Devant le Sénat, Vincent Bolloré relativise son rôle dans ses médias : « Ma capacité à imposer des choses n’est pas très importante »

Devant le Sénat, Vincent Bolloré relativise son rôle dans ses médias : « Ma capacité à imposer des choses n’est pas très importante »

Actualite-Medias

20/01/2022 05:22:00

Devant le Sénat, Vincent Bolloré relativise son rôle dans ses médias : « Ma capacité à imposer des choses n’est pas très importante »

Auditionné par les sénateurs à l’occasion d’une commission d’enquête sur la concentration dans les médias, l’homme d’affaires breton s’est efforcé de minimiser la place qu’occupe son groupe dans le secteur.

Lire aussia ainsi commencé par assurer l’industriel breton, tel un promeneur entré au Sénat par courtoisie, ou parce que la lumière était allumée. Il s’en est fallu de peu qu’on doute de l’intérêt qu’il y avait, pour les parlementaires, d’entendre le patron d’un groupe de presse (Prisma, et bientôt

Paris Match,a soutenu celui qui est officiellement simple« Vincent se mêle de tout, il n’a plus qu’à prendre ma place »a-t-il insisté. Convoqué par le Sénat, Vincent Bolloré avait pourtant dû prêter serment, un faux témoignage dans cette enceinte étant passible de sanctions.

Lire la suite: Le Monde »

Philippe Caverivière demande à Eric Zemmour d'attendre avant de proposer la canonisation de Philippe Pétain

Philippe Caverivi\u00e8re a demand\u00e9 \u00e0 \u00c9ric Zemmour, candidat aux l\u00e9gislatives dans le Var, d'attendre un peu avant de proposer la canonisation de Philippe P\u00e9tain. 'C'est pas parce que vous venez d'\u00eatre relax\u00e9 qu'il faut faire le malin'.\n\nRetrouvez L'oeil de Philippe Caverivi\u00e8re avec Philippe Caverivi\u00e8re du 17 mai 2022 Lire la suite >>

Foutage de gueule puissance 1000... étonnant qu'il n'ait pas dit qu'il virait tous les journalistes en opposition avec ses idéaux 🤣 ça alors! 🤣 sandrafellous_ Et xavier Niel ? Quand la France sera un pays souverain libérée du diktat sous la VeRFcorrompue. Il faudra une loi de séparation des lobbies et de l'Etat et une commission d'enquête citoyenne pour vérifier la véracité de la version du Gvt afin de rétablir l'Etat de droit en France .

sandrafellous_ J’espère que le Sénat invitera ensuite Bernard Arnault, Patrick Drahi et Martin Bouygues pour leur poser les mêmes questions. Il ne dirige pas des journalistes de Médias, il dirige des répétiteurs hauts-parleurs ! 📣 Et la marmotte met le chocolat dans le papier ! Mais bien sûr! Le Père Noël existe aussi…

bolloré décide, zemmour exécute. Imposer c’était avant. Aujourd’hui c’est plus insidieux plus besoin de ça on anticipe ce qu’il souhaite.

Devant les sénateurs, Bolloré affirme ne « jamais faire de politique »L’homme d’affaires a été auditionné mercredi au Sénat devant une commission d’enquête, qui doit rendre un rapport sur les conséquences de la concentration dans les médias Jamais. 😂😂😂 Sur l honneur ?!?! 🇨🇵🤣

Mais bien sûr… alors qu’il a un immense pouvoir.. Et à fédérer les extrêmismes sur ses médias ? A recruter des thésards de ses convictions, à les soutenir, notamment financièrement ? Il n'a pas encore racheté ce torchon ! Quel dommage ! Qui peut croire que le groupe Bolloré ne cherche pas à contrôler les opinions et à répandre sa mauvaise parole, qui n'est pas de vérité comme celle de la Bible. L'inconvénient de cette information est qu'elle divise les français .

Il peut dire se qu'il veut face au sénat mais il ne peut pas berner les Français et leur défiance vis-à-vis du système media-politique..🤨 ZemmourPourTous UnionDesDroites2022 ZemmourEric Bolsonaro is lying to the world. Do not put your Money in Brasil. et pour les copains de macron , c'est pour quant ? je pense a son pote patrick drahi ....ou bernard arnaud...

ce n'est de la relativisation, c'est du regret...

Football : le Sénat vote pour la création d’une société chargée de mieux vendre les droits télévisésDemandée par la Ligue de football professionnelle, elle doit permettre de renflouer les clubs, mis en difficulté par la défaillance de Médiapro et la crise sanitaire. Pourquoi l’Etat se mêle à cela ? Les abonnements dont déjà si chers, qu'il va devenir difficile de payer les salaires ahurissants des joueurs. Ce monde va dans le mur.

