Afp

Afp

Ebola peut probablement se réveiller chez un survivant après des années

Ebola peut probablement se réveiller chez un survivant après des années ➡️ #AFP

17/09/2021 09:40:00

Ebola peut probablement se réveiller chez un survivant après des années ➡️ AFP

Le virus Ebola pourrait se réveiller après des années chez un survivant, selon une étude.

2021-09-16 | Mis à jour hier à 14 h 22Le virus Ebola peut-il se réveiller chez un survivant d'une précédente épidémie et provoquer une résurgence de la maladie des années plus tard? C'est ce que laisse penser l'examen de virus prélevés chez des personnes infectées cette année en Guinée.

Mauro Icardi (PSG) réconcilié avec Wanda Nara PSG : le retour de Sergio Ramos se précise enfin Le Mans FC de Cris domine le Red Star d'Habib Beye en National

Nous montrons clairement que, même après près de cinq ans [...], de nouvelles épidémies pourraient provenir d'une transmission par des humains infectés lors d'une précédente épidémie, met en avant une étude publiée mercredi dans la revue

Nature.Les auteurs font cette hypothèse à partir de l'analyse de virus prélevés chez douze patients infectés lors de la dernière épidémie en date, cette année en Guinée.Celle-ci, qui s'est achevée en juin, a fait six morts, un chiffre peu élevé au regard de cette maladie relativement peu contagieuse, mais particulièrement mortelle pour les personnes infectées. headtopics.com

Par contraste, une épidémie avait été bien plus meurtrière quelques années plus tôt. La pire de l'histoire du virus, elle avait tué plus de 11 000 personnes entre 2013 et 2016 en Guinée et dans les pays voisins.

Or, en cinq ans, le virus a très peu changé. C'est la conclusion obtenue par les chercheurs de trois laboratoires – deux en Guinée, un au Sénégal – qui ont séquencé les virus à l'origine de l'épidémie de 2021, une opération qui consiste à en dresser un portrait détaillé via leur génome.

C'est une surprise : on s'attendrait à ce que le virus ait beaucoup plus muté au fil des ans. Pour le comprendre, il faut revenir sur la manière dont apparaissent les épidémies de cette maladie.Le virus circule parmi certaines espèces de chauves-souris, qui le transmettent à d'autres animaux comme les grands singes. Ces derniers, à leur tour, contaminent les êtres humains.

Les épidémiologistes considèrent majoritairement que c'est comme cela que naissent systématiquement les épidémies de maladie à virus Ebola. Mais l'étude publiée mercredi remet en cause cette vision. headtopics.com

« Eric Zemmour exploite le sentiment de honte né de Vichy au profit d’une pensée réactionnaire et xénophobe » PSG : le message cash de Wanda Nara sur sa relation avec Mauro Icardi Turquie : Besiktas renverse Galatasaray et se relance

Si l'épidémie de 2021 avait été provoquée par une transmission de l'animal à l'être humain, le virus aurait en effet probablement un visage bien différent par rapport aux cas de 2013-2016.Il proviendrait dans ce cas d'une autre souche qui, au fil des contaminations entre animaux puis vers l'être humain, aurait sûrement développé des mutations différentes.

Les auteurs de l'étude avancent donc que le virus était resté présent dans l'organisme de patients infectés des années plus tôt. Il serait redevenu actif, déclenchant ainsi une nouvelle épidémie.

Tout n'est pas nouveau dans cette hypothèse. On savait déjà que le virus peut demeurer dans l'organisme. Ce qui apparaît inattendu, c'est qu'il puisse provoquer une nouvelle maladie aussi longtemps après l'infection d'origine.

C'est un nouveau paradigme; la possibilité d'avoir une transmission à partir d'un individu infecté pendant une épidémie précédente pouvant être le point de départ d'une nouvelle flambée headtopics.com

, souligne auprès de l'AFP Alpha Keita, l'un des principaux auteurs.Il n'y a pas de preuve absolue que c’est le cas, mais les données publiées mercredi penchent fortement dans cette direction. Et cette lecture est partagée par plusieurs chercheurs qui n'ont pas participé à l'étude.

