İnternational

İnternational

Destitution : Donald Trump choisit l’affrontement avec le Congrès

Destitution : Donald Trump choisit l’affrontement avec le Congrès

09/10/2019 01:42:00

Destitution : Donald Trump choisit l’affrontement avec le Congrès

La Maison Blanche a annoncé qu’elle refusait de coopérer à l’enquête du Congrès en cours en vue d’une éventuelle procédure de destitution, plongeant les Etats-Unis dans une crise constitutionnelle.

Donald Trump à la Maison Blanche à Washington, le 8 octobre. LEAH MILLIS / REUTERSAprès plusieurs jours d’atermoiements, Donald Trump a choisi, mardi 8 octobre, la guerre ouverte avec le Congrès. Le président américain refuse de coopérer à l’enquête en cours en vue d’une éventuelle procédure de destitution le visant.

Lionel Messi menace de quitter le FC Barcelone ! Ligue des champions : ni Cristiano Ronaldo ni Lionel Messi en demies, inédit depuis 2006 - Foot - C1 Donald Trump bloque le financement de la poste pour affaiblir le vote par correspondance

Argument central de l’exécutif américain : l’enquête menée par les élus démocrates de la Chambre des représentants sur l’affaire ukrainienne n’est ni légitime ni impartiale.« Etant donné que votre demande n’a pas de fondation constitutionnelle légitime ou le moindre semblant d’impartialité (…) le pouvoir exécutif ne peut être tenu d’y participer »

, a indiqué Pat Cipollone, avocat de la présidence, dans un courrier envoyé à Nancy Pelosi, présidente démocrate de la Chambre des représentants.« Pour faire simple, vous essayez d’annuler les résultats de l’élection de 2016 et de priver les Américains du président qu’ils ont librement choisi »

, est-il également écrit dans cette lettre de huit pages.Parmi les griefs de l’exécutif, M. Cipollone met en exergue l’absence de vote formel à la Chambre pour déclencher ce processus.« Dans ces circonstances, le président Trump et son administration ne peuvent participer à votre enquête partisane et anticonstitutionnelle »

, peut-on également lire.« Tribunal bidon »Cette missive a été envoyée au Congrès quelques heures après avoir empêché l’ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’Union européenne de témoigner devant les élus. M. Trump a justifié cette décision en qualifiant les auditions organisées sur l’affaire ukrainienne de

« tribunal bidon »« Un abus de pouvoir », a dénoncé MmePelosi qui avait fait l’annonce choc, fin septembre, de l’ouverture de l’enquête en vue d’une mise en accusation (« impeachment »

) de Donald Trump. « Le président Trump doit arrêter de faire obstruction au Congrès », a lancé le candidat démocrate Joe Biden, à l’image entaché de fait par cette affaire ukrainienne.Lire aussi

Barça-Bayern : une soirée historique en statistiques - Foot - C1 Pour Thomas Müller, le Bayern Munich a été meilleur contre le Barça que l'Allemagne au Brésil en 2014 - Foot - C1 - Bayern « La preuve par l’image » : ces personnalités rattrapées par leur « blackface »

En interdisant à l’ambassadeur Gordon Sondland, un« acteur-clé »dans l’affaire ukrainienne, de témoigner,« la Maison Blanche tente encore une fois de freiner et d’entraver l’enquête », se sont indignés les chefs démocrates des commissions chargées des investigations. Ils ont promis de lui adresser sous peu des injonctions pour qu’il soit désormais contraint de témoigner et de présenter des documents que le département d’Etat refuse de livrer.

Venu de Bruxelles pour participer volontairement à cette audition, M. Sondland a été informé au milieu de la nuit par le département d’Etat qu’il ne devait pas s’y présenter. Il espère pouvoir le faire rapidement, d’après son avocat. Homme d’affaires ayant fait fortune dans le secteur hôtelier, il a contribué à financer la campagne et la cérémonie d’investiture de Donald Trump, dont il est devenu proche.

