Débatbfmtv, Présidentielle, Emmanuel Macron

Débatbfmtv, Présidentielle

EN DIRECT - Revivez le débat entre Jean-Luc Mélenchon et Éric Zemmour

🔴 EN DIRECT - «Je choisirai mon moment pour décider» d'être candidat, annonce Eric Zemmour lors du débat qui l'oppose à Jean-Luc Mélenchon #DébatBFMTV

24/09/2021 00:05:00

🔴 EN DIRECT - «Je choisirai mon moment pour décider» d'être candidat, annonce Eric Zemmour lors du débat qui l'oppose à Jean-Luc Mélenchon DébatBFMTV

Sur BFM TV, le chef de file de la France insoumise, prétendant à l'Élysée, et le polémiste ont eu des échanges vifs, présentant des modèles de société radicalement différents.

Retrouvez notre compte-rendu du débat entre le candidat Mélenchon et le polémiste Zemmour en cliquant ici.Jean-Luc Mélenchon conclut ce débat. «Il nous faut une société d'entraide et dans cette société d'entraide il ne doit pas y avoir de discrimination,de racisme et alors ou on fera bloc, estime le candidat LFI à la présidentielle. Pas de division ethnique, pas de division religieuse. Oui au débat, à la contradiction. Le problème a toujours une solution et quelque soit le problème, la solution c'est le peuple». 

Les sages-femmes de nouveau en grève pour quatre jours Colombes: un homme abattu après avoir menacé des policiers avec un couteau Restos du Cœur: le maire RN de Fréjus affiche son soutien aux bénévoles qui refusaient de servir des migrants

Le candidat résume ainsi sa différence avec son adversaire: «Je suis un républicain issu du courant des Lumière et mon objectif c'est l'harmonie des êtres humains entre eux et avec la nature, c'est une bonne synthèse du mouvement ouvrier».

» LIRE NOTRE REPORTAGE - Présidentielle : Jean-Luc Mélenchon veut redevenir «populaire»Au tour de Jean-Luc Mélenchon de décrire la France de 2050. «Le défi est absolument immense. En 2050, si on ne fait rien, la Camargue, Dunkerque et Bordeaux seront sous l'eau. Un million de Français seront inondés chaque année, vous aurez des pics de température à 50 degrés et l'accès à l'eau potable sera compromis dans certaines parties du pays comme cela peut être le cas à Mayotte, par exemple», détaille le candidat.  headtopics.com

Et de poursuivre: «Le premier choc sera social parce que la pression du libre échange va amplifier le désastre. Il faut donc d'ici là que l'on se donne un principe ferme d'action par rapport à la crise écologique. La règle numéro 1 est la règle verte: ne plus prendre davantage à la nature que ce qu'elle peut reconstituer. Deuxième règle: il faut que le peuple souverain décide. Nous devrons sortir du plastique, si on ne fait rien en 2050 il y a plus de plastique que de poissons dans la Méditerranée. Voilà des objectifs que l'on peut se donner».

«Si on continue comme ça, la France en 2050 sera un Liban en grand, alerte Éric Zemmour. Il y aura des communautés qui seront côte à côte et face à face. Il y aura plus de pauvreté, plus de misère, et surtout plus de désordre, plus de violences comme ce qui se passe actuellement. Le peuple français sera petit à petit remplacé par un autre peuple.» 

«Pour éviter la libanisation du pays, il faut une grande révolution populaire. Nous devons abandonner les principes qui nous ont déconstruit depuis 40 ans. Nous devons permettre au peuple français de ne plus se sentir colonisé, trahi, exproprié de son propre peuple», assure le polémiste. «Je veux la France, et c'est déjà beaucoup, contrairement à Jean-Luc Mélenchon qui veut sauver le monde.» 

Est-ce que vous sentez les épaules pour mener cette révolution ?, demande la présentatrice de BFMTV.«J'ai les épaules pour l'annoncer depuis 20 ans.»» LIRE AUSSI - Présidentielle 2022: Éric Zemmour, le perturbateur headtopics.com

Le violeur en série Florian Varin condamné à 28 ans de réclusion criminelle La belle semaine européenne des clubs français en chiffres La poudre suspecte saisie par la police rennaise était du talc de magicien

Le candidat LFI évoque désormais son projet de VIe République: «Ce pays est gouverné par un homme tout seul, il n'y a plus de gouvernement. Un type tout seul, décide de tout, c'est de la folie la monarchie présidentielle. Je suis pour qu'il y ait une assemblée constituante dans la foulée de la révolution de 1789. Cette fois-ci, il faut abattre la monarchie présidentielle. Le peuple pourra intervenir dans des référendums d'initiative populaire et pourront chasser les élus par des référendums révocatoires. La souveraineté du peuple est la règle suprême». 

