İnternational

İnternational

Donald Trump retire les Etats-Unis d’un nouveau traité sur le contrôle des armes

Donald Trump retire les Etats-Unis d’un nouveau traité sur le contrôle des armes

21/05/2020 23:25:00

Donald Trump retire les Etats-Unis d’un nouveau traité sur le contrôle des armes

Washington va se retirer du traité Ciels ouverts qui conforte le système de contrôle des armes en permettant à ses signataires des survols réciproques de leurs territoires.

Copier le lienDonald Trump s’adresse à la presse, à la Maison Blanche, à Washington, le 21 mai. MANDEL NGAN / AFPLa décision était redoutée par les alliés des Etats-Unis, Donald Trump l’a confirmée jeudi 21 mai avant de quitter la Maison Blanche pour un déplacement dans le Michigan. Washington va se retirer unilatéralement du traité Ciels ouverts qui conforte le système de contrôle des armes en permettant à ses signataires, à commencer par les Etats-Unis et la Russie, des survols réciproques de leurs territoires respectifs. Le secrétaire d’Etat Mike Pompeo a indiqué dans un communiqué que la sortie des Etats-Unis interviendra dans six mois, soit après le rendez-vous du 3 novembre.

Le Costa Rica légalise le mariage pour tous, une première en Amérique centrale Sondage : Macron distancié de près de 10 points par Philippe en popularité Novak Djokovic, l'effrayant pari sous les bombes

Comme pourle retrait du traité sur les armes à portée intermédiaire, en 2018, Donald Trump a mis en avant l’attitude de Moscou.« La Russie n’a pas respecté le traité, donc tant qu’elle ne le respectera pas, nous nous en retirerons »,

a assuré le président des Etats-Unis. Vantant la qualité de sa relation avec son homologue Vladimir Poutine, Donald Trump a cependant espéré qu’une nouvelle négociation puisse permettre, à l’avenir, de conserver une partie de l’architecture du contrôle des armes.

« Il y a de très bonnes chances que nous parvenions à conclure un nouvel accord, ou que nous fassions quelque chose pour remettre cet accord en place », a estimé avec optimisme le président des Etats-Unis. « 

Je pense donc que ce qui va se passer, c’est que nous allons nous retirer et qu’ils vont revenir et vouloir conclure un accord. Nous avons eu une très bonne relation récemment avec la Russie. Et vous pouvez le voir en ce qui concerne le pétrole

 », a-t-il poursuivi dans une allusion à la négociation visant la réduire la production d’or noir pour soutenir les cours.Comme après celle de quitter l’accord sur le nucléaire iranien, la décision américaine de jeudi jette un voile épais sur l’avenir du traité. « 

La Russie peut faire le calcul politique qu’il vaut mieux rester pour l’instant pour mettre en évidence le comportement des Etats-Unis », estime un bon connaisseur du dossier à Washington souhaitant garder l’anonymat.Article réservé à nos abonnés

Les souvenirs de Richard Gasquet à Roland-Garros : « Jamais un tableau ne s'est ouvert » - Tennis - RG Le musicien Gautier Capuçon veut faire une tournée gratuite cet été en France Borussia Dortmund - Bayern Munich : les compositions probables

Lire aussiCoronavirus : « Poutine apparaît comme un chef autoritaire en perte d’autorité »Né de la volonté du président américain George H. W. Bush qui en avait posé les principes en 1989 dans les dernières années de l’Union soviétique, le traité remis en cause jeudi n’est entré en application qu’en 2002. L’ouverture de l’espace aérien à des vols de reconnaissance mutuels qu’il permet concerne aujourd’hui les 34 pays signataires des accords de la Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe.

