Ethiopie : le gouvernement affirme avoir repris deux villes stratégiques aux rebelles tigréens

Ethiopie : le gouvernement affirme avoir repris deux villes stratégiques aux rebelles tigréens

Afrique

07/12/2021 03:09:00

Ethiopie : le gouvernement affirme avoir repris deux villes stratégiques aux rebelles tigréens

Le pouvoir éthiopien assure avoir libéré Dessie et Kombolcha. Depuis que le premier ministre, Abiy Ahmed, a déclaré qu’il dirigerait les opérations sur le terrain, fin novembre, son gouvernement a revendiqué une série de victoires contre les Tigréens.

Article réservé à nos abonnésEthiopie : ce que l’on sait des horreurs commises depuis le début du conflit au TigréSelon l’ONU, les combats ont fait des milliers de morts, plus de 2 millions de déplacés et plongé des centaines de milliers de personnes dans des conditions proches de la famine. Des massacres et des viols collectifs commis par les deux camps ont été recensés. Jusqu’à présent, les efforts diplomatiques déployés par l’Union africaine pour tenter de parvenir à un cessez-le-feu n’ont permis aucun progrès décisif.

'J'aurais sans doute dû choisir un autre lieu', regrette Blanquer après ses vacances à Ibiza

Les pays occidentaux s’inquiètent d’arrestations arbitrairesPlus tôt lundi, les États-Unis et leurs alliés occidentaux ont tiré la sonnette d’alarme, s’inquiétant d’informations selon lesquelles le gouvernement éthiopien aurait arrêté arbitrairement un grand nombre de personnes sur une base ethnique.

Conjointement avec l’Australie, le Canada, le Danemark, les Pays-Bas et le Royaume-Uni, les États-Unis ont demandé au gouvernement éthiopien de« cesser immédiatement »« nombre de ces actes constituent probablement des violations du droit international » headtopics.com

Lire la suite: Le Monde »

Crunch, le podcast rugby de L'Équipe : encore des nouveaux chez les Bleus ?

Alors qu'il s'était fait une maxime de resserrer son groupe au maximum, le sélectionneur Fabien Galthié a sensiblement modifié son approche, n'hésitant plus à faire appel à de nouvelles têtes : comment l'expliquer, au regard des circonstances et des besoins ? Est-ce voué à durer ?

good luck

'Le message n'est pas le bon': Ciotti déclenche le 1er couac dans l'après-primaire LRLa candidate Les Républicains à l'élection présidentielle a tenté de se démarquer des propositions droitières de son ancien adversaire. Ça craque entre Pécresse clone de Macron et Ciotti clone de ZemmourVillepinte Il va reediter le coup de manuelvalls Ciotti c'est le Sandrine Rousseau des LR... et vive la bonne ambiance qui va sévir dans les rangs des républicains pendant plus de 4 mois !

Le cinéma indépendant indien ose de plus en plus offrir le premier rôle aux basses castesBombay - Des cinéastes indépendants bousculent les mentalités indiennes en portant à l'écran des histoires de discrimination et d'injustices subies par les basses castes, dans lesquelles ces victimes systémiques ont enfin le premier rôle.

Lisez Le Figaro en ligne avec la version PDF sur Le Kiosque Figaro DigitalRetrouvez Le Figaro sur web et tablettes avec le Kiosque Figaro Digital.

Le premier verdict dans le procès fleuve contre Aung San Suu Kyi attendu aujourd'huiAssignée à résidence depuis le coup d'Etat opéré en Birmanie le 1er février dernier, Aung San Suu Kyi, 76 ans, est inculpée pour une multitude d'infractions qui pourraient la conduire en prison pour des décennies. Aujourd'hui, lundi 6 décembre, l'ex-dirigeante doit être jugée pour incitation aux troubles publics. Dans ce volet de l'affaire, elle risque trois ans de détention. OfficialSuuKyi procès STALINIEN digne de la Corée du Nord

« Le projet de Valérie Pécresse est recyclé » : Bruno Le Maire s'agace - GalaDimanche 5 décembre, Bruno Le Maire était de passage dans Le Grand Rendez-vous sur CNews. Au lendemain de la consécration de Valérie Pécresse au congrès des Républicains, le ministre de l'Economie... graindesable20 Il ne s’agace absolument pas….faites un peu votre travail, au lieu de vous faire des films.

En 2020, la lutte contre le paludisme a fortement reculé dans le mondeL’an dernier, le nombre de nouveaux cas a bondi de 14 millions et le nombre de décès de 69 000. Une régression « considérable », selon l’Organisation mondiale de la santé.