» LIRE AUSSI - Mélenchon rêve encore d’une VIe République«Nous sommes enfermés dans des traités européens qui font que ceux qui gouvernent n'ont plus aucune marge, dénonce Jean-Luc Mélenchon. C'est pour cela que, moi, je veux sortir des traités. Si les Français votent pour mon programme, je prends l'engagement que mon programme sera appliqué d'un bout à l'autre et si cela ne convient pas, je sortirai des traités».

» LIRE AUSSI - Mélenchon aux Européens: «Sortez des traités, stupides»«Les Français voteront pour le candidat (qui parle de leur angoisse existentielle)», explique Éric Zemmour.  «Ca veut dire qu'il manque le candidat pour incarner cela... C'est vous ?», demande alors Jean-Luc Mélenchon.

«Je ne sais pas si c'est moi, mais en tout cas, il manque le candidat pour incarner cela. C'est indéniable», rétorque le polémiste.Et Melenchon de répondre : «Je l'ai connu plus direct. Vous n'allez pas nous faire le numéro à la Macron ? “Je ne sais pas. Je sais, je ne sais pas.” Comme Anne Hidalgo pendant des mois. Tournons pas autour du pot. On a compris que oui.» headtopics.com

«Je choisirai mon moment pour décider. On verra bien», conclut Éric Zemmour.» LIRE AUSSI - Présidentielle 2022: Éric Zemmour, le perturbateur«L'abstention est massive, elle croît depuis 20 ans et 30 ans. M. Mélenchon nie l'angoisse existentielle du peuple français. Les Français considèrent qu'il ne sert à rien de voter. Les politiques se ressemblent depuis 30 ans. Tout cela depuis le fameux traité de Maastricht contre lesquels ils étaient et pour lesquels Mélenchon a voté», accuse Éric Zemmour. 

» LIRE AUSSI - Abstention: les 18-24 ans ne vont-ils vraiment plus voter ?«Les Français considèrent qu'on ne prend plus en compte leur peur existentielle de disparaître. M. Mélenchon pense que ce sont des fantasmes. Mais quand vous regardez les sondages, toutes les thématiques qui sont mes marottes sont les marottes de 70% des Français. Ce n'est pas moi qui suis marginalisé, c'est vous. Je suis au milieu des 70% du peuple français.»

Cette Une du 'Figaro Magazine' a fâché les journalistes du service public Résultat et résumé France (F) - Estonie (F), Qualif. CM (F), 3e journée Gr. I, vendredi 22 octobre 2021 Une étude de Twitter montre que son algorithme favorise les discours de droite

«Je n'ai pas dit qu'on allait abandonner le nucléaire, j'ai dit qu'il fallait en sortir, ça va prendre plusieurs années», soutient Jean-Luc Mélenchon. Comme alternatives, le candidat à la présidentielle 2022, propose de «développer d'autres moyens comme l'hydroélectrique»: «Autrefois ça s'appelait des moulins, il y en avait partout en France et ils fournissaient de l'énergie. Il y a de l'énergie géothermique. Et il y a surtout la sobriété dans la consommation énergétique. Consommez moins d'énergie. Cela va mettre au travail des dizaines de milliers de gens».

» LIRE AUSSI - Jean-Luc Mélenchon: «C’est un temps propice aux grands basculements intimes ou sociaux»«Arrêtez de m'opposer à moi-même», s'agace le candidat LFI quand Éric Zemmour lui oppose ses changements de programme sur le nucléaire. «Vous, vous êtes borné mais moi j'évolue dans la vie, je réfléchis. Les gens changent. J'ai changé d'avis parce que la vie m'a appris que le nucléaire c'était dangereux». 

Le candidat prend alors l'exemple de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine, en Île-de-France. «Que se passe-t-il, ce que personne ne peut souhaiter, si un jour il y a un problème ? Ce jour-là qu'est-ce que vous prévu grand cerveau ? Vous faites quoi pour déplacer les 12 millions de personnes de la région Île-de-France ?», critique Jean-Luc Mélenchon avant d'attaquer: «Vous n'y avez pas réfléchi. Le nucléaire il y a des gens qui bossent, qui font de leur mieux. Jusqu'à maintenant il n'y a pas eu de problèmes, on a eu de la chance. Mais prenez la responsabilité de dire qu'il n'y aura jamais de problèmes, vous ne le ferez pas». 

» LIRE AUSSI - Le nucléaire coûtera-t-il à l'avenir beaucoup plus cher que les énergies renouvelables ?«Sur l'environnement, je ne suis pas un spécialiste, mais si j'en crois la plupart des spécialistes, il y a une augmentation du CO2 dans l'atmosphère», assure Eric Zemmour. «C'est la droite qui la première a dénoncé l'arraisonnement de la nature par la technique. M. Mélenchon lui-même ne jurait que par les fumées d'usine.»

«Aujourd'hui, l'écologie a été prise en otage par Sandrine Rousseau. Il faut réinventer une écologie de droite. Le meilleur moyen de réduire le CO2, (c'est) le nucléaire et l'hydraulique. La France est le pays qui se défend le mieux dans cette bataille contre le CO2», défend le polémiste.

