Disparitions

Disparitions

Claude Goasguen, député Les Républicains de Paris, est mort

Claude Goasguen, député Les Républicains de Paris, est mort du Covid-19

28/05/2020 12:24:00

Claude Goasguen, député Les Républicains de Paris, est mort du Covid-19

Après des années étudiantes passées à l’extrême droite, l’élu parisien s’est placé dans le sillage de Jacques Chirac. Député et maire du 16e arrondissement, celui qui a longtemps été considéré comme l’un des « parrains » de la droite parisienne, est mort jeudi à l’âge de 75 ans.

Copier le lienClaude Goasguen, alors député Les Républicains de Paris, à l’Assemblée nationale, en décembre 2018. THOMAS SAMSON / AFPIl était d’une génération où certains hommes se choisissaient une devise. La sienne disait « Aut pax, aut bellum » : soit la paix, soit la guerre. Pas d’entre-deux. Parfois séducteur passionné, souvent batailleur impétueux, Claude Goasguen

Macron et Darmanin se sont parlé 'd'homme à homme' et ça ne passe pas Ces ex-Lyonnais qui agitent le mercato Stéphane Ruffier mis à pied par Saint-Étienne - Foot - L1 - ASSE

a perdu le dernier de ses combats, celui contre le coronavirus. Il est mort jeudi 28 mai, à l’hôpital Corentin-Celton d’Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), à l’âge de 75 ans. Avec lui disparaît un libéral assumé, ministre éphémère et très longtemps député, considéré comme l’un des derniers « parrains » de la droite parisienne.

« La vie politique a besoin de clivages,affirmait Claude Goasguen.Sinon, la démocratie toussote. »Son ancrage personnel était clairement à droite. Son engagement avait même débuté à droite de la droite. Né le 12 mars 1945 à Toulon au sortir de la guerre, cet admirateur de Bonaparte, moitié breton, moitié corse, se serait bien vu officier de marine, comme son père. Mais la décolonisation casse sa vision des mers lointaines. Dans sa ville, il voit débarquer des pieds-noirs perdus, qui ont dû tout emporter dans une valise.

Farouche partisan de l’Algérie française, le jeune homme soutient le candidat d’extrême droite Jean-Louis Tixier-Vignancour lors de l’élection présidentielle de 1965. A Paris, où il est venu poursuivre sa scolarité, il préside, en 1967 et 1968, la « Corpo » des étudiants en droit, qui, en matière de violence, n’a rien à envier à Occident, le groupuscule de ses amis Alain Madelin, Gérard Longuet et Patrick Devedjian. Ancien rugbyman amateur, Claude Goasguen n’est pas le dernier à se battre.

« Je me suis fourvoyé »,admettra-t-il plus tard.Ephémère ministreMai-68 le fait réfléchir et quitter quelques années la politique, au profit de l’enseignement du droit. Mais il y revient vite, après une rencontre avec le député Eugène Claudius-Petit, un résistant.

« Il m’a tout de suite plu car il avait des convictions et il engueulait tout le monde »,racontera Claude Goasguen, comme s’il s’était vu dans un miroir. Il entre ainsi dans la famille centriste, où il sera successivement membre du Centre des démocrates sociaux, de l’UDF et de Démocratie libérale, avant de rallier l’UMP, en 2002.

Article réservé à nos abonnésLire aussiLa droite à Paris, une si longue défaiteDans les années 1980, il se trouve un deuxième père politique : Jacques Chirac, alors maire de Paris. Avec son appui, Claude Goasguen est élu au Conseil de Paris en 1983, devient conseiller technique de René Monory au ministère de l’éducation nationale en 1986, avant d’être nommé recteur d’académie et directeur du Centre national d’enseignement à distance. Entre 1989 et 1995, Jacques Chirac en fait son adjoint aux affaires étrangères à la Mairie. En 1993, le fougueux centriste entre aussi à l’Assemblée nationale, où il remplace Jacques Toubon, dont il était suppléant et qui est nommé ministre. En plein hiver, Claude Goasguen se fait alors connaître avec une proposition de loi anti-SDF, qui prévoit des peines de prison et d’amendes pour les squatters et leurs « complices ».

