Covid-19 : l'effet nocebo, responsable de 76 % des effets indésirables du vaccin

21/01/2022 21:03:00

Santé Magazine Actu👇Covid-19 : qu'est-ce que l'effet nocebo, responsable de 76 % des effets indésirables du vaccin

Santé Magazine Actu👇Covid-19 : qu'est-ce que l'effet nocebo, responsable de 76 % des effets indésirables du vaccin

Une étude américaine suggère que 76 % des effets secondaires éprouvés après une injection de vaccin contre la Covid-19 sont liés à l'effet nocebo. Autrement dit, la majorité des patients ressentirait des effets indésirables parce qu'ils s'y attendaient.

. Le dictionnaire Larousse le définit comme"l'apparition d'effets indésirables bénins, d'origine surtout psychologique, après administration d'un médicament inactif ou qui ne peut lui-même produire ces effets" (source 2). Autrement dit, certaines personnes anticiperaient tellement les effets secondaires du vaccin contre la Covid-19 qu'ils les ressentiraient quoi qu'il arrive.

Pour mesurer l'ampleur de ce phénomène chez les personnes nouvellement vaccinées contre le Covid-19, les scientifiques ont pris en compte les déclarations d’effets indésirables de45 000 volontaires impliqués dans douze essais cliniques de vaccination contre la Covid-19

Lire la suite:
Santé Magazine »

Marshall joue le meilleur du rock dans son enceinte Acton III

C'est notre 100e émission ! Et pour l'occasion, on vous présente la nouvelle enceinte éco-conçue Acton III de Marshall, que « 20 Minutes » a testée, et qui s’adapte généreusement à toutes les pièces de la maison Lire la suite >>

Covid-19 : pourquoi certains sont moins susceptibles d’être infectés ?Selon une étude, les personnes qui affichent des niveaux plus élevés de cellules T provenant d’autres coronavirus - comme le rhume - sont moins susceptibles d'être infectées par le Covid-19. Explications.

Comment le Royaume-Uni essaye de tourner la page du Covid-19Le Premier ministre britannique a annoncé mercredi la levée de quasiment toutes les restrictions en cours dans les prochains jours. Mais si le nombre de cas de Covid-19 est en baisse outre-Manche, cette décision reste très critiquée.

Covid-19 : le rôle trouble des cabinets de conseil dans la gestion de la criseLe Sénat s'interroge sur l'influence croissante des cabinets de conseil privés sur les politiques publiques. Un article intéressant et puis, boom, une 404 ! Ils sont forts, très forts ! Il ne faudrait pas que certaines choses douteuses se sachent ! 😜 On ne peut pas lire l article, étonnant non ? Ecoute la réponse du mec...Cabinet Mc Kinsey France dirigé par le fils Fabius...Un charabia délirant...On croirait un sketch des inconnus

Covid-19: la dose de rappel du vaccin ouverte pour tous les 12-17 ans dès lundiLe Premier ministre Jean Castex a indiqué que la dose de rappel du vaccin contre le Covid-19 serait disponible pour les 12-17 ans à partir de lundi.

Neymar : quel père est-il pour Davi Lucca, le fils qu’il a eu à 19 ans ? Les parents du footballeur racontent - VoiciNeymar est l'heureux père d'un petit Davi Lucca qu'il a eu à l'âge de 19 ans. Dans le documentaire, Neymar le chaos parfait, qui sera diffusé sur Netflix à partir du 25 janvier prochain, sa famille...

l'exact opposé de l'effet placebo .© iStock/Yaroslav Olieinikov Mercredi 19 janvier, plus de 430 000 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés en France.Le Premier ministre britannique Boris Johnson a surpris mercredi, en annonçant mettre fin la semaine prochaine à l'essentiel des restrictions anti-Covid imposées pour lutter contre le variant Omicron en Angleterre, sous le nom"plan B".Félix Roudaut publié le 19/01/2022 à 22:50 Le gouvernement a fait appel au célèbre cabinet de conseil McKinsey pour l'aider à y voir plus clair en cette sombre période de  .

Le dictionnaire Larousse le définit comme"l 'apparition d'effets indésirables bénins, d'origine surtout psychologique , après administration d'un médicament inactif ou qui ne peut lui-même produire ces effets" (source 2). Autrement dit, certaines personnes anticiperaient tellement les effets secondaires du vaccin contre la Covid-19 qu'ils les ressentiraient quoi qu'il arrive. Ont-ils un super pouvoir pour éviter la contamination alors même que certains vivent avec une personne atteinte par le virus ? Peut-être pas. Pour mesurer l'ampleur de ce phénomène chez les personnes nouvellement vaccinées contre le Covid-19, les scientifiques ont pris en compte les déclarations d’effets indésirables de 45 000 volontaires impliqués dans douze essais cliniques de vaccination contre la Covid-19 . Cette date pourrait même être avancée. Tous les vaccins ont ainsi été inclus dans l'étude. Depuis septembre 2020, des chercheurs ont suivi plusieurs familles à Londres où au moins un cas positif a été détecté lors de la réalisation d’un . Un groupe de participants a réellement reçu une dose de vaccin, tandis que l'autre a reçu un placebo. Le gouvernement assure d'ailleurs qu'il n'avait ni les compétences ni le nombre suffisant de fonctionnaires pour gérer la crise seul.

Résultats ? Un certain nombre de personnes ayant reçu un produit neutre ont tout de même ressenti des effets secondaires après l’injection. Toutes ont réalisé un test PCR au début de l’étude, quatre après et sept jours après. Le nombre de cas de Covid-19 est en effet en forte baisse outre-Manche, après un pic de contaminations début janvier. L’analyse des données a permis aux scientifiques d’affirmer que 76 % des effets indésirables survenus après la première injection d’un vrai vaccin sont liés à cet effet nocebo. De même pour 52 % des réactions survenues après la deuxième injection. Ces conclusions ont été publiées dans la revue Nature (source 1). Le rôle du stress et de l'anxiété Les chercheurs soulignent que les effets secondaires ressentis après le vaccin sont moins liés au contenu de la substance active qu'au stress et à l'anxiété. Nombre de cas de Covid-19 quotidiens et en moyenne sur 5 jours en Angleterre © GOV. Pour preuve, le taux d’effets indésirables rapportés baisserait pour la deuxième injection, car les patients seraient moins stressés et auraient plus confiance dans le vaccin. Nous avons constaté que des niveaux élevés de cellules T préexistantes, créées par le corps lorsqu'il est infecté par d'autres coronavirus humains comme le rhume , peuvent protéger contre l'infection au Covid-19", a expliqué le Dr Rhia Kundu, premier auteur de l'étude, de l'Imperial's National Heart & Lung Institute."Nous n'avons pas eu de rôle dans la définition de la stratégie vaccinale", a assuré Thomas London, le responsable du pôle Santé publique du bureau français de McKinsey.

L’étude conclut ainsi que plus de la moitié des effets secondaires apparaissent parce qu’on s’attend à les ressentir. Elle prône la transparence de l’information et insiste sur l'importance de la relation de confiance entre les patients et les personnels habilités à vacciner. Au lieu de cela, la meilleure façon de vous protéger contre le Covid-19 est d'être complètement vacciné."Je ne pense tout simplement pas que nous ayons de la place pour la complaisance pour le moment, mais je comprends l'impératif économique. Sources .