Afp, Journal L'union

Afp, Journal L'union

Covid-19 : le pass sanitaire, «un coup de marteau supplémentaire»

Sur la côte fleurie en Normandie, où le nombre de cas positifs progresse nettement, le pass sanitaire est testé «volontairement»...

31/07/2021 16:45:00

Sur la côte fleurie en Normandie, où le nombre de cas positifs progresse nettement, le pass sanitaire est testé depuis dimanche. 'Un coup de marteau', selon certains restaurateurs AFP

Sur la côte fleurie en Normandie, où le nombre de cas positifs progresse nettement, le pass sanitaire est testé «volontairement»...

ne catastrophe », lâche Bernard Bellemère, 58 ans, gérant de Chez Berny, un restaurant de plage à Benerville-sur-Mer, tout près de Deauville.« À cette heure-là d’habitude, je suis plein »

L'entente avec MESSI, son admiration pour ZIDANE, son arrivée au PSG, Wijnaldum nous raconte TOUT !🔥 OGC Nice : Julien Fournier tacle sévèrement l'OM après les incidents Ses premiers pas, Pogba, Ronaldo : les révélations de Raphaël Varane sur son aventure à MU

, dit-il en montrant la dizaine de clients éparpillés parmi les 125 chaises et canapés de la terrasse en bois.« J’ai jamais vu une aussi faible fréquentation en 15 ans », soupire le restaurateur, qui dit refuser une cinquantaine de clients par jour dans le cadre de l’expérimentation du pass sanitaire, annoncée samedi par le préfet du Calvados pour faire face à un rebond de l’épidémie.

« Quand on l’annonce à la porte, les gens repartent. Déjà qu’on n’a pas une météo favorable pour un mois de juillet », déplore-t-il.C’est le cas de Laurent et Stéphanie, deux quadragénaires des Yvelines en congés sur la côte normande, qui se voient refuser l’accès au restaurant par un patron dépité. headtopics.com

« On pensait que pour les terrasses, c’était bon, que c’était valable juste dans les établissements fermés », explique Stéphanie, 47 ans. « On est des touristes, on vient dans le Calvados pour prendre du plaisir et on peut pas en prendre

 », regrette Laurent, 46 ans, qui n’est pas vacciné.Un peu plus loin, sur la longue plage de sable fin, Frédéric Larue, 47 ans, employé à La Paillote, à Tourgéville, fait le même constat.« On a beaucoup de gens qui ne viennent pas parce qu’ils savent qu’ils seront refoulés. Et il y a des gens qui prennent mal qu’on leur demande le pass sanitaire »

, explique-t-il, signalant même« quelques comportements agressifs à la marge ».Là encore, les 340 transats et chaises de la terrasse sont presque vides, alors que les nuages peinent à se disperser.« Entre la météo et le Covid, c’est la mort, c’est galère, galère »

, confirme un serveur désœuvré.La veille, le restaurant a fait moins de 100 couverts contre 500 en temps normal. « Le pass sanitaire, c’est un coup de marteau supplémentaire », regrette M. Larue, qui admet cependant qu’il fallait bien agir headtopics.com

Jennifer Aniston ne veut plus sortir avec quelqu’un du showbiz Les prix de l’alimentation dans une spirale haussière Des exilés contents de retrouver la Ligue 1

« si on veut que l’épidémie diminue ».« Entre la météo et le Covid, c’est la mort, c’est galère, galère »Sur la côte fleurie, plusieurs établissements ont dû fermer leurs portes ces dernières semaines car leur personnel a été testé positif au Covid-19.

« J’ai eu la chance de rester ouverte parce que tout mon personnel est vacciné », se félicite Christelle Joly, 54 ans, gérante des Ammonites à Benerville-sur-Mer, qui emploie une trentaine de personnes.Pour elle, le vaccin, c’est

« la seule solution ». « Les gens comprennent vraiment qu’en ce moment sur la côte fleurie, c’est compliqué, qu’on a beaucoup de cas positifs », assure-t-elle. Parmi les rares clients attablés, le pass sanitaire est d’ailleurs plutôt bien accepté.

« Moi, ça me rassure, lâche Didier Ravassard, retraité de 68 ans.C’est très bien : on doit tous se protéger et protéger les autres. »« C’est pas grand-chose, il faut l’installer sur son iPhone et après on prend l’habitude. C’est pas très contraignant » headtopics.com

, abonde Elisabeth Meyer-Schoenfeld, retraitée de 68 ans, qui déjeune en famille.« Si ça nous permet de sortir de tout ça, de retrouver un semblant de normalité, je trouve ça très bien », estime aussi Grégory, 44 ans.

Lire la suite: Agence France-Presse »

Antoine Kombouaré dans le podcast L'enfer du banc : « J'ai morflé. Il ne faut pas croire que je n'ai pas souffert »

Dans « L'enfer du banc », le podcast consacré aux entraîneurs de Ligue 1, Antoine Kombouaré, le coach du FC Nantes, évoque notamment son image de technicien sanguin qui prônerait un jeu seulement basé sur l'agressivité.

« selon certains restaurateurs »… Et selon les autres

Covid-19 : la vaccination bute sur la défiance autour du bassin d’Arcachon, où l’épidémie repart brutalementLe taux d’incidence atteint 351 pour 100 000 habitants en Gironde et les hospitalisations montent fortement. La situation est jugée « explosive » et les campings considérés comme des « clusters en puissance ». Quand on est en vacances on a autre chose à faire que se faire vacciner au risque de se retrouver au lit avec fièvre à 40° comme l’a été une jeune femme que je connais. C’est normal que l’on puisse hésiter. Parfois, la liberté personnelle est fréquemment confondue avec certaines contraintes nécessaires du système de santé. Vaccin et alcool font mauvais ménage, et les gens en vacance BOIVENT 🥳

Laurence Boccolini : Ces critiques sur son physique qui ont laissé des 'cicatrices'Laurence Boccolini prendra les rênes, dès le mois d'août, du jeu télévisé Tout le monde veut prendre sa place sur France 2. Lors d'une interview à Gala, l'animatrice de 58 ans, qui succède donc à Nagu

Boeing teste sa capsule Starliner et veut rattraper son retard sur SpaceXL'enjeu est énorme pour Boeing. Ce vendredi 30 juillet, le géant américain de l'aérospatiale réalise un nouveau test de sa capsule Starliner. L'objectif est de l'arrimer à la Station spatiale internationale (ISS). Un échec serait une immense déception pour l'entreprise qui a accumulé du retard sur sa rivale SpaceX.

Pour Alexander Samuel, référence scientifique des gilets jaunes, «les institutions ont failli sur la fraude scientifique»Le gilet jaune et professeur de maths Alexander Samuel lutte au quotidien contre la désinformation scientifique autour du Covid et des vaccins. Sur le terrain, il voit monter un «relativisme» inquiétant. Les gilets jaunes n'ont pas que ce monsieur comme référence scientifique, pourquoi avoir toujours recours à la tromperie et à la manipulation ? Journaleux Référence scientifique donc… on est mal barré ! il a raison, on calcule un taux d'incidence sans compter la population touristique en ce moment:) et on ne sait toujours pas qui est mort avec et du covid:)

HBO: la série animée sur le prince George et la famille royale britannique s'attire les critiquesDe nombreux internautes reprochent à la série de prendre pour cible des enfants. Sont aussi pointés du doigt les acteurs Sophie Turner et Orlando Bloom, qui doublent des personnages.

Lisez Le Figaro en ligne avec la version PDF sur Le Kiosque Figaro DigitalRetrouvez Le Figaro sur web et tablettes avec le Kiosque Figaro Digital.