Real Madrid : l'Espagne hallucine encore après le but de Ferland Mendy Twitter ferme plusieurs comptes de la mouvance identitaire Vers une loi contre l’abandon des animaux

« La majorité, ici, c’est moi qui la tiens », assure-t-il encore début 2020En 1995, il soutient d’emblée son mentor contre Edouard Balladur lors de la violente campagne présidentielle. L’élection remportée, il est nommé ministre de la réforme de l’Etat, de la décentralisation et de la citoyenneté dans le gouvernement d’Alain Juppé. Remercié lors du premier remaniement, au bout de cinq mois, il ne lâche pas la politique nationale pour autant. En 1997, il réunit plus de 70 % des suffrages dès le premier tour des législatives dans le 16

earrondissement et retrouve l’Assemblée. Il y est réélu pendant plus de vingt ans, devenant un poids lourd de l’Ouest parisien, d’autant qu’à partir de 2008, il est aussi maire de l’arrondissement.« La majorité, ici, c’est moi qui la tiens »,

assure-t-il encore début 2020.Fin de carrière chahutéeGrand défenseur des beaux quartiers, qu’il juge maltraités par les maires socialistes de Paris, Claude Goasguen consacre alors une autre part de son temps à combattre l’antisémitisme et soutenir Israël, un pays pour lequel ce Méditerranéen s’est pris de passion. Des années durant, il préside le groupe d’amitié parlementaire France-Israël.

« Mon grand regret est de ne pas être juif moi-même »,confie-t-il un jour. Il est aussi en première ligne dans la défense des chrétiens d’Orient.Article réservé à nos abonnésLire aussiLa fin de sa carrière se révèle chahutée. En 2016, ses propos selon lesquels la France a « 

un problème avec les Maghrébins »suscitent la polémique. L’année suivante, il se fait réélire député, mais d’une courte tête seulement. Touché par la loi sur le non-cumul des mandats, il garde son siège à l’Assemblée et abandonne celui de maire d’arrondissement. Pour lui succéder, il fait élire par le conseil d’arrondissement une de ses adjointes, Danièle Giazzi, en espérant continuer à exercer la réalité du pouvoir.

Article réservé à nos abonnésLire aussiLes premiers temps, il conserve d’ailleurs son immense bureau, sa voiture de fonction, son chauffeur, et le magazine à sa gloire. Lire la suite: Le Monde »

Une merde en moins ! M'en fou il était homophobe Repose en pet C'est pas QUE de la merde le Covid-19 , parfois! 😂😂 ben voyons. De route façon meure t on d'autres chose en ce moment? 😂😂 Qu’il aille en ENFER ce raciste assumé Et, même décédé , ce torchon salit encore encore et toujours ! Et hop un facho de moins!👍

Ne jamais se réjouir de la mort d'un individu, qui qu'il soit. Un homme politique qui a commencé à l'extrême-droite et qui a fini par passer l'arme à gauche. RIP tout de même 🥳🥳🥳🥳🥳🥳🥳🥳🥳🥳 Rien à foutre. Vu RIP. GMeurice Goasguen, c'est celui qui détestait manger du pain parce qu'il préférait les 'petits biscuits en croquettes' ?

Le roquet des sionistes s'en est allé !👋 Un Islamophobe au dernier degré. Désormais... Il bouffe les pissenlits par la racine ! Une odeur putride vient de disparaître, il emporte sa haine dans sa tombe. 🖕 Et son binôme le bien en chair, c'est quand le COVID. Mouais !!! Cool Déjà 18h ? .... merde alors !!