«Abandonner le nucléaire, c'est abandonner notre souveraineté nationale. Abandonner le nucléaire c'est abandonner une filière de 400.000 emplois. Il n'y a jamais eu d'accident en France», tranche-t-il. Et de répondre aux accusations de Jean-Luc Mélenchon qui assure que l'uranium n'est pas trouvable en France : «Vos éoliennes, vous les achetez en France? Les éoliennes vous les achetez aux Chinois avec des promoteurs allemands. Excusez moi, ce n'est pas mieux !» «Les éoliennes gâchent la beauté des paysages, sont fabriquées avec des pales et des socles en béton qui ne sont absolument pas renouvelables.»

» LIRE AUSSI -  Les éoliennes tuent-elles les oiseaux ?«Dans l'évaluation du PIB américain il y a les services, les activités bancaires, les assurances et ainsi de suite. Tout cela ne produit absolument rien, aucune richesse particulière qui soit utilisable. Ces comptes-là ne nous permette pas d'établir des comparaisons qui ont un sens», répond Jean-Luc Mélenchon à Éric Zemmour assurant que les États-Unis disposent «du privilège de battre monnaie sans contreparties». 

Le candidat se dit, par ailleurs, favorable à «un protectionnisme écologique»: «Tout ce qui est produit dans des conditions inacceptables pour la France, ça ne rentre pas en France et les agriculteurs français produisent ces produits. Nous avons besoin de la souveraineté alimentaire. Je prends l'exemple de l'alimentation. Pour englober mon propos dans une vision d'ensemble: nous désobéirons à tous les règlements qui nous obligeraient à supporter ce qui nous détruit. C'est le modèle de la planification écologique. Tout ce que vous avez dit c'est l'ancien temps: la croissance sans fin... Mais la planète n'a pas une croissance sans fin».

» LIRE AUSSI - La souveraineté alimentaire de la France est-elle menacée?Le polémiste met également en cause un «modèle social obèse». «Nous avons de plus en plus de prestations qui ne dépendent pas du travail, mais qui dépendent de l'assistanat. Nous sommes dans un modèle de solidarité nationale. Nous ouvrons nos hôpitaux, nous ouvrons notre sécurité sociale au monde entier qui vient se faire ici, qui vient toucher des allocations familiales...» «Notre dépense sociale est estimée à 550 milliards d'euros, soit 30% du PIB», estime-t-il.

» LIRE AUSSI - Quels sont les vrais chiffres de la fraude sociale?«Il faut réduire les impôts, clame le polémiste. Il faut supprimer les impôts de production pour réduire les charges. Et il faudrait que la solidarité nationale soit de nouveau nationale. Les allocations logement, les allocations familiales, le RSA aux étrangers, nous devons le limiter aux Français. Ça nous réduira considérablement nos charges sociales. Sans compter la fraude sociale, qui est évaluée par le magistrat Charles Prats à 50 milliards», présente Eric Zemmour.

» LIRE AUSSI - Présidentielle 2022: Éric Zemmour, le perturbateur«Je pense que nous sommes un pays en voie de déclin, de tiers-mondisation, déplore Éric Zemmour. Nous avons un PIB par habitant inférieur de 15% à celui des Allemands. Et de 40% à celui des Américains», avance-t-il.

«Il y a un appauvrissement relatif de notre pays, que l'on doit à une recette de monsieur Mélenchon. Vos amis ont été au pouvoir depuis les années 1980. Jamais la droite n'a eu le temps et le courage de mettre en œuvre ses recettes. Vous avez été proches de M. Mitterrand, ministre de M. Jospin», accuse-t-il.

«L'entrée de la Chine dans l'OMC a ravagé les industries de main d'œuvre en France, nous avons perdu un million d'emplois», explique Eric Zemmour. » LIRE AUSSI - Le pouvoir d’achat des Français a-t-il baissé depuis 2017?

Le débat se concentre désormais sur les questions économiques, sociales et écologiques. Interrogé sur sa volonté d'augmenter le Smic de 16%, Jean-Luc Mélenchon défend sa mesure: «Quand on augmente le Smic, on augmente mécaniquement tous les autres salaires. Il faut le faire pour des raisons sociales et écologiques parce que les gens qui ont un meilleur pouvoir d'achat vont pouvoir mieux trier ce qu'ils vont manger. Augmenter les salaires améliore la situation sociale et écologique». 

Le candidat de La France insoumise se prononce, par ailleurs, en faveur de la retraite à 60 ans et pour le blocage d'un «certain nombre de prix de premières nécessités comme l'alimentation, le gaz, l'électricité ou encore l'eau». 

» LIRE AUSSI - Évolution, coups de pouce, critiques... ce qu’il faut savoir sur le smic, qui fête ses 50 ans«Le Zemmouristan ça existe: un pays où les femmes sont rabaissées, où il y a la peine de morts, où les homophobes sont attaqués. Ça s'appelle l'Arabie saoudite», accuse Jean-Luc Mélenchon, avant d'ajouter: «Il n'y a pas de honte à avoir le nom du prophète. Vous insultez constamment les musulmans. Un peu de bienveillance, d'amour et d'amitié pour les gens avec qui nous vivons».

