« Entrer au service des puissants comme on entre dans les ordres » : à Besançon, une école de gouvernantes figée dans le temps

Campus

« Entrer au service des puissants comme on entre dans les ordres » : à Besançon, une école de gouvernantes figée dans le temps

Campus

26.2.2020

« Entrer au service des puissants comme on entre dans les ordres » : à Besançon, une école de gouvernantes figée dans le temps

Le Cours Hôtellier forme depuis plus de cent ans des gouvernants et majordomes amenés à exercer dans les palaces. Un dur apprentissage des métiers du service aux plus fortunés.

Deux étudiantes en blouse blanche et mocassins noirs, répondant aux noms de « Miss Aumaitre » et de « Miss Convert », pénètrent dans une fausse chambre d’hôtel, au deuxième étage du bâtiment vieillot du Cours hôtelier de Besançon . Elles sont suivies de quatre autres élèves. L’équipe dispose de quelques minutes pour faire les lits : le premier devra correspondre au standard américain (un drap plat, une couette et une housse de couette), le deuxième sera réalisé à la française (deux draps plats, une couverture et un dessus-de-lit) et le troisième, à la mode allemande (un drap plat et deux petites couettes pliées dans le sens de la largeur). « A l’intérieur, le côté plat ! », « Votre drap n’est pas tendu, prenez du recul et regardez ! », lance Marine Cuenot, la monitrice d’hébergement, aux aguets. « Apprendre à voir les détails, ce n’est pas facile, mais je ne les lâcherai pas », prévient-elle. D’ici à l’automne, la promotion d’une trentaine d’élèves de cette école privée effectuera un stage de gouvernant(e) ou de majordome dans un palace en Suisse, à Paris ou sur la Côte d’Azur. Le Cours hôtelier de Besançon tient à sa réputation, centenaire, de meilleur établissement de formation français dans le domaine du luxe. Depuis 1916, on y enseigne durant neuf mois intensifs comment satisfaire les demandes des clients les plus fortunés avec une rigueur toute particulière, parfois déroutante pour des jeunes de 18 ans. Exigences élevées La formation commence par l’apprentissage d’un langage policé. « Nos élèves se vouvoient entre eux et communiquent en se disant Monsieur ou Miss suivi du nom de famille , souligne la directrice de l’établissement, Stéphanie Thébaut. Ils intègrent aussi le sens de l’esthétisme : faire attention à soi et être agréable à regarder sont des devoirs. » Tailleur-chignon-talons pour les filles, costume-cravate pour les garçons. Les élèves apprennent à faire des lits. RAPHAËL HELLE POUR « LE MONDE » Cette apparence doit être cultivée en toute discrétion, pour éviter d’attirer l’attention : « Une bague par main, de petites boucles d’oreille, pas de piercing, pas de tatouage, afin de ne pas déranger la clientèle », explique Stéphanie Thébaut . Hors les murs, l’exigence reste la même, comme relate « Miss Aumaitre », 18 ans, en rappelant le règlement de l’école : « Dans la rue, nous n’avons pas le droit de manger ni de fumer. Et dans un bar, nous avons interdiction de boire de l’alcool si nous sommes en uniforme et avec notre chignon. » Lecture du en cours sur un autre appareil. Vous pouvez lire sur un seul appareil à la fois Continuer à lire ici Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Pourquoi voyez-vous ce message ? Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil. Vous ne pouvez lire Lire la suite: Le Monde

Ça s'appelle du service a la personne. Je pense que leurs conditions de travail seront bien meilleures que ceux qui travaillent en EHPAD ou en maison de retraite. Eh oui, le service à la personne ce n'est pas que s'occuper des vieux, c'est aussi d'autres catégories de personnes. Édifiant. Larbin peut-être pas mais nécessite impérieuse de savoir composer avec des employeurs capricieux.

putain ça fait rêver ! ayez de la dignité bordel, les riches sont rarement des personnes de valeurs Ça vous déplaît hein ? 😳 Figée dans le temps ?allez voir les nounous chez les familles riches, les gouvernantes d'hôtel de luxe, les responsables du room service etc... toute personne en liaison avec une clientèle potentiellement riche est d'abord un larbin à son service. Et il Y a de la demande...

Le titre de votre article ressemble à s’y méprendre à un mea culpa mêlé d’autocritique. École de larbin...

