Drame du Roc des Fiz : la mémoire poignante du «sana-tombeau»

📚 Drame du Roc des Fiz : en 1970, un glissement de terrain emportait un établissement pour enfants tuberculeux en Haute-Savoie, faisant 71 morts. «Dans leur nuit» ausculte le drame, à travers archives et témoignages.

25/10/2021 02:01:00

📚 Drame du Roc des Fiz : en 1970, un glissement de terrain emportait un établissement pour enfants tuberculeux en Haute-Savoie, faisant 71 morts. «Dans leur nuit» ausculte le drame, à travers archives et témoignages.

En 1970, un glissement de terrain emportait un établissement pour enfants tuberculeux en Haute-Savoie, faisant 71 morts. «Dans leur nuit» ausculte les circonstances et les conséquences du drame, à travers archives et témoignages.

En mai 1970, les sauveteurs ont retrouvé 71 corps dans les décombres du sanatorium du Roc des Fiz, balayé par un gigantesque glissement de terrain.(KEYSTONE GAMMA RAPHO)Frédérique Rousselpublié le 21 octobre 2021 à 8h50

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : Valérie Pécresse représentera Les Républicains L'OM exige des excuses de la part de RMC après des propos injurieux tenus par Jérôme Rothen à l'encontre d'Alvaro Gonzalez Les scénarios qui pourraient éteindre les espoirs de titre de Lewis Hamilton

Ce fut une année de drames… 1970. Le 10 février, une avalanche dévastait le centre UCPA du Val d’Isère (Savoie), 39 morts. Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre, un incendie ravageait la boîte de nuit le 5-7 à Saint-Laurent-du-Pont (Isère), 146 jeunes y perdaient la vie. Entre les deux, dans la nuit, le 16 avril, un glissement de terrain emportait une partie d’un sanatorium du plateau d’Assy, en Haute-Savoie. Dans la catastrophe disparaissaient 71 personnes, dont 56 enfants. Le Roc des Fiz devint à jamais un

«sana-tombeau»comme l’a ensuite baptisé douloureusement François Nédélec, le père de Pierre enseveli à 17 ans et demi sous les décombres,«au printemps de sa vie».Dans leur nuitrevient sur cet événement tragique, qui date de cinquante et un ans, les deux autres ne sont que mentionnés au détour du témoignage d’un journaliste. headtopics.com

Sur place, où avaient été édifiés les bâtiments du Roc des Fiz, un des quatre sanatoriums de la zone, il ne reste rien ou presque. La nature et le silence ont recouvert la déchirante histoire humaine et, pendant longtemps, il n’y eut qu’un

«petit caillou», dit un témoin furieux, une stèle à peine trouvable, que l’office du tourisme ne savait souvent pas indiquer. Récemment, en 2019, un monument en granit bien plus visible qui représente une montagne qui se déchire a été érigé à côté de la route avec les 71 noms des victimes. Grâce au collectif du Roc des Fiz qui rassemble ceux qui ont été touchés par le glissement de terrain meurtrier. Ce geste symbolique, des décennies après, démontre combien l’oubli ne peut être qu’apparent et même scandaleusement injuste pour ceux qui ont vécu un tel drame.

Dans leur nuitle montre aussi d’une autre manière, et tout aussi édifiante.AssemblageLe choix de Perrine Lamy-Quique, agrégée de lettres modernes, enseignante en cinéma qui prépare un documentaire sur le Roc des Fiz intitulé

les Tendres Plaines, a été de faire émerger les marques indélébiles de la catastrophe sur les familles qu’elle a bouleversées et les écueils de sa gestion pré et post. Plutôt que de relater les faits augmentés de témoignages de rescapés ou de proches, elle propose un assemblage incroyablement percutant de documents d’archives (lettres, procès-verbaux d’audition à la gendarmerie, dossier de plaintes, etc.) et de verbatim. Sans commentaires. Et c’est l’agencement qui produit un effet de réel et de sens foudroyant. headtopics.com

Valérie Pécresse sera la candidate LR à l'élection présidentielle de 2022 Valérie Pécresse remporte largement la primaire de la droite face à Eric Ciotti Meeting d'Éric Zemmour : les manifestations des opposants inquiètent l’ambassade américaine