«Vous êtes le produit de mon idée de la France, attaque Eric Zemmour. Votre grand-père a francisé son nom. Il a donné des prénoms français à ses enfants et ses petits. Exactement comme les miens, le mien. Mon grand-père a changé de prénom. Il s'appelait Justin. Ça, c'est l'assimilation à la française. Vous en êtes le produit, mais vous le reniez aujourd'hui.»

» LIRE NOTRE REPORTAGE - Éric Zemmour: les extraits exclusifs de son nouveau livre choc«L'OTAN aurait du se dissoudre en 1990 quand l'URSS a disparu, je suis tout à fait d'accord avec Jean-Luc Mélenchon, concède Eric Zemmour. Nous devrions au contraire développer notre industrie militaire, accroître notre budget militaire et effectivement, rechercher des alliances nouvelles, par exemple en tendant la main aux Russes et en se rapprochant des Russes.»

» LIRE NOTRE REPORTAGE - Éric Zemmour, non-candidat en campagne à ToulonAprès la «crise des sous-marins», Jean-Luc Mélenchon est interrogé sur l'Otan et «la puissance de la France» qui tient, selon lui, notamment «à sa capacité à se défendre par elle-même». «Mais l'essentiel c'est l'autorité morale, culturelle que notre pays peut avoir, poursuit-il. Nous avons tout en main. Nous sommes le deuxième territoire maritime du monde. Nous sommes le deuxième peuple du monde pour la contribution à l'exploration de l'espace. Nous savons faire les fusées, nous savons faire les satellites. Dans le cadre de la francophonie des peuples, ceux qui veulent participer peuvent le faire avec nous. La véritable puissance c'est cette capacité à lier dans un espace culturel et scientifique des gens qui parlent la même langue, que nous appellerons la langue commune parce qu'elle n'appartient pas aux Français mais aux 29 pays qui la parlent».

» LIRE NOTRE REPORTAGE - Présidentielle : Jean-Luc Mélenchon veut redevenir «populaire»Critiqué par Éric Zemmour sur ses propos sur la police nationale, Jean-Luc Mélenchon se défend: «Je n'ai jamais dit que la police était raciste mais oui je dis qu'il y a des racistes dans la police et que leur présence est insupportable». Le candidat LFI assure, par ailleurs, être en faveur d'une «police de proximité, du fait qu'ils soient mieux formés». Avant d'asséner: «Vous ne réglerez rien, vous poussez les gens à la guerre civile. Vous êtes allé jusqu'à provoquer des gens parce qu'il portait le même nom que le prophète. Vous n'avez pas honte».

«Vous accusez la police d'être criminogène, raciste... Voici le quotidien des policiers : ils sont insultés, agressés, des cocktails Molotov sont jetés dans leur voiture, explique Éric Zemmour. Et de citer le film Bac Nord : «Les policiers sont moins armés que les caïds de la drogue qui les méprisent, et vous dites que les policiers sont dangereux et doivent être en phase avec la population ! Elle ne l'est pas avec la population islamisée, mais elle l'est avec le reste de la population française. Dans les quartiers de la drogue, qui sont gérés comme des concessions étrangères, la police n'est pas bienvenue car elle représente la France.»

Le polémiste met également en garde contre le risque d'une guerre civile : «Ne croyez pas que c'est moi qui pousse à la guerre civile. Au contraire, Je pense que nous éviterons la guerre civile que si nous prenons des mesures drastiques : par exemple expulsion des étrangers des prisons, par exemple, déchéance de nationalité de tous les binationaux qui font des crimes et délits.»

» LIRE AUSSI - Un «moratoire sur l'immigration» serait-il compatible avec les règles européennes ?«Dans les années 60 il y avait 15 crimes et délits pour 15.000 habitants. Aujourd'hui il y en a 60 pour 1000 habitants», avance Éric Zemmour.

» LIRE AUSSI - La délinquance baisse-t-elle réellement en France ?«Vous parlez du sentiment d'insécurité (liée à la pauvreté). Mais en vérité, votre phrase est honteuse pour les gens pauvres. La violence n'est pas faite de pauvres. On sait d'où elle vient. On sait qui est en prison. Dans un rapport de 2020, qui listait des bandes compétentes, il n'y a pas un nom français. Vous savez qu'il y avait 25% d'étrangers dans les populations françaises ?», argumente-t-il.

Et de soutenir : «La délinquance que nous vivons est un djihad. C'est une guerre qui nous est menée, de civilisation, de viols, de meurtres, de pillages. Heureusement, il y a des millions de musulmans qui ne sont pas délinquants, qui ne sont pas terroristes. Mais tous les terroristes sont musulmans.»

