Coronavirus, Confinement, Application, Smartphone

Coronavirus, Confinement

Coronavirus : 4 questions pour tout comprendre sur 'Stop Covid'

ÉCLAIRAGE - Le gouvernement planche sur une application de traçage numérique, nommée 'Stop Covid'.

09/04/2020 10:29:00

Le gouvernement planche sur une application de traçage numérique qui serait utilisée après le confinement

ÉCLAIRAGE - Le gouvernement planche sur une application de traçage numérique, nommée 'Stop Covid'.

C'est officiel, le gouvernement travaille sur la mise en place d'une application de traçage numérique"", qui devrait aider à maîtriser l'évolution de l'épidémie notamment au moment du déconfinement. 

Laure Valée, la journaliste qui a conquis la scène de l'e-sport Coronavirus : Didier Raoult visé par un signalement à la justice La moitié du déficit des hôpitaux de Paris est-il vraiment dû aux «clandestins», comme le dit Bardella ?

L'idée, c'est derepérer le plus rapidement possible les personnes contaminées et les cas contacts, c'est-à-dire les personnes qu'elles ont pu croiser et à qui elles ont pu donner le virus, pour les inciter à se faire tester, et, si elles sont positives, à se confiner pour ne pas contaminer à leur tour. Le but, c'est d'éviter que l'épidémie reparte quand les mesures du confinement auront été levées. 

Mais, contrairement à certains endroits comme Taïwan ou la Corée du Sud qui ont imposé ce système à leur population,le gouvernement proposera un suivi sur la base du volontariat, afin de respecter la vie privée de la population. 

1. Comment fonctionnera cette application ?Elle utilisera le bluetooth, cette technologie sans fil qui permet de repérer tous les smartphones autour de vous dans un rayon de quelques mètres. La signature de ces smartphones, c'est une forme d'identification sous la forme d'un code, sera stockée dans un historique, et si le propriétaire de l'un de ces appareils qui lui aussi a téléchargé cette application est infecté par le Covid-19,

vous serez alerté, vous recevrez une notification qui vous dira : vous avez été en contact avec quelqu'un positif au Covid-19, testez-vous et si besoin confinez-vous, soignez-vous. 2. Pourquoi avoir choisi le bluetooth et pas la géolocalisation ?

À lire aussiCoronavirus : non, personne n'a arrêté "l'homme qui a fabriqué et vendu" le Covid-19Parce que le bluetooth est la technologie la moins intrusive, la plus respectueuse de notre vie privée.Il ne permet pas de savoir où vous étiez quand vous avez été en contact avec une personne malade, ce qui n'est pas le cas du GPS

ou de la géolocalisation par les antennes relais des opérateurs. Ce type de tracking là ne respecte pas le règlement européen sur les données personnelles, ni notre vie privée. 3. Est-ce qu'on utilise ce type d'application à l'étranger ?

Brescia : Mario Balotelli encore absent de l'entraînement Les producteurs français de masques commencent à avoir du mal à écouler leurs stocks BLOG - 'La France n'est pas les États-Unis' mais elle s'enfonce dans le même déni

Oui, par exemple, Singapour utilise une application qui fonctionne sur le même principe avec le bluetooth.L'Allemagne en teste une similaire. En Chine, à Taïwan, , elle permet aussi de contrôler que les gens respectent le confinement puisqu'on les suit à la trace toute la journée. 

4. Son utilisation sera-t-elle obligatoire ?Non, ce sera sur la base du volontariat, mais, évidemment,pour que ça fonctionne bien, il faudrait qu'un maximum de personne l'adopte. Pour rassurer les futurs utilisateurs, les données bluetooth ne devraient être gardées que quelques jours, le temps de l'incubation, et seront ensuite effacées. On saura dans quelques semaines si le gouvernement donne suite à ce projet mais, de toutes façons, d'autres acteurs privés travaillent sur ce type d'application. 

Lire la suite: RTL France »

Luca19912222 Les Français aiment se faire enculer si c’est ça la france je ne tarderai pas à fuire ce pays La bonne excuse !!!! Oui au dépistage non au pistage Un masque est offert avec l'application ? Une simple puce électronique sous le derme de la peau suffirait amplement. De plus elle serait multi-usages.

Coronavirus : l'application 'Stop-Covid' est 'la moins mauvaise solution'INVITÉ RTL - Le gouvernement planche sur une application pour tracer les personnes contaminées par le coronavirus. Il est encore là le pedo..... ? ? Son avis.... Son avis, si rare, nous manquait

Coronavirus : à Mulhouse, une aide-soignante dans un Ehpad décède du Covid-19Selon les collègues de la victime, la direction de l'Ehpad aurait mis trop de temps pour déplacer les résidents avec des symptômes dans les secteurs dédiés et leur collègue aide-soignante n’aurait eu qu’un masque chirurgical pour travailler COVIDー19 Tout cela est dû à la non prévoyance scientifique au départ. Cela nous servira de leçon pour l'avenir... Ce qui est fait est fait maintenant il faut avancer et préserver l'avenir. C'est dans tous les Ehpad pareil. Les journalistes en carton découvrent. Nous sommes des milliers de familles à le dénoncer depuis des semaines. Salomon niait même les défunts dans les ehpad.

Coronavirus : non, personne n'a arrêté 'l'homme qui a fabriqué' le Covid-19Charles Lieber, qui dirige le département chimie et biologie à Harvard, aurait créé le COVIDー19 dans un laboratoire. C'est faux. Ah cela nul ne peut savoir d après les complot ou se virus aurait été fabriquer dans quel laboratoire quel pays Qui l'a crée alors? On veut savoir.... Vrai ou faux on ne sera jamais .....

Coronavirus : votre médicament aggrave-t-il les symptômes du Covid-19 ?L'ANSM a mis en ligne un site internet pour vérifier les effets d'éventuels traitements médicaux sur les symptômes du Covid-19.

Coronavirus : Alexis Pinturault touché par le Covid-19 ?Alexis Pinturault a connu une fin de saison particulièrement amère. A la lutte pour le gros globe de cristal, le skieur français a vu ses chances de consécration être anéanties par l’annulation de la fin de saison en raison de la pandémie de coronavirus. Mais il a surtout connu par la suite des jours compliqués après avoir contracté des symptômes de la maladie.

Coronavirus (Covid-19) : le témoignage de Loic, manipulateur radioLoic est manipulateur radio à l'hôpital Sainte Marguerite (Marseille). Il s'est porté volontaire pour rejoindre les établissements de soin qui...