Ainsi, sa première des cinq parties plus ou moins chronologiques juxtapose la correspondance souvent cynique et mercantile entre les deux architectes du sanatorium Henry Jacques Le Même et Pol Abraham de 1927 à 1931, et la parole d’anciens patients ou soignants qui permet de reconstituer la géographie des bâtiments et le vécu au quotidien. Dans les années 30, on n’avait rien de mieux que les cures d’air, de lumière et de soleil pour lutter contre la tuberculose ; c’était avant les antibiotiques. Tous ces établissements seront ensuite progressivement reconvertis en hôtels ou en résidence pour le ski. Luc est arrivé au Roc en juin 1968, et comme la plupart des autres patients venus des quatre coins du pays, il était enfant d’ouvriers. Il a eu la chance de partir juste avant la catastrophe.

«Pour moi, les premiers hommes sur la Lune, c’est mon opération à Praz[Praz-Coutant, le sana voisin].Alors on m’a enlevé un morceau de poumon, j’ai encore une belle cicatrice de 20 centimètres, mais j’avais une chambre pour moi tout seul […]»

Pierre Nédélec, guéri, aurait dû être loin aussi, mais les médecins ont décidé de le garder encore une quinzaine de jours. Sa sœur Valérie, née en novembre 1969, dit :«Et c’est triste à dire, mais Pierre, je l’ai connu qu’à travers le cimetière.»

La deuxième partie traite du moment de la catastrophe.«On a compris que tout ce qui était sur notre droite avait disparu, des bâtiments entiers avaient disparu, relate Marie-Joëlle qui avait 14 ans quand elle arrive au Roc en janvier 1969. headtopics.com

Les garçons !! Notre seule réaction, à nous, c’était de chercher les garçons, de vouloir les secourir.»Le glissement de terrain a en effet emporté l’aile ouest du sana, soit le pavillon des grands garçons, celui des petits garçons et coupé en deux le chalet des infirmières.

«Les recherches concernant mon frère ont duré trois jours, dit Daria, la sœur de Jean-Pierre.Et pendant trois jours, mes parents ont espéré retrouver leur fils vivant.»Jocelyne Dalloz qui travaillait sur place :«Alors huit jours de temps, les gendarmes sont venus me chercher : Madame Dalloz, faut venir… Alors je les ai reconnus… Y en avait qui suçaient encore leur pouce. Y en avait, je les ai reconnus à leur pyjama.»

Serge Bueno se déclare candidat au rachat de Saint-Étienne Eric Ciotti a-t-il fait son service militaire ? Anvers : deux hippopotames du zoo de la ville testés positifs au Covid-19

Le sanatorium de Roc des Fiz, à Assy (Haute-Savoie), en 1933.(Jacques Boyer/Roger Viollet)La suite, c’est la douleur des familles et la lutte que vont mener certaines pour qu’on reconnaisse en particulier la responsabilité du médecin-directeur Philippe Couve de Murville. Dix jours avant, une coulée avait recouvert et fissuré le pavillon des petits garçons, une partie du personnel s’en était alarmé, mais il n’y avait pas eu d’évacuation. On a jugé, en particulier le maire, que les deux n’étaient pas liés, et que l’enneigement exceptionnel cette année-là était en cause. Une bataille judiciaire, qui va mener jusqu’à la cassation, a abouti à un non-lieu. Où se situe la vérité ?

«Le pot de terre contre le pot de fer»comme le traduisent certains protagonistes ? Daria à la fin du livre, en une phrase, évoque une forme de dénouement insupportable.RavagesMais la force deDans leur nuitest aussi de mettre en évidence combien la généalogie reste imprégnée par la perte. Dans la famille de Nathalie, qui a perdu son oncle Jean-Paul, dernier d’une fratrie de sept, c’est devenu un non-dit.

«Au mois de décembre, ça a été une vraie polémique par exemple, parce que j’ai brisé la chaîne des promesses… J’ai envoyé ma fille en classe de neige. Et là, je me suis pris une grande porte, parce que dans la famille, ils ont tous fait la promesse de ne jamais renvoyer nos enfants en montagne.»