» LIRE AUSSI - Présidentielle 2022: Éric Zemmour, le perturbateurLe candidat de la France insoumise égrène quelques mesures de son programme sur la réforme de la police. «Pour ce qui est de l'insécurité, ça fait des années que ça dure, qu'on a tous les ans une loi sur la sécurité, sur le terrorisme, on met toujours plus de monde. Je suis pour la dissolution des BAC qui regroupent 7000 policiers alors qu'il y a seulement 5000 policiers pour la police judiciaire. Je suis pour dissolution des BRAV-M. Je ne veux plus des Flash-ball», a-t-il détaillé.

» LIRE AUSSI - Mélenchon s’érige en figure de la défense des quartiers contre la policeAccusant son adversaire d'être «agressif», Jean-Luc Mélenchon répond à Éric Zemmour sur la «créolisation»: «Les sociétés de l'Outre-mer sont des sociétés qui ont été les premières créolisées. Les gens déportés là pour esclavage ne venaient pas des mêmes endroits et ne parlaient pas les mêmes langues. La société de tous ces gens a créé une culture commune. La Martinique, la Guadeloupe, la Réunion, sont les première sociétés créolisées. Cela a créé une culture commune». 

Répondant sur l'assimilation, le candidat LFI affirme qu'elle «n'existait pas». «L'assimilation signifierait qu'il y a quelque chose d'invariable à laquelle on devrait ressembler. La seule chose à laquelle on doit adhérer, c'est la République», assure-t-il. Et d'ajouter: «La religion républicaine est respectée par tout le monde sauf par une bande ici ou là qui s'y oppose avec violence. C'est celle que l'on va construire».

«La France est un composé de peuples comme vous le dites : les Francs, les Gallo-Romains... Mais la France n'est pas un empire mais une nation, disait Jacques Bainville. Mais le premier ciment de ces peuples divers fut le catholicisme. Vous dites que ces cultures se sont rassemblées dans une seule, et vous appelez ça la créolisation. Moi j'appelle ça l'assimilation. Comme le disait l'historien Braudel, c'est faire sienne la culture française, donner un prénom français à ses enfants, s'habiller comme les Français», rétorque le polémiste.

Et d'attaquer : «La créolisation, c'est le nouveau mot que vous avez trouvé pour désigner le multiculturalisme, l'idéologie à laquelle vous vous êtes converti dans les années 1980.»Éric Zemmour reprend, plus vindicatif : «La France, c'est la République, la laïcité. C'est exactement le contraire de l'islam, qui est politique, qui s'occupe des normes sociales et politiques, qui a un Code civil. La France c'est liberté, égalité, fraternité. L'islam c'est soumission, inégalité et fraternité dans la oumma. Mais je fais une différence entre les musulmans et l'islam. Les musulmans qui peuvent s'approprier la conception française de la religion ont toute leur place en France.»

Et de conclure : «Imposer aux religions, à la religion islamique, exactement la même chose que la France a imposé aux Juifs, selon la fameuse formule de Clermont-Tonnerre : tout aux Juifs en tant qu'individus, rien en tant que nation. C'est tout. Toutes mes idées, tout mon projet»

» LIRE AUSSI - Présidentielle 2022: Éric Zemmour, le perturbateur«La France que vous voyez n'a jamais existé», poursuit Jean-Luc Mélenchon avant d'attaquer: «Nous ne vous laisserons pas faire. Vous ne chasserez pas les musulmans, vous ne les forcerez pas à choisir entre l'islam et la France. La religion est une affaire privée, ce que nous avons en commun c'est la loi de la cité».

Jean-Luc Mélenchon répond à Éric Zemmour sur l'immigration. «Je considère que l'avalanche de chiffres d'Éric Zemmour ne tient pas debout. Nous sommes le pays qui pratique une forme de créolisation assumée. Ce n'est pas autre chose que la création d'une culture commune de gens qui habitent ensemble. Depuis le début, les cultures arrivent et forment une culture commune». 

Le candidat de La France insoumise poursuit sur la créolisation qui dit «les êtres humains se rassemblent et forment quelque chose en commun. Ce qui a fécondé la France c'est cette immense idée de l'être humain qui est créateur de cette histoire». 

» LIRE AUSSI - Mélenchon justifie le terme «créolisation» de la société: «Ce n'est pas un projet, c'est un fait»«Vous connaissez les chiffres de l'immigration légale ? demande Éric Zemmour. On nous a menti sur l'immigration en France. La France, entre le 9e siècle, après les grandes invasions, jusqu'au 20e siècle, a été une population très stable. À partir des années 1860, à cause de l'industrialisation sous Napoléon III. On commence à avoir des immigrés, mais ils sont Belges, ils sont Italiens, ils sont Espagnols, ils sont chrétiens et ils n'ont pas de d'éloignement culturel.»

«L'immigration italienne, c'est trois millions d'Italiens qui entrent 1870 et 1940.» «Aujourd'hui, pour avoir 3 millions de gens qui ne sont pas des Italiens, mais des Maghrébins ou des Africains, on ne met même pas 10 ans.»

