification à l’Allemand. Tout juste, une porte-parole du ministère nous rappelle que

«ce monsieur a commis des choses graves», qui justifient que«dans le cadre du G7, le ministère emploie des moyens juridiques», comme l’interdiction administrative de territoire,«pour empêcher de faire venir des éléments dangereux en France».

Qu’a-t-il commis de si grave? Le ministère répond à côté avant d’admettre qu’il s’agit des soupçons de violences à Hambourg et le contrôle près de Bure.Finalement, ce vendredi 23 août, nous tentons notre chance auprès de Luc, qui décroche son téléphone:

«Je suis de retour dans le sud de l’Allemagne. J’ai été expulsé hier soir de Biarritz à Stuttgart dans une sorte de jet privé, après avoir passé 18 heures en rétention administrative. J’ai été emmené dans un centre près de Biarritz

[il s’agit du centre de rétention administrative d’Hendaye], dans une pièce où il n’y avait pas de fenêtre. Ils m’ont mis des menottes à plusieurs reprises lors de cinq déplacements, alors que mon avocate m’a dit que ce n’était pas obligatoire parce que je n’étais pas en garde à vue».

L’homme explique qu’il a demandé à contacter son employeur, la Radio Dreyeckland pour qui il devait couvrir le contre-G7, et qu’il a présenté sa carte de presse allemande«mais ils n’y ont pas prêté attention». Selon lui, les forces de l’ordre de l’ont empêché de contacter la radio libre pour éviter que l’affaire ne soit médiatisée.

Luc indique que ce n’est que lors de son interpellation et sa rétention près de Biarritz qu’il a découvert le nouvel arrêté du ministère de l’intérieur lui interdisant d’être en France. Il nous a fourni la copie qui lui a été donnée à Biarritz, que nous publions ici. Le nouvel arrêté date du 14 août 2019, soit le même jour que l’abrogation de l’arrêté du 18 juillet, qui avait justifié son renvoi le 9 août 2019.

Une mesure normalement prévue pour lutter contre le terrorisme Lire la suite: Libération »

ça devrait se faire à St Tropez et en tirer un film que fait l'Allemagne pour le foutre en tôle? Ou quand un ' torche merde' soutient un trou du cul (luc en verlan ) Il est pigiste pour une radio allemande, pourquoi vous le qualifier de “citoyen”? Vos pigistes sont que des citoyens? (Après c’est clair qu’avec reporter, ça fait plus tache)

Lui on l'expulse 2 fois de France, mais pas les pourritures multi récidivistes qui ont la double nationalité ou qui n'ont même pas de papier français...... Eh petit minable pigiste on c’est fou de cela. On a assez d'extrémité chez-nous et en plus ils sont soutenus par les médias subventionnés. Pas besoin d'allemands en plus

Ils sont forts pour expulser des légaux C un black block? Zurück nach Deutschland. Faux Luc n’existe pas en allemand!! Ils ont Lucas par exemple 🤔 Qu’on le foute en taule le temps du sommet, il sera nourri et logé aux frais de l’Etat ce sera une belle revanche, non !!! Dehors les romanos Police, justice 'FORTS AVEC LES FAIBLES MAIS FAIBLES AVEC LES FORTS' argent sale, fraude, évasion, niches et optimisation fiscales +200 MILLIARDS/AN D'ARGENT PUBLIC en-volés VERDICT -projets collectifs & éducatifs -démocratie +dette publique +misère sociale +RÉPRESSION

'pour Assister' vous avez toujours cet humour cynique qui a fait votre réputation. Pauvre Luc qui ne peut assister au contre-G7 ! Libération compte faire pleurer dans les chaumières avec un tel article ? Il n'a qu'à aller foutre la merde chez lui. Des fachos et des anars, on en a déjà assez en France. Et doit-on continuer à payer tt ça ...Il va falloir y penser sérieusement !!!.. AIDE À LA PRESSE ...LES JOURNAUX LES PLUS AIDÉS PAR L'ÉTAT.. Libération Montant de l'aide : 5 913 419

C'est utile les expulsion 😂😂 Donc libération subventionné par l'état pour éviter la faillite défend maintenant les extrémistes donc ce serait bien su'il se fasse financer par les extrémistes et pas par l'état français Force doit rester à la loi. La France ce n’est pas l’anarchie et la dictature des minorités. Si ce crasseux d’extrême gauche ou punk à chiens a été expulsé du territoire il ne doit pas y revenir pour l’instant.

Étrange non, leurs prédécesseurs pétainistes expulsaient les français juifs! Aujourd'hui ce GVT expulse les descendants des ALLEMANDS demandeurs à nos Collabos de ces expulsions.. Étrange non, comme les sympathies se délitent ! Radio dreyeckland est alsacienne, nous ne sommes plus allemands depuis 45 de ce côté des Vosges. Les radios FM sont libres depuis Mitterrand, l’occupation est terminée et toutes les radios peuvent émettre.

Le contre G7 ? Comment cela peut il être possible ?

Donald Trump arrivera demain en France, pour le G7, en colèreDonald Trump devrait faire son entrée au G7 déjà bien remonté, agacé par les risques de récession et le dossier du Groenland. il va gueuler tellement fort qu'on entendra que lui et les autres pourront pas parler entre eux ? Pas besoins de ce clown au G7 Encore un gros bouffon au secours la planète 🌍 en danger

Donald Trump arrivera demain en France, pour le G7, en colèreDonald Trump devrait faire son entrée au G7 déjà bien remonté, agacé par les articles qui se multiplient sur une possible récession dans son pays, vexé également face à la réaction du Danemark alors qu'il voulait acheter le Groenland. Ce clown va sûrement encore nous gratifier de ses minables coups de gueule. Il est ridicule et fatigant. Déjà qu'il n'a pas eut son dernier caprice... 😥 On est vraiment obligé de supporter ce clown concon

G7 : quand la France met le monde à tableÀ quelle sauce vont être mangés les dirigeants des pays les plus industrialisés du monde à Biarritz ? Mystère... On sait qu'ils sont... Pas de vie sans problème , Pas de problème sans solution.Vous Aviez un Problème: (Financier, Amour, Protection, Bonheur,Gloire, Guérison, Retour affectif urgent, Portefeuille magique multiplicateur d'argent par jour sans risque et sans inconvénient. whatsapp: +33756880197 Merci J'espère que ces gourmands bien engraissés du G7 discutent en mangeant du 1 milliard d'humains qui ne mangent pas à leur faim quotidiennement. club sandwich

Jean-Luc Reichmann de retour sur France 2 : il renoue avec le service public 19 ans après son départ - Voici19 ans après avoir quitté le service public, Jean-Luc Reichmann va faire son grand retour sur France 2. La vedette de TF1 va participer à une émission qui a une signification toute particulière à s...

Les ambitions d'AEG pour Rock en Seine et la FranceAEG Presents France organise sa seconde édition du festival du 23 au 25 août au Domaine de Saint-Cloud dont il veut mieux valoriser l'écrin à l'avenir. Parallèlement l'antenne hexagonale de la firme américaine développe les tournées et les artistes français.

En France, le débat sur le retour de l'alcool dans les stades fait rageLa question de la vente d'alcool dans les stades divise les membres de la majorité La blague!!! les autorités ont du mal à gérer les déplacements des supporters adversaires déjà...c quand même malheureux Quel débat ? Faut être très bête pour réintroduire l’alcool dans les stades ou être vraiment à la botte des lobbyistes. C’est plutôt le maintien des cons dans les stades dont il faudrais parler .....