Afrique

Afrique

En Tunisie, le président Kaïs Saïed nomme le ministre de l’intérieur

En Tunisie, le président Kaïs Saïed nomme le ministre de l’intérieur

30/07/2021 01:30:00

En Tunisie, le président Kaïs Saïed nomme le ministre de l’intérieur

La nomination de Ridha Gharsallaoui intervient après que plusieurs organisations de la société civile, ainsi que des pays étrangers, ont appelé le président à désigner sans tarder un nouveau gouvernement, comme il s’était engagé à le faire.

Partage désactivéLe président tunisien, Kaïs Saïed, a nommé, jeudi 29 juillet, un conseiller de sécurité en charge du ministère de l’intérieur, première nominationquatre jours après qu’il s’est emparé de l’ensemble du pouvoir exécutif

Paqueta a-t-il reçu un carton jaune pour avoir tenté un dribble lors d'OL - Troyes ? Lens déconseille à ses supporters de se rendre à Marseille dimanche en Ligue 1 Bouna Sarr va être sélectionné par le Sénégal

, suspendant l’activité du Parlement pour un mois.« Le président de la République a pris un décret présidentiel chargeant Ridha Gharsallaoui de gérer le ministère de l’intérieur », a précisé la présidence dans un communiqué. M. Gharsalloui, qui a prêté serment, est un commissaire de police devenu conseiller à la sécurité nationale auprès du président, selon des médias locaux.

Cette nomination intervient après que plusieurs organisations de la société civile, ainsi que des pays étrangers, ont appelé M. Saïed à désigner sans tarder un nouveau gouvernement, comme il s’était engagé à le faire. headtopics.com

Article réservé à nos abonnésLire aussiGestion de l’épidémie de Covid-19 critiquéeM. Saïed, a argué des« périls imminents »Tunisie, plongée depuis des mois dans une profonde crise politique, et frappé de plein fouet par un pic meurtrier de coronavirus, pour justifier sa prise de pouvoir dimanche.

Il a limogé le premier ministre, Hichem Mechichi, très critiqué pour sa gestion de l’épidémie de Covid-19 qui a laissé la Tunisie à court d’oxygène et débordée par un pic d’hospitalisations, ajoutant qu’il exercerait le pouvoir exécutif avec

« l’aide d’un gouvernement »dont il doit encore nommer le chef. M. Saïed a également annoncé mercredi soir la mise en place d’une cellule de crise pour gérer la pandémie de Covid-19, supervisée par un haut gradé militaire.

Article réservé à nos abonnésLire aussiPlusieurs organisations de la société civile avaient réclamé mercredi une feuille de route et mis en garde contre toute prolongation« illégitime »de la suspension du Parlement au-delà des trente jours prévus par la Constitution. headtopics.com

L’Algérie interdit son espace aérien au Maroc Deontay Wilder se sent « incroyablement bien » avant d'affronter Tyson Fury Incidents dans les stades: Jean-Michel Blanquer souhaite « responsabiliser » la LFP

Offensive anticorruptionMercredi soir, M. Saïed avait également lancé une offensive anticorruption, réclamant des comptes à 460 hommes d’affaires accusés de détournement de fonds sous le régime du dictateur Zine El-Abidine Ben Ali (au pouvoir de 1987 à 2011), s’en prenant à

« ceux qui pillent l’argent public ». Ils sontà devoir« 13,5 milliards »de dinars (4 milliards d’euros) à l’Etat, a-t-il rappelé, en citant un ancien rapport d’une commission d’enquête sur la corruption et les malversations sous l’ancien régime.

« Cet argent doit revenir au peuple tunisien », a martelé le président. Pour cela, il compte proposer à ces hommes d’affaires un abandon des poursuites, en échanges d’un versement des sommes détournées au profit des régions marginalisées de Tunisie. Il a expliqué vouloir s’en prendre à la corruption qui participe à l’effondrement de la production de phosphate, l’une des rares ressources naturelles du pays.