Et de déclarer : «Il y a 400.000 immigrés légaux qui viennent en France tous les ans»Lisez notre vérification, ci-dessous.» LIRE AUSSI - La France aura-t-elle accueilli deux millions d'étrangers de plus à la fin du quinquennat Macron ?

«Ce n'est pas la France qui a fauté. Et si elle a fauté, ce sont les gens comme M. Mélenchon et les élites françaises qui, depuis 40 ans, ont fait la folie. La folie criminelle de faire venir, de laisser des millions et des millions d'immigrés venus d'une civilisation arabo-musulmane qui est hostile à la civilisation chrétienne», a déclaré Eric Zemmour.

Et d'expliquer : «Je défends la civilisation chrétienne, même vous êtes profondément enraciné dans la tradition chrétienne.»» LIRE AUSSI - Un «moratoire sur l'immigration» serait-il compatible avec les règles européennes ?

«Les idées sont sérieuses car elles engagent la vie de notre nation», a repris Éric Zemmour. «Vous estimez que je contamine, comme un virus. C'est votre conception de la démocratie. Dans votre camp, on ne débat pas on guillotine, on ostracise, on met dans des asiles psychiatriques. Vous avez été trotskiste. Je vous rappelle que vous avez été communiste, socialiste... vous n'avez jamais dénoncé les crimes de l'URSS, les centaines de milliers de morts de la Chine de Mao.»

Jean-Luc Mélenchon est invité à se justifier sur sa volonté de débattre avec Éric Zemmour. Une décision critiquée par des militants de son propre parti. «J'ai souhaité ce débat parce qu'on est à sept mois d'une élection présidentielle, je suis candidat et les occasions de convaincre doivent êtres toutes saisies en particulier quand le pays est contaminé par les perspectives incroyables d'un homme qui est devenu le penseur de la droite et de la droite extrême», précise le candidat de La France insoumise.

Jean-Luc Mélenchon invective son opposant : «Vous êtes un danger pour notre pays, vous avez une vision rabougrie de la France, vous êtes un raciste, vous avez été condamné pour ça».Éric Zemmour a justifié la tenue de ce débat : «Le débat, c'est une façon d'expurger les violences. J'avais réclamé ce débat car je pense que lui comme moi sommes des gens qui aimons l'histoire, car il en va de l'avenir de la France. Beaucoup refusent de débattre avec moi, comme Michel Barnier, Xavier Bertrand. [L'histoire] est un enjeu de civilisation. Nous sommes à un point de bascule», a-t-il dit, avant de céder la parole à Jean-Luc Mélenchon.

» LIRE NOTRE REPORTAGE - Éric Zemmour, non-candidat en campagne à ToulonJean-Luc Mélenchon et Éric Zemmour se retrouvent en direct sur BFMTV pour débattre de sujets d'actualité.Comme un air de 2017... En conclusion des universités d'été de LFI à Valence, Jean-Luc Mélenchon a renoué fin août avec sa stratégie de la précédente élection présidentielle : redevenir le tribun du «peuple» contre «la caste» des élites. Fini donc les tentatives de fédérer la gauche, comme il s'y était essayé au lendemain de 2017, s'estimant à l'époque hégémonique. Désormais, il assure que ce n'est plus son affaire : «Certains répètent sur tous les tons que si nous ne sommes pas unis, nous avons perdu. Très bien alors vous avez perdu d'avance. Vous, pas nous», a lancé Jean-Luc Mélenchon pour se démarquer du reste de la gauche.

» LIRE NOTRE REPORTAGE - Présidentielle : Jean-Luc Mélenchon veut redevenir «populaire»S'ils sont venus voir l'auteur Éric Zemmour, c'est aussi un peu le candidat qu'ils espéraient entre-apercevoir vendredi soir. Pas totalement en vain. Quelque 800 personnes se sont pressées le 17 septembre dans l'amphithéâtre du Palais des congrès de Toulon (Var), où l'ancien chroniqueur de CNews a donné la première séance de dédicace de son livre, sorti le jour même: La France n'a pas dit son dernier mot (Rubempré, 2021).

Sous les ovations, façon meeting de campagne, l'essayiste arrive avec plus de trente de minutes de retard les bras en l'air. En coulisses, Olivier Ubéda ne rate pas une miette de l'arrivée de ce non-candidat. Ce spécialiste de l'événementiel politique, artisan de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, vient d'être recruté par Éric Zemmour. Pour faire la promotion de son livre, dit-il: «Je suis un pro, pas un militant. Je fais ce métier depuis 25 ans. Je vais l'accompagner pour sa communication.» Avant de rappeler qu'«il ne s'agit que d'une rencontre entre un auteur et ses lecteurs».

» LIRE NOTRE REPORTAGE - Éric Zemmour, non-candidat en campagne à ToulonÉprouvant autrefois un profond respect l’un envers l’autre, Éric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon sont, depuis août, au cœur d’une intense passe d’armes. 