Morgan, le petit-fils de Marie-Thérèse, qui a perdu Loïc son fils de quatre ans et demi avec un doute sur les restes contenus dans le cercueil, dit les ravages sur les générations suivantes :«Moi, j’ai été délaissé… et aujourd’hui, je pourrais dire que… comme elles, elles cherchent le coupable de la catastrophe, ben moi aujourd’hui, je cherche le coupable, entre guillemets, de mon éducation. […] Et là, à son niveau, c’est comme si ma grand-mère avait subi un tremblement de terre et qu’elle n’avait jamais su reconstruire autour…»

Nathalie a décidé d’aller sur place, là où s’élevait le Roc des Fiz.«Moi, faut que j’y aille. C’est comme si ça m’appelait.» Dans leur Nuit Lire la suite: Libération »

🔴 DIRECT - Grand débat LR sur CNEWS : «Les Britanniques se comportent comme des flibustiers», accuse Michel Barnier

Qui sera le candidat des Républicains à l’élection présidentielle de 2022 ? Pour convaincre les adhérents du parti, Michel Barnier, Valérie Pécresse, Xavier Bertrand, Eric Ciotti et Philippe Juvin débattent en direct sur CNEWS et en simultané sur Europe 1. 22h39 Michel Barnier évoque le conflit franco-britannique sur la pêche : «Les Britanniques se comportent comme des flibustiers. Ils veulent reprendre ce qu'ils ont perdu au moment du compromis post-Brexit».

. 1970 ANNUS HORRIBILIS POUR LA JEUNESSE 71 morts au sanatorium du Roc des Fiz 147 morts (de 14 à 27 ans) dans l'incendie de la boîte de nuit le 5/7 Terribles tribut, dont le second du 1er novembre est dû à la folie humaine Remember ⚘⚘ . Un drame qui reste présent dans la mémoire et l'histoire orale du Plateau d'Assy et de la Vallée de l'Arve ! Hâte de lire cet ouvrage ! DevoirDeMémoire Passy

Alec Baldwin dévasté : il s'exprime après le drame sur le tournage de son film - ElleEn plein tournage pour le film « Rust » au Nouveau-Mexique, Alec Baldwin a tiré involontairement sur deux personnes, jeudi 21 octobre, faisant un mort et un blessé. Un terrible accident qui a plongé l’acteur de 63 ans dans la stupeur, ainsi que tout le reste de l’équipe du film qui est sous le... Impensable de prendre des risques pareils pour un film où les trucages devraient être de mise. La vie d’une jeune femme brillante, un réalisateur blessé et un grand acteur dépassé et traumatisé à vie. Quel gâchis !

Tir mortel d'Alec Baldwin : la sécurité contestée, des tensions avant le drame... nouveaux élémentsL'enquête concernant la mort d'Halyna Hutchins sur le tournage de Rust a dévoilé de nombreuses failles de sécurité mais aussi d'étranges conflits au sein de l'équipe du film. Des tirs accidentels se s

Fiac 2021: les tendances en dix artistesDÉCRYPTAGE -Des figures historiques, des femmes et la question du genre marquent une foire résolument contemporaine.

La «shrinkflation» ou la hausse (à peine cachée) des prixLa pilule a du mal à passer chez les consommateurs, qui constatent des quantités moindres.

La permanence de la députée du Tarn Muriel Roques-Etienne visée par des tags haineuxCe samedi 23 octobre, la permanence de Muriel Roques-Etienne, députée LREM du Tarn, a été recouverte de tags injurieux. L'élue a condamné cet acte sur ses réseaux sociaux.« Collabo », « Nazie », des termes inadmissibles qui démontrent à quels points ceux qui les utilisent en ignorent la portée, et la signification! Menaces de mort, agressivité, dégradations, rien de tout ça ne m’empêchera de poursuivre mon mandat et me motive encore plus à poursuivre notre action au service des Français». moins inquiétant que ce qui est arrivé au député anglais conservateur Sir Amess... Des tags !!! Merci pour l'info ! On connait les FauxDrapeaux ! Un peu usé comme méthode !

« Nous avons décidé avec le Bénin de ne pas faire les restitutions des objets royaux en catimini »Emmanuel Kasarhérou, président du Musée du quai Branly, revient, dans un entretien au « Monde », sur la coopération avec le pays d’Afrique pour étudier, exposer et restituer 26 œuvres issues des conquêtes coloniales. ça occupe, ça évite de parler des choses qui fâchent dans un gentil entre-soi