Vingt ans après sa création, « Faites entrer l’accusé » quitte France 2L’émission culte diffuse son dernier numéro sur France 2 ce lundi soir avant de migrer sur RMC Story. Honneur et gloire!!!!!! Emission speciale Fillon Moi aux repas de famille :

En Italie, des rayons des supermarchés vidés à cause de la peur du coronavirusLe Covid-19 s'est répandu comme une traînée de poudre dans le nord du pays, provoquant la panique des habitants. Nous on a ça 👇 Je rigole je rigole mais ce weekend mon mec m'a emmené ds un truc discount. On est ressortis avec 8 paquets de pâtes, 2 de riz, une dizaine de bocaux de sauce. Aujourdhui il me réenvoie en vadrouille car on oublié les conserves et le lait. 0 vanne.

L'Espagne 'horrifiée' par un carnaval accusé de 'banaliser' l'HolocausteCe défilé, mettant en scène des soldats nazis et des prisonniers juifs, s'est déroulé dans une ville de 13.000 habitants dans le centre du pays.

La Cour des comptes critique la complexification des aides au logementLes magistrats financiers, dans leur rapport annuel publié ce mardi, demandent de simplifier les règles d'attribution des allocations, avec une meilleure prise en compte des ressources familiales.

Procès de Julian Assange : la publication complète des câbles américains en 2011 au cœur des débatsLes avocats de la défense ont détaillé la chronologie qui a amené WikiLeaks à publier ces documents confidentiels, dans une version contenant des informations sensibles.

Princesse Anne : Une de ses proches abattue par son mari jalouxAlors que les scandales qui ébranlent la monarchie ces derniers mois, de l'affaire Epstein dans laquelle trempe le prince Andrew à la scission houleuse des Sussex, déchaînent les passions, un crime pa...



Coronavirus : dans les hôpitaux israéliens, les Arabes aux avant-postes

Coronavirus : l’exécutif sur la défensive face aux critiques de sa gestion de la crise

Coronavirus : désinfecter les rues ? « Inutile et dangereux », selon le ministère de la santé

Fermeture d’agences, applications saturées, confinement : le casse-tête de la diaspora pour envoyer de l’argent en Afrique

« La Chine veut démontrer qu’elle peut remplacer les démocraties libérales pour protéger l’ordre international et les populations »

Jacques Toubon : « Les inégalités deviennent encore plus criantes avec l’état d’urgence sanitaire »

Coronavirus : les Français favorables à une application mobile pour combattre la pandémie, selon un sondage

Écrire un Commentaire

Thank you for your comment.
Please try again later.

Dernières Nouvelles

Nouvelles

27 février 2020, jeudi Nouvelles

Nouvelles précédentes

PHOTOS – Quelle coupe courte adopter selon la forme du visage ? - Gala

Nouvelles suivantes

Mariés au premier regard 4 : le gros coup de gueule de Solenne, accusée d'avoir menti à Matthieu - Voici
Des propriétaires coupent l'eau et le chauffage à la famille d'une infirmière Le secteur de la santé visé massivement par des escroqueries aux faux virements Les accidents de la route reculent de 80%, la Maif rend 100 millions à ses assurés EN DIRECT - Coronavirus: la barre des 10.000 morts franchie en Espagne L'Olympique de Marseille pleure son Pape Diouf - Foot - Disparition Coronavirus: la Chine a-t-elle menti sur le nombre de morts? « Sacrifiée » en 2018, l’usine bretonne de masques peut-elle ressusciter ? A Hyères, la mamie rebelle refuse le confinement et insulte les policiers Les généralistes, première ligne invisible face au Covid-19 Masques détournés : était-ce un poisson d'avril ? (Non) Coronavirus : aux Etats-Unis, la coalition des sceptiques perd du terrain Un avion russe chargé d’équipement médical est arrivé à New York
Coronavirus : dans les hôpitaux israéliens, les Arabes aux avant-postes Coronavirus : l’exécutif sur la défensive face aux critiques de sa gestion de la crise Coronavirus : désinfecter les rues ? « Inutile et dangereux », selon le ministère de la santé Fermeture d’agences, applications saturées, confinement : le casse-tête de la diaspora pour envoyer de l’argent en Afrique « La Chine veut démontrer qu’elle peut remplacer les démocraties libérales pour protéger l’ordre international et les populations » Jacques Toubon : « Les inégalités deviennent encore plus criantes avec l’état d’urgence sanitaire » Coronavirus : les Français favorables à une application mobile pour combattre la pandémie, selon un sondage Les europhobes italiens galvanisés par les tensions au sein de l’UE Julien Dray : «Cette épidémie, c’est le juin 40 sanitaire d’un Etat qui se croyait fort» Coronavirus : des masques commandés en Chine par la France rachetés «sur le tarmac» par les Américains En Israël, des algorithmes pour contrer le coronavirus « Comment j’ai attrapé ça ? J’avais pourtant pris toutes les mesures » : le journal d’un médecin de campagne victime du coronavirus