Vols russes au-dessus d’infrastructures américaines essentiellesLes entorses reprochées à la Russie sont nombreuses, à commencer par son opposition aux survols de son enclave de Kaliningrad, ou encore de républiques sécessionnistes en

uniquement reconnues par Moscou parmi les signataires. Les détracteurs du traité font valoir par ailleurs qu’il a perdu de son importance avec les moyens de surveillance par satellite qui ne sont pas concernés par le texte.Le courant « faucon » du Parti républicain milite depuis longtemps pour rompre avec ces contraintes. Il

« ne sert plus à réduire les tensions ou à instaurer la confiance, s’il l’a jamais fait. Au lieu de cela, il donne à la Russie une capacité d’espionnage qu’elle n’aurait pas autrement, ce qui compromet la sécurité des Etats-Unis »

, avait ainsi estimé en 2019 le sénateur de l’Arkansas Tom Cotton, dans une tribune publiée par leWashington Post. L’ancien conseiller à la sécurité nationale John Bolton, artisan du premier retrait, s’est bruyamment félicité de ce

Lire la suite: Le Monde »

SylvieKauffmann DonaldTrump méprise les accords multilatéraux et croit pouvoir renégocier des accords bilatéraux plus avantageux pour les USA. Cette approche est catastrophique lorsque la solution ne peut être que collective. Le RéchauffementClimatique par exemple... Donc on entre dans une phase de réarmement avec possibilité d'armes qui ne sont plus conventionnelles. Les USA compteraient t'ils jouer les gros bras pour affirmer leur puissance vis à vis de la CHINE?

Dans quel monde il vit celui là ? Quand la politique perd ses droits face aux industriels. Ça a commencé comme ça en 1914! cet abruti a dû décidé ça entre 2 shots de javel UsaTraitéArmes: ce réflexe de showman dans les émissions de téléréalité n'a pas encore quitté realDonaldTrump qui n'existe que quand il crée le scandale hélas !

Trump fait ce qu'il veut et il se fout pas mal de ce torchon islamo-gaucho ! Ce connard ne connais pas le sens du monde globalisé ! Il pense que nous sommes dans la guerre froid ! 👏🏼👏🏼👏🏼 it’s all bullshit; Europe should pay more!! Encore une fois titre ambigu laissant penser que Trump veut que tous les citoyens achètent des pistolets mitrailleurs. DemiFakeNews

USA n'est pas le dindon de farce du monde... Vs fabriquez, on fabrique aussi.. Vs respectez, on respecte aussi ! Demandez au monde de respecter tous les contrôles des armes ! Bravo 👍

Tiffany Trump diplômée : son père Donald Trump la félicite d'une surprenante manière - GalaMieux vaut tard que jamais. Absent de la vidéo réalisée en l’honneur de sa fille Tiffany, avocate récemment diplômée par l’université de Georgetown Law, Donald Trump l’a félicitée à sa manière sur...

Tiffany Trump, invitée surprise de Melania et Donald Trump à la Maison-Blanche - GalaTiffany Trump, fraîchement diplômée en droit, aurait été invitée à la Maison-Blanche par son père dans le but de la féliciter en personne. Une réunion familiale qui tombe à pic, autrement dit au mo...

Megan Rapinoe s'en prend à Donald Trump et n'exclut pas une carrière politiqueLa star de l'équipe de football féminin des États-Unis a qualifié le président Donald Trump de 'nationaliste blanc'. Pourquoi pas elle fait ce qu'elle veut Et bien bonne chance... Par contre les cheveux violets au gouvernement ça passe moyen... Même pas capable de changer les choses dans sa discipline et ça espère diriger un pays

VIDÉO – Pourquoi Roselyne Bachelot compare Didier Raoult à Donald Trump - GalaCe mercredi 20 mai, sur le plateau de C à Vous, Roselyne Bachelot a comparé Donald Trump et Didier Raoult. Pour l'ancienne ministre de la Santé, le président américain et l'infectiologue ont la mêm... Politique pff

Tiffany Trump évincée de l’héritage de Donald Trump ? Cette vieille interview qui met mal à l’aise - GalaLes enfants ainés de Donald Trump ont-ils voulu faire évincer Tiffany Trump du testament de son père ? C'est ce que laisse penser une interview de 2005....

Sarah Cooper, la comédienne qui parle Trump« Quel incroyable talent ! Presque aussi incroyable que le fait que ces paroles débiles aient été prononcées en toute sincérité par un président en fonction. » Sarah Cooper, la comédienne qui rejoue les tirades les plus extravagantes de Donald Trump Elle est géniale. Il vaut la peine de voir son compte sarahcpr Nul à chier.. une gauchiasse sans aucun doute !!