«Quand Jean-Luc Mélenchon parle de créolisation de la société, en 2050, qu'est-ce qu'il dit ? Il prend un mot qui fait plaisir, on pense aux jolies Martiniquaises et au punch. Mais en vérité, (...) ce qui nous guette, ce sont les voiles et les kebabs hallal. Ce n’est pas la créolisation, c'est l'islamisation» déclarait Éric Zemmour lors de sa rentrée. Ce à quoi avait répondu Jean-Luc Mélenchon : «Zemmour, ça veut dire olive en arabe».«N'est-il pas lui-même le résultat d’une créolisation à la française? La créolisation, ce n'est pas un choix, ce n'est pas une politique, c'est un fait !»

» LIRE AUSSI - Présidentielle : Jean-Luc Mélenchon veut redevenir «populaire»«“Ne me serre pas la main.” Sa voix est étouffée, son regard plongé dans un journal ouvert, son corps enfoncé dans un fauteuil en cuir beige. Jean-Luc Mélenchon me glisse dans un souffle: ‘‘Il y a des caméras, je ne veux aucun geste de complicité.’’» Éric Zemmour raconte la scène dans son nouveau livre, La France n’a pas dit son dernier mot (Rubempré). 

Ce matin-là, le 12 décembre 2014, fort de ses succès éditoriaux et de son engagement en faveur de l’union des droites, il débat sur RTL avec l’ex-candidat à la présidentielle du Front de gauche. Sept ans plus tard, ils se retrouvent ce jeudi soir face à face sur BFMTV. Selon Zemmour, Mélenchon avait lui-même proposé la confrontation de 2014, comme on choisit son meilleur ennemi. À l’antenne, l’ambiance est rude. Les liens semblent brisés. Plus rien n’est comme avant. 

» LIRE NOTRE RÉCIT - L’équipe d’Éric Zemmour veut s’inviter à la primaire de la droiteLa relation entre les deux hommes a longtemps été faite de respect mutuel et d’affinités intellectuelles. En 2010, Mélenchon pouvait encore vigoureusement défendre Zemmour sur l’antenne d’iTélé après ses propos polémiques. «Ce type n’est pas un raciste, disait-il alors du polémiste, c’est un brillant intellectuel, mais il est comme tous les intellectuels, têtu comme une mule et ce qu’il a dit, comme il l’a dit, n’est pas bien dit. C’est tout!»

Le lien d’estime entre les deux hommes, sinon d’amitié, était notoire pour ceux qui fréquentaient leur environnement de souverainistes des deux bords, passionnés d’histoire et amoureux de la langue française. Leurs liens s’étaient renforcés lors du non commun au référendum de 2005 sur le traité constitutionnel européen avant de se distendre lors du quinquennat suivant. 

» LIRE NOTRE RÉCIT - Jean-Luc Mélenchon et Éric Zemmour, des années d’estime républicaine partagée«Est-ce qu’on va se laisser enfermer dans des débats puants avec Zemmour et compagnie ?», se demandait Jean-Luc Mélenchon la semaine dernière dans les colonnes de Libération. Le candidat de la France insoumise a donc radicalement changé d’avis en l’espace de quelques jours puisqu’il retrouvera Éric Zemmour ce jeudi soir pour débattre. Critiqué par certains militants insoumis, Jean-Luc Mélenchon a défendu sa décision sur le plateau de LCI. «Je vis ce débat comme un combat», s’est-il justifié, assurant qu’il souhaitait imposer ses thèmes à lui comme «le social et l’écologie» qui constitueront la «moitié de l’émission». 

«Je l'ai connu brillant commentateur (...) et puis je l'ai vu s'effondrer (...) il a une idée de l'histoire de France qui est sectaire» (...), «ces gens propagent une doctrine qui conduit à la violence», a-t-il commenté. «Il est d'extrême droite et incarne tout ce que j'ai toujours combattu (...) Il fait 300 pages de cancan pour dire du mal des musulmans», a-t-il ajouté au sujet d'Éric Zemmour, condamné à deux reprises pour provocation à la haine raciale. 

» LIRE AUSSI - Adrien Quatennens : «Jean-Luc Mélenchon sera un président solide»Selon le dernier sondage Odoxa pour L’Obs, publié ce jeudi, Éric Zemmour, candidat putatif, récolterait entre 10 et 10,5% d’intentions de vote, alors que Jean-Luc Mélenchon en totaliserait 7,5 à 8%. Un chiffre en baisse, puisqu’il était crédité de 11% des voix dans un sondage Harris Interactive datant de mardi.

» LIRE AUSSI - Présidentielle: Macron et Le Pen en tête, Zemmour à 11%, selon un sondageBienvenue dans ce direct consacré au débat entre Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France insoumise à l’élection présidentielle 2022, et le polémiste Éric Zemmour, qui n’a pas encore officiellement déclaré sa candidature. Les deux hommes débattront à partir de 20h45 sur BFMTV.

