İnternational

İnternational

Exilés chinois, démocrates hongkongais et Ouïgours « votent » Trump

L’offensive tous azimuts de la Maison Blanche contre la Chine depuis deux ans explique un choix en apparence contradictoire.

30/10/2020 12:42:00

En grande majorité, les dissidents chinois à l’étranger, les Ouïgours en exil, les Hongkongais pro-démocratie, mais aussi une grande partie des Taïwanais ne font pas mystère de leur favori pour les élections du 3 novembre : Trump.

L’offensive tous azimuts de la Maison Blanche contre la Chine depuis deux ans explique un choix en apparence contradictoire.

Article réservé aux abonnésLe débat présidentiel américain est diffusé dans un restaurant hongkongais, le 23 octobre. KIN CHEUNG / APEn grande majorité, les dissidents chinois à l’étranger, les Ouïgours en exil, les Hongkongais pro-démocratie, mais aussi une grande partie des Taïwanais ne font pas mystère de leur favori pour les élections du 3 novembre : Donald Trump. Un choix en apparence contradictoire : ils ont fui la dictature communiste, se battent pour la démocratie ou les droits de l’homme, mais seraient prêts à élire, pour ceux qui votent, un populiste pourfendeur des valeurs démocratiques.

Un nouveau camp de migrants au cœur de Paris aussitôt violemment démantelé FC Barcelone: 'Messi, je le vois comme un modèle', assure Griezmann « Affaire Théo » : la démonstration implacable d’une lourde série de manquements policiers

« Les communautés chinoises[dissidentes]sont persuadées que Donald Trump maintiendra une ligne dure contre la Chine, surtout durant son second mandat. Ils voient Joe Biden comme faible et trop soucieux de négocier avec la Chine

, explique le politiste hongkongais Joseph Cheng.En fait, elles ne s’intéressent pas aux valeurs politiques de Trump ni à la politique intérieure américaine. Elles donnent de l’importance au côté“homme fort”de Trump, typique pour les Chinois. Et elles tendent à négliger le fait que la perception de la Chine par les Américains dans leur ensemble s’est profondément modifiée. »

En Australie, le sinologue et dissident Feng Chongyi dit«partager l’analyse selon laquelle les politiques d’engagement des administrations[américaines]précédentes, au cours des quatre dernières décennies, ont contribué à consolider la dictature communiste en Chine et à enhardir le régime du PCC à réprimer les Chinois dans leur pays et à devenir de plus en plus agressif à l’étranger

 ».Gaffe ou coup de bluffA Taïwan, Donald Trump s’est vite fait remarquer en étant le premier président américain, juste après son élection en 2017, à prendre au téléphone son homologue taïwanaise, un geste qui a fait enrager la Chine. Ceux qui ont alors dénoncé une gaffe, ou un coup de bluff, en ont été pour leur frais : les Etats-Unis ont opéré un renforcement massif de leur soutien politique et stratégique à Taïwan ces quatre dernières années.

Article réservé à nos abonnés Lire la suite: Le Monde »

Actualités en continu et info en direct et replay - BFMTV

BFMTV - 1ère sur l'info. Retrouvez toute l'actualité en direct, en photo et en vidéo sur l'info politique, sociale, économique, sportive et internationale.

Mais mais mais ..... il est raciste 🤣 Donc ceux qui sont pour la liberté sont pour Trump ? Pourtant vous nous dites tout le temps que c’est un mec horrible. Au final c’est un mec horrible pour l’oligarchie ? Donald Trump est le seul à avoir compris et avoir le courage de dire que la Chine est le danger maximal du monde : virus, corruption, dictature, élimination de ses propres peuples. La Chine et l’unique danger à combattre à tout prix.

Beh même si les Taïwanais sont progressistes ils préfèrent quelqu'un qui tient tête à la.chine qu'un Biden plus complaisant Mais c’est une fake news ça

PHOTOS – Melania Trump, Michelle Obama : First Lady et icônes glamour - GalaA l'approche des élections présidentielles du 3 novembre, Melania Trump est plus scrutée que jamais. Outre ses réactions, ce sont également ses tenues qui sont observées, à l'image de ses prédécess...

Les démocrates à l’assaut de la GéorgieDans ce bastion républicain, visité récemment par Joe Biden, les sondages donnent des résultats très serrés. Ca va chauffer en France aussi...

Quatre ans après, le torchon brûle entre Trump et son New York natalNew York - Le 8 novembre 2016, Donald Trump allait voter à Manhattan sous les sifflets. Quatre ans plus tard, l'impopularité de l'homme d'affaires new-yorkais dans sa ville natale a viré à la guerre ouverte, avec joutes verbales, coupes budgétaires et multiples attaques en justice. 😂😂😂afp va faire cauchemar lorsque trump sera élu président 😂😂😂 personnes ne croient plus au média

Avant la présidentielle US, Walmart retire les armes à feu de ses magasinsÀ cinq jours du duel entre Donald Trump et Joe Biden, l'enseigne continue de vendre les armes, mais ne les met plus en rayon par mesure de précaution. Riche idée 👏👏 Quand Walmart a plus de pouvoir que n'importe quel président on peut se poser des questions sur l'état de la démocratie.

Présidentielle américaine : que révèle le taux record de votes anticipés ?Biden et Trump sillonnent les mêmes états pendant ce dernier weekend, alors que le vote anticipé continue à battre des records.

Made in USA, le journal de la campagne américaine en vidéo (J-4)Chaque matin, retrouvez en vidéo les temps forts du duel entre Donald Trump et Joe Biden avec notre correspondant aux Etats-Unis ptiberry Aucun mot sur la sexe tape de hunter biden? 🥸