Ce sontdes résultats impressionnants et importants, juge Trudie Lang, spécialiste de la santé mondiale à l'Université d'Oxford, sollicitée par l'AFP via leScience Media Centerbritannique.Cette nouvelle épidémie semble bien avoir été une réapparition de la précédente et non un nouvel événement

Liga : Carles Puyol assure que Xavi souhaite venir au Barça Bayer : Patrik Schick, le rouleau compresseur des Pillendreher Lyon : des policiers visés par des tirs à la Duchère, le RAID mobilisé

, appuie-t-elle.il reste désormais de nombreuses incertitudes, souligne-t-elle.Qu'est-ce qui fait que l'infection dormante va se transformer en infection à part entière, et comment gérer ces cas?De fait, avec l'hypothèse d'un virus dormant chez certains survivants, la donne change en matière de santé publique. Il faudra certainement assurer un suivi plus étroit de ces anciens patients.

C'est pourquoi ces données provoquent une crainte chez les auteurs de l'étude, comme chez d'autres chercheurs : que les survivants soient désormais stigmatisés comme des individus dangereux.Il sera important de ne pas encore alourdir le fardeau des survivants en leur faisant comprendre qu'ils peuvent éventuellement déclencher de nouvelles épidémies

, prévient l'immunologue américain Robert Garry dans un commentaire publié parallèlement par Lire la suite: Agence France-Presse »

Les Conquérants : le podcast des campagnes présidentielles

Au travers d’archives Alain Duhamel et Maxime Switek vous dévoilent les coulisses inédites, des victoires des campagnes présidentielles de la 5e république.

Le virus Ebola peut probablement se réveiller chez un survivant après des annéesDans une étude publiée par la revue « Nature », une résurgence de la maladie pourrait survenir chez des patients infectés lors d’une précédente épidémie. Ebola : Made in China ? Ah non c'est eboldriz Et c’est prévu quand ?

Afghanistan : comment le hijab et le niqab ont pris le relais de la burqa - ElleConscients de la mauvaise image véhiculée par la burqa à l'étranger, les talibans préconisent désormais le hijab et le niqab pour toutes les femmes dans l'espace public. Une autre façon de les « effacer ».

SNCF : 40 ans après le 1e TGV Paris-Lyon, le train du futur bientôt sur railsLe 22 septembre 1981, la première ligne à grande vitesse (LGV) entre Paris et Lyon, était inaugurée par François Mitterrand. Il était temps, la concurrence arrive ! Il y a plus de 20 ans, ce TGV positionnnait Tours à 55 minutes de Paris. C'était une révolution. 20 ans après, Tours se situe à 1h15 de Paris avec ce même TGV (sans les retards...) et avec des tarifs délirants. Une évolution inversée... un triste bilan pour un si bel outil.

Cette jeune femme veut briser le tabou sur les familles concernées par le handicap - ElleLéa Hirschfeld souhaite, avec son podcast « Décalés », mettre en avant le quotidien de ces familles. Un quotidien qu’elle a elle-même connu avec son grand frère Anton, atteint d’un trouble neurologique.

Camavinga encore décisif pour le Real, victorieux sur le fil à l’InterL’ancien Rennais, entré en jeu, a servi Rodrygo qui a inscrit l’unique but de la rencontre à San Siro

Le vainqueur de la primaire EELV ne sera (peut-être) pas le seul candidat écoloCette figure de l'écologie politique avait rassemblé 3,8% des voix au premier tour de l’élection présidentielle de 1988. On espère un candidat écologiste. Il ne sera pas présenté par EELV, dont les candidats en vue sont des écolo-gauchistes: 5% d'écologie, 95% de gauchisme. Egolo... Cette photo de deux anciennes crapules dites écolo ! n'est pas très bonne pour l'image des candidats actuels , vous auriez pu rajouter De Rugy et ses homards !