Il a participé cette année à des échanges de SMS entre diplomates qui sont désormais au cœur de l’affaire ukrainienne. Remis au Congrès la semaine dernière, ces messages ont conforté les démocrates dans leurs soupçons : le président américain a appelé cet été son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky pour qu’il cherche des informations compromettantes sur son rival Joe Biden. Les démocrates soupçonnent Donald Trump d’avoir ainsi abusé de son pouvoir à des fins électorales personnelles, puis d’avoir cherché à étouffer l’affaire. Le président estime que cet appel était

« parfait »Article réservé à nos abonnésLire aussiProcédure de destitution : Donald Trump sur la défensive face à de nouveaux éléments embarrassantsRudy Giuliani invité à témoigner au Sénat

C’est par un mystérieux lanceur d’alerte que toute l’affaire est remontée jusqu’au Congrès. Membre des services de renseignement, il avait jugé qu’avec cet appel, M. Trump avait« sollicité l’ingérence »

de l’Ukraine dans la campagne pour sa réélection. N’ayant pas assisté à l’appel, il s’est basé sur les témoignages de personnes présentes, dont un responsable de la Maison Blanche« visiblement sous le choc »

Ligue des champions : le Bayern Munich écrase le FC Barcelone (8-2) et rejoint les demi-finales Ligue des champions : pas de club espagnol en demi-finales, une première depuis 2007 - Foot - C1 Quique Setién (Barça) : « Il va falloir changer des choses » - Foot - C1 - Barça

, qui avait décrit un échange« fou »et« effrayant », d’après des extraits des premières notes du lanceur d’alerte, publiées par des médias américains mardi.« Nous savons que l’ambassadeur Sondland a été un acteur-clé dans les efforts pour obtenir de l’Ukraine son engagement à enquêter sur une théorie du complot fallacieuse concernant l’élection (présidentielle) de 2016 ainsi que Joe Biden et son fils »

Hunter, a déclaré Adam Schiff, président de la commission du Renseignement à la Chambre.Les démocrates espèrent désormais entendre vendredi l’ancienne ambassadrice des Etats-Unis à Kiev, Marie Yovanovitch, que Donald Trump avait critiquée lors de l’appel.

Signe de la contre-attaque républicaine, Lindsey Graham, un grand allié du président au Sénat, a annoncé mardi qu’il comptait inviter l’avocat personnel de Donald Trump, l’excentrique Rudy Giuliani, à témoigner sur des affaires présumées de

« corruption » Lire la suite: Le Monde »

L’accord Israël-Emirats salué à l’étranger, rejeté par la Palestine

Cet accord ferait d’Abou Dhabi la troisième capitale arabe à entretenir des relations avec Israël

Les commentaires me confortent dans l'idée que la planète est peuplée à 90% de débiles profonds incapables de réfléchir par eux-mêmes. C est la,guerre civile qui arrive 👎🤷‍♂️ L'attaque des démocrates ne me surprend pas! Pelosi et la clique sont des haineux et des anti patriotes jaloux des résultats de Trump, un chomage à 3.5% cela n'est jamais arrivé en 50ans et c'est pas avec obama que cela serait arrivé

Ce n’est pas du tout les infos qui arrivent de EU. Les démocrates sont en très mauvaise posture après la découverte de nbx mensonges et malversations avec l’Ukraine. Cette affaire va se retourner contre eux. Renseignez-vous avant d’écrire vos articles. Arrêtez de lire ce torchon. Mais comment a t on pu élire un tel connard

Depuis qu'il est à la tête des USA la politique américaine est devenu comme de l'art dramatique Y a pas vraiment de raison de coopérer avec le congrès. Des accusations qui viennent du camp adverse (hihi) et qui reposent sur du vent ne méritent pas vraiment l’attention. L'audace est son cheval de bataille! Ca lui a reussi jusqu'a present! On ne change pas un cheval qui gagne!