Raciste notoire, islamophobe, conservateur et contre les lgbt Il va mieux, il est allé au cimetière à pied et ? C'était une belle ordure mais paix à son âme et condoléances à ses proches. L'extrême-droite est en deuil enfin une bonne nouvelle ! il y a quand même des bonnes nouvelles de temps en temps :) Quelle belle journée

Bon débarras Lu. Ok c’est noté. 🎉🎉🎉🎉🎉🎊🎊🎊🎊🎊 Cheh Non d’un arrêt cardiaque 😂😂😂😂😂😂😂😂😂👌🏻 Un raciste en moins Il n est pas mort du covid mais d un arrêt cardiaque alors qu il se remettait de sa guérison du covid D'accord mais prenait t'il de la chloroquine ? Avait il vu Raoult le grand gourou ?

Condoléances à ses proches. au suivant, vive le covid 19 !!!!😂 Je ne vais franchement pas le regretter celui là. Son décès n'est en rien une perte à mes yeux. C’est pas beau de se réjouir du décès de quelqu’un même si on n’apprécie pas l’action qu’il a menée de son vivant. Soigné comment....? Après Devedjian, le covid 19 va nous débarrasser d'occident ! 👌

Les LR ne lui ont pas fourni de chloroquine....RIP... Paix a son ame ! Condoléances a sa famille Il n'avait pas la langue de bois, ce qui est toujours appréciable chez un homme politique! Infatigable sioniste, défenseur d'Israël. Il faut dire quand même qu'il a bien profité de la République: cumulard (député-maire), et combat d'arrière-garde des emplois fictifs de député.

Paix à son âme Bon débarras ! Une grande perte pour l'extrême-droite française C'est un détail mais il me semble qu'il y a une erreur dans le titre du journal du 16e que vous évoquez dans l'article ('16 le journal' vs '16 mairie'). bye bitch J'adresse mes sincères condoléances à la famille de l'homme Claude Goasguen. RIP Concernant la perte de l'homme politique,c'est quand même un bon débarras.

Bon débarras, ciao 👋 Chehhhhhhh !!!!!!!! Au moins on sait comment il s'est contaminé Il est mort d'une crise cardiaque en fait. Du coup la question se pose: avait il pris de la chloroquine ? (prétenduement efficace contre le covid, mais connue pour les probleme cardiaques qu'elle peut entrainer) Pour une fois où on n'avait pas une girouette comme député, c'est vraiment dommage. Si ses pseudos collègues d'aujourd'hui pouvaient prendre exemple sur lui, nous pourrions dire que nous avons une assemblée et pas une cour d'école comme cela est depuis qques tps. Je rêve éveillé

Du covid ou avec le covid? Dégage, tu ne me manqueras pas. le message subliminale de la nécro du Monde serait-il 'bon débarras' ? 75 ans et encore député à se remplir les poches. Il aurait travaillé en usine où dans le bâtiment où dans les transports il aurait pris sa retraite à 60 ans. Désolé mais je n'ai aucune compassion.

christine_kelly Encore un p’tit effort Covid Un Cohn-Bendit Un Romain Goupil Un BHL Un Attali Un J. Lang Et tant d’autres merdes... je dirais que ce n est pas une pèrte La droite perd un grand lion droit dans ses bottes Reposez en paix grand Monsieur ClaudeGoasguen 'los muros' déclare fièrement se rejouir de la mort d'un homme………..ca prouve bien que toutes les raclures infectes peuvent s'exprimer sur tweeter

Ce matin avec mon café j'ai mangé de la brioche Mort d'une crise cardiaque ? Y'a t'il un rapport le traitement à l' Hydroxycloroquine ? 13 Mars : Allez voter Rachida Dati pour battre buzyn et Hidalgo 15 Mars : Allez voter! 16 Mars : Restez chez vous! 17 Mars : Buzyn quitte le navire criminelle danger inconscience imposture irresponsable ... Fin Mars : positif coronavirus probablement chopé en allant voter...

Occident ! Au suivant ! 🎶 🥳 Énorme perte pour la République et la laïcité. Un gros salopard en moins. On dirait qu'il n'y a que les politiques qui chopent et décèdent du Covid ... j'ai cru lire que c'était une crise cardiaque en fait.....pourquoi tout rapporter au coronavirus ? Une pourriture de la politicaillerie en moins.