Le parquet, placé sous l’autorité de M. Saïed dans le cadre des nouvelles mesures d’urgence, a également annoncé mardi l’ouverture le 14 juillet d’une enquête contre plusieurs partis soupçonnés de financement étranger de leur campagne électorale en 2019. headtopics.com

, principal parti parlementaire, en conflit avec le président.Le président jouit pour l’instant d’une« popularité durable », observe Riccardo Fabiani, spécialiste de la Tunisie pour l’International Crisis Group. Sa prise de pouvoir a été saluée par de nombreux Tunisiens exaspérés par les blocages institutionnels, l’économie en crise et la mauvaise gestion de la pandémie. Dans ce contexte,

« en soutenant une campagne anticorruption contre les responsables et les hommes d’affaires liés à Ennahda,(…)il pourrait affaiblir définitivement certains de ses rivaux politiques les plus puissants », et ainsi réussir

Un OM remanié doit se contenter du match nul contre Angers Nantes veut prolonger Abdoulaye Dabo Deux supporters interpellés après les heurts en marge du match entre Angers et l'OM

« à établir un nouveau statu quo »en Tunisie, estime l’analyste.Inquiétude à l’étrangerLe coup de force présidentiel suscite toutefois de l’inquiétude, dans le pays comme à l’étranger. Le président du Parlement tunisien, Rached Ghannouchi, a regretté jeudi dans un entretien avec l’Agence France-Presse le manque de dialogue avec la présidence.

A défaut d’accord sur la formation d’un gouvernement et la réouverture du Parlement,« nous inviterons le peuple tunisien à défendre sa démocratie », a mis en garde M. Ghannouchi, chef de file d’Ennahda.

Le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, a affirmé jeudi que le président Saïed lui avait assuré œuvrer en faveur de la démocratie.« Nous espérons fortement que la Tunisie revienne sur cette voie démocratique, agisse conformément à la Constitution, rétablisse le Parlement, se dote d’un gouvernement pour mener à bien le travail du peuple, pour répondre à leurs besoins »

Lire la suite: Le Monde »

Le Festival du Monde • 24, 25, 26 septembre 2021

Débats, rencontres, ateliers, spectacles : la rédaction du Monde vous ouvre ses portes et vous fait découvrir les coulisses de son travail quotidien.

kaisSaied✌ BRAVO Monsieur le président. Le titre de l'article n'est pas précis, le président n'a pas nommé un ministre de l'intérieur, mais il a chargé Ridha Gharsallaoui de gérer le ministère de l'intérieur. tunisianotacoup tunisiasupportsthepresident

En Tunisie, le PDG de la chaîne nationale démis de ses fonctionsLe président de la chaîne Wataniya a été remplacé par une journaliste qui avait déjà occupé ce poste par intérim. good C'était dans les tuyaux depuis cet après-midi. Bien. C'est ce qu'il faut faire avec les islamistes. En France, ce sera avec les woke.

Suivez les JO 2021 en direct : La cinquième journée en directÉpreuves, médailles, résultats, dernières info... Suivez toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo en direct. Pas grave le judo a largement fait le taf. Dommage pour les athlètes en revanche FFLose == Imprimer == Option A3 plastifiée == Direct au dessus du bol de café... Fallait pas les chauffer avec l'aviron...

Espoir de médaile en aviron et gros match en hand, le programme de jeudiTout ce qui vous attend pour cette 6e journée des Jeux olympiques Et le fleuret par équipe !!!

Covid long : qu'est-il prévu pour la prise en charge des patients en France ?Fatigue, perte de mémoire et du quotient intellectuel, mais également perte de l'odorat et du goût... Vous attendiez la mise en œuvre d'un plan d'action? Pour la Haute Autorité de Santé, la balle est dans le camp du gouvernement COVID_19 Vaccination Il va falloir prendre une décision y a pas comme un décalage là ?

Confinement en Martinique, état d'urgence sanitaire en GuadeloupeLes taux d'incidence explosent actuellement dans les Outre-mer. D ici que la region paca ca nous tombe dessus !! Ca nous ferai les pieds avec les idiots qui font n importe quoi !! Vacances terminees circulez retournez dans vos regions Poulin2012 “Il faut tout faire pour empêcher que les hôpitaux dans ces territoires soient submergés à cause de cette nouvelle vague de l’épidémie. » Elle est là « l’incidence ». 18 mois post premier confinement et des années de dénonciations plus tard, l’HP de Pointe à Pitre est à l’os. Poulin2012 Bah voyons. Veran a encore pas eu le temps de créer des lits de réa Peut être dans 50 ans!

Grousset pas trop déçu de sa médaille en chocolat en natationLe nouvel espoir du sprint tricolore n’était pas si loin du podium sur la course reine