Lire la suite: Le Figaro »

Volcan aux Canaries : confinements après la destruction d'une cimenterie par la lave

Quelque 3.000 habitants de l'île espagnole de La Palma ont reçu l'ordre de se confiner lundi après que la lave du volcan en éruption a détruit une cimenterie...

Mélenchon n'est il pas le grand perdant de ce débat ou/et valoriser Zemmour ? Sans avoir regardé le débat, Mélenchon semble avoir perdu le débat selon de nombreux spectateurs il n'ira pas ! pshiiitttt... Bla-bla-bla-bla-bla Bravo Monsieur Zemmour ça serait drôle s'il ne se présentait pas. Tu peux choisir ton moment tu aime bien te faire désir mais pour se sera nonnn M Macron 2022

Il ne se présentera ; après ce débat j'en suis quasiment convaincue. Il aime la lumière et la joute intellectuelle. Il n'ira pas plus loin. Prenez votre temps Mr Zemmour ... Vous n'êtes pas un apparatchik contrairement aux autres ... On voit où cela nous a mené .... Pas de référendum le peuple n'est plus maître de son destin

Il n'est jamais trop tard pour se lancer à la suite du fauteuil. En attendant il ferait bien d’étudier et s'interesser à son fond de commerce, l'islam, sous peine de voir son imposture démasquée. Il ne est pas obligé de se présenter. Il est pas INDISPENSABLE !!! Il ne aura pas les 500 signatures !!! Il doit CONSULTER d URGENCE !!!

EN DIRECT - Débat BFMTV: pour Jean-Luc Mélenchon, Eric Zemmour est 'un danger' pour la FranceJean-Luc Mélenchon et Eric Zemmour, deux tribuns à l'opposé du spectre politique, s'affrontent ce jeudi soir sur BFMTV-RMC. Le leader de la France insoumise, candidat déclaré, fera face au polémiste, qui n'a pas encore officialisé ses intentions pour 2022.

Vous allez perdre Zemmour les bras croisés sans aucune note. Melenchon brasse du papier, prend des notes et dit des conneries. Zemmour est fort en citations, mais absolument médiocre en propositions. Zemmour n'a aucun respect pour représentante du fact-checking. Chassez le naturel il revient au galop. Ça vous arrive d'être impartial ? Votre soutien a zemmour et flagrant

Il a raison Oui et il arrive à la date d'expiration produitperime Il y a bien pire que la calamité de l'extrême droite. C’est l'extrême gauche sectaire radicalisée: - LFI, ses islamo-gauchistes, ses racistes anti-blancs, - les rouges sectaires de EELV genre Piolle, Rousseau, - groupuscules genre PC,....

Ça c’est un compliment

EN DIRECT - Suivez le débat entre Jean-Luc Mélenchon et Eric ZemmourSur BFM TV, le chef de file de la France insoumise, prétendant à l'Élysée, fait face au polémiste qui, sans cacher ses ambitions présidentielles, ne s'est toujours pas déclaré candidat. Pauvre Zemmour, heureusement que le ridicule ne tue pas. Melanchon ne vie pas dans mon quartier… bordel c’est coloré 😮😮😮 Zemmour n'a pas encore compris que les dealers se foutent de la religion comme de l'an 40. Seul le chiffre d'affaire importe.

« Tailler des croupières » : la stratégie vengeresse de Jean-Luc Mélenchon en se rendant sur BFMTV - GalaLe patron des Insoumis, Jean-Luc Mélenchon, aurait exigé que le débat avec Éric Zemmour, diffusé sur BFMTV, le soit le même jour qu'Élysée 2022, la nouvelle émission politique de France 2, une chaî...

EN DIRECT - Débat BFMTV: face à Mélenchon, Zemmour qualifie la délinquance de 'jihad'Jean-Luc Mélenchon et Eric Zemmour, deux tribuns à l'opposé du spectre politique, s'affrontent ce jeudi soir sur BFMTV-RMC. Le leader de la France insoumise, candidat déclaré, fera face au polémiste, qui n'a pas encore officialisé ses intentions pour 2022. Les gens qui bossent finance les branleurs. Tu vois sans arrêt des gens qui en abusent et toi quand tu es vraiment dans la merde tu l'a dans le cul. Ras le bol de ces conneries ! Il a tout à fait raison Oui c vrai demander donc a vos compatriotes pk certains touche d prestations sociale alors qu'il vive en Israël

Metz-PSG en direct: Paris se sort du piège messin, grosses tensions entre Mbappé et OukidjaParis s'impose 2 à 1 à la dernière minute face à Metz grâce à un doublé d'Hakimi ! 7e victoire d'affilée pour le PSG en Ligue 1 en autant de journées !

EN DIRECT - Pass sanitaire local, protocole scolaire: quelles annonces après le Conseil de défense?L'exécutif a rendez-vous ce matin pour un nouveau Conseil de défense sanitaire où sera discuté un éventuel aménagement du pass sanitaire, dont les modalités d'application pourraient être territorialisées.