RIP Claude Goasguen subventionnait une association anti HLM à Paris. Alors merci au Covid, bon débarras ! Personnage immonde info importante selon le monde!! ce n'est pas sa mort qui est mise en pâture, mais ses idées politiques à 18 ans!! vous allez être ravis, vos camarades de jeu, se félicitent en bon humanitaires qu'ils sont!! les autres fachos, en somme!

On meurt tous un jour... Grosse perte pour la composante raciste de la droite et perte également pour le sionisme franco-israélien qui pert son goy servile, docile et raciste. Il ne rentrera pas à la niche ce soir. Quand on voit le parcours de ce citoyen, on se dit que la République et la démocratie sont un peu moins en danger, et le libéralisme égoïste perd un de ses grands serviteurs. Il est peut-être mort de son idéologie, et c'est bien triste !!!?

Paix à l'âme de Claude Goasguen, emporté par le covid-19, c'était un grand patriote qui n'avait pas peur de dire ce qu'il pensait sur l'islam, et un ami d'Israël même quand ce n'était pas politiquement correct : un homme courageux ! Fakenews il est pas mort du covid bande de journalopes pucés d’etat mytho

RIP et condoléances à la famille Il ne me manquera pas... Il avait qu a être là retrait ee Paix à son âme mais ce n’était pas un homme gentil comme quoi y a pas que des mauvaises nouvelles qui ressortent de tout ça Bien. Le mec meurt à un âge avancé, mais 'on' ne peut pas s'empêcher d'écrire sur ses pets 'extrémistes' à 17-18 ans d'âge - que, bien sûr, la 'presse libre' a conservés religieusement! Merci, camarades...

celle dans le coin en bas à droite se soigne à le chloroquine comme beaucoup de LR Je retiens que ce fut un homme qui a soutenu le génocide de Ghaza et qu’il fut opposé à la reconnaissance d’une nation palestinienne... Article à l’accroche à chier, au texte non sourcé. Nase. MaryCherby Toutes mes condoléances à sa famille et à ses amis

Paix a son âme Ça porte à deux le nombre de décès chez les pourriticards. J’en espérais un peu plus pour être honnête. benjaminrabier 🙏 Oh bah merde alors ! 😱 Ce COVID choisi vraiment mal ses cibles ! Rip DIEU EST BON 😎

Claude Goasguen mort du coronavirus à l'âge de 75 ansLe Covid-19 a emporté le maire emblématique du 16e arrondissement de Paris. Avec un nom pareil et une Bretagne épargnée.... C’est bien triste.

VIDEO Claude Lelouch : sa très bonne prédiction sur l'année 2020 - VoiciSur le plateau de C à Vous, ce lundi 25 mai, Claude Lelouch a révélé quelques détails sur son prochain film, L'amour c'est mieux que la vie. Le réalisateur admet, par exemple, avoir coché de longue...

L'année 2020 bouleverse le scénario du prochain film de Claude LelouchContraint par la pandémie de coronavirus et le confinement, le réalisateur français de 82 ans a dû réadapter le scénario de son prochain film consacré à cette année. Ha Ha Ha , encore un navet en perspective mais c’est habituel chez lui . Voilà un gars qui coûte une fortune en subventions . Qu’il laisse la place et parte à la retraite ont fera des économies dans tous les sens du thème . Il va pouvoir filmer h24 au cimetière

Jean-Claude Kaufmann : « le consentement dans le couple est un sujet encore tabou et complètement explosif » - ElleSociologue de l’intime et du couple, Jean-Claude Kaufmann revient avec une enquête sur une question cruciale : le consentement dans le couple. Il répond aux questions de Dorothée Werner.

Claude Goasguen mort du coronavirus à l'âge de 75 ansLe Covid-19 a emporté le maire emblématique du 16e arrondissement de Paris. Avec un nom pareil et une Bretagne épargnée.... C’est bien triste.

Larry Kramer, militant homosexuel et fondateur d’Act Up, est mortLe dramaturge engagé est mort d’une pneumonie à l’âge de 84 ans Il n’y a donc pas que des mauvaises nouvelles aujourd’hui donc.