Arrêtez vos conneries on sait tous que ça ne va mener nulle part tout ça! Il a transformé la WhiteHouse en devihouse. L’heure est très grave. 🇺🇸 sont rentrés ds 1 période très sombre de leur histoire, et ils n’en sortiront pas même après le départ de trump, car le vrai danger, c’est le parti républicain, parti qui a mis en place les pires Presidents

C’est plus Donald, mais Don Trump. Et dire qu’il est fort possible qu’il soit réélu. Un danger pour le monde libre et pour la paix. Il est tellement horrible à regarder , la connerie se lit sur son visage Et maintenant la bande originale préférée du président realDonaldTrump 'And now, the end is near...' Il suffit de demander à sortir que c'est moins pire!

Stop: Il n'y aura aucun TrumpImpeachment dans le cadre de l'affaire de l'Ukraine. Le seul à sauter sera Biden2020, qui s'est vanté d'avoir fait virer le procureur qui enquêtait sur la corruption de son fils Hunter. Arrêtez-vous . Vous êtes parfaitement ridicules. Vraiment la c'est chaud !

Procédure de destitution de Donald Trump : la Maison Blanche refuse de coopérerL'administration Trump dénombre de 'nombreuses insuffisances' dans le processus de destitution enclenché.

Destitution: la Maison Blanche refuse de coopérer à l'enquête du CongrèsLes élus démocrates enquêtant dans le cadre de la procédure de destitution de Donald Trump ont exigé lundi du Pentagone et du responsable budgétaire de la Maison Blanche qu'ils leur livrent des documents concernant l'affaire ukrainienne. Hmmm... Raison de plus pour continuer.

Procédure de destitution au Congrès : Trump dénonce «un tribunal bidon»Donald Trump a qualifié les auditions en cours au Congrès en vue d'engager une procédure de destitution à son encontre de «tribunal bidon», justifiant ainsi la décision d'empêcher l'ambassadeur américain auprès de l'Union européenne de témoigner. «J'adorerais envoyer l'ambassadeur (Gordon) Sondland, un homme très bien et un grand Américain, témoigner, mais malheureusement il témoignerait devant un tribunal bidon totalement partial», a tweeté le président américain. La Maison Blanche a durci la confrontation avec les démocrates du Congrès en empêchant l'ambassadeur américain auprès de l'Union européenne de témoigner pour leur enquête. C'est le département d'Etat américain qui a demandé à l'ambassadeur de ne pas se présenter aujourd'hui à la déposition prévue à la Chambre, selon son avocat Robert Luskin qui n'a pas précisé les raisons de cette décision. (photo AFP) - Vous voyez ces deux doigts, vous les voyez ? Devinez où vous pouvez ....., a-t-il ajouté vulgairement et en colère. c'est qu'il commence à se chier dessus 😁

Enquête russe, affaire ukrainienne, procédure de destitution : Donald Trump sur la corde raidePassé entre les gouttes de « l’enquête russe », le président américain subit de plein fouet une nouvelle tempête : « l’affaire ukrainienne ». Celle-ci lui vaut d’être menacé d’une procédure de destitution, enclenchée par la majorité démocrate à la Chambre des représentants. Il a créé cette arnaque pour mettre en exergue Biden en Ukraine le vrai scandale. Trump SouthPark Je comprends pas pourquoi tout le monde lui tombe dessus

Procédure de destitution : l’administration Trump empêche un témoin-clé de se présenterLe département d’Etat américain a demandé à Gordon Sondland, un diplomate proche du président, de ne pas se présenter à l’audition prévue ce mardi à la Chambre des représentants. Les démocrates n'ont toujours pas voté officiellement la mesure d'impeachment !!! Tous ce procès contre Trump est par ce fait totalement illégal et injuste. Que les démocrates votent en 1er l'impeachment ensuite ils auront des droits d'enquêter TOUT comme les républicains... Dans ce cas l'administration Trump fait obstruction à la justice et cette administration est passible de poursuites judiciaires.

L'administration Trump refuse de coopérer à l'enquête en vue de la destitutionLes démocrates ont assigné la Maison Blanche, sommant plusieurs hauts responsables dont Mike Pompeo, de fournir des documents relatifs à l'affaire ukrainienne. tu m'étonnes Depuis quand un truand collabor sans lui forcer la main ? Sort les vidéos poupou .. c’est le moment de le faire couler.. l’homme à la perruque !