Menacé devant chez lui, Benoît Hamon a porté plainteBenoît Hamon, ancien candidat à la présidentielle et conseiller régional d'Île-de-France, a été victime de menaces proférées devant son domicile des Hauts-de-Seine. L arroseur arrosé... Je croyais qu'il ne faisait plus de politique 🙃 Par un homme alcoolisé devant son domicile

Des militants parodient Blanquer à Ibiza devant son ministèreUn sosie de Jean-Michel Blanquer en short de bain avec des palmes aux pieds dansait devant le ministre de l’Éducation. Ce n'est pas comme si certains ne pouvaient pas finir le mois ! Et aider les enfants à atteindre l'instruction, le savoir. La parodies est importantes pour notre pays ? et aucunes propositions ? Honte de rien !!! Macron ou là non décision.😂 On pourrait éviter de prendre tout les français pour des cons , messages pour tout les parties ?

Au Sénat, ce conseiller de McKinsey a peiné à justifier le montant du contrat de son cabinetDes représentants de la filiale française du cabinet de conseil américain ont répondu aux questions d'une commission d'enquête sénatoriale. Qu ils remboursent !! Il a du travailler dur le sujet vu sa réponse... Il n'a rien justifié de la teneur des travaux pour lesquels les français l'ont payé. Rien que des éléments de langage.

Le sénateur Assouline explique pourquoi il convoque Arnault, Niel et Bolloré dans une commission d'enquêteLa commission d'enquête du Sénat auditionne Vincent Bolloré ce mercredi 19 janvier à 16h45. Xavier Niel et Bernard Arnault sont attendus dans la semaine. Laissez ces mecs tranquille bande de tâche de gauche .c est grâce à eux que la France garde encore sa classe et sa fierté Ces 3 crapules qui ont élus les présidents , fait leur fortune avec la corruption , acheté les grands médias ! ce sont gavés pendant que les citoyens crèvent et galèrent !

Vincent Bolloré auditionné par les sénateurs, à Paris, le 19 janvier 2022. THOMAS SAMSON / AFP Vincent Bolloré est le simple conseiller d’un très modeste groupe à l’échelle des géants américains et asiatiques. Il n’y a quasiment aucun pouvoir, si ce n’est celui de donner son avis. Sa chaîne CNews, qui a placé Eric Zemmour sur la rampe de lancement à l’élection présidentielle, n’est absolument pas une chaîne d’opinion. Les sénateurs, qui ont ouvert une commission d’enquête sur la concentration des médias le 24 novembre 2021, ont offert, mercredi 19 janvier, un boulevard au premier actionnaire de Vivendi, qui a pu, sans grande contradiction, développer cette étonnante rhétorique. Lire aussi Bolloré, Arnault, Niel… Le Sénat auditionne les milliardaires des médias « Je réponds à titre individuel, je n’ai aucun titre », a ainsi commencé par assurer l’industriel breton, tel un promeneur entré au Sénat par courtoisie, ou parce que la lumière était allumée. Il s’en est fallu de peu qu’on doute de l’intérêt qu’il y avait, pour les parlementaires, d’entendre le patron d’un groupe de presse (Prisma, et bientôt Le JDD et Paris Match, du groupe Lagardère), de radio (Europe 1, également chez Lagardère), de télévision (Canal +), de cinéma et d’édition qui, de toute évidence, avait décidé de délivrer des vérités alternatives sur son propre compte. « Je n’ai pas le pouvoir de nommer qui que ce soit à l’intérieur des chaînes, je peux proposer, donner mon avis », a soutenu celui qui est officiellement simple « conseiller » de Vivendi, officieusement son premier capitaine. Une sorte de manie, héritée selon lui de l’enfance : « Vincent se mêle de tout, il n’a plus qu’à prendre ma place » , aurait expliqué sa maîtresse d’école à ses parents. « Ma capacité personnelle à imposer des choses n’est pas très importante », a-t-il insisté. Convoqué par le Sénat, Vincent Bolloré avait pourtant dû prêter serment, un faux témoignage dans cette enceinte étant passible de sanctions. Lire notre enquête : Comment Vincent Bolloré mobilise son empire médiatique pour peser sur la présidentielle CNews, une chaîne d’opinion ? « Ça n’a pas d’intérêt » Interrogé sur la nature de ses intentions à la tête de son groupe, le presque septuagénaire en costume gris perle s’est défendu de toute entreprise politique ou idéologique. Se présentant comme un « démocrate chrétien » , attaché à la liberté d’expression – au point de citer la phrase sempiternellement prêtée à Voltaire ( « Je ne suis pas d’accord avec vous, mais je me battrai jusqu’à ma mort pour que vous ayez le droit de le dire » ) pour revendiquer l’accueil réservé par CNews à Eric Zemmour, il a également démenti le fait que celle-ci soit une chaîne d’opinion. « Ça n’a pas d’intérêt », a-t-il assuré, alors que les émissions accueillent surtout des chroniqueurs classés à droite, voire à l’extrême droite. Il vous reste 45.52% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés. Lecture du en cours sur un autre appareil. Vous pouvez lire sur un seul appareil à la fois Continuer à lire ici